Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Génocide rwandais

    Partagez

    stirnersept7



    Messages : 1269
    Date d'inscription : 16/01/2014

    Re: Génocide rwandais

    Message par stirnersept7 le Lun 7 Avr 2014 - 13:50

    Salut beced, et bon AM

    Parfois je devrais me relire
    Sans compter les posts que je regrette aussi.
    J'écris à la mitraillette , à l'instinct.

    Et hop, je valide.
    Et quand je me relis une fois posté, (sur l'autre forum), parfois je ne suis pas trop fier de moi  

    Mais que veux tu , je suis parfois un peu impulsif.
    Par contre je ne culpabilise jamais.
    et j'assume tout.
        
    avatar
    stirnersept7



    Messages : 1269
    Date d'inscription : 16/01/2014

    Re: Génocide rwandais

    Message par stirnersept7 le Lun 7 Avr 2014 - 14:00

    Raoulkirit a écrit:

    Salut Stirn

    L'avion du Président Habyarimana n'a pas été abattu par des extrémistes Hutus,comme certains le prétendent,
    mais bel et bien par le FPR et sur un ordre de Paul Kagame,par un missile tiré depuis l'Ouganda.Ce qui signifie
    que cet autocrate de Kagame a beau jeu de s'en prendre à la France,alors qu'il est le principal responsable
    du massacre de ses propres frères Tutsis.Autant de choses,que j'avais déjà signalées sur le forum ONPC.
    Pour le reste,il est clair que les USA ont joués un rôle en sous main dans la région des grands lacs,ceci afin
    de fragiliser la France dans cette région qui est riche en matières premières.
    Je suis justement en train d'écouter le Général Commandant les Légionnaires de la Force Licorne à la radio.
    Cette force intervenue bien trop tard à cause des atermoiements du Conseil de Sécurité de l'ONU,mais qui aura
    permis de sauver quelques 25000 Tutsis du génocide.

    Bonjour Raoul

    Oui, beced me l'a fait remarqué également.
    Tu as raison.

    Je voulais dire que je reste persuadé, et l'ai toujours été, que les Tutsis ne pouvant prendre le pouvoir de façon légale, ont assassiné le présidentdémocratiquement élu et que les massacres sont, indirectement, le déclencheur de leur assassinat.
    En cela, pour moi, la premiere responsable est la minorité TUTSI

    J'ai écris trop vite une fois de plus.

    J'ai toujours considéré, et on ne m'en fera pas démordre que l'attentat contre le président Habyarimana était l'oeuvre des hutusTutsis , qui minoritaires, n'avaient que cette solution pour prendre le pouvoir à la majorité Hutus

    Voilà, rectification faîte
    Merci.


    _________________
    Le Moi ne se laisse pas appréhender

    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par beced le Lun 7 Avr 2014 - 14:17

    beced a écrit:

    Hello Stirner7 7   salut 

    Tu as sans doute voulu écrire :"....l'oeuvre des tutsis , qui minoritaires, n'avaient que cette solution pour prendre le pouvoir à la majorité Hutus..." et pas "....l'oeuvre des hutus , qui minoritaires....".

    Cela dit, Bernard Lugan dans l'article que tu as mis, ne prouve rien mais propose un scénario crédible, mais ce n'est qu'un scénario.
    Même si  Bernard Lugan le conteste, le rapport de la mission parlementaire française qui parle de "« La présence française » fut jugée « à la limite de l'engagement direct ». La France a conseillé l'armée rwandaise y compris pendant les combats avec le FPR. La date de la décision et la motivation de cette « opération de formation » corroborent les inquiétudes du parlement. Certains avancent qu'elle a parfois directement encadré l'armée rwandaise. (Wikipedia ).http://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Noroît
    =
    =

    ((Repetition+modification ))

    Raoulkirit



    Messages : 429
    Date d'inscription : 25/12/2013
    Age : 62
    Localisation : Quelque part entre l'Soleil et Saturne

