Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Partagez

    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Mer 1 Oct 2014 - 20:48

    Ara a écrit:Un coup de gueule bien senti.
    En voilà un qui ne mâche pas ses mots !
    Petit extrait :
    Pauvres cons ! Sombres connards ! Ordures ! OUI je m’adresse à VOUS francarabiens qui depuis 30 plus de piges refusez de voir la vérité, qui depuis plus de 30 piges vous laissez endormir par les bonimenteurs professionnels, qui depuis plus de 30 piges élisez de véritables ordures qui permettent cela !

    Car c’est par VOTRE faute que ces égorgeurs prolifèrent non seulement la-bas dans leurs pays de sauvages, mais aussi en Europe sur votre terre ! Et vous laissez faire ! Vous en redemandez, allez hop, l’ordure Sarkozy revient, et on trouve des français pour l’encourager ! Mais pauvres connards ! Regardez ce que vous faites !

    La France avait un rôle a jouer AVANT la grande invasion, vous auriez pu justement empêcher cette invasion, empêcher le développement de cette doctrine de mort, mais NON ! Vous avez par votre lâcheté et vos renoncements provoque la situation actuelle !

    Ce bobo bien brave la, qui s’est fait couper le citron, il avait voté pour l’un de ceux-la qui vous baisent depuis des décennies, j’en mets ma main à couper !

    Lui y a mis sa tête, remarquez c’est encore mieux ! Eh bien ne comptez pas sur moi pour le plaindre, ni pour VOUS plaindre le jour très proche ou VOUS, vos femmes et enfants, se feront égorger, lapider et trucider sur VOTRE terre ! Je m’en régale à l’avance.

    Leon




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Sous ce texte, ce commentaire d'un internaute, qui m'aurait fait rire si le sujet était moins tragique :

    "Mais il a eu beaucoup de chances ce monsieur …….On lui a coupé la tête certes ( comme chez nous d’ ailleurs, pendant la Graaaaannnde Révolution Françaie ! ).Mais on ne lui a pas coupé les couilles pour les lui mettre dans la bouche, comme aux bons vieux temps de l’ Algérie …….
    Indubitablement, l’ islam est en progrès vers la modération ………"
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    PEUT-ON INTERDIRE LE CORAN ?

    Message par Ara le Jeu 2 Oct 2014 - 15:21

    Il y a une question qui me taraude depuis bien longtemps, et tous mes messages vont un peu dans ce même sens, sans que j'aie pu trouver un début de réponse concrète . : Peut-on interdire le coran ?
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    En juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l'Homme, affirmait que :
    « La loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme »
    Notez que cela se passait tout juste avant l'attentat au WTC et tous ceux perpétrés en cette terrible journée du 11/9.
    N'est-il pas étrange que ce qui était proclamé incompatible avant ces odieux attentats, soit devenu depuis si compatible, ai point que des milliers de mosquées se sont ouvertes depuis et partout en Occident, cet Occident honni de l'Oumma tout entière !?

    Alors, ma question primordiale  est : Pourquoi ne pas avoir rouvert ce procès depuis 2001, justement au moment où les preuves tangibles de cette incompatibilité sautent aux yeux (si je peux me permettre l'expression )  ?


    Je vous suggère ce lien (déjà publié ici, si je me souviens bien ), qui, je pense, donne matière à réflexion, et j'aimerais beaucoup (notez que c'est un simple souhait!) avoir votre avis sur cette question.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Moiself



    Messages : 8186
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 99

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Moiself le Jeu 2 Oct 2014 - 15:28

    Flavius a écrit:

    Je vous en prie, ne dites pas cela.

    Le ressenti est aussi important dans l'étayage d'une réflexion que le rationnel que l'on veut apporter à une analyse. L'un comme l'autre me paraisse d'égale importance. Comme pour beaucoup d'autre choses, tout est une question de dosage. Il faut être prêt à se faire violence pour ne pas se cantonner à l'un ou à l'autre. Nous sommes avant tout des hommes avec des sentiments et une réception des informations que l'on interprète en fonction de notre vécu, de notre culture, de notre expérience  et de notre histoire personnelle. Moi aussi je revendique la partialité. Toutefois il me plaît aussi à défendre la part du diable. Intellectuellement ça peut-être jouissif.
    Il est vrai que les dieux que l'on nous présente et que l'on veut unique, ne le sont pas. On affirme souvent cela par œcuménisme source de sagesse et de paix.
    En fait, si l'on prend le D.ieu d'Abraham, il n'a rien à voir avec celui que nous décrit le Juif Jésus. Donc pour ce qui me concerne ce dernier reste un dévoiement du message. Mais après tout pourquoi pas ? Chacun est libre de donner un "visage "à celui qui est censé ne pas en avoir.
    Parallèlement, le dieu de la Mecque, n'est pas celui de Médine. Pourquoi ? Parce que ce sont les hommes qui se soumettent aux contextes de façon à arranger leurs bidons. Pas D.ieu.

    Toutes les religions qui n'ont pas fait de D.ieu l'auteur de leur référents sacrés, ont pu contextualiser leur religion pour l'adapter à l'évolution de leur société. L'anachronisme avec l'islam, c'est qu'on ne peut touché à une seule virgule du coran dans la mesure ou ce serait D.ieu en personne qui en est l'auteur.

    Prenons un exemple dans les Tables de la loi, il est dit : Tu ne tueras point. Or si l'on regarde de plus près, les Juifs ont eu souvent dû se défendre, voire conquérir Canaan et cela au nom de D.ieu. Alors on pourrait leur reprocher de ne pas avoir suivi ce commandement.
    Or les docteurs de loi expliquent qu'il faut prendre le terme de tuer, dans le sens de l'assassinat. Tu n'assassineras point. Telle serait la traduction à retenir. Et là tout s'explique. Et si on réfléchit un tant soi peu, on comprend que D.ieu demande aux Juifs de conquérir des territoires ou de se défendre, sans que ce commandement ne soit trahi.
    Avec le coran, c'est tout à fait impossible parce qu'il doit se lire littéralement, quelque soit l'époque, ce qui donne parfois des sueurs froides au lecteur. Je crains que ce murs soit infranchissable et les radicaux s'attachent au coran de Médine pour justifier leurs exactions et leur barbarie.

    Merci Flavius pour cette longue réponse Qui me satisfait pleinement. Simplement j'ai noté que vous étiez d'une grande diplomatie vis à vis de cette secte. C'est dû à vos fonctions j'imagine.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Jeu 2 Oct 2014 - 15:32

    Moiself a écrit:

    Merci Flavius pour cette longue réponse Qui me satisfait pleinement. Simplement j'ai noté que vous étiez d'une grande diplomatie vis à vis de cette secte. C'est dû à vos fonctions j'imagine.

