Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    POESIE ET TEXTES DIVERS

    Partagez

    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Sam 27 Jan 2018 - 10:46

    Flavius a écrit:
    Là, je pense qu'on au-delà du sarcasme non ?
    Si ce n'était tout simplement que de l'ironie : belle définition que j'ai prise sur le net ** dont je donne mes sources en forme

    ""L'ironiste dit autre chose que ce qu'il pense, mais, à la différence du menteur et de l'hypocrite, il fait comprendre autre chose que ce qu'il dit. L'ironie est donc une feinte""" rire rire

    et que je manie avec ........... art rire rire rire

     http://regine-detambel.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=745
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Sam 27 Jan 2018 - 10:51

    clymene3 a écrit:Alex est connu.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Pseudos quand tu nous tiens rire

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Sam 27 Jan 2018 - 12:07

    Naître d’un brasier… (et autres poèmes)
    Alexandre Blin

    naître
    d’un brasier

    le ventre d’une mère

    sentir
    le souffle chaud
    de l’air
    sur sa peau neuve

    dès l’aurore
    tout est fièvre

    incendie

    vivre brûle

    « ôte-toi
    de mon soleil »

    et sois
    la proie
    de l’ombre

    regarde ton
    corps qui s’étire

    sais-tu
    seulement
    ce qui fait
    bander
    tes muscles
    et
    se tendre tes
    nerfs

    rien ne me donne signe de ma propre vie
    sinon
    les tremblements
    de mon corps
    mes bras
    qui s’écartèlent
    et mes yeux
    foudroyés
    par l’âpre éclair
    du jour

    embrasements

    les premières fois
    brûlent

    les dernières
    elles
    consument

    extinction des sens

    les flammes
    sous l’éteignoir

    je ne verrai
    jamais
    la couleur
    de mes cendres

    la caresse du vent
    qui les envolera
    ne me sera pas
    douce

    Alex est aussi un grand vainqueur de QPUC

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Sam 27 Jan 2018 - 17:36

    Le Mot et la Chose
     

    Madame, quel est votre mot

    Et sur le mot et sur la chose ?

    On vous a souvent dit le mot,

    On vous a souvent fait la chose.

    Ainsi, de la chose et du mot

    Pouvez-vous dire quelque chose

    Et le gagerai que le mot

    Vous plaît beaucoup moins que la chose !

       
    Pour moi, voici quel est mon mot

    Et sur le mot et sur la chose :

    J'avouerai que j'aime le mot,

    J'avouerai que j'aime la chose

    Mais, c'est la chose avec le mot

    Et c'est le mot avec la chose ;

    Autrement, la chose et le mot

    A mes yeux seraient peu de chose.

     

    Je crois même, en faveur du mot

    Pouvoir ajouter quelque chose

    Une chose qui donne au mot

    Tout l'avantage sur la chose

    C'est qu'on peut dire encor le mot

    Alors qu'on ne peut plus la chose ...

    Et, si peu que vaille le mot,

    Enfin, c'est toujours quelque chose.

     

    De là, je conclus que le mot

    Doit être mis avant la chose

    Que l'on doit n'ajouter un mot

    Qu'autant que l'on peut quelque chose

    Et que, pour le temps où le mot

    Viendra seul, hélas, sans la chose

    Il faut se réserver le mot

    Pour se consoler de la chose !




    Pour vous, je crois qu'avec le mot

    Vous voyez toujours autre chose

    Vous dites si gaiement le mot,

    Vous méritez si bien la chose,

    Que, pour vous, la chose et le mot

    Doivent être la même chose ...

    Et, vous n'avez pas dit le mot,

    Qu'on est déjà prêt à la chose.

     


    Mais, quand je vous dis que le mot

    Vaut pour moi bien plus que la chose,

    Vous devez me croire, à ce mot,

    Bien que peu connaisseur en la chose !

    Eh bien, voici mon dernier mot

    Et sur le mot et sur la chose

    Madame, passez-moi le mot ...

    Et je passerai la chose !

    L'abbé de LATTAIGNANT (1697-1779), coureur, buveur et poète libertin, ne s'est pas contenté de composer (pour partie) les paroles de J'ai du bon tabac ...

    Il est surtout l'auteur d'un très remarquable poème galant : Le Mot et la Chose, tout en nuances coquines.




