Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    L'avortement en question ?

    Partagez
    avatar
    Flavius



    Messages : 5784
    Date d'inscription : 17/12/2013

    L'avortement en question ?

    Message par Flavius le Lun 20 Jan 2014 - 12:59

    J'avoue que je suis étonné que ces dames du forum n'aient pas ouvert un topic sur ce sujet qui fait pourtant actuellement la une des médias.
    Manifestations en Espagne et France avec interviewes de Mme Boutin. La « Marche pour la vie » des opposants à l'avortement a réuni 16 000 personnes, selon la police. Ses organisateurs ont revendiqué 40 000 participants, un "record". Partis de Denfert-Rochereau aux cris de "Oui à la vie" ou encore "Viva Espana", ces anti-avortement ont rejoint en fin de journée l'esplanade des Invalides.

    Le pape François a apporté samedi son soutien à cette marche, à laquelle quatre évêques français devaient participer

    Fallait-il rouvrir ce dossier en France pour soustraire le "situation de détresse"
    Les débats dans l'hémicycle s'annoncent vifs. Plusieurs députés de l'opposition ont prévu de batailler ferme contre l'amendement, qui devrait être soutenu par le gouvernement. Le député UDI, Jean-Christophe Fromantin, confie par exemple au "Nouvel Observateur" qu'il déposera un amendement de suppression pour revenir aux "réserves initiales" de la Loi Veil et en "garder l'esprit" d'origine.

    "L'état actuel de la loi est satisfaisant, abonde son collègue UMP Hervé Mariton, qui juge "inutile" l'amendement PS. "L'avortement doit rester possible en France. Il n'y a pas de demande de changement dans la société française", ajoute-t-il.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Lun 20 Jan 2014 - 14:46

    Flavius a écrit:J'avoue que je suis étonné que ces dames du forum n'aient pas ouvert un topic sur ce sujet qui fait pourtant actuellement la une des médias.
    Manifestations en Espagne et France avec interviewes de Mme Boutin. La « Marche pour la vie » des opposants à l'avortement a réuni 16 000 personnes, selon la police. Ses organisateurs ont revendiqué 40 000 participants, un "record". Partis de Denfert-Rochereau aux cris de "Oui à la vie" ou encore "Viva Espana", ces anti-avortement ont rejoint en fin de journée l'esplanade des Invalides.

    Le pape François a apporté samedi son soutien à cette marche, à laquelle quatre évêques français devaient participer

    Fallait-il rouvrir ce dossier en France pour soustraire le "situation de détresse"
    Les débats dans l'hémicycle s'annoncent vifs. Plusieurs députés de l'opposition ont prévu de batailler ferme contre l'amendement, qui devrait être soutenu par le gouvernement. Le député UDI, Jean-Christophe Fromantin, confie par exemple au "Nouvel Observateur" qu'il déposera un amendement de suppression pour revenir aux "réserves initiales" de la Loi Veil et en "garder l'esprit" d'origine.

    "L'état actuel de la loi est satisfaisant, abonde son collègue UMP Hervé Mariton, qui juge "inutile" l'amendement PS. "L'avortement doit rester possible en France. Il n'y a pas de demande de changement dans la société française", ajoute-t-il.
    J'avoue y avoir penser mais très occupée en ce moment...
    Cette loi pose plusieurs questions, en effet. 
    La première étant: pourquoi maintenant alors que cela fait des décennies que l'avortement est pratiqué sans tenir compte de cette clause de "situation de détresse". Existe-t-il un risque de remise en question aujourd'hui ? La réponse est non.
    Est-ce pour faire oublier, une fois encore, les questions de fonds et certaines autres affaires ?
    Ceci dit, la clause en question est inepte car la détresse relève du psychologique et on peut considérer que le fait d'être enceinte, sans l'avoir désiré, est une situation de détresse en soi. La détresse ne concerne pas que les cas "extrêmes", comme le prétendent les anti. 
    A les entendre d'ailleur, même une femme violée doit garder l'enfant, quitte à le faire adopter à la naissance. Pour eux, il n'existe aucune situation de détresse, en fait.
    Quoiqu'il en soit, si cette calause est supprimée, on ne va pas s'en plaindre. Mmême si, de toute façon, certains pourraient avoir l'idée de la remettre plus tard.
    Je pense que le combat pour le droit à l'avortement ne relève pas seulement du parlement mais des femmes elles-mêmes, car elles savent ce qu'il en coûtait à leur mère, grand mère ...
    avatar
    Flavius



