Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Partagez

    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Flavius le Mar 11 Fév 2014 - 13:03

    maadim27 a écrit:


    Je prends tout le monde à témoin que je n'en dirai rien.  Very Happy

    Oh, mais je sais que je peux compter sur vous.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 620
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 83
    Localisation : Paris

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Vieux singe le Mar 11 Fév 2014 - 13:09

    maadim27 a écrit:


    Je prends tout le monde à témoin que je n'en dirai rien.  Very Happy

    Pour mon père et ses acolytes , tous les frontaliers, (c'est comme ça qu'il les nommait) étaient déjà des "étrangers"
    Les alsaciens étaient des têtes carrés, comme les boches . Les anglais, j'vous raconte pas.bien pire que tout ça.
    C'était ( et sans doute encore un peu) la France profonde, des campagnes et petites villes en particulier.
    Mais il y a une deuxième catégorie de bâtards, plus subtile dans ses effets de mixité. Un fils de petit paysan, très petit paysan, mon à la Ville centre du Département, la Vienne en l'occurrence, et séduit puis se marrie avec la fille de son patron, grande bourgeoisie citadine. Pire encore, ils font des enfants, dont moi incidemment, et ont le culot de finir leurs jours ensemble dans ce paysage familial étendu et baroque. Grande zone de turbulences et d'explorations socio-catho- radsoc anti curé- retro- archaïque dite traditionnelle. Même les enfants sont restés très proches de tripes bien que très loin de parcours.Si on écrit un bouquin, c'est d'une banalité. Peillon trouverait surement un truc pour nourrir ses fantasmes .Y en a un qui m'a traité d'hautain parce que j'avais osé parlé technique, un langage interdit sous peine de de paraitre méprisant pour ceux qui n'ont pas suivi, ou pas voulu suivre. Peut être que finalement un forum est le vrai reflet d'une société, chacun pouvant exister au mieux de ses aspirations de ses fantasmes, de sa stratégie existentielle, caché derrière son habit de lumière. Quelquefois j'en suis gêné. Souvent, des fourumeurs ont profité de mes infos musique pour venir me voir. Sur ASI, des groupes s'étaient formé pour un pot annuel. Peur être que ça cache le sens du jeu.
    Moi, l'anonymat n'est pas mon truc mais je comprend son intérêt sans pour autant en voir le sens.
    C'est ma limite, je plaide coupable. Mais comme primate, j'assume.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Flavius le Mar 11 Fév 2014 - 13:11

    LV426 a écrit:

    Ben, moi, j'en sais rien. De "petite" souche, au moins.
    J'ai des ancêtres français vers 1690, par là. Est-ce que ça suffit ou faut-il remonter jusqu'à Clovis ?

    (PS : le procès intenté à Finkielkraut est grotesque)


    C'est le moins que l'on puisse dire.
    Mais vous allez voir que ce genre de démarche va faire florès dans l'avenir.
    avatar
    Ymar



    Messages : 6062
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Ymar le Mar 11 Fév 2014 - 13:13

    maadim27 a écrit:

    Ymar,

    1/La Suisse peut nous donner l'exemple d'une démocratie qui reste fidèle à ses principes.
    Bien sûr que tout n'est pas parfait-parfait et que des cantons se montrent plus frileux afin de ne pas disparaitre 
    sous les hordes d'envahisseurs venus de l'étranger - ton moqueur-
    2/Comme on voit en France des communes rurales sans aucun immigré se ranger aux côtés du fn. 
    Cela me rappelle l'histoire de Fernand Raynaud : " C' était le boulanger". 

    3/Mais le système des quotas doit avoir un effet régulateur ? 
    S'il permet de résorber une pénurie temporaire, c'est un bienfait pour l'ensemble du pays. 
    4/Mais si ces cantons par une crainte irraisonnée ont cédé au parti 'nationaliste' c'est peut-être qu'il ne s'y passe pas
    grand chose ( de dommageable ) - 
    On retrouve souvent cette opposition ville / campagne , bien que je ne sois pas un expert en analyse de ce phénomène.

    Maadim,

    1/ Certainement et c'est certainement la plus proche des électeurs.
    Cela est je pense dû à leurs propres activités, industrielles, agricoles, touristiques et autres.
    2/ Peut être ou vraisemblablement mais je crois qu'en France c'est plus épidermique et que le rapprochement
    est plus du domaine du " Ras le bol "

    Excellent ce sketch, et ce désarroi de fin   

    3/ Il y a eu un certain relâchement dans les années 80/85 et le coût a commencé d'en être payé 10 ans
    plus tard donc ce retour ne m'étonne guère.
    4/ C'est là où leur système est très intéressant car chaque canton a son propre système constitutionnel
    indépendant de celui fédéral, ce dernier composé des membres des différents partis, assorti d'une
    présidence ( honorifique ) et tournante sans plus de pouvoir que ses collègues.
    Je ne crois pas que les cantons y compris les dits " originaux " s'affilient à ce parti mais leur profond
    amour de leur pays peut le laisser à penser.

    Ce que je trouve appréciable dans leur système c'est l'équilibre entre pouvoir fédéral, celui des électeurs
    et on le retrouve dès le local.
    Les possibilités d'initiatives ou référendum ne sont pas soumises à d'impossibles contraintes et sont
    possibles 4 fois par an ( raisons organisationnelles ).

    Voilà ce que j'en sais mais je fais peut être erreur.



    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6520
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Flavius le Mar 11 Fév 2014 - 13:20

    maadim27 a écrit:

    Bonjour Flavius,

    donc ces deux là sont des imposés par idéologie, sans bagages ni savoir..... il faut se mettre à la portée d' un 
    Harlem Désir... 
    Si ça leur procure des sensations d' associer leur nom qui ne renvoie à rien, à celui d' Alain Finkielkraut c'est que leur existence manque de relief, vraiment. Boaaaaf, ils auront leur seconde de gloire avant de sombrer dans l'oubli -
    Finckie aime le dialogue et le débat , il pense que c'est une vertu de la civilisation.... dans l'absolu, il a tout à fait raison - mais sur ce coup, il n'a fait qu'accorder de l'importance à des frustrés de reconnaissance. 
    Il y a un tel écart entre un homme de savoir et des braillards ... 
    A sa place, j' aurais demandé à un des mes étudiants de leur répondre , l'avantage restant dans le même camp.

    Excellent !

    Contenu sponsorisé

    Re: Quand l'idéologie devient le ciment de tous les minables

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 14:05