Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Partagez

    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Ven 01 Jan 2016, 12:16

    beced a écrit:Dans les infos de mon média comme hier en fait, au sujet sur les violences en Corse et le lamentable et scandaleux saccage d'une mosquée, le rappel de l'origine de ses violences n'était pas complet pour ne pas dire erroné, car ce n'est pas le caillassage des hommes en uniforme qui a mis en branle les manifestations mais les slogans que les voyous du quartier avaient lancé,
    à savoir :"Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n'êtes pas chez vous ici!".

    Ce qui explique et donne sens  aux   "nous sommes chez nous", criés en chœur dans le quartier vendredi soir par les manifestants.

    Les slogans xénophobes pour ne pas dire racistes ne venaient donc pas vraiment que d'un seul côté, ou en tout cas de celui que l'on avait cru.


    Cette rétention de l'info ressemble à de l'auto-censure, non?  Shocked
    Nous n'avons pas des journalistes, mais des militants politiques sectaires

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Sam 30 Jan 2016, 17:10


    A propos du boycott aux Oscars 2016


    Du racisme anti-blancs …et autres merveilles politiquement correctes par Jean-Paul Brighelli  (  enseignant et essayiste français, auteur de "la fabrique des crétins" sur  le déclin du système scolaire français -https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Brighelli -  )


    Le 7 août 2010, j’ai eu le rare privilège de dîner, chez Maître Paul Lombard à Saint-Tropez, avec Charlotte Rampling : je me rappelle la date parce que l’actrice fut appelée au milieu de la soirée par une radio qui lui demandait son sentiment sur la mort de Bruno Cremer, qui venait de décéder le jour même, et avec qui elle avait joué l’un des plus beaux films de François Ozon, Sous le sable.

    D’elle, je ne connaissais que ses films — depuis une brève apparition dans The Knack en 1964 jusqu’à ses rôles-cultes dans Portier de nuit, la Chair de l’orchidée, The Verdict, ou Angel Heart, et j’en passe. En attendant 45 Years pour lequel elle est nominée aux Oscars cette année…

    Et justement, en parlant d’Oscars, Rampling a répondu à une polémique lancée par Spike Lee et quelques autres trublions en panne de buzz qui suggèrent de boycotter la cérémonie cette année parce que tous les nominés ont le culot d’être blancs. Et de demander un quota de Noirs, d’Hispaniques, de femmes, d’Indiens, de minorités visibles et invisibles. Will Smith vient de se joindre à la protestation, et en France, Omar Sy et Roschdy Zem trouvent ce boycott légitime. Et l’Académie du cinéma, qui gère les Oscars, vient de prendre des mesures pour que cesse le scandale — quotas, me voilà !

    Rampling a dénoncé sur Europe 1 ce retour en force du politiquement correct. Elle a même parlé de « racisme anti-Blancs ».
    Scandale et putréfaction ! « Le premier qui dit la vérité / Il doit être exécuté », chantait Guy Béart… Depuis, on la cloue au poteau de tortures…
    Heu… Vraiment ? Ai-je le droit, moi qui ne suis pas indien, de parler de « poteau de tortures » ? Ne serait-ce pas insidieusement du racisme anti-minorités visibles ?

    S’il y en a qui croient que j’exagère, qu’ils se documentent. Depuis quelques mois le politiquement correct accable les campus des facs américaines. « Pocahontas, Caitlyn Jenner and Pancho Villa are no-nos. Also off-limits are geisha girls and samurai warriors — even, some say, if the wearer is Japanese », écrit le New York Times. Comme le raconte Slate, « des mouvements véhéments ont été déclenchés autour de débats qui semblent surréalistes pour un observateur étranger: est-il nécessaire que les universités publient des règlements officiels recommandant aux jeunes de ne pas se déguiser en Indiens pour Halloween ? Se déguiser en Mexicain quand on est blanc est-il une forme d’appropriation culturelle raciste ? Les fêtes à thème Kanye West, avec des blancs qui font les rappeurs, sont elles racistes et insultantes ? Doivent-elles être interdites par l’administration universitaire ? » Et la très prestigieuse université Yale donne encore une fois le ton du crétinisme renforcé.



    Et telle créature télévisuelle blanche — Kylie Jenner — qui s’est fait tresser des dreadlocks est accablée sur Tweeter de commentaires désobligeants. Elle n’a pas le droit ! C’est un signe distinctif NOIR !
    Et ta connerie, si on lui mettait un signe distinctif, quel serait-il ?

    La France n’est pas en reste. Il y a un mois une polémique digne de la grandeur de notre pays a éclaté lors de la publication de la liste des nominés pour le Festival de la BD d’Angoulême. Comment ! Pas une femme dans cette sélection ! Ben non : à bientôt 76 ans, Claire Bretecher n’a pas cru bon de concourir, et Annie Goetzinger, pour laquelle j’ai une tendresse personnelle (ah, la Demoiselle de la Légion d’honneur, sur un scénario de Christin !), non plus — et Marjane Satrapi préfère le cinéma à la BD, en ce moment. Certes, il en est d’autres — mais j’ignore si cette année il y en avait une assez talentueuse dans l’actualité immédiate pour être sélectionnée. Et celles et ceux qui croient que l’absence de femmes dans une sélection est du machisme méritent de porter le même signe distinctif dont je parlais plus haut. Et inviter telle ou telle Japonaise auteur (et pas « auteure » !) de shojo (les mangas « pour filles ») aurait été plus désobligeant qu’honorable : on ne s’illustre jamais par le bas…