    Messages : 5784
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Flavius le Lun 20 Jan 2014 - 19:06

    Azhalee a écrit:
    J'avoue y avoir penser mais très occupée en ce moment...
    Cette loi pose plusieurs questions, en effet. 
    La première étant: pourquoi maintenant alors que cela fait des décennies que l'avortement est pratiqué sans tenir compte de cette clause de "situation de détresse". Existe-t-il un risque de remise en question aujourd'hui ? La réponse est non.
    Est-ce pour faire oublier, une fois encore, les questions de fonds et certaines autres affaires ?
    Ceci dit, la clause en question est inepte car la détresse relève du psychologique et on peut considérer que le fait d'être enceinte, sans l'avoir désiré, est une situation de détresse en soi. La détresse ne concerne pas que les cas "extrêmes", comme le prétendent les anti. 
    A les entendre d'ailleur, même une femme violée doit garder l'enfant, quitte à le faire adopter à la naissance. Pour eux, il n'existe aucune situation de détresse, en fait.
    Quoiqu'il en soit, si cette calause est supprimée, on ne va pas s'en plaindre. Mmême si, de toute façon, certains pourraient avoir l'idée de la remettre plus tard.
    Je pense que le combat pour le droit à l'avortement ne relève pas seulement du parlement mais des femmes elles-mêmes, car elles savent ce qu'il en coûtait à leur mère, grand mère ...

    Je partage pour ma part tout ce que vous venez d'écrire. J'aimerai toutefois avoir des réflexions autres sur le sujet.
    avatar
    Ymar



    Messages : 5370
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Ymar le Lun 20 Jan 2014 - 22:59

    Azhalée,

    Je suis du même avis que Flavius concernant ton propos et ce que j'ai lu ce soir sur la position du Vatican
    et de certains ecclésiastiques qui ont appuyé une manifestation me crispe au plus haut point.

    Ces gens qui ne connaissent que par " dires " ce que peut éprouver une femme et se dissimulent derrière
    le paravent du droit à la vie sont pour ce que j'en pense hors plaque et feraient peut être mieux de
    comprendre le mot détresse.

      Ymar
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Lun 20 Jan 2014 - 23:47

    Flavius a écrit:J'avoue que je suis étonné que ces dames du forum n'aient pas ouvert un topic sur ce sujet qui fait pourtant actuellement la une des médias.
    Manifestations en Espagne et France avec interviewes de Mme Boutin. La « Marche pour la vie » des opposants à l'avortement a réuni 16 000 personnes, selon la police. Ses organisateurs ont revendiqué 40 000 participants, un "record". Partis de Denfert-Rochereau aux cris de "Oui à la vie" ou encore "Viva Espana", ces anti-avortement ont rejoint en fin de journée l'esplanade des Invalides.

    Le pape François a apporté samedi son soutien à cette marche, à laquelle quatre évêques français devaient participer

    Fallait-il rouvrir ce dossier en France pour soustraire le "situation de détresse"
    Les débats dans l'hémicycle s'annoncent vifs. Plusieurs députés de l'opposition ont prévu de batailler ferme contre l'amendement, qui devrait être soutenu par le gouvernement. Le député UDI, Jean-Christophe Fromantin, confie par exemple au "Nouvel Observateur" qu'il déposera un amendement de suppression pour revenir aux "réserves initiales" de la Loi Veil et en "garder l'esprit" d'origine.