    Flavius serait imam !? affraid


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Jeu 2 Oct 2014 - 18:01

    Ara a écrit:Il y a une question qui me taraude depuis bien longtemps, et tous mes messages vont un peu dans ce même sens, sans que j'aie pu trouver un début de réponse concrète . : Peut-on interdire le coran ?
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    En juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l'Homme, affirmait que :
    « La loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme »
    Notez que cela se passait tout juste avant l'attentat au WTC et tous ceux perpétrés en cette terrible journée du 11/9.
    N'est-il pas étrange que ce qui était proclamé incompatible avant ces odieux attentats, soit devenu depuis si compatible, ai point que des milliers de mosquées se sont ouvertes depuis et partout en Occident, cet Occident honni de l'Oumma tout entière !?

    Alors, ma question primordiale  est : Pourquoi ne pas avoir rouvert ce procès depuis 2001, justement au moment où les preuves tangibles de cette incompatibilité sautent aux yeux (si je peux me permettre l'expression )  ?


    Je vous suggère ce lien (déjà publié ici, si je me souviens bien ), qui, je pense, donne matière à réflexion, et j'aimerais beaucoup (notez que c'est un simple souhait!) avoir votre avis sur cette question.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    La loi islamique est peut-être contraire au droits de l'homme. C'est un fait. Mais que je sache elle ne s'applique pas en Occident...Pas encore. A ce titre vous ne pouvez interdire un livre se disant religieux, même s'il a pour objectif ultime d'imposer un mode de gestion de la société. Le coran est aussi un abécédaire politique.

    Mais la France ne reconnaît pas le coran comme le référent d'un parti politique qui serait anti-démocratique. Elle ne peut le voir que comme support à une religion. Et chez nous, la laïcité protège toutes les religions quelques soient.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Jeu 2 Oct 2014 - 18:30

    Moiself a écrit:

    Merci Flavius pour cette longue réponse Qui me satisfait pleinement. Simplement j'ai noté que vous étiez d'une grande diplomatie vis à vis de cette secte. C'est dû à vos fonctions j'imagine.

    Voyez-vous, pour être un tant soit peu crédible, il ne faut pas, à mon sens se présenter à priori comme un excité "anti". Je pense que les analyses sereines ménageant les susceptibilités ont plus de chances de convaincre, ou tout au moins faire réfléchir...c'est déjà pas mal quand c'est le cas. Bien entendu, encore faut-il savoir de quoi on parle.
    Mes anciennes fonctions et un cursus un peu atypique, m'ont en effet structuré de façon à éviter les réflexions imprégnées d'affect et de réactions à chaud, véritables écueils au recul nécessaire pour se livrer à des analyses de fond. Seuls le pragmatisme et de réalisme englobant différents paramètres, sont à prendre en compte pour expliquer les problèmes auxquels nous sommes parfois confrontés.
    Maintenant, je suis quand même un peu comme tout le monde. Il m'arrive d'être outré par certains propos ou actes qui me font sortir de mes gonds et choisir des raccourcis pour exprimer le fond de ma pensée. Mais je me suis vite rendu compte, qu'à ce moment je devenais contre-productif. Après tout nous sommes des êtres humains... Pas des machines non plus.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Jeu 2 Oct 2014 - 18:41

    Ara a écrit:

    Flavius serait imam !? affraid

    Comment avez-vous deviné ? C'est exact. Vous êtes d'une grande perspicacité.
    Je vous invite à l'un de mes prêches du vendredi soir à la mosquée de Mantes-la-Jolie. Mes ablutions étant méticuleusement faites, je vous autoriserai à soulever ma djellaba immaculée. Vous constaterez alors qu'il existe une culotte assortie et que mes babouches restant à l'extérieur, elles ne risquent pas d'écraser les neurones qui circulent dans les coursives.
    avatar
    Moiself



    Messages : 8186
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 99

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Moiself le Jeu 2 Oct 2014 - 18:55

    Flavius a écrit:

    Voyez-vous, pour être un tant soit peu crédible, il ne faut pas, à mon sens se présenter à priori comme un excité "anti". Je pense que les analyses sereines ménageant les susceptibilités ont plus de chances de convaincre, ou tout au moins faire réfléchir...c'est déjà pas mal quand c'est le cas. Bien entendu, encore faut-il savoir de quoi on parle.
    Mes anciennes fonctions et un cursus un peu atypique,  m'ont en effet structuré de façon à éviter les réflexions imprégnées d'affect et de réactions à chaud, véritables écueils au recul nécessaire pour se livrer à des analyses de fond. Seuls le pragmatisme et de réalisme englobant différents paramètres, sont à prendre en compte pour expliquer les problèmes auxquels nous sommes parfois confrontés.
    Maintenant, je suis quand même un peu comme tout le monde. Il m'arrive d'être outré par certains propos ou actes qui  me font sortir de mes gonds et choisir des raccourcis pour exprimer le fond de ma pensée. Mais je me suis vite rendu compte, qu'à ce moment je devenais contre-productif. Après tout nous sommes des êtres humains... Pas des machines non plus.

    Fort bien et plus que respectable. Mais je ne me considère pas comme un excité, ma position est une longue maturation. Auparavant j'étais juste préoccupé de la façon dont l'islam considérait et traitait les femmes. Mais depuis le 11 septembre jusqu'à ce qui se passe aujourdhui à Mossoul et ailleurs, j'estime que l'on nous a déclaré une guerre ouverte. Et qu'il est temps d'entrer en résistance contre cette islamisation rampante de nos sociétés. Pensez-vous que l'on puisse parler pragmatisme et échanger avec ces gens-là. Ils n'en ont que faire de nos principes et de nos concepts démocratiques. Leur seule philosophie est la force brute, il suffit de voir le sabre sur tous leurs emblêmes.
    Soumets-toi ou crève. Non merci.
    Mais merci pour ces échanges quand même.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Jeu 2 Oct 2014 - 20:03

    Flavius a écrit:

    La loi islamique est peut-être contraire au droits de l'homme. C'est un fait. Mais que je sache elle ne s'applique pas en Occident...Pas encore. A ce titre vous ne pouvez interdire un livre se disant religieux, même s'il a pour objectif ultime d'imposer un mode de gestion de la société. Le coran est aussi un abécédaire politique.

    Mais la France ne reconnaît pas le coran comme le référent d'un parti politique qui serait anti-démocratique. Elle ne peut le voir que comme support à une religion. Et chez nous, la laïcité protège toutes les religions quelques soient.