     

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par beced le Sam 27 Jan 2018 - 18:27

    C'est bien là, la preuve qu'un mot peut en entraîner un autre.  Cool


    .
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Dim 28 Jan 2018 - 16:37

    beced a écrit:C'est bien là, la preuve qu'un mot peut en entraîner un autre.  Cool


    .
    Beced

    Qui ne dit mot, consent ???!!! rire

    (En 1690, Furetière, lui donne une origine juridique : « voicy une maxime de Droit, Qui se tait semble consentir : c'est là-dessus qu'est fondée la prescription, la tacite reconduction. »
    Mais cette origine n'est pas mentionnée par le dictionnaire de l'Académie de 1694 : « On dit communément. Qui se taist, consent. »)

    Sorry Sorry
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Dim 28 Jan 2018 - 20:34

    L'ennui

    Quel est donc ce malaise dont toujours nous souffrons,
    Cette angoisse obstinée palpitant à nos fronts
    Et dont aucune joie ne délivre ?
    Que nous veut ce sournois et vil ensorceleur,
    Dont l’haleine fétide corrompt jusqu’au bonheur
    D’être heureux, d’être ivre ?
    Pourquoi s’accoutumer à ce mauvais sujet
    Et ne rien admirer sous sa face cachée
    Ne rien goûter sans amertume,
    Ni s’assoiffer du beau sans ce vague tourment ?
    D’où vient qu’à délecter les choses simplement
    Le cœur s’étiole et se consume ?
    Pourtant n’avons-nous pas le jour clair d’un été,
    Cette lune à la brune aux grands cieux étoilés
    Et la vive clarté d’un matin ?
    N’a-t-on point à nos lèvres de suaves baisers,
    Pour apaiser la flamme à nos sens aiguisés
    Et le plaisir mordant aux reins ?
    La mémoire est fugace et se voile de noir
    Pour oublier la fleur s’ouvrant comme un espoir
    Au printemps renaissant.
    La fontaine s’assèche, la couleur disparaît
    Le regard se détourne, le chant devient muet,
    A l’archer de l’ennui cruel et lancinant.

    Boris Unal
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Mer 31 Jan 2018 - 12:50

    Carthage
    korobesse

    Là où le temps lointain a arrêté sa marche
    J’ai longé les allées, abrité par les arches,
    Parcouru les sentiers,dénombré les couloirs
    De ces siècles passés entendu la mémoire.

    Tout en moi s’unissait, s’animait, renaissait
    Résonnait de couleurs, de saveurs, de beautés.
    J’étais et j’errais seul, serein par tant de calme
    Parmi le sycomore et les arbres de palmes.

    J’allais le cœur ravi, je me laissais bercer
    Comme on songe parfois lors des nuits enchantées.
    Je m’enivrais léger, baigné de ces odeurs.

    Je scrutais les mystères s’échappant des vestiges.
    J’en buvais les instants,j’en dérobais chaque heure
    Pour graver à jamais leurs sublimes vertiges.

    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Mer 31 Jan 2018 - 18:40

    Il faut savoir dans son éxistence
    Saisir la bonne perche
    Avec un peu d'impertinence
    Lancer la bonne flêche

    J'ai pourtant bien visé la cible
    Construit mes propres certitudes
    D'autres ont trouvé ça risible
    Ancrés dans leurs vieilles habitudes

    On ne s'improvise pas homme de science
    Sans avoir lu tous ces bouquins
    Ils m'ont dit faut de l'expérience
    Pour connaître le mot de la fin

    Tout ça c'est de la littérature
    Une empreinte dans les bouquins
    Moi, je préfère l'aventure
    Et poursuivre mon chemin

    Chacun sa propre vérité
    Les aléas de la vie
    M'ont appris à méditer
    Alors je suis parti  Je sors

    L'érudition - Alain Guérin 

    (Alain Guérin est né en 1932 en Dordogne. Poète, il fut remarqué par Louis Aragon et publia plusieurs recueils et obtint en 2003 le prix Paul Verlaine de l'Académie française. Journaliste, il rédigea des chroniques pour l'Humanité notamment des chroniques judiciaires et musicales (jazz). )
    avatar
    vahine



    Messages : 56
    Date d'inscription : 11/09/2017

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par vahine le Ven 2 Fév 2018 - 9:42

    cristaline a écrit:

    "Princesse,
    Je suppose que vous êtes maintenant dans les préparations du retour, car le temps est bien mauvais ! Ici, nous sommes noyés. Les bourgeois disent en pareil cas "c'est un véritable déluge", et ce mot les console. Quant à moi, le temps extérieur m'est parfaitement égal. Celui d'à présent est tellement atroce qu'il en devient beau. La Seine sous mes fenêtres est verdâtre et mugit, le ciel noir avec des bandes de saphir, et les arbres, qui se tordent au vent en perdant leurs feuilles, ressemblent à des personnes qui s'arrachent les cheveux. On dirait que la nature a un gros chagrin. Dans les beaux jours d'été ne la trouvez-vous, quelquefois, insultante ?"
    Gustave Flaubert, Lettre à la princesse Mathilde
    Croisset, 30 octobre 1878
    Illustration : Gustave Caillebotte,

    Mes deux "Gustave" chéris....
    c'est beau, et la peinture aussi
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Dim 4 Fév 2018 - 14:13

    L'humoriste Pierre Péchin est mort : La Cèggal è la Fôormi en deuil

    Celui qui a connu ses plus grands succès au milieu des années 1970 est décédé lundi à son domicile de Marly-le-Roi dans les Yvelines à l'âge de 70 ans, a annoncé sa famille. Son ami Raphaël Mezrahi lui rendra hommage lors de la Nuit de la déprime le 12 février aux Folies Bergère.

    Ses pastiches des fables de La Fontaine avaient consacré l'humour potache de Pierre Péchin au milieu des années 1970. Ses blagues appartiennent désormais à l'histoire des chansonniers, l'amuseur nous a quittés lundi 29 janvier à l'âge de 70 ans, a annoncé sa famille dans un sobre communiqué adressé à l'AFP.

    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Dim 4 Fév 2018 - 15:35



    Encore un qui s'en va, c'est toute une génération qui fout le camp Sorry

    J'aimais beaucoup cette CET rire rire humoriste !!!!! Embarassed


    Dernière édition par Arlequine le Lun 12 Fév 2018 - 18:29, édité 1 fois
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Lun 5 Fév 2018 - 18:10

    Quatrain
    korobesse

    Un pont c’est un espoir enjambant l’horizon
    Un vertige de pierre habité par l’oiseau
    La force de la roche suspendue aux saisons
    Un trait d’union secret entre le ciel et l’eau…

    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Lun 12 Fév 2018 - 10:50

    Narcisse, belle fleur, au parfum odorant
    Tu envoûtes les âmes comme un gourou sournois,
    Et si par malheur on te désobéit,
    Tel un renard rusé, tu calcules et tu trompes,
    sous ton jet de lumière, la nuit froide de l’être
    Qui ne peut comprendre, que l’on ne veuille admettre,
    Trahison, double face, départ et volte face,
    Quand les mots sont usés, reste le paraître,
    A qui veut, on pourrait s’y méprendre
    Sous la face de ce Dieu, n’existe pas cet ange
    De lumière et de bonté divine
    Auréolé par lui, et sa propre lumière
    Tu ne dupes personne , toi qui te crois si fort,
    Incapable d’aimer les autres que les résoudre à ton sort.
    Être ou paraître, tu ne t’aimes pas , narcissique pervers,
    Et ta lumière ne reflète pas le sincère
    Jour et Nuit, c’est au travers de la dévalorisation de l’autre que tu vis.
    La lumière inonde chaque être , pas besoin de plus fort ,
    Et pas besoin de corps à corps .


    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Mar 20 Fév 2018 - 10:30



    Revenu en France en septembre 1870, après la chute de Napoléon III, Victor Hugo participe activement à la défense de la capitale assiégée par les Prussiens. Pendant la Commune de Paris, il se trouve à Bruxelles pour régler la succession de son fils Charles. Il désapprouve avec vigueur la répression de la révolte perpétrée par les Versaillais, ce qui lui vaut d'être expulsé de Belgique vers le Luxembourg. Il y séjourne quelques mois avant de rentrer en France avec un recueil de poèmes intitulé "L'année terrible".

    Dans l'un de ses poèmes, il plaide de manière retentissante l'amnistie des communards condamnés : A ceux qu'on foule aux pieds. On y découvre, dénoncée avec véhémence, la peinture d'une misère accablante et d'une injustice ignoble qui n'est pas sans rappeler la situation économique et politique présente.

    A noter que l'écrivain Thierry Jonquet (1954-2009), auteur de romans noirs mêlant faits divers et satire politique et sociale, a choisi l'un des vers de la première strophe "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte" pour le titre de son roman paru aux éditions du Seuil en 2006.