    "L'état actuel de la loi est satisfaisant, abonde son collègue UMP Hervé Mariton, qui juge "inutile" l'amendement PS. "L'avortement doit rester possible en France. Il n'y a pas de demande de changement dans la société française", ajoute-t-il.

    Flavius, 
    on ne peut être au four et au moulin.
    Pendant que "mes copines" faisaient une manif devant l' ambassade d' Espagne, je n'étais pas sur le forum.

    Et je répète que le 26 janv. une Manif pour tous qui s'appuie sur l' IVG va fiche la pagaïe dans les rues de Paris. 
    On ressort le mariage ouvert aux couples homo. et on ressort tous ceux qui veulent "casser du pd.;" - passez-moi l'expression --->
    où l'on retrouve le sympathique animateur de Théâtre : antisémite, raciste, homophobe. 
    Ne se prononce pas sur les communistes et autres opposants : Toute ressemblance avec un petit nerveux moustachu serait fort Twuitte. 

    Disons aussi que NVB en charge de la condition des femmes a entendu plusieurs rapports où il est dit que les médecins hésitent et font perdre un temps précieux. 
    Une femme qui ne souhaite pas de maternité, pour des raisons qui lui appartiennent , peut demander à avorter sans autre justification --- combien de préso mal mis sont à pointer du doigt ?????
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Lun 20 Jan 2014 - 23:59

    Azhalee a écrit:
    J'avoue y avoir penser mais très occupée en ce moment...
    Cette loi pose plusieurs questions, en effet. 
    La première étant: pourquoi maintenant alors que cela fait des décennies que l'avortement est pratiqué sans tenir compte de cette clause de "situation de détresse". Existe-t-il un risque de remise en question aujourd'hui ? La réponse est non.
    Est-ce pour faire oublier, une fois encore, les questions de fonds et certaines autres affaires ?
    Ceci dit, la clause en question est inepte car la détresse relève du psychologique et on peut considérer que le fait d'être enceinte, sans l'avoir désiré, est une situation de détresse en soi. La détresse ne concerne pas que les cas "extrêmes", comme le prétendent les anti. 
    A les entendre d'ailleur, même une femme violée doit garder l'enfant, quitte à le faire adopter à la naissance. Pour eux, il n'existe aucune situation de détresse, en fait.
    Quoiqu'il en soit, si cette calause est supprimée, on ne va pas s'en plaindre. Mmême si, de toute façon, certains pourraient avoir l'idée de la remettre plus tard.
    Je pense que le combat pour le droit à l'avortement ne relève pas seulement du parlement mais des femmes elles-mêmes, car elles savent ce qu'il en coûtait à leur mère, grand mère ...

    Hello Azha,
    si le législateur ne prenait en compte que le droit, il y a fort à parier que les lois d'aujourd'hui seraient celles d'hier.
    Donc l' aspect psychologique est englobé dans une décision --- 
    La situation de détresse intéresse le religieux qui dans un état laïc....?????? C'est assez farfelu     
    mais nombre de nos compatriotes sont de confession musulmane donc une femme enceinte doit garder son foetus.

    C'est pour cela qu'il y a des manif en faveur de l' IVG devant l'ambassade d' Espagne : pourquoi ce recul ? ? 
    En dehors des inquiétudes au plan démographique, pourquoi les Espagnoles sont-elles condamnées à l' accouchement ? 
    Tu m'étonnes que le pape applaudisse la manif' -- tu me diras que pendant ce temps, on voit ses mains....   Sorry
    avatar
    Flavius



    Messages : 5784
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Flavius le Mar 21 Jan 2014 - 11:15

    maadim27 a écrit:

    Hello Azha,
    si le législateur ne prenait en compte que le droit, il y a fort à parier que les lois d'aujourd'hui seraient celles d'hier.
    Donc l' aspect psychologique est englobé dans une décision --- 
    La situation de détresse intéresse le religieux qui dans un état laïc....?????? C'est assez farfelu     
    mais nombre de nos compatriotes sont de confession musulmane donc une femme enceinte doit garder son foetus.