    J’avoue que je suis sidéré. Si d’aventure une année le Festival d’Angoulême sélectionnait trente dessinatrices de grand talent, je ne m’en offusquerais pas. Si un acteur ou une actrice noir est parmi les meilleurs, il sera sélectionné pour les Oscars — c’est arrivé pas mal de fois depuis celui reçu par Hattie McDaniel en 1940 pour Autant en emporte le vent ! Si par hasard un parti dénichait trente femmes mieux douées que leurs politichiens habituels, je trouverais très bien qu’il les mette en avant. Mais pas qu’il exhibe quelques grosses incompétences dont la seule marque distinctive consiste à exiger qu’on les appelle « la » ministre, contre toutes les règles de la langue et de la fonction ! Ah, elles veulent être reconnues pour femmes, mais s’insurgent dès que l’on remarque qu’elles exhibent l’artillerie féminine pour décontenancer l’adversaire et attirer à elles les caméras ! On en revient à Françoise Giroud qui dans le Monde du 11 mars 1983 disait que la femme serait l’égale de l’homme le jour où à un poste important on nommerait une femme absolument incompétente ! Eh bien nous y sommes !

    Je n’en peux plus de cette politique des quotas. Je n’en peux plus d’être obligé de « compenser le handicap social » en recrutant des élèves boursiers à la place d’élèves plus méritants qu’eux. J’ai passé mon enfance à jouer aux cowboys et aux Indiens — et je faisais toujours l’Indien, ce qui me permettait de me battre jusqu’au dernier et d’expirer en prenant des poses esthétiques, tué par les Tuniques bleues et les Visages pâles réunis — au fond, je n’ai pas changé. Et on me l’interdirait aujourd’hui ! J’adore le jazz, mais je me soucie fort peu de savoir si le pianiste est noir — souvenir inoubliable d’Erroll Garner au théâtre du Gymnase à Marseille dans les années 1960, interprétant Caravan — ou blanc — comme Paul Bley qui vient de mourir et dont presque personne n’a parlé. Tiens, j’écrirai la fin de cette chronique en réécoutant Ida Lupino !

    En vérité je vous le dis : je n’ai jamais regardé la couleur d’un élève, je ne me soucie jamais, quand je corrige des copies, de savoir s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille, et si elle s’appelle Fatima ou Marianne (pour reprendre le titre de la dernière crotte sortie en direct du cul de la sociologie, via François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils). Et quand j’étudie la littérature, je ne pense pas prioritairement à connaître les habitudes sexuelles d’un auteur. Il faut être aussi nul qu’Edouard Louis pour penser que cela a une importance stylistique.

    Une amie — apostolique et quasi romaine — a baptisé sa fille Myriam : la gosse a passé son enfance à se faire insulter dans son collège de banlieue parisienne par de jeunes imbéciles musulmans (et non, ce n’est pas forcément un pléonasme !) qui lui contestaient le droit de porter un prénom qui d’après eux leur appartenait : qu’ils aillent se faire empapaouter chez les Tralfamadoriens ! Cette assignation à résidence ethnique nous tuera, si ce n’est déjà fait.

    Alors, je salue bien bas Charlotte Rampling, et toutes celles, tous ceux qui ruent dans les brancards du politiquement correct. Et je continuerai à ruer moi-même, jusqu’à ce qu’ils aient ma peau.

    =
    =
    avatar
    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Azalee le Sam 30 Jan 2016, 17:29

    beced a écrit:
    A propos du boycott aux Oscars 2016


    Du racisme anti-blancs …et autres merveilles politiquement correctes par Jean-Paul Brighelli  (  enseignant et essayiste français, auteur de "la fabrique des crétins" sur  le déclin du système scolaire français -https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Brighelli -  )


    Le 7 août 2010, j’ai eu le rare privilège de dîner, chez Maître Paul Lombard à Saint-Tropez, avec Charlotte Rampling : je me rappelle la date parce que l’actrice fut appelée au milieu de la soirée par une radio qui lui demandait son sentiment sur la mort de Bruno Cremer, qui venait de décéder le jour même, et avec qui elle avait joué l’un des plus beaux films de François Ozon, Sous le sable.

    D’elle, je ne connaissais que ses films — depuis une brève apparition dans The Knack en 1964 jusqu’à ses rôles-cultes dans Portier de nuit, la Chair de l’orchidée, The Verdict, ou Angel Heart, et j’en passe. En attendant 45 Years pour lequel elle est nominée aux Oscars cette année…

    Et justement, en parlant d’Oscars, Rampling a répondu à une polémique lancée par Spike Lee et quelques autres trublions en panne de buzz qui suggèrent de boycotter la cérémonie cette année parce que tous les nominés ont le culot d’être blancs. Et de demander un quota de Noirs, d’Hispaniques, de femmes, d’Indiens, de minorités visibles et invisibles. Will Smith vient de se joindre à la protestation, et en France, Omar Sy et Roschdy Zem trouvent ce boycott légitime. Et l’Académie du cinéma, qui gère les Oscars, vient de prendre des mesures pour que cesse le scandale — quotas, me voilà !