    A ceux qu'on foule aux pieds

    Oh ! je suis avec vous ! j'ai cette sombre joie.
    Ceux qu'on accable, ceux qu'on frappe et qu'on foudroie
    M'attirent ; je me sens leur frère ; je défends
    Terrassés ceux que j'ai combattus triomphants ;
    Je veux, car ce qui fait la nuit sur tous m'éclaire,
    Oublier leur injure, oublier leur colère,
    Et de quels noms de haine ils m'appelaient entre eux.
    Je n'ai plus d'ennemis quand ils sont malheureux.
    Mais surtout c'est le peuple, attendant son salaire,
    Le peuple, qui parfois devient impopulaire,
    C'est lui, famille triste, hommes, femmes, enfants,
    Droit, avenir, travaux, douleurs, que je défends ;
    Je défends l'égaré, le faible, et cette foule
    Qui, n'ayant jamais eu de point d'appui, s'écroule
    Et tombe folle au fond des noirs événements ;
    Étant les ignorants, ils sont les incléments ;
    Hélas ! combien de temps faudra-t-il vous redire
    À vous tous, que c'était à vous de les conduire,
    Qu'il fallait leur donner leur part de la cité,
    Que votre aveuglement produit leur cécité ;
    D'une tutelle avare on recueille les suites,
    Et le mal qu'ils vous font, c'est vous qui le leur fîtes.
    Vous ne les avez pas guidés, pris par la main,
    Et renseignés sur l'ombre et sur le vrai chemin ;
    Vous les avez laissés en proie au labyrinthe.
    Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte ;
    C'est qu'ils n'ont pas senti votre fraternité.
    Ils errent ; l'instinct bon se nourrit de clarté ;
    Ils n'ont rien dont leur âme obscure se repaisse ;
    Ils cherchent des lueurs dans la nuit, plus épaisse
    Et plus morne là-haut que les branches des bois ;
    Pas un phare. A tâtons, en détresse, aux abois,
    Comment peut-il penser celui qui ne peut vivre ?
    En tournant dans un cercle horrible, on devient ivre ;
    La misère, âpre roue, étourdit Ixion.
    Et c'est pourquoi j'ai pris la résolution
    De demander pour tous le pain et la lumière.
    (...)

    Victor Hugo, L'année terrible, 1871  




    Mémorial en hommage aux combattants de la Commune
    Square Samuel de Champlain, Paris XXe

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 11793
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Flavius le Mar 20 Fév 2018 - 12:48

    clymene3 a écrit:

    Revenu en France en septembre 1870, après la chute de Napoléon III, Victor Hugo participe activement à la défense de la capitale assiégée par les Prussiens. Pendant la Commune de Paris, il se trouve à Bruxelles pour régler la succession de son fils Charles. Il désapprouve avec vigueur la répression de la révolte perpétrée par les Versaillais, ce qui lui vaut d'être expulsé de Belgique vers le Luxembourg. Il y séjourne quelques mois avant de rentrer en France avec un recueil de poèmes intitulé "L'année terrible".

    Dans l'un de ses poèmes, il plaide de manière retentissante l'amnistie des communards condamnés : A ceux qu'on foule aux pieds. On y découvre, dénoncée avec véhémence, la peinture d'une misère accablante et d'une injustice ignoble qui n'est pas sans rappeler la situation économique et politique présente.

    A noter que l'écrivain Thierry Jonquet (1954-2009), auteur de romans noirs mêlant faits divers et satire politique et sociale, a choisi l'un des vers de la première strophe "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte" pour le titre de son roman paru aux éditions du Seuil en 2006.