    C'est pour cela qu'il y a des manif en faveur de l' IVG devant l'ambassade d' Espagne : pourquoi ce recul ? ? 
    En dehors des inquiétudes au plan démographique, pourquoi les Espagnoles sont-elles condamnées à l' accouchement ? 
    Tu m'étonnes que le pape applaudisse la manif' -- tu me diras que pendant ce temps, on voit ses mains....   Sorry


    En France, la clause de détresse n'a jamais été revendiquée car les médecins ne se sont jamais basés là-dessus pour intervenir. Cette clause n'avait été inscrite dans la loi que pour assagir le débat.
    En Espagne non seulement on souhaite remettre en cause l'avortement, y compris dans les cas de viol ou de foetus endommagé qui évoluera vers l'handicap. Le corps de la femme appartiendrait à l'Eglise en quelque sorte.
    Culturellement, l'Espagne a toujours été imprégnée de religion allant jusqu'au fétichisme. La révolution républicaine s'en souvient encore...Je répète était-il nécessaire de remettre le couvert sur le sujet ? Il me semble que Najat Vallaud-Belkacem ne s'est plus quoi faire pour se rendre intéressante.

    beced



    Messages : 11468
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'avortement en question ?

    Message par beced le Mar 21 Jan 2014 - 13:15

    Flavius a écrit:


    En France, la clause de détresse n'a jamais été revendiquée car les médecins ne se sont jamais basés là-dessus pour intervenir. Cette clause n'avait été inscrite dans la loi que pour assagir le débat.
    En Espagne non seulement on souhaite remettre en cause l'avortement, y compris dans les cas de viol ou de foetus endommagé qui évoluera vers l'handicap.  Le corps de la femme appartiendrait à l'Eglise en quelque sorte.
    Culturellement, l'Espagne a toujours été imprégnée de religion allant jusqu'au fétichisme. La révolution républicaine s'en souvient encore...Je répète était-il nécessaire de remettre le couvert sur le sujet ? Il me semble que Najat Vallaud-Belkacem ne s'est plus quoi faire pour se rendre intéressante.

      
    Dans le cas présent je pense que la démarche de NVB est justifiée : "ce qui va sans dire, va mieux en le disant".
    Surtout que dans certains couples l'élement culturel aurait, à un moment ou un autre, pu faire jouer cette clause pour faire pression sur l'hôpital.

    =
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 14:13

    Ymar a écrit:Azhalée,

    Je suis du même avis que Flavius concernant ton propos et ce que j'ai lu ce soir sur la position du Vatican
    et de certains ecclésiastiques qui ont appuyé une manifestation me crispe au plus haut point.

    Ces gens qui ne connaissent que par " dires " ce que peut éprouver une femme et se dissimulent derrière
    le paravent du droit à la vie sont pour ce que j'en pense hors plaque et feraient peut être mieux de
    comprendre le mot détresse.

      Ymar
    Nous sommes, parait-il, dans un Etat laïc. 
    Les lois sur l'avortement et le mariage pour tous sont les deux seules lois réellement laïque. Pas étonnant que les religions montent au créneau puisque ces deux domaines touchent aux fondamentaux des dogmes religieux..
    Pas étonnant non plus que pour les pratiquants et le clergé la femme passe au second plan, c'est comme ça depuis toujours. Leur rôle principal est de mettre des enfants au monde. Elles sont d'abord filles, puis épouses, et enfin, mères.
    Leur demander de prendre en considération la détresse des femmes est, pour le coup, un voeu pieu.
    Par ailleurs, la position du Vatican est un ingérence dans la politique d'un pays étranger puisque le France n'a pas pour  religion d'Etat le catholicisme. Bon, là, je pousse un peu...
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 14:25

    maadim27 a écrit:

    Hello Azha,
    si le législateur ne prenait en compte que le droit, il y a fort à parier que les lois d'aujourd'hui seraient celles d'hier.
    Donc l' aspect psychologique est englobé dans une décision --- 

    La situation de détresse intéresse le religieux qui dans un état laïc....?????? C'est assez farfelu     
    mais nombre de nos compatriotes sont de confession musulmane donc une femme enceinte doit garder son foetus.