    Rampling a dénoncé sur Europe 1 ce retour en force du politiquement correct. Elle a même parlé de « racisme anti-Blancs ».
    Scandale et putréfaction ! « Le premier qui dit la vérité / Il doit être exécuté », chantait Guy Béart… Depuis, on la cloue au poteau de tortures…
    Heu… Vraiment ? Ai-je le droit, moi qui ne suis pas indien, de parler de « poteau de tortures » ? Ne serait-ce pas insidieusement du racisme anti-minorités visibles ?

    S’il y en a qui croient que j’exagère, qu’ils se documentent. Depuis quelques mois le politiquement correct accable les campus des facs américaines. « Pocahontas, Caitlyn Jenner and Pancho Villa are no-nos. Also off-limits are geisha girls and samurai warriors — even, some say, if the wearer is Japanese », écrit le New York Times. Comme le raconte Slate, « des mouvements véhéments ont été déclenchés autour de débats qui semblent surréalistes pour un observateur étranger: est-il nécessaire que les universités publient des règlements officiels recommandant aux jeunes de ne pas se déguiser en Indiens pour Halloween ? Se déguiser en Mexicain quand on est blanc est-il une forme d’appropriation culturelle raciste ? Les fêtes à thème Kanye West, avec des blancs qui font les rappeurs, sont elles racistes et insultantes ? Doivent-elles être interdites par l’administration universitaire ? » Et la très prestigieuse université Yale donne encore une fois le ton du crétinisme renforcé.



    Et telle créature télévisuelle blanche — Kylie Jenner — qui s’est fait tresser des dreadlocks est accablée sur Tweeter de commentaires désobligeants. Elle n’a pas le droit ! C’est un signe distinctif NOIR !
    Et ta connerie, si on lui mettait un signe distinctif, quel serait-il ?

    La France n’est pas en reste. Il y a un mois une polémique digne de la grandeur de notre pays a éclaté lors de la publication de la liste des nominés pour le Festival de la BD d’Angoulême. Comment ! Pas une femme dans cette sélection ! Ben non : à bientôt 76 ans, Claire Bretecher n’a pas cru bon de concourir, et Annie Goetzinger, pour laquelle j’ai une tendresse personnelle (ah, la Demoiselle de la Légion d’honneur, sur un scénario de Christin !), non plus — et Marjane Satrapi préfère le cinéma à la BD, en ce moment. Certes, il en est d’autres — mais j’ignore si cette année il y en avait une assez talentueuse dans l’actualité immédiate pour être sélectionnée. Et celles et ceux qui croient que l’absence de femmes dans une sélection est du machisme méritent de porter le même signe distinctif dont je parlais plus haut. Et inviter telle ou telle Japonaise auteur (et pas « auteure » !) de shojo (les mangas « pour filles ») aurait été plus désobligeant qu’honorable : on ne s’illustre jamais par le bas…

    J’avoue que je suis sidéré. Si d’aventure une année le Festival d’Angoulême sélectionnait trente dessinatrices de grand talent, je ne m’en offusquerais pas. Si un acteur ou une actrice noir est parmi les meilleurs, il sera sélectionné pour les Oscars — c’est arrivé pas mal de fois depuis celui reçu par Hattie McDaniel en 1940 pour Autant en emporte le vent ! Si par hasard un parti dénichait trente femmes mieux douées que leurs politichiens habituels, je trouverais très bien qu’il les mette en avant. Mais pas qu’il exhibe quelques grosses incompétences dont la seule marque distinctive consiste à exiger qu’on les appelle « la » ministre, contre toutes les règles de la langue et de la fonction ! Ah, elles veulent être reconnues pour femmes, mais s’insurgent dès que l’on remarque qu’elles exhibent l’artillerie féminine pour décontenancer l’adversaire et attirer à elles les caméras ! On en revient à Françoise Giroud qui dans le Monde du 11 mars 1983 disait que la femme serait l’égale de l’homme le jour où à un poste important on nommerait une femme absolument incompétente ! Eh bien nous y sommes !

    Je n’en peux plus de cette politique des quotas. Je n’en peux plus d’être obligé de « compenser le handicap social » en recrutant des élèves boursiers à la place d’élèves plus méritants qu’eux. J’ai passé mon enfance à jouer aux cowboys et aux Indiens — et je faisais toujours l’Indien, ce qui me permettait de me battre jusqu’au dernier et d’expirer en prenant des poses esthétiques, tué par les Tuniques bleues et les Visages pâles réunis — au fond, je n’ai pas changé. Et on me l’interdirait aujourd’hui ! J’adore le jazz, mais je me soucie fort peu de savoir si le pianiste est noir — souvenir inoubliable d’Erroll Garner au théâtre du Gymnase à Marseille dans les années 1960, interprétant Caravan — ou blanc — comme Paul Bley qui vient de mourir et dont presque personne n’a parlé. Tiens, j’écrirai la fin de cette chronique en réécoutant Ida Lupino !

    En vérité je vous le dis : je n’ai jamais regardé la couleur d’un élève, je ne me soucie jamais, quand je corrige des copies, de savoir s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille, et si elle s’appelle Fatima ou Marianne (pour reprendre le titre de la dernière crotte sortie en direct du cul de la sociologie, via François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils). Et quand j’étudie la littérature, je ne pense pas prioritairement à connaître les habitudes sexuelles d’un auteur. Il faut être aussi nul qu’Edouard Louis pour penser que cela a une importance stylistique.