    A ceux qu'on foule aux pieds

    Oh ! je suis avec vous ! j'ai cette sombre joie.
    Ceux qu'on accable, ceux qu'on frappe et qu'on foudroie
    M'attirent ; je me sens leur frère ; je défends
    Terrassés ceux que j'ai combattus triomphants ;
    Je veux, car ce qui fait la nuit sur tous m'éclaire,
    Oublier leur injure, oublier leur colère,
    Et de quels noms de haine ils m'appelaient entre eux.
    Je n'ai plus d'ennemis quand ils sont malheureux.
    Mais surtout c'est le peuple, attendant son salaire,
    Le peuple, qui parfois devient impopulaire,
    C'est lui, famille triste, hommes, femmes, enfants,
    Droit, avenir, travaux, douleurs, que je défends ;
    Je défends l'égaré, le faible, et cette foule
    Qui, n'ayant jamais eu de point d'appui, s'écroule
    Et tombe folle au fond des noirs événements ;
    Étant les ignorants, ils sont les incléments ;
    Hélas ! combien de temps faudra-t-il vous redire
    À vous tous, que c'était à vous de les conduire,
    Qu'il fallait leur donner leur part de la cité,
    Que votre aveuglement produit leur cécité ;
    D'une tutelle avare on recueille les suites,
    Et le mal qu'ils vous font, c'est vous qui le leur fîtes.
    Vous ne les avez pas guidés, pris par la main,
    Et renseignés sur l'ombre et sur le vrai chemin ;
    Vous les avez laissés en proie au labyrinthe.
    Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte ;
    C'est qu'ils n'ont pas senti votre fraternité.
    Ils errent ; l'instinct bon se nourrit de clarté ;
    Ils n'ont rien dont leur âme obscure se repaisse ;
    Ils cherchent des lueurs dans la nuit, plus épaisse
    Et plus morne là-haut que les branches des bois ;
    Pas un phare. A tâtons, en détresse, aux abois,
    Comment peut-il penser celui qui ne peut vivre ?
    En tournant dans un cercle horrible, on devient ivre ;
    La misère, âpre roue, étourdit Ixion.
    Et c'est pourquoi j'ai pris la résolution
    De demander pour tous le pain et la lumière.
    (...)

    Victor Hugo, L'année terrible, 1871  




    Mémorial en hommage aux combattants de la Commune
    Square Samuel de Champlain, Paris XXe

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte". Une très belle phrase qui peut s'adapter à bien des situations et qui n'a pas pris une ride !
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Mar 20 Fév 2018 - 13:20

    Flavius a écrit:
    "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte". Une très belle phrase qui peut s'adapter à bien des situations et qui n'a pas pris une ride !
    rire rire Vous ne croyez pas si bien dire !!!!!! ici même, pour la Dame !!!! Aucun de ses poèmes n'est mis par hasard !!!!!!

    Par contre, très bon roman à lire de T.J (bien évidemment emprunté à Mr Hugo rire ) fictif certes à son époque, mais qui 12 ans après, reflète bien la réalité de nos banlieues ; ""Département du 9/3 (comme ils disent), en septembre 2005, une jeune diplomée d'un IUFM rejoint son premier poste au collège d'une zone où trafics de drogues, bagarres entre bandes rivales. Dès le début,  la jeune femme est brutalement rappelée à sa judéité par des élèves mus d'un antisémitisme banal et ordinaire"

    Cela ne vous rappelle rien, les émeutes des banlieues qui ont suivi, depuis ?????
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 11793
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Flavius le Mar 20 Fév 2018 - 14:41

    Arlequine a écrit:
    rire rire Vous ne croyez pas si bien dire !!!!!! ici même, pour la Dame !!!! Aucun de ses poèmes n'est mis par hasard !!!!!!

    Par contre, très bon roman à lire de T.J (bien évidemment emprunté à Mr Hugo rire ) fictif certes à son époque, mais qui 12 ans après, reflète bien la réalité de nos banlieues ; ""Département du 9/3 (comme ils disent), en septembre 2005, une jeune diplomée d'un IUFM rejoint son premier poste au collège d'une zone où trafics de drogues, bagarres entre bandes rivales. Dès le début,  la jeune femme est brutalement rappelée à sa judéité par des élèves mus d'un antisémitisme banal et ordinaire"

    Cela ne vous rappelle rien, les émeutes des banlieues qui ont suivi, depuis ?????
    La fiction est souvent les prémices d’une réalité qui ne s’est pas encore définie ou réalisée. Après tout, nous n’utilisons que 10% du potentiel de notre revenu. Je pense que certains individus, dont les artistes, les écrivains, les peintres, ont la faculté de dépasser ces 10%.
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Mar 20 Fév 2018 - 15:00

    Pas de "récupération" de Thierry Jonquet, ce serait odieux !

    Si les romans sont de pures fictions où il réinvente la réalité, il puise dans les faits divers, en revendiquant une totale liberté. Son roman Moloch lui a ainsi valu un procès. Bien que ses romans mettent en scène une société malade qui engendre la violence, la haine, le désir de vengeance, Thierry Jonquet refuse de porter l'étiquette d'auteur engagé. Même s'il ne cache pas qu'il est un homme de gauche, ses convictions ne s'expriment que très discrètement dans son œuvre.