    C'est pour cela qu'il y a des manif en faveur de l' IVG devant l'ambassade d' Espagne : pourquoi ce recul ? ? 
    En dehors des inquiétudes au plan démographique, pourquoi les Espagnoles sont-elles condamnées à l' accouchement ? 
    Tu m'étonnes que le pape applaudisse la manif' -- tu me diras que pendant ce temps, on voit ses mains....   Sorry
    Le droit évolue en permanence, parce que la société évolue, pas toujours dans le sens du progès, hélas.
    Pourquoi ce recul ? C'est le fond du problème. Et pas seulement en Espagne.
    On sait ce qu'il en est aus USA, En Irlande, en Pologne ... Bref, là ou la religon pèse.
    Je ne parle pas des pays musulmans où il n'y a jamais eu l'ombre d'un quelconque début de débat sur le sujet. 
    Tout ça donne le sentiment que dès que l'on donne la possibilité aux religionx de monter au créneau, elles reprennent du poil de la bête. 
    Le mariage pour tous leur à permis de mobiliser les troupes, il ne faut pas faire tomber la pression. Et c'est le gouvernment qui leur apporte sur un plateau la possibilité de faire une démonstration de force, une fois de plus, alors qu'il n'y a pas urgence. Soit ils sont inconscient, soit ... ? 
    Les atteintes à la laïcité sont déjà tellement nombreuses ...
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 14:28

    Flavius a écrit:


    En France, la clause de détresse n'a jamais été revendiquée car les médecins ne se sont jamais basés là-dessus pour intervenir. Cette clause n'avait été inscrite dans la loi que pour assagir le débat.
    En Espagne non seulement on souhaite remettre en cause l'avortement, y compris dans les cas de viol ou de foetus endommagé qui évoluera vers l'handicap.  Le corps de la femme appartiendrait à l'Eglise en quelque sorte.
    Culturellement, l'Espagne a toujours été imprégnée de religion allant jusqu'au fétichisme. La révolution républicaine s'en souvient encore...Je répète était-il nécessaire de remettre le couvert sur le sujet ? Il me semble que Najat Vallaud-Belkacem ne s'est plus quoi faire pour se rendre intéressante.
    Je pense aussi que la clause de conscience avait pour but de calmer les ardeurs des antis.
    N'oublions pas que l'Espagne est le berceau de l'inquisition et qu'il y a fort à parier qu'il existe encore des mouvances qui agissent pour son rétablissement.
    Les extrémistes religieux de tous poils ont le vent en poupe en ce moment.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 14:30

    beced a écrit:

      
    Dans le cas présent je pense que la démarche de  NVB est justifiée : "ce qui va sans dire, va mieux en le disant".
    Surtout que dans certains couples l'élement culturel aurait, à un moment ou un autre,  pu faire jouer cette clause pour faire pression sur l'hôpital.

    =
    Je ne pense pas que la suppression de cette clause change quelque chose à l'élément culturel. 
    Un femme dont le mari est pratiquant ne laissera pas sa femme avorter pour autant, j'en ai peur.

    beced



    Messages : 11468
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'avortement en question ?

    Message par beced le Mar 21 Jan 2014 - 15:06

    Azhalee a écrit:
    Je ne pense pas que la suppression de cette clause change quelque chose à l'élément culturel. 
    Un femme dont le mari est pratiquant ne laissera pas sa femme avorter pour autant, j'en ai peur.


    C'est possible.
    Mais imaginons le cas d'une mineure d'âge voulant se faire avorter et dont les religieux parents lui refuseraient ce droit : la clause en question pourrait jouer en défaveur de l'adolescente, non?
    C'est en tout cas la trâme du roman de Richard North Patterson "L'Affaire Tierney" (2003).