    Re: Génocide rwandais

    Message par Raoulkirit le Lun 7 Avr 2014 - 15:24

    Raoulkirit a écrit:

    Salut Stirn

    L'avion du Président Habyarimana n'a pas été abattu par des extrémistes Hutus,comme certains le prétendent,
    mais bel et bien par le FPR et sur un ordre de Paul Kagame,par un missile tiré depuis l'Ouganda.Ce qui signifie
    que cet autocrate de Kagame a beau jeu de s'en prendre à la France,alors qu'il est le principal responsable
    du massacre de ses propres frères Tutsis.Autant de choses,que j'avais déjà signalées sur le forum ONPC.
    Pour le reste,il est clair que les USA ont joués un rôle en sous main dans la région des grands lacs,ceci afin
    de fragiliser la France dans cette région qui est riche en matières premières.
    Je suis justement en train d'écouter le Général Commandant les Légionnaires de la Force Licorne à la radio.
    Cette force intervenue bien trop tard à cause des atermoiements du Conseil de Sécurité de l'ONU,mais qui aura
    permis de sauver quelques 25000 Tutsis du génocide.

    Au temps pour moi,"Opération Turquoise" bien sûr,vous aurez corrigés vous même mon erreur!!!
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Génocide rwandais

    Message par LV426 le Lun 7 Avr 2014 - 15:38

    Ma petite contrib' au topic

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Jean-Pierre [Hutu, génocidaire] "Bien sûr que je regrette. En 94, on était des animaux. Imagine, tu tues quelqu'un alors qu'il n'a rien fait."

    [...]
    Aujourd'hui, Silas est donc son voisin [le voisin de Jean-Pierre], mais aussi son ami.
    [...]

    Silas [Tutsi, fils de victime] : "Depuis que j'ai pardonné, je me sens libéré. J'ai pu avancer. Mais c'est pareil pour la personne qui demande pardon. On arrive enfin à aller plus loin, à s'épanouir, mais surtout...on avance".


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  



    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par beced le Lun 7 Avr 2014 - 17:01

    LV426 a écrit:Ma petite contrib' au topic

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Jean-Pierre [Hutu, génocidaire] "Bien sûr que je regrette. En 94, on était des animaux. Imagine, tu tues quelqu'un alors qu'il n'a rien fait."

    [...]
    Aujourd'hui, Silas est donc son voisin [le voisin de Jean-Pierre], mais aussi son ami.
    [...]

    Silas [Tutsi, fils de victime] : "Depuis que j'ai pardonné, je me sens libéré. J'ai pu avancer. Mais c'est pareil pour la personne qui demande pardon. On arrive enfin à aller plus loin, à s'épanouir, mais surtout...on avance".


    Il y a aussi "Au nom du père, de tous, du ciel", un film de 2010 dans lequel Marie-Violaine Brincard donne la parole aux "justes" du Rwanda, à ces hommes et femmes qui ont risqué leur vie, celle de leur famille pour sauver des Tutsi du massacre qui leur était promis.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Génocide rwandais

    Message par LV426 le Lun 7 Avr 2014 - 19:39

    beced a écrit:


    Il y a aussi "Au nom du père, de tous, du ciel", un film de 2010  dans lequel Marie-Violaine Brincard donne la parole aux "justes" du Rwanda, à ces hommes et femmes qui ont risqué leur vie, celle de leur famille pour sauver des Tutsi du massacre qui leur était promis.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Merci beced. Je n'avais jamais entendu parler de ce film.