    Il a raconté son engagement militant à Lutte ouvrière, puis à la Ligue communiste révolutionnaire et Ras l'Front dans Rouge c'est la vie, où il disait de lui :

    « J'écris des romans noirs. Des intrigues où la haine, le désespoir se taillent la part du lion et n'en finissent plus de broyer de pauvres personnages auxquels je n'accorde aucune chance de salut. Chacun s'amuse comme il peut. »

    Lors de ses obsèques, un certain nombre d'anciens militants de la LC/LCR étaient présents dont Romain Goupil.
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Ven 23 Fév 2018 - 16:27

    Certains adeptes de LREM feraient bien de s'inspirer de Cyrano !

    -----------------------------------------------------------------------

    Le Bret
    Si tu laissais un peu ton âme mousquetaire
    La fortune et la gloire…

    Cyrano
                                             Et que faudrait-il faire ?
    Chercher un protecteur puissant, prendre un patron,
    Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc
    Et s’en fait un tuteur en lui léchant l’écorce,
    Grimper par ruse au lieu de s’élever par force ?
    Non, merci. Dédier, comme tous ils le font,
    Des vers aux financiers ? Se changer en bouffon
    Dans l’espoir vil de voir, aux lèvres d’un ministre,
    Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ?
    Non, merci. Déjeuner, chaque jour, d’un crapaud ?
    Avoir un ventre usé par la marche ? Une peau
    Qui plus vite, à l’endroit des genoux, devient sale ?
    Exécuter des tours de souplesse dorsale ?…
    Non, merci. D’une main flatter la chèvre au cou
    Cependant que, de l’autre, on arrose le chou,
    Et donneur de séné par désir de rhubarbe,
    Avoir un encensoir, toujours, dans quelque barbe ?
    Non, merci ! Se pousser de giron en giron,
    Devenir un petit grand homme dans un rond,
    Et naviguer, avec des madrigaux pour rames,
    Et dans ses voiles des soupirs de vieilles dames ?
    Non, merci ! Chez le bon éditeur de Sercy
    Faire éditer ses vers en payant ? Non, merci !
    S’aller faire nommer pape par les conciles
    Que dans les cabarets tiennent des imbéciles ?
    Non, merci ! Travailler à se construire un nom
    Sur un sonnet, au lieu d’en faire d’autres ? Non,
    Merci ! Ne découvrir du talent qu’aux mazettes ?
    Être terrorisé par de vagues gazettes,
    Et se dire sans cesse : « Oh, pourvu que je sois
    Dans les petits papiers du Mercure François* ? »…
    Non, merci ! Calculer, avoir peur, être blême,
    Préférer faire une visite qu’un poème,
    Rédiger des placets, se faire présenter ?
    Non, merci ! non, merci ! non, merci ! Mais… chanter,
    Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
    Avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre,
    Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
    Pour un oui, pour un non, se battre, – ou faire un vers !
    Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
    À tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
    N’écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
    Et modeste d’ailleurs, se dire : mon petit,
    Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
    Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
    Puis, s’il advient d’un peu triompher, par hasard,
    Ne pas être obligé d’en rien rendre à César,
    Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
    Bref, dédaignant d’être le lierre parasite,
    Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul,
    Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !

    * qu'on peut remplacer par Jupiter Macron !
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Ven 23 Fév 2018 - 16:48

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    """"Depuis que tout petit j’ai lu sur le tableau,
    Ce vers d’Edmond Rostand extrait de Cyrano :
    Ne pas monter bien haut peut être mais tout seul.
    Cette phrase à guidé ma vie, jusqu’à mon linceul !""""""" Fou
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Ven 23 Fév 2018 - 17:45

    Foin des gens qui écrivent un trisdécasyllabe à la place d'un alexandrin.
    Et confondent préposition avec auxiliaire.
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Ven 23 Fév 2018 - 18:13

    clymene3 a écrit:Foin des gens qui écrivent un trisdécasyllabe à la place d'un alexandrin.
    Et confondent préposition avec auxiliaire.


    Demat. Penaos'man kont ? rire rire rire
     
    EDIT : je précise que ce n'est pas une insulte, mais ne comprenant pas certains mots, et par honnêteté pas envie d'aller rechercher, je réponds dans une "langue" que je maitrise un peu mieux, sans doute !!!!
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Dim 25 Fév 2018 - 11:22

    Bois toute ta passion

    et sois le scandale



    Ferme tes deux yeux

    pour voir avec l’autre œil



    Ouvre tes mains

    si tu veux être porté.