    `
    `
    avatar
    Ymar



    Messages : 5370
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Ymar le Mar 21 Jan 2014 - 16:08

    Azhalee a écrit:
    Nous sommes, parait-il, dans un Etat laïc. 
    Les lois sur l'avortement et le mariage pour tous sont les deux seules lois réellement laïque. Pas étonnant que les religions montent au créneau puisque ces deux domaines touchent aux fondamentaux des dogmes religieux..
    Pas étonnant non plus que pour les pratiquants et le clergé la femme passe au second plan, c'est comme ça depuis toujours. Leur rôle principal est de mettre des enfants au monde. Elles sont d'abord filles, puis épouses, et enfin, mères.
    Leur demander de prendre en considération la détresse des femmes est, pour le coup, un voeu pieu.
    Par ailleurs, la position du Vatican est un ingérence dans la politique d'un pays étranger puisque le France n'a pas pour  religion d'Etat le catholicisme. Bon, là, je pousse un peu...

    Azhalée,

    " Par ailleurs, la position du Vatican est un ingérence dans la politique d'un pays étranger puisque le France n'a pas pour religion d'Etat le catholicisme. Bon, là, je pousse un peu... "

    Pas du tout   et si je m'écoutais je pousserai ceci à d'autres choses telle que le fil d'Ara.

    Ymar
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 16:28

    beced a écrit:


    C'est possible.
    Mais imaginons le cas d'une mineure d'âge voulant se faire avorter et dont les religieux parents lui refuseraient ce droit : la clause en question pourrait jouer en défaveur de l'adolescente, non?
    C'est en tout cas la trâme du roman de Richard North Patterson "L'Affaire Tierney" (2003).

    `
    `
    Une mineure ? Ben elle a intérêt à ce que la famille ne le sache pas.   
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 16:30

    Ymar a écrit:

    Azhalée,

    " Par ailleurs, la position du Vatican est un ingérence dans la politique d'un pays étranger puisque le France n'a pas pour  religion d'Etat le catholicisme. Bon, là, je pousse un peu... "

    Pas du tout   et si je m'écoutais je pousserai ceci à d'autres choses telle que le fil d'Ara.

    Ymar
    Le problème de 2 des trois monthéismes, c'est qu'ils se prétendent (unilatéralement) universels. A partir de là, ils s'autorisent à donner leur avis sur tout et à intervenir partout.  
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 16:38

    Flavius a écrit:


    En France, la clause de détresse n'a jamais été revendiquée car les médecins ne se sont jamais basés là-dessus pour intervenir. Cette clause n'avait été inscrite dans la loi que pour assagir le débat.
    En Espagne non seulement on souhaite remettre en cause l'avortement, y compris dans les cas de viol ou de foetus endommagé qui évoluera vers l'handicap.  Le corps de la femme appartiendrait à l'Eglise en quelque sorte.
    Culturellement, l'Espagne a toujours été imprégnée de religion allant jusqu'au fétichisme. La révolution républicaine s'en souvient encore...Je répète était-il nécessaire de remettre le couvert sur le sujet ? Il me semble que Najat Vallaud-Belkacem ne s'est plus quoi faire pour se rendre intéressante.


    Cette clause renvoyait aux consultations chez un psy. Car il parait que décider d' une IVG est grave sur le plan psychologique. 
    En fait c'est implicite. Comme tu l'as souligné plus haut. 

    NVB prend en compte les femmes et les filles qui veulent avorter en urgence et qui se sont échappées du domicile familial. 

    Décidément, l' Espagne a du mal à se sortir de son passé . 
    La Reconquista a fait des dégâts dans les consciences, Franco a fait le reste. 
    Le 1° Février il y aura une autre Manif devant l'ambassade d' Espagne. C'est un pays européen, malgré tout. 