    Une amie — apostolique et quasi romaine — a baptisé sa fille Myriam : la gosse a passé son enfance à se faire insulter dans son collège de banlieue parisienne par de jeunes imbéciles musulmans (et non, ce n’est pas forcément un pléonasme !) qui lui contestaient le droit de porter un prénom qui d’après eux leur appartenait : qu’ils aillent se faire empapaouter chez les Tralfamadoriens ! Cette assignation à résidence ethnique nous tuera, si ce n’est déjà fait.

    Alors, je salue bien bas Charlotte Rampling, et toutes celles, tous ceux qui ruent dans les brancards du politiquement correct. Et je continuerai à ruer moi-même, jusqu’à ce qu’ils aient ma peau.

    =
    =


    _________________
    Gaulois

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Dim 31 Jan 2016, 20:58

    Azalee a écrit:

    Avec ce genre de mouvement, si le film "Intouchables" sortait aujourd'hui on aurait dit que le succès d'Omar Sy n'est pas dû à son talent, mais parce que l'on veut être politiquement correct.
    Sorry
    avatar
    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Azalee le Lun 01 Fév 2016, 14:21

    beced a écrit:

    Avec ce genre de mouvement, si le film "Intouchables" sortait aujourd'hui on aurait dit que le succès d'Omar Sy n'est pas dû à son talent, mais parce que l'on veut être politiquement correct.
    Sorry
      A la limite, cette condescendance envers les gens de couleur met en doute leur talent, comme tu le soulignes justement.
    Conclusion, ils feraient mieux de la boucler !


    _________________
    Gaulois
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Mar 02 Fév 2016, 20:54

    Azalee a écrit:
      A la limite, cette condescendance envers les gens de couleur met en doute leur talent, comme tu le soulignes justement.
    Conclusion, ils feraient mieux de la boucler !
    Avec les quota et le politiquement correct, on a atteint le sommet de la connerie.

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Ven 05 Fév 2016, 09:54


    Le projet sur lâ dispârition du circonflexe (du grec περισπωμένη>>perispōménē >>  puis du lâtin circumflexus>> « fléchi autour »), n'est-il pâs lâ première étâpe âvânt lâ dispârition de lâ moustâche ou de lâ kippâ ou du du foulârd?

    en forme
    Sorry >>  Je sors


    De l'importance de  Sir Khonflexe en forme
    avatar
    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Azalee le Ven 05 Fév 2016, 15:00

    beced a écrit:
    Le projet sur lâ dispârition du circonflexe (du grec περισπωμένη>>perispōménē >>  puis du lâtin circumflexus>> « fléchi autour »), n'est-il pâs lâ première étâpe âvânt lâ dispârition de lâ moustâche ou de lâ kippâ ou du du foulârd?

    en forme
    Sorry >>  Je sors


    De l'importance de  Sir Khonflexe en forme
    Cette réforme est ridicule. Il veulent tuer la langue française. 
    En fait se simplification, ça va encore compliquer parce qu'il faudra apprendre par cœur les mots qui ont plusieurs orthographes pour être "sûr" de ne pas faire de fote (?)sur les otres (?).
    Et il est vrai que nénufar est un mot qu'on emploi tous les jours !  :MDR:2:Au fait, avec un f ça prend un trux à la fin ou pas ?  Shocked


    _________________
    Gaulois

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Ven 05 Fév 2016, 15:35

    Azalee a écrit:
    Cette réforme est ridicule. Il veulent tuer la langue française. 
    En fait se simplification, ça va encore compliquer parce qu'il faudra apprendre par cœur les mots qui ont plusieurs orthographes pour être "sûr" de ne pas faire de fote (?)sur les otres (?).
    Et il est vrai que nénufar est un mot qu'on emploi tous les jours !  :MDR:2:Au fait, avec un f ça prend un trux à la fin ou pas ?  Shocked

    salut
    A mon avis il se pourrait bien que le processus de cette réforme a été enclenché (Guevara affraid ) par l'apparition des SMS...

       



    Timide Sorry
    :
    :
    PS: j'image qu'un des corollaires de la réforme sera que l'on pourra dire qu'il y a plusieurs chevals quand il y a plusieurs chevaux,  surtout si l'on décide de ne plus mettre les points sur les "i".  


    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par LV426 le Dim 07 Fév 2016, 00:41

    beced a écrit:
    Le projet sur lâ dispârition du circonflexe (du grec περισπωμένη>>perispōménē >>  puis du lâtin circumflexus>> « fléchi autour »), n'est-il pâs lâ première étâpe âvânt lâ dispârition de lâ moustâche ou de lâ kippâ ou du du foulârd?

    en forme
    Sorry >>  Je sors


    De l'importance de  Sir Khonflexe en forme

    Extrait de la présentation du rapport du Conseil Supérieur de la Langue Française relatif aux rectifications de l'orthographe, le 19 juin 1990 par M. Maurice Druon, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, président du groupe de travail.