    Mais si, mais si !
    Elle régit déjà certaines régions de notre beau pays, Flavius !

    Des « mini Etats islamiques » en France (Vidéo/télévision suisse)

    Dans le journal télévisé de de la Radio Télévision Suisse francophone, l’état véritable des banlieues française est beaucoup moins soumise à la langue de bois.

    La propagande de l’Etat islamique autoproclamé est une arme redoutable. Elle fonctionne d’autant mieux qu’elle trouve un écho aussi dans certains pays d’Europe. Reportage de la Radio Télévision Suisse.

       Vous avez des territoires en France comme à Roubaix, comme les quartiers nord de Marseille où la police ne met plus les pieds, l’autorité de l’Etat est complètement absente, et donc on a des mini Etats islamiques qui se sont constitués. (Fabrice Balanche, université de Lyon 2).


       
    Sinon, regardez la vidéo :



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Jeu 2 Oct 2014 - 20:23

    Ce sont des mots qui reviennent sans cesse dans tous les débats . Amalgame, stigmatisation, hisse lame, etc

    Le plaidoyer de Goldnadel : l’islam radical, les amalgames et nous



    Le polémiste plaide contre les amalgames, sans toutefois écarter les questions taboues sur les responsabilités de l’islam radical et de l’Occident dans la fabrication des djihadistes.
    Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est secrétaire national à l’UMP chargé des médias. Il préside par ailleurs l’Association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l’actualité pour FigaroVox.


    Comment écrire, sans craindre le scandale, à propos des ravages de l’islam radical?
    Et pourtant il le faut. Et savoir dire non.
    Non, les mahométans de France ne sont pas coupables. Et en réalité, nul ne penserait, ni même ne songerait à regarder de biais notre voisin musulman si le discours obsédant sur le risque de l’amalgame n’y ramenait constamment.

    Que je sache, il n’est pas un parti, fusse le plus extrême, qui ait eut la funeste idée d’incriminer le moindre musulman de France, fusse le plus radical, dans le crime que l’on sait, contre «un sale français».
    Pas un seul rassemblement de quelques individus aveuglés de colère à l’encontre de concitoyens d’un culte dont se réclament les assassins.

    Peut-être aurait-on pu l’acter au crédit de ce peuple de France que certains ont tant fait pour le taxer d’intolérance.
    Non, le risque de l’amalgame, pour l’heure illusoire, ne saurait prendre le pas sur celui plus réel qu’encourent, physiquement, tous les Français de France, sans discrimination.
    Non, les musulmans de France, pas plus qu’ils sont coupables, ne sont des victimes. Ce ne sont pas leurs enfants que l’on poursuit dans leurs écoles, pour les assassiner. Pas de manifestations monstres pour les invectiver. Et pas de magasins que l’on veuille piller.

    Non, ceux des musulmans de France qui sont descendus dans la rue ne se sont pas excusés d’être ce qu’ils sont, mais ont osé, enfin, dire non à qui tue en leur nom.
    Avouons malheureusement qu’ils étaient moins nombreux que lorsqu’il s’agissait cet été d’invectiver une autre nation.

    Non, l’obsession du risque de l’amalgame ne saurait interdire à la société française, dévastée depuis 68 par un dénigrement critique abrasif, de questionner à son tour la société islamique et son importation dans les cités françaises.

    Une islamophilie extatique («l’islam, religion de paix et d’amour») n’a pas plus de sens qu’une islamomophobie sans discernement (le Coran criminogène par essence).
    La dignité des femmes, le sort des homosexuels, un antisémitisme foncier, un anti christianisme meurtrier, l’application de la charia, la liberté de penser, une création scientifique interrompue depuis le XVe siècle, ne doivent plus être questions taboues.

    Convenons que jusqu’à présent, sous couvert de lutte contre la xénophobie, nos féministes, anti homophobes, et autres antiracistes autoproclamées sont demeurées d’une grande placidité.
    Critiquer n’est pas stigmatiser, et certains musulmans ne sont pas les derniers.
    Avant Vatican II, ce n’était pas calomnier les catholiques que d’espérer un aggiornamento.
    Non, si l’on veut savoir où demeurent les responsables de la détestation des «sales occidentaux», la faute principale n’habite pas que l’Orient.

    Un ancien otage, Pierre Torrés, a commis un article dans le Monde dans lequel il dédouanait Mehdi Nemmouche, de toute tradition islamique pour en faire «un pur produit occidental».
    Voilà quelqu’un qui devenait plus facile à haïr.

    Pour faire bonne mesure, Nemmouche, auteur de la tuerie contre le musée juif de Bruxelles, et tortionnaire des otages en Syrie, n’était haïssable qu’à demi, lui-même «victime» de l’Occident honni.
    Olivier Besancenot, invité vendredi dernier sur un plateau télé pour réagir à la décapitation du malheureux Français appelait «à la retenue». Un mot rare dans sa bouche, et dont j’ignorais même qu’il connaissait le sens. Une retenue dont il n’use qu’avec retenue lorsqu’il invective l’impérialisme américain.

    Edwy Plenel, le même jour sur France Culture, dans un éditorial intitulé «bourrage de crâne», s’indignait du terme de «barbares», que la presse employait pour caractériser les assassins.
    Le même, dans un livre intitulé «Pour les musulmans» et qui veut faire écho à un «pour les juifs» de Zola, excommunie Finkielkraut pour avoir osé dire «il y a un problème de l’islam en France».
    L’ouvrage est dédié à Edgar Morin. Celui qui écrivit, lorsqu’Edwy Plenel dirigeait Le Monde: un «les juifs prennent plaisir à humilier les palestiniens» autrement plus générique et stigmatisant.

    Ce sont des exemples de ce qui s’est écrit il n’y a pas trois jours. Je n’aurais pas assez de trois volumes pour consigner ce que 30 ans de détestation systématique de l’Occident «raciste» et de xénophilie bêtifiante ont pu imprimer dans l’inconscient collectif intoxiqué.

    Non, Pierre Torres n’a pas tort de déceler de l’occidentalisme chez Nemmouche.
    Le djihadiste, moderne et rétrograde, est un monstre hybride et bicéphale. La détestation de l’Occident lui a été inoculée dans les laboratoires de l’extrême gauche occidentale.
    C’est sur la Toile arachnéenne électronique qu’on lui a révélé les complots qui se trament.
    Les imams qui lui ont enseigné la lecture littérale du message sacré sont entrés sans frapper dans les cités françaises.