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  


    avatar
    Mister Pasta



    Messages : 881
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par Mister Pasta le Lun 7 Avr 2014 - 23:37



    Salut Stirn

    L'avion du Président Habyarimana n'a pas été abattu par des extrémistes Hutus,comme certains le prétendent,
    mais bel et bien par le FPR et sur un ordre de Paul Kagame,par un missile tiré depuis l'Ouganda.Ce qui signifie
    que cet autocrate de Kagame a beau jeu de s'en prendre à la France,alors qu'il est le principal responsable
    du massacre de ses propres frères Tutsis.Autant de choses,que j'avais déjà signalées sur le forum ONPC.
    Pour le reste,il est clair que les USA ont joués un rôle en sous main dans la région des grands lacs,ceci afin
    de fragiliser la France dans cette région qui est riche en matières premières.
    Je suis justement en train d'écouter le Général Commandant les Légionnaires de la Force Licorne à la radio.
    Cette force intervenue bien trop tard à cause des atermoiements du Conseil de Sécurité de l'ONU,mais qui aura
    permis de sauver quelques 25000 Tutsis du génocide.
    [/quote]

    Et ce monsieur se permet aujourd'hui d'insulter la France ???


    _________________
    Siamo talmente circondati dalla falsità che la sincerità viene recepita come un'offesa.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 580
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 83
    Localisation : Paris

    Re: Génocide rwandais

    Message par Vieux singe le Mar 8 Avr 2014 - 9:50

    beced a écrit:


    Il y a aussi "Au nom du père, de tous, du ciel", un film de 2010  dans lequel Marie-Violaine Brincard donne la parole aux "justes" du Rwanda, à ces hommes et femmes qui ont risqué leur vie, celle de leur famille pour sauver des Tutsi du massacre qui leur était promis.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Certes , on peut spéculer sur les responsabilités de ces acteurs d'opérettes morbides dans les marécages africains, où effectivement , nos représentant ont longtemps assuré des mises en scènes baroques. Hasard ou plus, c'est bien un gouvernement de gauche qui officiait à l'époque dans ces coulisses glauques, sous la houlette d'un Président qui en plus mettait son fils en scène , genre "papa m'a dit" , s'agitant avec nos notables plus ou moins diplomates, gentlemen amidonnés avec casquettes ou képis, bien propres sur eux à l'ancienne. C'est vrai que pour les bobos d'aujourd'hui, c'est dur à regarder au travers de la bien pensante moralisante exhibée en parapluie face au passé dit révolu
    Mais là n'est pas l'essentiel, déjà vu et reconnu partout depuis longtemps.
    L'essentiel , c'est de prendre conscience, sans pour autant revenir à de l'anthropologie primaire, que des humains sont capables , sans hésiter , sans l'ombre d'une conscience existentielle, de tuer voisins , femmes , enfants, sans aucun mobile autre qu'une directive qui serait venue d'en haut, d'où en haut?, tuer l'autre avec même un plaisir se développant avec solidarité et ambiance de groupe, et je n'ose dire plus, car parler de pathologie collective serait déjà presque une excuse, une raison d'évacuer la "normalité" humaine.
    Et c'est peut être bien ça la "normalité humaine"
    Reste pourtant cette si faible lumière résistante sauvegardée par ces "justes" , comme il en fut aussi lors de la Shoa, et souvent encore dans bien d'autres circonstances aussi dramatiques ,inqualifiables autant qu'injustifiables, et j'en ai croisés quelques unes dans mes voyages débraillés en quête de rôle pour notre belle société rutilante de grands sentiments.
    Le regret, le pardon, la négation, tous dans la boite à outils de ce grand prédateur humanoïde qui a créé Dieu pour s'exonérer des odeurs de sa propre nature. Pour moi, seuls les "justes" ont droit à la parole, sauf que ce sont eux qui ont conscience que la discrétion est ce qui reste de mieux pour le respect des victimes de la barbarie, de notre barbarie immanente dont seuls ces justes imaginent le dépassement, peut être sans espoir d'éradiquer les "racines du mal", peut être les "racines du ciel."
    La littérature serait elle notre issue?
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: Génocide rwandais

    Message par LV426 le Mar 8 Avr 2014 - 11:31

    Vieux singe a écrit:


    Certes , on peut spéculer sur les responsabilités de ces acteurs d'opérettes morbides dans les marécages africains, où effectivement , nos représentant ont longtemps assuré des mises en scènes baroques. Hasard ou plus, c'est bien un gouvernement de gauche qui officiait à l'époque dans ces coulisses glauques, sous la houlette d'un Président qui en plus mettait son fils en scène , genre "papa m'a dit" , s'agitant avec nos notables plus ou moins diplomates, gentlemen amidonnés avec casquettes ou képis, bien propres sur eux à l'ancienne. C'est vrai que pour les bobos d'aujourd'hui, c'est dur à regarder au travers de la bien pensante moralisante exhibée en parapluie face au passé dit révolu
    Mais là n'est pas l'essentiel, déjà vu et reconnu partout depuis longtemps.
    L'essentiel , c'est de prendre conscience, sans pour autant revenir à de l'anthropologie primaire, que des humains sont capables , sans hésiter , sans l'ombre d'une conscience existentielle, de tuer voisins , femmes , enfants, sans aucun mobile autre qu'une directive qui serait venue d'en haut, d'où en haut?, tuer l'autre  avec même un plaisir se développant avec solidarité et ambiance de groupe, et je n'ose dire plus, car parler de pathologie collective serait déjà presque une excuse, une raison d'évacuer la "normalité" humaine.
    Et c'est peut être bien ça la "normalité humaine"
    Reste pourtant cette  si faible lumière résistante sauvegardée par ces "justes" , comme il en fut aussi lors de la Shoa, et souvent encore dans bien d'autres circonstances aussi dramatiques ,inqualifiables autant qu'injustifiables, et j'en ai croisés quelques unes dans mes voyages débraillés en quête de rôle pour notre belle société rutilante  de grands sentiments.
    Le regret, le pardon, la négation, tous dans la boite à outils de ce grand prédateur humanoïde qui a créé Dieu pour s'exonérer des odeurs de sa propre nature. Pour moi, seuls les "justes" ont droit à la parole, sauf que ce sont eux qui ont conscience que la discrétion est ce qui reste de mieux pour le respect des victimes de la barbarie, de notre barbarie immanente dont  seuls ces justes imaginent le dépassement, peut être sans espoir d'éradiquer les "racines du mal", peut être les "racines du ciel."
    La littérature serait elle notre issue?

    Salut Vieux Singe. Je te rejoins.
    Les êtres humains n'ont pas besoin de motivations extérieures pour les encourager à s'étriper.
    Nous sommes équipés pour ça. Que Rousseau aille se rhabiller (enfin, sur ce sujet, du moins).

    Mais nous sommes aussi équipés pour aller contre ça. Sauf que cet équipement-là, à la différence de l'autre, n'est pas immédiatement disponible. Faut aller le chercher. Loin, loin. Je fais référence ici au dépassement dont tu parles. Mais aussi au pardon et à la rédemption.

    "Les racines du ciel", je pense que tu te doutes que ça me plaît.  Smile


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  



    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par beced le Mar 8 Avr 2014 - 12:04

    Vieux singe a écrit:


    Certes , on peut spéculer sur les responsabilités de ces acteurs d'opérettes morbides dans les marécages africains, où effectivement , nos représentant ont longtemps assuré des mises en scènes baroques. Hasard ou plus, c'est bien un gouvernement de gauche qui officiait à l'époque dans ces coulisses glauques, sous la houlette d'un Président qui en plus mettait son fils en scène , genre "papa m'a dit" , s'agitant avec nos notables plus ou moins diplomates, gentlemen amidonnés avec casquettes ou képis, bien propres sur eux à l'ancienne. C'est vrai que pour les bobos d'aujourd'hui, c'est dur à regarder au travers de la bien pensante moralisante exhibée en parapluie face au passé dit révolu
    Mais là n'est pas l'essentiel, déjà vu et reconnu partout depuis longtemps.
    L'essentiel , c'est de prendre conscience, sans pour autant revenir à de l'anthropologie primaire, que des humains sont capables , sans hésiter , sans l'ombre d'une conscience existentielle, de tuer voisins , femmes , enfants, sans aucun mobile autre qu'une directive qui serait venue d'en haut, d'où en haut?, tuer l'autre  avec même un plaisir se développant avec solidarité et ambiance de groupe, et je n'ose dire plus, car parler de pathologie collective serait déjà presque une excuse, une raison d'évacuer la "normalité" humaine.
    Et c'est peut être bien ça la "normalité humaine"
    Reste pourtant cette  si faible lumière résistante sauvegardée par ces "justes" , comme il en fut aussi lors de la Shoa, et souvent encore dans bien d'autres circonstances aussi dramatiques ,inqualifiables autant qu'injustifiables, et j'en ai croisés quelques unes dans mes voyages débraillés en quête de rôle pour notre belle société rutilante  de grands sentiments.
    Le regret, le pardon, la négation, tous dans la boite à outils de ce grand prédateur humanoïde qui a créé Dieu pour s'exonérer des odeurs de sa propre nature. Pour moi, seuls les "justes" ont droit à la parole, sauf que ce sont eux qui ont conscience que la discrétion est ce qui reste de mieux pour le respect des victimes de la barbarie, de notre barbarie immanente dont  seuls ces justes imaginent le dépassement, peut être sans espoir d'éradiquer les "racines du mal", peut être les "racines du ciel."
    La littérature serait elle notre issue?

      
    En lisant ton texte j'écoute en même temps 'Cultures Monde", une émission de France-Culture, où le sujet porte sur le génocide des filles en Inde. Ce "foetussides" assez semblable, dans l'esprit, des conséquences de la politique de Mao a pour origine le fait que dans les familles pauvres on compte uniquement sur les enfants mâles pour subvenir aux besoins des parents quand ils seront vieux. Et cela dans le pays qui est un des phares de la High Tec.
    A l'horreur de ces crimes culturels s'ajoute le fait que l'enfant à naître n'est pas le produit de l'amour mais d'un marketing à long terme.
    Pour en revenir au Rwanda, la politique de réconciliation qui semble effective puisque l'on voit l'assassin et la famille de la victime cohabiter est une chose unique dans le monde. Et mérite aussi, rien n'étant parfait en ce monde, de voir si elle résistera à l'épreuve du temps ou des génerations.
    En tout cas cela est à mettre au crédit en fait à une politique autoritaire de Kagame: paradoxe pour ses critiques démocrates.


    Dernière édition par beced le Mar 8 Avr 2014 - 17:43, édité 1 fois

    Invité
    Invité

    Re: Génocide rwandais

    Message par Invité le Mar 8 Avr 2014 - 16:52

    stirnersept7 a écrit:Evidemment la gauche cherche à culpabiliser les Français.
    Ce pauvre has been Koutchner, ce militant socialiste engagé par Sarkozy, soi disant de droite dans un gouvernement de centre gauche, accusait hier la France de ne pas avoir empêché le massacre.

    Ha oui.
    2500 militaires Français face à 1 millions de Hutus.
    Faudra m'expliquer , les bonnes âmes, comment on aurait pu empêcher tout ça ?


    Que pouvaient comprendre les Français face à ces haines tribales? Nous sommes bien incapables aujourd'hui comme hier d'empêcher deux peuplades aveuglées par la haine de s'entretuer. L'erreur est sans doute d'avoir voulu s'en mêler, mais où "La France" ne s'immisce-t'elle pas dans des conflits qui ne nous concerneraient pas si nous n'avions pas pris la très mauvaise habitude de soutenir tel ou tel dictateur?