    Vous [Monsieur le Premier Ministre -- Michel Rocard?] avez ensuite confié au Conseil la tâche d’améliorer l’usage de l’accent circonflexe, source de nombreuses difficultés.
    Après avoir examiné cette question avec la plus grande rigueur et en même temps la plus grande prudence, il est apparu au Conseil supérieur qu’il convenait de conserver l’accent circonflexe sur la lettre a, e et o, mais qu’il ne serait plus obligatoire sur les lettres i et u, sauf dans les quelques cas où il est utile : la terminaison verbale du passé simple et du subjonctif imparfait et plus-que-parfait, et dans quelques cas d’homographie comme jeûne, mûr et sûr.
    (c'est moi qui souligne)


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  


    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par LV426 le Dim 07 Fév 2016, 00:49

    Azalee a écrit:
    Cette réforme est ridicule. Il veulent tuer la langue française. 
    En fait se simplification, ça va encore compliquer parce qu'il faudra apprendre par cœur les mots qui ont plusieurs orthographes pour être "sûr" de ne pas faire de fote (?)sur les otres (?).
    Et il est vrai que nénufar est un mot qu'on emploi tous les jours !  :MDR:2:Au fait, avec un f ça prend un trux à la fin ou pas ?  Shocked

    Personne ne devra rien apprendre par cœur à part les enseignants, afin d'éviter de compter des fautes qui n'en seront plus.

    Ces deux mises au point faites (celle-ci + ma réponse à beced), je suis plutôt défavorable à cette réforme.
    Voilà que je donne mon avis. Qu'est-ce qui me prend ?


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  


    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par LV426 le Dim 07 Fév 2016, 01:27

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ...où l'on voit (rubrique Prononc. et Orth.) que nénufar fut l'orthographe préconisée entre 1694 et 1878 par l'Académie avant qu'elle ne change d'avis en 1935...puis qu'elle y revienne en 1990.

    Je le signale uniquement comme point de curiosité.

    Il y avait encore, dans cette "rectification" de 1990, la décision de rendre invariable le participe passé laissé quand il est suivi d'un infinitif [elle s'est laissé mourir] ce qui, pour le coup, me semble parfaitement cohérent. Il est vrai qu'ici, il s'agit de syntaxe et non d'orthographe.

    Au fait, c'est ici.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  



    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Dim 07 Fév 2016, 10:27

    LV426 a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ...où l'on voit (rubrique Prononc. et Orth.) que nénufar fut l'orthographe préconisée entre 1694 et 1878 par l'Académie avant qu'elle ne change d'avis en 1935...puis qu'elle y revienne en 1990.

    Je le signale uniquement comme point de curiosité.

    Il y avait encore, dans cette "rectification" de 1990, la décision de rendre invariable le participe passé laissé quand il est suivi d'un infinitif [elle s'est laissé mourir] ce qui, pour le coup, me semble parfaitement cohérent. Il est vrai qu'ici, il s'agit de syntaxe et non d'orthographe.

    Au fait, c'est ici.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




    salut
    Le fond du débat, me semble-t'il, porte sur ce que représente l'orthographe.
    Il y a ceux qui mette l'accent (c'est le cas de le dire) sur le fait que ce n'est qu'un outil équivalent à la sténo, et la réforme en est la suite logique; et il y a ceux qui le considère comme un héritage culturel (à l'image de Versailles ou des fresques de Lascaut ou des textes de Pascal,… ) et est ainsi un des constitutifs de l'identité nationale.
    ::
    Tout ce qui ce précède est hélas contredit par l'ineffable Claude Hagège dans un interview sur LCP (où le nom du linguiste est apparu sans accent... ), qui fait cependant remarquer que le français, l'espagnol, ou le roumain sont des réformes du latin…
    ::::
    Accessoirement  le fait d'apprendre par coeur certaines règles ou contraintes, qui donc vont à l'encontre de la logique, font partie de la construction d'une personne civilisée; le genre de règles qui fait qu'on cède sa place à des personnes âgées, ou qui font que l'on admette que la plume est plus forte que l'épée…
    Sans parler du fait que cela exerce aussi notre mémoire (si peu convoquée depuis l'usage d'objets à écran :d'internet ou des "portables", TV...  ).

    :
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Dim 07 Fév 2016, 17:38

    Azalee a écrit:
    Cette réforme est ridicule. Il veulent tuer la langue française. 
    En fait se simplification, ça va encore compliquer parce qu'il faudra apprendre par cœur les mots qui ont plusieurs orthographes pour être "sûr" de ne pas faire de fote (?)sur les otres (?).
    Et il est vrai que nénufar est un mot qu'on emploi tous les jours !  :MDR:2:Au fait, avec un f ça prend un trux à la fin ou pas ?  Shocked
    Ce qui est sûr et évident, c'est que la France va tellement bien sous tous rapports, que s'attaquer comme on le fait aux priorités, comme le fait avec beaucoup d'énergie le gouvernement, c'est génial et très responsable. En tout cas ça me donne envie de voter pour Hollande, si d'aventure son audace l'autorisait à se présenter. J'espère que l'on va ensuite s'attaquer à une autre priorité en souffrance et à laquelle les Français sont très sensibles, je veux parler de la fessée que doivent subir comme une crucifixion nos chères têtes blondes. Je n'évoquerai pas l'épaisseur des peaux de saucissons, sur laquelle l'Europe planche depuis 5 ans. Il faudrait penser à augmenter ne serait-ce que pour ce gros boulot les députés européens qui doivent se débrouiller avec des salaires de misère...
    Faut-il aussi remercier notre Ministre de la santé qui nous explique avec vigueur que le tabac tue et qui trouve un remède imparable pour qu'il ne tue plus : masquer les marques de tabac...J'avoue que j'avais un doute sur les salaires et privilèges accordés à nos ministres. Maintenant je n'en n'ai plus ! Pour trouver de telles solutions radicales à un tel fléau, il faut être drôlement intelligent et instruit. Non, décidément je n'aurai pu être ministre ! Mon imagination n'est pas aussi fertile...Et dire que d'aucuns osent encore critiquer ce gouvernement ! Bande d'ingrats !
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par LV426 le Lun 08 Fév 2016, 19:11