    Assieds toi dans le cercle



    ****

    Sois vide de tout souci

    pense à qui créa la pensée !



    Pourquoi rester en prison

    La porte est grande ouverte !



    Sors du labyrinthe des peurs.

    Vis en silence



    ***

    L’enfant suit, sans savoir

    le goût du vin ou celui

    de l’ivresse.

    Tous sur cette planète, à part quelques-uns,

    sont enfants.

    Aucun n’est adulte

    sauf ceux, libérés du désir.



    ***



    Si tu n’as pas laissé les jeux d’enfant,

    comment être adulte ?

    Sans la pureté de l’esprit, si tu es encore

    dans l’avidité, l’envie et autres désirs,

    tu es comme les enfants jouant au sexe,

    Ils luttent, jouent et se touchent,

    mais ça n’est pas du sexe

    Pareil pour les combats des hommes.

    Batailles de polochons ! de pistolets à eau !

    sans objet, ni sens, totalement futiles.


    extraits des poèmes de Rumi Mevlana, Maître Sufi, Derviche tourneur


    Dernière édition par clymene3 le Lun 26 Fév 2018 - 17:34, édité 1 fois
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2616
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Arlequine le Lun 26 Fév 2018 - 16:57

    Romance.

    Dansez, fillettes du village,
    Chantez vos doux refrains d'amour :
    Trop vite, hélas ! un ciel d'orage
    Vient obscurcir le plus beau jour.

    En vous voyant, je me rappelle
    Et mes plaisirs et mes succès ;
    Comme vous, j'étais jeune et belle,
    Et, comme vous, je le savais.
    Soudain ma blonde chevelure
    Me montra quelques cheveux blancs...
    J'ai vu, comme dans la nature,
    L'hiver succéder au printemps.

    Dansez, fillettes du village,
    Chantez vos doux refrains d'amour ;
    Trop vite, hélas ! un ciel d'orage
    Vient obscurcir le plus beau jour.

    Naïve et sans expérience,
    D'amour je crus les doux serments,
    Et j'aimais avec confiance...
    On croit au bonheur à quinze ans !
    Une fleur, par Julien cueillie,
    Était le gage de sa foi ;
    Mais, avant qu'elle fût flétrie,
    L'ingrat ne pensait plus à moi !

    Dansez, fillettes du Village,
    Chantez vos doux refrains d'amour ;
    Trop vite, hélas ! un ciel d'orage
    Vient obscurcir le plus beau jour.

    À vingt ans, un ami fidèle
    Adoucit mon premier chagrin ;
    J'étais triste, mais j'étais belle,
    Il m'offrit son cœur et sa main.
    Trop tôt pour nous vint la vieillesse ;
    Nous nous aimions, nous étions vieux...
    La mort rompit notre tendresse...
    Mon ami fut le plus heureux !

    Dansez, fillettes du village,
    Chantez vos doux refrains d'amour ;
    Trop vite, hélas ! un ciel d'orage
    Vient obscurcir le plus beau jour.

    Pour moi, n'arrêtez pas la danse ;
    Le ciel est pur, je suis au port,
    Aux bruyants plaisirs de l'enfance
    La grand-mère sourit encor.
    Que cette larme que j'efface
    N'attriste pas vos jeunes cœurs :
    Le soleil brille sur la glace,
    L'hiver conserve quelques fleurs.

    Dansez, fillettes du village,
    Chantez vos doux refrains d'amour,
    Et, sous un ciel exempt d'orage,
    Embellissez mon dernier jour !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par clymene3 le Mar 27 Fév 2018 - 13:05

    Zigzag noir du sommeil qui se brise dans la nuit
    Des gerbes d’étincelles explosent dans ma tête
    Averse d’images qui noient mon cerveau
    Fulgurances ! Stries de feu poursuivant leur ballet
    En un fantomatique et lancinant mantra

    Fibre de verre qui me broie l’estomac
    Monstre obscur tapi dans les fibres du moi
    Mortelle tentatrice hideuse et désirée
    Infernal bouquet la pourriture jaillit
    Tu as rompu tous les barrages, colère !

    Clymène

    Contenu sponsorisé

    Re: POESIE ET TEXTES DIVERS

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 3:43