    Les frustrations des attardés du Levant, comme les fantasmes des fatigués du Couchant ont aiguisé à deux, la lame des méchants.


    Gilles William Goldnadel ©


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Jeu 2 Oct 2014 - 20:27

    Ara a écrit:

    Mais si, mais si !
    Elle régit déjà certaines régions de notre beau pays, Flavius !

    Des « mini Etats islamiques » en France (Vidéo/télévision suisse)

    Dans le journal télévisé de de la Radio Télévision Suisse francophone, l’état véritable des banlieues française est beaucoup moins soumise à la langue de bois.

    La propagande de l’Etat islamique autoproclamé est une arme redoutable. Elle fonctionne d’autant mieux qu’elle trouve un écho aussi dans certains pays d’Europe. Reportage de la Radio Télévision Suisse.

       Vous avez des territoires en France comme à Roubaix, comme les quartiers nord de Marseille où la police ne met plus les pieds, l’autorité de l’Etat est complètement absente, et donc on a des mini Etats islamiques qui se sont constitués. (Fabrice Balanche, université de Lyon 2).


       
    Sinon, regardez la vidéo :



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Ara,
    La France ne vit pas sous le joug de la Charia. Pour le reste, ces territoires auxquels vous faites allusion font régner la terreur non de la religion, mais du gangstérisme. C'est le véritable religion.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Jeu 2 Oct 2014 - 20:35

    Moiself a écrit:

    Fort bien et plus que respectable. Mais je ne me considère pas comme un excité, ma position est une longue maturation. Auparavant j'étais juste préoccupé de la façon dont l'islam considérait et traitait les femmes. Mais depuis le 11 septembre jusqu'à ce qui se passe aujourdhui à Mossoul et ailleurs, j'estime que l'on nous a déclaré une guerre ouverte. Et qu'il est temps d'entrer en résistance contre cette islamisation rampante de nos sociétés. Pensez-vous que l'on puisse parler pragmatisme et échanger avec ces gens-là. Ils n'en ont que faire de nos principes et de nos concepts démocratiques. Leur seule philosophie est la force brute, il suffit de voir le sabre sur tous leurs emblêmes.
    Soumets-toi ou crève. Non merci.
    Mais merci pour ces échanges quand même.

    J'ai dû mal m'exprimer. Je parlais de l'excité que je ne voulais pas être. Loin de moi de vous qualifier ainsi.
    Par ailleurs, où avez-vous lu que je réclamais un quelconque dialogue avec ces barbares ? Jamais de la vie ! La seule diplomatie possible avec ces porcs se résume en tonnes de bombes à leur envoyer.

    Je dis et j'affirme que pour faire des analyses de fond, je préfère le recul et le regard froid, aux soubresauts présidés par un quelconque affect ou à priori. Ça n'a rien à voir.
    avatar
    Moiself



    Messages : 8186
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 99

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Moiself le Jeu 2 Oct 2014 - 20:39

    Flavius a écrit:

    J'ai dû mal m'exprimer. Je parlais de l'excité que je ne voulais pas être. Loin de moi de vous qualifier ainsi.
    Par ailleurs, où avez-vous lu que je réclamais un quelconque dialogue avec ces barbares ? Jamais de la vie ! La seule diplomatie possible avec ces porcs se résume en tonnes de bombes à leur envoyer.

    Je dis et j'affirme que pour faire des analyses de fond, je préfère le recul et le regard froid, aux soubresauts présidés par un quelconque affect ou à priori. Ça n'a rien à voir.

    Reçu 5/5.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Ven 3 Oct 2014 - 11:04

    Flavius a écrit:



    Ara,
    La France ne vit pas sous le joug de la Charia. Pour le reste, ces territoires auxquels vous faites allusion font régner la terreur non de la religion, mais du gangstérisme. C'est le véritable religion.

    Aussi, Flavius, aussi. Car hélas, l'un n'empêche pas l'autre . Smile

    Lorsque , par exemple, la police s'aventure à tenter de verbaliser une niquabée qui enfreint la loi, c'est la confrérie religieuse qui déboule en masse pour agresser les agents et s'opposer aux lois de la république.
    Lorsque les filles en banlieue sont forcées de porter ces horribles oripeaux pour ne pas se faire agresser, c'est bien par imposition religieuse, non !?
    Je ne pense pas que cela se passe au nom du gangstérisme, mais bien au nom de cette foi mauvaise qui règle leur vie.

    Les tribunaux islamiques occultes , les commerces exclusivement halals dans certains quartiers, maintenant les écoles coraniques qui fleurissent comme des champignons, sont autant de signes que la sharia est déjà là, peut-être encore à l'état dormant, mais sans aucun doute, déjà en vigueur.

    Cela dit, vous avez tout à fait le droit de ne pas associer ces deux fléaux , hisse lame et gangstérisme, mais dans ce cas, attention aux mauvaises surprises. Vous savez , je pense, de quelle communauté religieuse sont la grande majorité de nos reclus ...


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Ven 3 Oct 2014 - 11:09

    Ara a écrit:

    Aussi, Flavius, aussi. Car hélas, l'un n'empêche pas l'autre . Smile

    Lorsque , par exemple, la police s'aventure à tenter de verbaliser une niquabée qui enfreint la loi, c'est la confrérie religieuse qui déboule en masse pour agresser les agents et s'opposer aux lois de la république.
    Lorsque les filles en banlieue sont forcées de porter ces horribles oripeaux pour ne pas se faire agresser, c'est bien par imposition religieuse, non !?
    Je ne pense pas que cela se passe au nom du gangstérisme, mais bien au nom de cette foi mauvaise qui règle leur vie.

    Les tribunaux islamiques occultes , les commerces exclusivement halals dans certains quartiers, maintenant les écoles coraniques qui fleurissent comme des champignons, sont autant de signes que la sharia est déjà là, peut-être encore à l'état dormant, mais sans aucun doute, déjà en vigueur.

    Cela  dit, vous avez tout à fait le droit de ne pas associer ces deux fléaux , hisse lame et gangstérisme, mais dans ce cas, attention aux mauvaises surprises. Vous savez , je pense, de quelle communauté religieuse sont la grande majorité de nos reclus ...