    beced a écrit:




    salut
    Le fond du débat, me semble-t'il, porte sur ce que représente l'orthographe.
    Il y a ceux qui mette l'accent (c'est le cas de le dire) sur le fait que ce n'est qu'un outil équivalent à la sténo, et la réforme en est la suite logique; et il y a ceux qui le considère comme un héritage culturel (à l'image de Versailles ou des fresques de Lascaut ou des textes de Pascal,… ) et est ainsi un des constitutifs de l'identité nationale.
    ::
    Tout ce qui ce précède est hélas contredit par l'ineffable Claude Hagège dans un interview sur LCP (où le nom du linguiste est apparu sans accent... ), qui fait cependant remarquer que le français, l'espagnol, ou le roumain sont des réformes du latin…
    ::::
    Accessoirement  le fait d'apprendre par coeur certaines règles ou contraintes, qui donc vont à l'encontre de la logique, font partie de la construction d'une personne civilisée; le genre de règles qui fait qu'on cède sa place à des personnes âgées, ou qui font que l'on admette que la plume est plus forte que l'épée…
    Sans parler du fait que cela exerce aussi notre mémoire (si peu convoquée depuis l'usage d'objets à écran :d'internet ou des "portables", TV...  ).

    :

    Concernant l'héritage culturel, on peut à nouveau s'attarder sur le cas du mot nénuphar qui, depuis son introduction dans notre langue jusqu'en 1935, s'est orthographié avec un 'f'.
    Le fait de lui redonner son orthographe originelle constitue-t-il une altération ou, au contraire, une restauration de l'héritage culturel ?

    Je te rejoins sur ton dernier paragraphe. Je pense que la facilité est un cadeau empoisonné. On a tendance à oublier que vaincre la difficulté peut être un réel bonheur. 
    Néanmoins, pour avoir lu un peu le rapport présenté par Maurice Druon, je pense que l'objectif de cette réforme n'était pas uniquement la simplification. Il y avait de bonne choses à mon avis, comme le participe passé de laisser que j'ai évoqué.


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  



    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Lun 08 Fév 2016, 20:08

    LV426 a écrit:

    Concernant l'héritage culturel, on peut à nouveau s'attarder sur le cas du mot nénuphar qui, depuis son introduction dans notre langue jusqu'en 1935, s'est orthographié avec un 'f'.
    Le fait de lui redonner son orthographe originelle constitue-t-il une altération ou, au contraire, une restauration de l'héritage culturel ?

    Je te rejoins sur ton dernier paragraphe. Je pense que la facilité est un cadeau empoisonné. On a tendance à oublier que vaincre la difficulté peut être un réel bonheur. 
    Néanmoins, pour avoir lu un peu le rapport présenté par Maurice Druon, je pense que l'objectif de cette réforme n'était pas uniquement la simplification. Il y avait de bonne choses à mon avis, comme le participe passé de laisser que j'ai évoqué.


    Ne chipotons pas : si la réforme ne change  pas soixante-dix-neuf (soixantedixneuf?)
    en septante-neuf (septanteneuf?), la France n'aura pas mon soutien!!!!

    Non, mais!   Timide

    Non mais!  Shocked

    :
    :


    PS: à propos de nénuphar et autres mots construits avec "ph": j'ai bizarrement une satisfaction à pouvoir les écrire ainsi.
    Il m'arrive même d'être vaguement déçu après avoir écrit "fantôme, fameux, girafe,..." sans "le potentiel hydrogène".

    PPS: un ami chimiste, très ému, a d'ailleurs émis le souhait que la réforme n'affectera pas le symbole "pH".

    :

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Ven 19 Fév 2016, 21:38


    Intéressante émission de "28 minutes"/ARTE ce vendredi sur les Noirs dans la société "raciste" américaine avec les commentaires passionnés de Pascal Blanchard.
    D'autant plus intéressant qu'il était ironique de constater que sur le plateau il n'y avait que des personnes de types caucasiens….
    Shocked
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Sam 20 Fév 2016, 20:20

    beced a écrit:
    Intéressante émission de "28 minutes"/ARTE ce vendredi sur les Noirs dans la société "raciste" américaine avec les commentaires passionnés de Pascal Blanchard.
    D'autant plus intéressant qu'il était ironique de constater que sur le plateau il n'y avait que des personnes de types caucasiens….
     Shocked
    Depuis que le mot race a disparu, les couleurs ont fait de même...

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Dim 21 Fév 2016, 08:20

    Flavius a écrit:
    Depuis que le mot race a disparu, les couleurs ont fait de même...