    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    L’ONU et les massacres en RDC

    Message par beced le Jeu 24 Juil 2014 - 1:02

    L’ONU sous le feu de la critique en RD Congo. Selon Human Rights Watch, la force onusienne présente en RD Congo (Monusco) n’est pas intervenue pour arrêter un massacre de civils.

    3/7/14 -  
    L’accusation, grave, est portée par Human Rights Watch (HRW). Les forces de maintien de la paix de l’ONU (Monusco) en République démocratique du Congo (RDC) ne sont pas intervenues pour arrêter un massacre qui s’est déroulé à proximité d’une de leurs bases, le 6 juin.

    Bien qu’avertis et bien que se trouvant à 9 kilomètres de Mutarule (sud Kivu), le village où 30 civils ont été tués au cours de ce massacre, les casques bleus n’auraient rien fait. HRW souligne aussi que l’armée congolaise s’est révélée aussi inefficace que l’ONU dans cette tragédie.

    DURANT UN OFFICE RELIGIEUX
    Selon l’enquête conduite par HRW, le 6 juin 2014, un groupe armé a ouvert le feu sur près de 200 personnes assistant à un office religieux. Ils ont également pris pour cible un centre de santé et plusieurs maisons, abattu des personnes à bout portant, puis les ont brûlées.

    La plupart des personnes tuées étaient des Bafuliros. Certains assaillants parlaient la langue des Barundis et des Banyamulenges, deux groupes ethniques hostiles aux Bafuliros.

    LA MONUSCO PRÉVENUE
    Des habitants de Mutarule ont appelé la force onusienne à plusieurs reprises en les suppliant de leur venir en aide lorsque l’attaque a commencé. Le major Shaban, commandant pakistanais de la base des forces de maintien de la paix de la Monusco à Sange, a admis avoir été prévenu des meurtres.

    Il a affirmé à HRW avoir appelé ses supérieurs. Ils lui auraient ordonné de clarifier la situation et de recueillir davantage d’informations. Ce n’est que deux jours après le massacre que la Monusco s’est rendue à Mutarule.


    ((LAURENT LARCHER >> responsable de la rubrique Afrique au service Monde de La Croix.))

    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par beced le Ven 26 Sep 2014 - 18:48

    26 septembre 2014
    Silence médiatique sur l'Afrique : Rwanda / Burundi : des cadavres du Lac Rweru
    Depuis juillet 2014, des cadavres de personnes probablement exécutées ont été retrouvées dans le lac Rweru à la frontière du Rwanda et du Burundi. Nos organisations s’inquiètent de ces découvertes macabres et appellent les autorités rwandaises et burundaises à inviter une Commission internationale d’enquête indépendante à faire la lumière sur l’identité, l’origine et les circonstances dans lesquelles ces personnes ont été tuées.

    Depuis la mi-juillet, les riverains du lac Rweru rapportent avoir vu flotter sur les eaux une quarantaine de corps dénudés, ligotés et/ou enfermés dans des sacs de jute laissant penser qu’ils ont été torturés avant d’être exécutés. Le 25 août 2014, les autorités burundaises et rwandaises ont finalement envoyé une mission d’enquête conjointe sur les lieux après avoir repêché quatre cadavres et les avoir immédiatement enterrés, officiellement pour des raisons sanitaires, sans avoir procédé à des autopsies. Selon des témoignages recueillis par les organisations de défense des droits humains et les médias locaux et internationaux, ces corps seraient charriés par la rivière Akagera venant du Rwanda.

    « La découverte d’une quarantaine de corps depuis ces 3 derniers mois est très inquiétante et face à l’échec des investigations rwando-burundaises, doit faire l’objet d’une enquête indépendante par une commission internationale permettant de faire la lumière sur l’identité et l’origine des victimes et d’identifier les auteurs de ce qui semble être des exécutions » a déclaré Me Drissa Traoré, vice-président de la FIDH.