    J'ajoute cet article qui rapporte une interview de Taslima Nasreen qu'il est très utile de lire pour faire tomber les dernières illusions concernant cet hisse lame que l'on insiste à considérer à tort comme "une religion comme les autres"
    Cette entrevue a plus de 10 ans, et pourtant, elle aurait pu avoir lieu hier :

    Ses mots sont directs, durs, éprouvants. Taslima Nasreen n'aime pas les fioritures. Menacée de mort par une fatwa lancée par les fondamentalistes de son pays, l'écrivain bangladaise, qui vit en exil depuis huit ans, dénonce la condition des femmes musulmanes, considérées comme des «êtres de seconde classe» dans les pays où la charia fait office de droit. Pour elle, ce n'est pas seulement le fondamentalisme qu'il faut incriminer, mais bien l'islam, le «vrai», et le Coran tout entier... On pourra trouver ces propos choquants, objecter que seule une certaine interprétation du Coran est responsable des souffrances infligées aux femmes... Mais une chose est avérée: ces souffrances sont bien réelles. Et on ne peut pas les ignorer


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Ven 3 Oct 2014 - 12:46

    Ara a écrit:

    Aussi, Flavius, aussi. Car hélas, l'un n'empêche pas l'autre . Smile

    Lorsque , par exemple, la police s'aventure à tenter de verbaliser une niquabée qui enfreint la loi, c'est la confrérie religieuse qui déboule en masse pour agresser les agents et s'opposer aux lois de la république.
    Lorsque les filles en banlieue sont forcées de porter ces horribles oripeaux pour ne pas se faire agresser, c'est bien par imposition religieuse, non !?
    Je ne pense pas que cela se passe au nom du gangstérisme, mais bien au nom de cette foi mauvaise qui règle leur vie.

    Les tribunaux islamiques occultes , les commerces exclusivement halals dans certains quartiers, maintenant les écoles coraniques qui fleurissent comme des champignons, sont autant de signes que la sharia est déjà là, peut-être encore à l'état dormant, mais sans aucun doute, déjà en vigueur.

    Cela  dit, vous avez tout à fait le droit de ne pas associer ces deux fléaux , hisse lame et gangstérisme, mais dans ce cas, attention aux mauvaises surprises. Vous savez , je pense, de quelle communauté religieuse sont la grande majorité de nos reclus ...

    Selon moi, le religieux n'est que le prétexte. Que connaissent-ils de leur religion ? Rien sinon tout ce qui relève du folklore. Et puis faire le mal au nom d'une religion, c'est tenter de donner une respectabilité obligée à des actes criminels. Les parrains de la mafia allaient bien à l'église avant et après avoir assassiné jusqu'à leur parenté.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Ven 3 Oct 2014 - 14:31

    "Dalil Boubakeur regrette d'avoir cédé à la suggestion de l'Elysée de faire manifester les musulmans "modérés". Il s'attend à une fatwa sur sa tête, peut-être un attentat"

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ainsi doc, comme je le subodorais, il s'est fait pressionner pour appeler ses ouailles à manifester ! Rien de sincère ni de spontané dans cette mascarade de "révolte contre l'EI " .
    Quelle hypocrisie !


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ymar



    Messages : 5624
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ymar le Ven 3 Oct 2014 - 16:30

    Ara a écrit:"Dalil Boubakeur regrette d'avoir cédé à la suggestion de l'Elysée de faire manifester les musulmans "modérés". Il s'attend à une fatwa sur sa tête, peut-être un attentat"

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ainsi doc, comme je le subodorais, il s'est fait pressionner pour appeler ses ouailles à manifester ! Rien de sincère ni de spontané dans cette mascarade de "révolte contre l'EI " .
    Quelle hypocrisie !

    Ara,

    Si vous me le permettez...

    Ceci ne fait qu'appuyer ce que j'écrivais ailleurs concernant la timide et tardive arrivée des quelques rassemblements, j'insiste sur ce terme, qui ont eu lieu.
    Cette attitude timorée démontre simplement toute la craintive conviction qui les anime.

    Pour ce qu'il en est à ce jour, le CFCM et les CRCM sont une erreur monumentale à mon avis, je ne fais pas le
    procès de qui que se soit mais avant de lancer de tels organismes il serait quand même utile d'en examiner
    les bases et d'en cadrer les contenus.

    Maintenant et sans paranoïa, je ne le crois pas seul à craindre pour sa vie.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7999
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Azalee le Ven 3 Oct 2014 - 16:34

    Ara a écrit:"Dalil Boubakeur regrette d'avoir cédé à la suggestion de l'Elysée de faire manifester les musulmans "modérés". Il s'attend à une fatwa sur sa tête, peut-être un attentat"

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ainsi doc, comme je le subodorais, il s'est fait pressionner pour appeler ses ouailles à manifester ! Rien de sincère ni de spontané dans cette mascarade de "révolte contre l'EI " .
    Quelle hypocrisie !
    A propos de fatwa, je ne comprends pas pourquoi les islamistes n'en ont pas une sur leurs têtes. 
    Après tout, certains en ont reçu une pour moins que ça.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Ven 3 Oct 2014 - 20:59

    Azhalee a écrit:
    A propos de fatwa, je ne comprends pas pourquoi les islamistes n'en ont pas une sur leurs têtes. 
    Après tout, certains en ont reçu une pour moins que ça.

    Je pense qu'une bonne raison serait que ceux qui lancent ces fatwas sont, au fond les mêmes "islamistes" que ceux auxquels je pense que tu alluses ... Smile
    Ils ne vont tout de même pas se lancer des fatwas sur leur propre tête !?
    Quoique, au point de corânerie qu'ils ont atteint, ils en seraient bien capables ...


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Ven 3 Oct 2014 - 21:03

    Ymar a écrit:

    Ara,

    Si vous me le permettez...

    Ceci ne fait qu'appuyer ce que j'écrivais ailleurs concernant la timide et tardive arrivée des quelques rassemblements, j'insiste sur ce terme, qui ont eu lieu.
    Cette attitude timorée démontre simplement toute la craintive conviction qui les anime.

    Pour ce qu'il en est à ce jour, le CFCM et les CRCM sont une erreur monumentale à mon avis, je ne fais pas le
    procès de qui que se soit mais avant de lancer de tels organismes il serait quand même utile d'en examiner
    les bases et d'en cadrer les contenus.

    Maintenant et sans paranoïa, je ne le crois pas seul à craindre pour sa vie.

    En effet.
    Je vous avais lu défendre ce point de vue et j'avais marqué mon accord avec vos propos.