    Pascal Blanchard, dont l'humanisme ne peut être mis en doute, a dans son approche un côté intégriste sans nuance (pléonasme..) qui me fait peur...
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Lun 22 Fév 2016, 19:05

    beced a écrit:

    Pascal Blanchard, dont l'humanisme ne peut être mis en doute, a dans son approche un côté intégriste sans nuance (pléonasme..) qui me fait peur...
    Mais l'humanisme n'a jamais empêché qui que ce soit de faire preuve de sectarisme et parfois même de violence...C'est un peu comme le pacifisme qui prépare inconsciemment la prochaine guerre, n'ayant pas compris que la Société dans sa définition la plus large, relève d'un rapport de force qui, mis en déséquilibre, devient extrêmement dangereux.

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Lun 22 Fév 2016, 22:01

    Flavius a écrit:
    Mais l'humanisme n'a jamais empêché qui que ce soit de faire preuve de sectarisme et parfois même de violence...C'est un peu comme le pacifisme qui prépare inconsciemment la prochaine guerre, n'ayant pas compris que la Société dans sa définition la plus large, relève d'un rapport de force qui, mis en déséquilibre, devient extrêmement dangereux.

    C'est en fait le propre (si on peut dire ) des idéologies: poussées au bout de leur logique, on obtient le résultat inverse.

    :
    C'est valable pour le communisme ou pour Apple...
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Flavius le Mar 23 Fév 2016, 12:25

    beced a écrit:

    C'est en fait le propre (si on peut dire ) des idéologies: poussées au bout de leur logique, on obtient le résultat inverse.

    :
    C'est valable pour le communisme ou pour Apple...
    Si vous voulez...

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Mer 23 Mar 2016, 08:56


    L’antiracisme est nu - 24 août 2013 - par ALAIN DESTEXHE (député belge du parti libéral -Il a été secrétaire général du réseau international de Médecins sans frontières, président de International Crisis Group, de Parlementarians for Global Action et du Réseau parlementaire sur la banque mondiale et le FMI. )


    ...


    "Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté" (Confucius). Un raciste, tout le monde sait ce que c’est. C’est un individu qui n’aime pas les Noirs, les Arabes, les Blancs… et pour qui existe une hiérarchie entre les "races". Il faut croire que cette espèce est en voie de disparition et que cela inquiète le nouveau directeur adjoint du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, Patrick Charlier.
    Dans une tribune à "La Libre" (le 31 juillet), le "nouveau Delruelle", sans doute préoccupé pour sa dénomination sociale, affirme que "le racisme se recycle sous de nouvelles formes".

    L’antiracisme qui, selon Alain Finkielkraut, est le totalitarisme du XXIe siècle, ne peut se résoudre à la disparition de l’ennemi qui justifie son existence subventionnée. En Belgique, le racisme est devenu marginal au même titre que l’homophobie, autre cheval de bataille des professionnels de l’indignation. Un pays homophobe pourrait-il avoir un premier ministre homo et qui est de loin l’homme le plus populaire au sud du pays ? Un pays raciste pourrait-il avoir son JT le plus regardé (par près d’un quart de la population !) présenté par une femme d’origine arabe ?

    Non, bien sûr, mais ces éléments à décharge du pauvre Belge en qui sommeille un raciste qui s’ignore, surtout s’il est, pour reprendre Charlier, l’émanation d’une société, qui n’est plus "blanche, masculine, chrétienne et hétérosexuelle", ces éléments ne sont jamais pris en compte.

    Penchons-nous sur les "nouvelles formes de racisme" si chères au Centre. "Le refus du fait migratoire et le rejet de l’islam" viennent en premier lieu. On voit la dérive sémantique de l’antiracisme et l’extension infinie de son champ d’action. En effet, quand bien même des Belges refuseraient l’immigration et rejetteraient l’islam, c’est encore leur droit et on ne voit pas en quoi cette attitude serait raciste. Le socialisme et le libéralisme belge se sont d’ailleurs en grande partie construits sur le rejet du catholicisme et en des termes très violents. Etaient-ils racistes ?

    Mais en plus c’est faux. La Belgique est devenue un pays plus ouvert aux étrangers que tous ses voisins et que des pays traditionnels d’immigration comme les Etats-Unis, le Canada ou l’Australie. A Bruxelles, il s’agit en deux générations d’une mutation démographique sans précédent. La Belgique comptait 460 Marocains en 1960. Les musulmans composent désormais plus de 30 % de la population de notre capitale et seront majoritaires dans deux ou trois décennies. Ne s’agit pas d’un changement fondamental qui peut nourrir quelques interrogations dans une démocratie ? Et il est probable que la grande majorité des Belges ne rejettent pas l’islam, mais seulement la forme préoccupante qu’il a pris dans l’espace public ainsi que le repli communautariste d’un grand nombre de ses adeptes.

    Ainsi Patrick Charlier affirme que seuls 9 % des migrants viennent du Maghreb et de Turquie. Peut être, mais la Belgique compte plus de 700 000 personnes originaires de ces régions, un chiffre quand même imposant et qui pose la question de l’intégration. Il s’inquiète encore que des individus de seconde, troisième voire quatrième génération soient encore qualifiés "d’issus de l’immigration". De fait pour beaucoup d’entre nous, le fait que des personnes nées en Belgique ne soient pas du tout intégrées est préoccupant mais en quoi les qualifier "d’issus de" serait-il du racisme ?