    Le Rwanda et le Burundi ont déclaré avoir respectivement mené des investigations complémentaires. Toutefois, le porte-parole du ministère burundais de l’intérieur a affirmé le 24 septembre 2014 sur des médias internationaux que l’enquête des forces de l’ordre burundaises était terminée. Le porte-parole de la police rwandaise avait déjà fait des déclarations similaires estimant que son pays n’avait pas besoin d’enquêter puisque personne n’avait disparu au Rwanda. A ce jour, les quatre corps retrouvés n’ont pas pu être identifiés, ni leur provenance exacte, et encore moins les auteurs et les circonstances de ce qui s’apparente manifestement à des exécutions extra-judiciaires. Deux autres cadavres repêchés par les riverains depuis ont été rejetés dans le lac tout comme la majorité des autres corps aperçus.

    « La commission d’enquête internationale devra comporter des experts légistes qui seront en mesure d’établir de façon indépendante l’identité et l’origine de ces corps. Cela sera déterminant pour faire stopper ce phénomène inquiétant quel que soit le pays où ces personnes ont été tuées » a déclaré Anschaire Nikoyagize, président d’ITEKA.

    Le 24 septembre, le porte-parole du ministère burundais de l’intérieur a par ailleurs déclaré que des personnes inconnues avaient accosté sur les berges du lac Rweru au Burundi à proximité de l’endroit où les corps avaient été enterrés. Dérangés par un gardien, ils ont abandonné dans leur fuite des outils et des bâches laissant penser qu’ils souhaitaient déterrer et faire disparaître les corps. Depuis lors, les autorités burundaises ont mis en place une surveillance du site.

    « Des témoins au Rwanda ont affirmé avoir vu des corps dériver sur la rivière Akagera ce qui renforcerait les présomptions que les corps viendraient du Rwanda. Sans que l’on puisse lier ces phénomènes entre eux à ce stade, la découverte de ces corps intervient à un moment où l’on enregistre une multiplication des disparitions au Rwanda » a déclaré Syriaque Ndayisenga, président de la LDGL.

    Selon les informations reçues par nos organisations, des dizaines de personnes auraient disparues au Rwanda depuis le mois de mars 2014. Certaines personnes ont été arrêtées et font aujourd’hui l’objet de poursuites judiciaires tandis que d’autres sont toujours portées disparues.

    Nos organisations s’inquiètent de ces disparitions et de la difficulté pour les organisations indépendantes de défense des droits humains d’opérer et d’enquêter au Rwanda. Depuis le 21 juillet 2013, la Ligue rwandaise pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (LIPRODHOR)fait l’objet d’une tentative de prise de contrôle visant ses instances dirigeantes légitimes qui fait l’objet d’une procédure judiciaire les empêchant de mener normalement ses activités et de s’exprimer.

    (Internet )
    =

    beced



    Messages : 11704
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Génocide rwandais

    Message par beced le Mer 5 Nov 2014 - 18:13

    5/11/2014
    La Mission de l'ONU en RDC (Monusco) a annoncé que deux cents personnes ont été arrêtées dans le territoire de Beni, après les massacres qui ont fait environ 120 morts en un mois.
    Dommage que le MONUSCO n'a rien fait pour empêcher ces 120 mor
    ts...
    =
    =
    =
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 2/11/2014

    "....Il y a eu carnage cette nuit encore, vers 19h30 (17h30 GMT), à Beni dans le quartier Bel-Air, dans l'est de la ville. On a tué huit personnes: deux militaires et six civils", a déclaré à l'AFP Teddy Kataliko, président de fédération d'associations Société civile du territoire de Beni. Cette tuerie a eu lieu quelques heures seulement après le départ du président Joseph Kabila venu promettre une réaction ferme à la série de massacres qui ont fait une centaine de morts le mois dernier à Beni et dans sa région.....

    Contenu sponsorisé

    Re: Génocide rwandais

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 2:14