    P.S. C'est très délicat de votre part, mais vous n'avez nul besoin de me demander la permission pour me quoter, même si c'est pour me contredire, Ymar ... rire


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Sam 4 Oct 2014 - 13:51

    Chaque matin, en allumant mon poste , les mêmes infos sur la barbarie hisselamique, les mêmes discours lénifiants de nos ministres, inaptes à gérer les situations. Alors je me demande aussi d'où partira l'étincelle, car il en faut une pour enfin avoir une chance de recouvrer notre destin d'occidentaux.
    Qu'elle soit virtuelle et regroupe en un seul sentiment d'urgence le peuple de France, ou qu'elle pousse certains à en venir aux mains et déclenche des émeutes dans tous nos beaux pays "civilisés", il en faut une, c'est certain !


    l’État pyromane avive la France insoumise

    Par Ivan Rioufol

    D’où partira l’étincelle ? La faiblesse du pouvoir est telle que, sous ses doigts maladroits, toutes les déflagrations sont imaginables. La salafisation des cités reste évidemment une bombe à part, réamorcée par la guerre déclarée à la France mécréante par l’État islamique. En attendant, l’état d’abandon des "petits Blancs" qui ont fui les banlieues peut susciter de légitimes jacqueries contre un pouvoir méprisant ces voix "populistes". L’assommoir fiscal reste un ressort efficace. Mardi, la grève observée par les professions libérales a rappelé aussi que même les plus privilégiés (huissiers, avocats, notaires, pharmaciens, etc.) ne se sentaient plus tenus à la réserve, devant un État ventripotent imposant aux autres des régimes qu’il s’épargne. Cependant, c’est la défense de la famille qui pourrait, dès ce dimanche à Paris avec la réédition de la Manif pour tous, aviver l’insoumission civique.

    Quarante ans de désastres français décortiqués par Éric Zemmour (1) amène mon confrère à la vision pessimiste d’un peuple "désintégré" et d’une nation qui se meurt. Si ses diagnostics sont souvent convaincants, sa conclusion est excessive. La nostalgie qui envahit le pays est, certes, la conscience de son déclin. Mais la lucidité n’est pas forcément un renoncement. L’hommage rendu à Brigitte Bardot pour ses 80 ans a été une manière de saluer une liberté et une insolence dont la perte collective ne vaut pas résignation. S’observe, au contraire, une société indocile, éruptive, prête à renouer avec l’impertinence de "l’esprit français". Quatre décennies de pensées fausses ont abîmé le pays plus qu’aucune catastrophe ne l’aurait fait. Son surendettement (2 000 milliards d’euros) accroît sa vulnérabilité. Mais les Russes se sont réveillés de soixante-dix ans de cauchemar. En France, une rage habite ceux qui veulent reprendre leur destin en main. Comme dans toutes les révolutions, une minorité suffit.

    Dans ce contexte, l’acharnement que met l’État pyromane à s’en prendre, cette semaine, à l’institution familiale, est de l’huile jetée sur un feu qui couve. (...)


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Ara le Sam 4 Oct 2014 - 14:39

    Ara a écrit:Chaque matin, en allumant mon poste , les mêmes infos sur la barbarie hisselamique, les mêmes discours lénifiants de nos ministres, inaptes à gérer les situations. Alors je me demande aussi d'où partira l'étincelle, car il en faut une pour enfin avoir une chance de recouvrer notre destin d'occidentaux.
    Qu'elle soit virtuelle et regroupe en un seul sentiment d'urgence le peuple de France, ou qu'elle pousse certains à en venir aux mains et déclenche des émeutes dans tous nos beaux pays "civilisés", il en faut une, c'est certain !


    l’État pyromane avive la France insoumise

    Par Ivan Rioufol

    D’où partira l’étincelle ? La faiblesse du pouvoir est telle que, sous ses doigts maladroits, toutes les déflagrations sont imaginables. La salafisation des cités reste évidemment une bombe à part, réamorcée par la guerre déclarée à la France mécréante par l’État islamique. En attendant, l’état d’abandon des "petits Blancs" qui ont fui les banlieues peut susciter de légitimes jacqueries contre un pouvoir méprisant ces voix "populistes". L’assommoir fiscal reste un ressort efficace. Mardi, la grève observée par les professions libérales a rappelé aussi que même les plus privilégiés (huissiers, avocats, notaires, pharmaciens, etc.) ne se sentaient plus tenus à la réserve, devant un État ventripotent imposant aux autres des régimes qu’il s’épargne. Cependant, c’est la défense de la famille qui pourrait, dès ce dimanche à Paris avec la réédition de la Manif pour tous, aviver l’insoumission civique.

    Quarante ans de désastres français décortiqués par Éric Zemmour (1) amène mon confrère à la vision pessimiste d’un peuple "désintégré" et d’une nation qui se meurt. Si ses diagnostics sont souvent convaincants, sa conclusion est excessive. La nostalgie qui envahit le pays est, certes, la conscience de son déclin. Mais la lucidité n’est pas forcément un renoncement. L’hommage rendu à Brigitte Bardot pour ses 80 ans a été une manière de saluer une liberté et une insolence dont la perte collective ne vaut pas résignation. S’observe, au contraire, une société indocile, éruptive, prête à renouer avec l’impertinence de "l’esprit français". Quatre décennies de pensées fausses ont abîmé le pays plus qu’aucune catastrophe ne l’aurait fait. Son surendettement (2 000 milliards d’euros) accroît sa vulnérabilité. Mais les Russes se sont réveillés de soixante-dix ans de cauchemar. En France, une rage habite ceux qui veulent reprendre leur destin en main. Comme dans toutes les révolutions, une minorité suffit.

    Dans ce contexte, l’acharnement que met l’État pyromane à s’en prendre, cette semaine, à l’institution familiale, est de l’huile jetée sur un feu qui couve. (...)


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Ce commentaire d'une internaute sous l'article mérite d'être lu :