    "Depuis le 11 septembre, l’islam est devenu une obsession", poursuit Charlier. Il a peut être échappé à notre vigilance que chaque jour dans le monde se commet un attentat au nom de l’islam et qu’en Europe et en Belgique, il arrive que des juifs, des militaires, des policiers, des femmes ou des musulmans "traîtres" soient victimes d’agresseurs qui se revendiquent de l’islam.

    Que les citoyens en soient préoccupés, quoi de plus légitime ? Et encore une fois, si même l’islam était une obsession pour certains, en quoi serait-ce du racisme ? Charlier termine par un autre grand poncif de la gauche : "Il ne faut pas perdre de vue que le combat doit être gagné dans les domaines de l’enseignement, du logement et de l’emploi" sans même songer que la politique de la porte ouverte qu’il préconise ôte toute possibilité de "gagner" ces combats.

    Des auteurs renommés comme Malika Sorel ou Hugues Lagrange ont bien montré que, au contraire, les facteurs culturels étaient déterminants, mais sans doute que M. Charlier ne les a pas lus.

    On le voit, ce discours du patron d’une institution publique censée être impartiale et se situer au-dessus de partis tient sur ces questions d’islam et de migration un discours qui rejoint celui des partis de gauche. Ceux-ci ont réussi à imposer au centre, à la droite (souvent avec leur bénédiction tant ces derniers ont souvent peur de déplaire à la gauche sur le terrain de la "morale"), ainsi qu’à l’ensemble de la société des institutions militantes qui, avec des fonds publics, combattent au quotidien ce que pensent une grande partie des citoyens. Ils essayent de les culpabiliser en qualifiant de "racistes" des opinions parfaitement légitimes dans une démocratie.

    Normalement, c’est le racisme qui devrait engendrer l’antiracisme. C’est devenu le contraire. L’antiraciste fabrique le raciste avec une définition toujours plus large. Il lui est nécessaire, indispensable, vital. Ainsi, peut-on observer "les conséquences indésirables d’un antiracisme devenu machine à exclure, à salir et à tuer socialement" (Pierre André Taguieff). Heureusement, de plus en plus de citoyens ne sont plus dupes et n’acceptent plus ce chantage. Le Centre célèbre ses 20 ans. Le moment est venu de le recycler lui aussi.

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Ven 29 Juil 2016, 11:58


    D’après le Canard Enchainé et le Crif, une professeure de langue qui enseigne au lycée parisien Janson de Sailly aurait tenu des propos antisémites auprès de ses élèves de khâgne sur Facebook.

    Sur le réseau social, elle aurait commencé à dénoncer l’existence d’un « lobby juif américain » qui soutiendrait la candidate démocrate Hillary Clinton.
    D’autre part, le 10 mars dernier, elle aurait également rapporté des propos antisémites à l’égard du président français François Hollande.
    « Ce Juif qui a profité de son appartenance à la communauté pour monter en politique et se renie, maintenant, en se prêtant un père ‘catholique’ sur Wikipédia (…). Hollande est juif et le nie. Ça va commencer à rétropédaler de partout, maintenant que la gamelle est moins bonne du côté de la juiverie ».

    Le Crif et le Canard Enchainé ont tous les deux contacté, de leur côté, le ministère de l’Education nationale. Un recteur a ainsi été saisi de cette affaire.



    PS: la prof aurait déclaré sur Facebook que « la Shoah a été prévue et organisée par les Juifs ».
    Info qui troublante au moment même où le pape visite Auschwitz...
    avatar
    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Azalee le Ven 29 Juil 2016, 15:03

    beced a écrit:
    D’après le Canard Enchainé et le Crif, une professeure de langue qui enseigne au lycée parisien Janson de Sailly aurait tenu des propos antisémites auprès de ses élèves de khâgne sur Facebook.

    Sur le réseau social, elle aurait commencé à dénoncer l’existence d’un « lobby juif américain » qui soutiendrait la candidate démocrate Hillary Clinton.
    D’autre part, le 10 mars dernier, elle aurait également rapporté des propos antisémites à l’égard du président français François Hollande.
    « Ce Juif qui a profité de son appartenance à la communauté pour monter en politique et se renie, maintenant, en se prêtant un père ‘catholique’ sur Wikipédia (…). Hollande est juif et le nie. Ça va commencer à rétropédaler de partout, maintenant que la gamelle est moins bonne du côté de la juiverie ».

    Le Crif et le Canard Enchainé ont tous les deux contacté, de leur côté, le ministère de l’Education nationale. Un recteur a ainsi été saisi de cette affaire.



    PS:  la prof aurait déclaré sur Facebook que « la Shoah a été prévue et organisée par les Juifs ».
    Info qui troublante au moment même où le pape visite Auschwitz...
    C'est assez drôle. Certains, pas les mêmes, prétendent qu'elle est financée par les monarchies du Golf... 


    Dernière édition par Azalee le Ven 29 Juil 2016, 18:37, édité 1 fois


    _________________
    Gaulois

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par beced le Ven 29 Juil 2016, 18:35

    Azalee a écrit:
    C'est assez drôle. Certains, pas les mêmes, prétendent qu'elle est financée par les monarchie du Golf... 


    Si Hilary devait avoir une affaire avec Donald, les médias pourraient titrer : Hilarry Trump Bill.....  

    :
    : Je crois que je vais envoyer cela au Washington Post...

    Contenu sponsorisé

    Re: Antisémitisme, racisme et xénophobie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017, 13:56