    Avec une reine cocue, archi-cocue. Mais reine.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 17:04

    Azhalee a écrit:
    Le droit évolue en permanence, parce que la société évolue, pas toujours dans le sens du progès, hélas.
    Pourquoi ce recul ? C'est le fond du problème. Et pas seulement en Espagne.
    On sait ce qu'il en est aus USA, En Irlande, en Pologne ... Bref, là ou la religon pèse.
    Je ne parle pas des pays musulmans où il n'y a jamais eu l'ombre d'un quelconque début de débat sur le sujet. 
    Tout ça donne le sentiment que dès que l'on donne la possibilité aux religionx de monter au créneau, elles reprennent du poil de la bête. 
    Le mariage pour tous leur à permis de mobiliser les troupes, il ne faut pas faire tomber la pression. Et c'est le gouvernment qui leur apporte sur un plateau la possibilité de faire une démonstration de force, une fois de plus, alors qu'il n'y a pas urgence. Soit ils sont inconscient, soit ... ? 
    Les atteintes à la laïcité sont déjà tellement nombreuses ...

    D'un autre côté, comme disent mes copines juste un peu féministes, rien n'est jamais acquis ---
    et le combat n'est pas fini. 
    L' Eglise n'a jamais avalé la laïcité ni aucun religieux -- j'ai en mémoire la diatribe d'un musulman intégriste qui disait qu'en France, la laïcité c'est satan !!! 
    Il faut sans cesse remettre le fait religieux à sa place et rediriger le sentiment religieux vers la sphère du privé.

    Par ailleurs, dans son immense sagesse, Poutine a fait voter une loi qui punit tout ce qui pourrait heurter le sentiment religieux. En matière artistique, tu vois où ça peut conduire... Un beau nu, ça heurte un esprit façonné par la religion et donc son sentiment religieux , etc... on connait la chanson. Donc l'homme du Kremlin-Biceps opère un retour à l'état soviétique, et malgré l'opposition idéologique, il fédère tous les groupes religieux. 
    La lutte n'est pas finie. 
    Parce que pour tenir les gens, rien ne vaut une religion : même Numa l'avait compris !!! il institue une liturgie pour calmer les ardeurs guerrière. Et ça marche. Dingue, non ?

    Les groupes religieux ne relâchent jamais la pression : NVB entend montrer que l' état ne cède pas, au contraire - il ne faut pas compter sur "ses origines" pour rogner les droits des femmes. Parce que le dernier rapport est cinglant par rapport aux chiffres qui sont globaux - le prochain rapport fera le détail par régions..... et là, ce sera ...comment dire, plus difficile à avaler encore ???
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 17:11

    beced a écrit:


    C'est possible.
    Mais imaginons le cas d'une mineure d'âge voulant se faire avorter et dont les religieux parents lui refuseraient ce droit : la clause en question pourrait jouer en défaveur de l'adolescente, non?
    C'est en tout cas la trâme du roman de Richard North Patterson "L'Affaire Tierney" (2003).

    `
    `


    beced, 
    One point ! C'est exactement ce que cible la décision : les mineures engrossées*  qui veulent avorter au plus vite -

    * je ne sais pas comment ça se dit en Belgique mais, ici, une certaine jeunesse ne dit pas engrosser mais 
    enceinter --- 
    Déflorer = dévierger -- 

    Le droit évolue, la langue aussi ---  Sorry
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 17:14

    Azhalee a écrit:
    Le problème de 2 des trois monthéismes, c'est qu'ils se prétendent (unilatéralement) universels. A partir de là, ils s'autorisent à donner leur avis sur tout et à intervenir partout.  

    Les 3 monothéismes et les sous-parties :
    si les évangélistes étaient silencieux.... pour ne citer qu'eux.  
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 17:18

    beced a écrit:

      
    Dans le cas présent je pense que la démarche de  NVB est justifiée : "ce qui va sans dire, va mieux en le disant".
    Surtout que dans certains couples l'élement culturel aurait, à un moment ou un autre,  pu faire jouer cette clause pour faire pression sur l'hôpital.