    D’où partira l’étincelle ?
    Ce sera une question d'argent.
    Pas d'identité.
    La machine économique, maintenant en décroissance, ne produit plus de citoyens contribuables solvables, mais des chômeurs sans ressources, des gens au bord de la faillite personnelle, dans un contexte "social" où il faut entretenir des millions de "chances" prédatrices.
    On est juste en train de fabriquer une bombe thermo-nucléaire socio-ethnico-culturo-religieuse...
    Il arrivera un jour où tout ce qui sera détruit restera "en l’état", faute de moyens. Et ce jour se rapproche très vite...
    Un centre des impôts incendié, une préfecture brûlée... aucune importance.
    Mais le jour où les "chances" ne seront plus prises en charge gratuitement par la sécurité sociale, ce sont les hôpitaux et les centres de soins qui brûleront...
    Et ce jour se rapproche très vite...
    Quand la France ne pourra plus acheter la paix sociale, les centaines de milliers de "chances" du 93 iront piller les habitations de la région parisienne.
    A Detroit, on peut payer des mercenaires, anciens d'Irak et d'Afghanistan, pour protéger son environnement, parce que que les policiers et les pompiers ont été licenciés.
    Mais sans argent, pas de sécurité.
    Les événements économiques, monétaires, énergétiques, géo-stratégiques, sont tous reliés solidement les uns aux autres, et personne n'en parle curieusement...
    Avant la première guerre mondiale, c’était l'empire britannique qui dominait le monde (le soleil ne s'y couchait jamais), la monnaie était la sterling, l’énergie était le charbon...
    En 1913, il s'est passé un événement assez prévisible: le pic de production du charbon au Royaume-Uni.
    La suite... transition énergétique... deux guerres mondiales... 100 millions de morts... pour passer d'une économie mondiale axée sur le pétrole, dominée militairement par les USA, avec comme monnaie de référence le dollar.
    On commence à s'approcher très dangereusement du pic pétrolier mondial, et les conséquences seront les mêmes...
    mais...il y a certainement des optimistes qui me répondront ; n'est-ce pas genefou ?
    Un monde de bisousnours, juste avant le soleil vert...
    La pitié est dangereuse.
    Aucune faute n'est oubliée tant que la conscience s'en souvient.


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)

    Invité
    Invité

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 16:23

    Ara a écrit:Chaque matin, en allumant mon poste , les mêmes infos sur la barbarie hisselamique, les mêmes discours lénifiants de nos ministres, inaptes à gérer les situations. Alors je me demande aussi d'où partira l'étincelle, car il en faut une pour enfin avoir une chance de recouvrer notre destin d'occidentaux.
    Qu'elle soit virtuelle et regroupe en un seul sentiment d'urgence le peuple de France, ou qu'elle pousse certains à en venir aux mains et déclenche des émeutes dans tous nos beaux pays "civilisés", il en faut une, c'est certain !
    Le chantage et lâcheté de ces gens sont vraiment sans bornes, on se demande quand cela va s'arreter, mais surtout comment car j'ai cru comprendre que deux autres otages américains étaient prévus si B.Obama ne cessait le combat.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 580
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 83
    Localisation : Paris

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Vieux singe le Sam 4 Oct 2014 - 17:43

    Ara a écrit:


    Ce commentaire d'une internaute sous l'article mérite d'être lu :

    D’où partira l’étincelle ?
    Ce sera une question d'argent.
    Pas d'identité.
    La machine économique, maintenant en décroissance, ne produit plus de citoyens contribuables solvables, mais des chômeurs sans ressources, des gens au bord de la faillite personnelle, dans un contexte "social" où il faut entretenir des millions de "chances" prédatrices.
    On est juste en train de fabriquer une bombe thermo-nucléaire socio-ethnico-culturo-religieuse...
    Il arrivera un jour où tout ce qui sera détruit restera "en l’état", faute de moyens. Et ce jour se rapproche très vite...
    Un centre des impôts incendié, une préfecture brûlée... aucune importance.
    Mais le jour où les "chances" ne seront plus prises en charge gratuitement par la sécurité sociale, ce sont les hôpitaux et les centres de soins qui brûleront...
    Et ce jour se rapproche très vite...
    Quand la France ne pourra plus acheter la paix sociale, les centaines de milliers de "chances" du 93 iront piller les habitations de la région parisienne.
    A Detroit, on peut payer des mercenaires, anciens d'Irak et d'Afghanistan, pour protéger son environnement, parce que que les policiers et les pompiers ont été licenciés.
    Mais sans argent, pas de sécurité.
    Les événements économiques, monétaires, énergétiques, géo-stratégiques, sont tous reliés solidement les uns aux autres, et personne n'en parle curieusement...
    Avant la première guerre mondiale, c’était l'empire britannique qui dominait le monde (le soleil ne s'y couchait jamais), la monnaie était la sterling, l’énergie était le charbon...
    En 1913, il s'est passé un événement assez prévisible: le pic de production du charbon au Royaume-Uni.
    La suite... transition énergétique... deux guerres mondiales... 100 millions de morts... pour passer d'une économie mondiale axée sur le pétrole, dominée militairement par les USA, avec comme monnaie de référence le dollar.
    On commence à s'approcher très dangereusement du pic pétrolier mondial, et les conséquences seront les mêmes...
    mais...il y a certainement des optimistes qui me répondront ; n'est-ce pas genefou ?
    Un monde de bisousnours, juste avant le soleil vert...
    La pitié est dangereuse.
    Aucune faute n'est oubliée tant que la conscience s'en souvient.

    Nous sommes arrivés au coeur d'une mutation du monde géopolitique et des ses bouleversements subséquents socio-économiques dans le monde "occidental"
    Il ne suffit pas d'en faire le constat en référence à un passé encore récent mais clairement révolu. La question est de savoir, ou plutôt d'imaginer quand et comment on apercevra , au moins en ce qui nous concerne, nous les nantis d'hier, quand et comment nous en sortirons.Pour ceux qui ont beaucoup bourlinguer auparavant, justement en dehors de ce "monde occidental", le désordre des résidus était patent ailleurs mais n'interrogeait guère nos éminentes analyses culturelles intégrant notre monde au meilleurs de nos repères, de nos visions, oserais-je dire aussi de nos valeurs.
    Ce qui est vraiment nouveau , c'est la rapidité des changements, l'accélération des mouvements, dus à la rapidité de l'évolution technique, pour le meilleurs et pour le pire, dans des directions le plus souvent incontrôlées , face à la lenteur "naturelle", l'inertie des mentalités culturelles et leurs structures sociales intégrées.
    Nos représentants politiques ne sont que le reflet ce cette difficulté "oculaire" contagieuse, de cette inaptitude à s'échapper de leur condition existentielle qui est la notre à tous, mises à part quelques tentatives de quelques penseurs qualifiés, à tort et parfois à raison, d'irresponsables ou de rêveurs spéculatifs, ou pire apprentis sorciers
    Par exemple, la fameuse dette ne sera évidemment jamais remboursée mais l'ardoise correspondante sera bien payée, comme cela a toujours été fait dans l'Histoire, avec les "combines" circonstancielles du jour venu, et plus concrètement surtout par les pauvres, comme d'hab. C'est d'abord ça l'escroquerie de la prétendue gauche, qui connait l' Histoire mais qui sait l'oublier pour parader dans les vides des rumeurs protectrices. La droite n'est pas plus "honnête" puisque ses solutions "supposées" restent autant à coté de la plaque (tectonique) qui se déplace plus vite que ses spéculations autant conservatrices et encore plus "intéressée" d'un passé périmé.
    C'est sur que ce clivage gauche /droite est devenu un canular de foire pour jouer au tir forain.
    Alors la lecture de nos régressions (régressives ou considérées comme telles) m'attriste surtout par la vanité d'une prétendue clairvoyance qui n'apporte ni réconfort , ni sollicitation pour imaginer un avenir quel qu'il soit, effectivement pour le meilleurs ou pour le pire. C'est là que chacun pourra montrer sa confiance, c'est à dire d'abord en lui même, puisque c'est de là que tout part. Certain appelle ça l'engagement, peut être au moins pour justifier leur passage?
    "Mais que faire en un gite, à moins que l'on ne songe"
    ou le songe d'une nuit d'été, quand l'automne annonce un hiver rigoureux
    avatar
    Flavius