    =


    Voilà qui est dit et bien dit ! 
    beced, tu mets juste le doigt là où ça pèche.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 17:20

    maadim27 a écrit:

    D'un autre côté, comme disent mes copines juste un peu féministes, rien n'est jamais acquis ---
    et le combat n'est pas fini. 
    L' Eglise n'a jamais avalé la laïcité ni aucun religieux -- j'ai en mémoire la diatribe d'un musulman intégriste qui disait qu'en France, la laïcité c'est satan !!! 
    Il faut sans cesse remettre le fait religieux à sa place et rediriger le sentiment religieux vers la sphère du privé.

    Par ailleurs, dans son immense sagesse, Poutine a fait voter une loi qui punit tout ce qui pourrait heurter le sentiment religieux. En matière artistique, tu vois où ça peut conduire... Un beau nu, ça heurte un esprit façonné par la religion et donc son sentiment religieux , etc... on connait la chanson. Donc l'homme du Kremlin-Biceps opère un retour à l'état soviétique, et malgré l'opposition idéologique, il fédère tous les groupes religieux. 
    La lutte n'est pas finie. 
    Parce que pour tenir les gens, rien ne vaut une religion : même Numa l'avait compris !!! il institue une liturgie pour calmer les ardeurs guerrière. Et ça marche. Dingue, non ?

    Les groupes religieux ne relâchent jamais la pression : NVB entend montrer que l' état ne cède pas, au contraire - il ne faut pas compter sur "ses origines" pour rogner les droits des femmes. Parce que le dernier rapport est cinglant par rapport aux chiffres qui sont globaux - le prochain rapport fera le détail par régions..... et là, ce sera ...comment dire, plus difficile à avaler encore ???
    En effet, rien n'est jamais acquis en ce qui concerne les droits des femmes  puique ça va directement à l'encontre des dogmes religieux. Le rôle de la femmes est la base du dogme. En plus, elle est originellement fautive.
    Effectivement, il faudrait remettre le fait religieux sans cesse à sa place, mais j'ai l'impression que ça n'est pas fait. Voir le voile qui est un retrour en arrière pour la condition féminine en France. On leur donne la main, ils réclament le bras, puis ...
    Donc oui, les femmes doivent être vigilantes.


    _________________
    Gaulois
    avatar
    Azalee



    Messages : 7817
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Azalee le Mar 21 Jan 2014 - 17:21

    maadim27 a écrit:

    Les 3 monothéismes et les sous-parties :
    si les évangélistes étaient silencieux.... pour ne citer qu'eux.  
    Les sous-parties, en effet.
    Les évangélistes sont particulièrment actifs et ont le vent en poupe.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'avortement en question ?

    Message par maadim27 le Mar 21 Jan 2014 - 17:32

    Azhalee a écrit:
    En effet, rien n'est jamais acquis en ce qui concerne les droits des femmes  puique ça va directement à l'encontre des dogmes religieux. Le rôle de la femmes est la base du dogme. En plus, elle est originellement fautive.
    Effectivement, il faudrait remettre le fait religieux sans cesse à sa place, mais j'ai l'impression que ça n'est pas fait. Voir le voile qui est un retrour en arrière pour la condition féminine en France. On leur donne la main, ils réclament le bras, puis ...
    Donc oui, les femmes doivent être vigilantes.

    Eh ! oui, il y a une aspiration à tout diriger dans une religion --- 
    Le voile pose un énorme problème - c'est un signe ostentatoire et à ce titre il devrait être interdit. 
    C' est un point de clivage entre les français. 
    Je ne comprends pas les femmes qui y sont favorables.
    avatar
    Ymar



    Messages : 5370
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Ymar le Mar 21 Jan 2014 - 17:55

    maadim27 a écrit:

    Eh ! oui, il y a une aspiration à tout diriger dans une religion --- 
    Le voile pose un énorme problème - c'est un signe ostentatoire et à ce titre il devrait être interdit. 
    C' est un point de clivage entre les français. 
    Je ne comprends pas les femmes qui y sont favorables.

    Maadim,

    Peut être une certaine nostalgie, le camping toussa,...

    AU fait d'accord avec vous concernant les sous- parties.

      Ymar

    Contenu sponsorisé

    Re: L'avortement en question ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 2:48