    Messages : 6073
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Flavius le Sam 4 Oct 2014 - 19:09

    Vieux singe a écrit:

    Nous sommes arrivés au coeur d'une mutation du monde géopolitique et des ses bouleversements subséquents socio-économiques dans le monde "occidental"
    Il ne suffit pas d'en faire le constat en référence à un passé encore récent mais clairement révolu. La question est de savoir, ou plutôt d'imaginer quand et comment on apercevra , au moins en ce qui nous concerne, nous les nantis d'hier, quand et comment nous en sortirons.Pour ceux qui ont beaucoup  bourlinguer  auparavant, justement en dehors de ce "monde occidental", le désordre des résidus était patent ailleurs mais n'interrogeait  guère nos éminentes analyses culturelles intégrant notre monde au meilleurs de nos repères, de nos visions, oserais-je dire aussi de nos valeurs.
    Ce qui est vraiment nouveau , c'est la rapidité des changements, l'accélération des mouvements, dus à la rapidité de l'évolution technique, pour le meilleurs et pour le pire, dans des directions le plus souvent incontrôlées , face à la lenteur "naturelle", l'inertie des mentalités culturelles et leurs structures sociales intégrées.
    Nos représentants politiques ne sont que le reflet ce cette difficulté "oculaire" contagieuse, de cette inaptitude à s'échapper de leur condition existentielle qui est la notre à tous, mises à part quelques tentatives de quelques penseurs qualifiés, à tort et parfois à raison, d'irresponsables ou de rêveurs spéculatifs, ou  pire apprentis sorciers
    Par exemple, la fameuse dette ne sera évidemment jamais remboursée mais l'ardoise correspondante sera bien payée, comme cela a toujours été fait dans l'Histoire, avec les "combines" circonstancielles du jour venu, et plus concrètement surtout par les pauvres, comme d'hab. C'est d'abord ça l'escroquerie de la prétendue gauche, qui connait l' Histoire mais qui sait l'oublier pour parader dans les vides des rumeurs protectrices. La droite n'est pas plus "honnête" puisque ses solutions "supposées" restent autant à coté de la plaque (tectonique) qui se déplace plus vite que ses spéculations autant conservatrices  et encore plus "intéressée" d'un passé périmé.  
    C'est sur que ce clivage gauche /droite est devenu un canular de foire pour jouer au tir forain.
    Alors la lecture de nos régressions (régressives ou considérées comme telles) m'attriste surtout par la vanité d'une prétendue clairvoyance qui n'apporte ni réconfort , ni sollicitation pour imaginer un avenir quel qu'il soit, effectivement pour le meilleurs ou pour le pire. C'est là que chacun pourra montrer sa confiance, c'est à dire d'abord en lui même, puisque c'est de là que tout part. Certain appelle ça l'engagement, peut être au moins pour justifier leur passage?
    "Mais que faire en un gite, à moins que l'on ne songe"
    ou le songe d'une nuit d'été, quand l'automne annonce un hiver rigoureux

    Cher Vieux singe,

    Je partage bien entendu votre analyse de cet entre-deux mondes en désordre. Nous sommes en effet à l'aube de changements profonds qui vont participer largement à notre façon de vivre de demain. Des économies qui ne pourront plus se nourrir d'une croissance qui les a jusqu'à présent alimentés ; des mœurs qui n'attendent pas la transformation des mentalités pour s'imposer, des alliances qui sont remises en question comme par exemple au Moyen-Orient et qui vont dicter les futures nôtres et, cerise sur le gâteau, une crise de confiance dans nos dirigeants et qui ne sera pas des moindres à juguler. C'est de ce maelström que va surgir un nouveau monde.
    Maintenant, reste à savoir si cet accouchement se fera sans douleur ou si au contraire, il devra se faire aux forceps.
    Pour ce qui me concerne, sans vouloir jouer les millénaristes, je pense qu'il se fera dans les souffrances et les pleurs.
    J'ai me suis toujours attaché sur les divers forum, à exprimer cette notion qu'est la confrontation civilisationnelle à laquelle nous devons nous préparer et qui pour moi a déjà largement commencé. Mais quand je crie cela, j'ai le sentiment de le crier d'outre-tombe. Comme disait Pierre Dac, "les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir." Mais en l'occurrence, j'ai le sentiment que l'avenir est en train de se conjuguer au présent.

    Et ce qui me met hors de moi, c'est que nos hommes politiques continuent à s'inquiéter plus de leur plan de carrière que des intérêts bien compris du monde et plus précisément de la France. Tous ce que je dis là, bien entendu ils le savent. Mais que font-ils ? Ils élaborent des stratégies électorales.
    Une qui est en train de naître et qui consiste à se placer au deuxième tour pour battre la "blonde" bretonne. Or tout le monde à compris que ce petit veinard deviendra président, même s'il s'appelle Aliboron.
    Alors pour arriver à rassembler les gauches, les hommes de droite, commencent à édulcorer leur propos. On l'a vu lors de la prestation de Juppé qui fait tout pour faire oublier qu'il a été  secrétaire général (de 1988 à 1994) puis président (de 1994 à 1997) du Rassemblement pour la République (RPR) et président de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) de 2002 à 2004 et qu'à ce titre, il n'hésitait pas à avoir un discours de droite plus musclé, notamment sur l'immigration et la filiation dans le cadre du statut de la famille.

    Une fois de plus ces pitres vont devoir sacrifier leurs convictions profondes, pour résumer, continuer à nous bercer et nous mentir pour perpétuer le désastre, pour satisfaire leur besoin inassouvi de pouvoir. Fi des intérêts de notre pays et de ceux qui le peuplent. En fait nous sommes gouvernés depuis bien des années par des centristes, des radicaux qui n'osent afficher leur véritable tempérament au nom d'une ambition personnelle.

    Contenu sponsorisé

    Re: L'AVENIR DE L'HUMANITÉ

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 16:29