Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Partagez

    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Ven 18 Avr - 14:13

    Bon, c'est pas du cochon mais c'est pas non plus un perroquet.
    Regardez de plus près ....



    Vous en voulez d'autres  : http://www.johannesstoetterart.com/
    avatar
    LV426



    Messages : 3508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par LV426 le Ven 18 Avr - 23:00

    Azhalee a écrit:Bon, c'est pas du cochon mais c'est pas non plus un perroquet.
    Regardez de plus près ....



    Vous en voulez d'autres  : http://www.johannesstoetterart.com/

    Vu.  Smile


    _________________
    Stop bullying, be creative.                            


    avatar
    Ara



    Messages : 3533
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Ara le Sam 19 Avr - 1:31

    Azhalee a écrit:Bon, c'est pas du cochon mais c'est pas non plus un perroquet.
    Regardez de plus près ....



    Vous en voulez d'autres  : http://www.johannesstoetterart.com/

    Étonnant !
    Dans la même catégorie, le 1er prix 2013 revient à cette Israélienne.
    Einat Dan



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Plus haut, Stirner pose des questions qui me semblent essentielles sur ce que nous sommes censés percevoir comme étant de l'art .
    J'y reviendrai plus tard. 


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Sam 19 Avr - 12:52

    Ara a écrit:

    Étonnant !
    Dans la même catégorie, le 1er prix 2013 revient à cette Israélienne.
    Einat Dan



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Plus haut, Stirner pose des questions qui me semblent essentielles sur ce que nous sommes censés percevoir comme étant de l'art .
    J'y reviendrai plus tard
    Moi aussi mais là, j'ai du monde pour le week end.

    beced



    Messages : 10838
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par beced le Dim 20 Avr - 23:35

    Vladimir Kush : né à Moscou, et résidant actuellement à Hawaï:


    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par maadim27 le Lun 21 Avr - 12:10

    stirnersept7 a écrit:

    Du cochon halal ?
    du saucisson halal ?

    La laideur peut-elle faire l'objet d'une oeuvre d'art ,?.

    Pour moi l'art est l'expression d'une émotion personnelle

    L'art cochon,?, qu'entend tu par cette expression ?
    Je pense que je suis sur l'intellectualisation , les émotions.
    Plus que sur l'aspect "cochon "
    J'en suis certain. Même.
     en forme

    Oui - Voir Stace 
    mais aussi Ficin - au XVI° siècle 
    l' esthétique de la laideur sinon pire - - 
    C'est l' expression d' une émotion très forte puisque ce serait de la fascination - 
    Aloysius Bertrand / A une charogne : même mouvement au XIX°. 

    Mais bon, c' que j' en dis, le cochon le dit mieux.
    avatar
    LV426



    Messages : 3508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par LV426 le Lun 21 Avr - 12:14

    maadim27 a écrit:

    Oui - Voir Stace 
    mais aussi Ficin - au XVI° siècle 
    l' esthétique de la laideur sinon pire - - 
    C'est l' expression d' une émotion très forte puisque ce serait de la fascination - 
    Aloysius Bertrand / A une charogne : même mouvement au XIX°. 

    Mais bon, c' que j' en dis, le cochon le dit mieux.
    "A une charogne". Le poème de Baudelaire ?


    _________________
    Stop bullying, be creative.                            


    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Lun 21 Avr - 14:38

    maadim27 a écrit:

    Oui - Voir Stace 
    mais aussi Ficin - au XVI° siècle 
    l' esthétique de la laideur sinon pire - - 
    C'est l' expression d' une émotion très forte puisque ce serait de la fascination - 
    Aloysius Bertrand / A une charogne : même mouvement au XIX°. 

    Mais bon, c' que j' en dis, le cochon le dit mieux.
    J'apporterai une légère nuance. Peindre la laideur n'est pas la laideur. La preuve, un portrait d'une personne laide peut-être magnifique.
    Quand on pose la question de la laideur dans l'art, il ne faut pas confondre le sujet et le support.
    Si je prend la littérature, tu peux écrire des horreurs mais de façon magistrale. Donc, l'oeuvre est belle. Tu écris la même chose mais mal, et le résultat est bon à jeter à la poubelle.
    En fait, on peut se poser la question du sens de l'oeuvre. La laideur doit faire sens sinon quel est l'intérêt à part provoquer ? Je pense à certains "artistes" qui utilisent de la matière fécale, ou à un autre qui utilise des légumes et qui appellent ça : tableaux évolutifs. On voit tout de suite pourquoi. 
    Où est l'émotion  dans un tableaux de patates en train de pourrir ? Ah, si, on pensent à ceux qui auraient apprécier de pouvoir les manger. 
    Pour les tableaux merdiques, je ne vois pas, à part si le spectateur souffre d'occlusion intestinale.
    avatar
    LV426



    Messages : 3508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par LV426 le Lun 21 Avr - 16:06

    Azhalee a écrit:
    J'apporterai une légère nuance. Peindre la laideur n'est pas la laideur. La preuve, un portrait d'une personne laide peut-être magnifique.
    Quand on pose la question de la laideur dans l'art, il ne faut pas confondre le sujet et le support.
    Si je prend la littérature, tu peux écrire des horreurs mais de façon magistrale. Donc, l'oeuvre est belle. Tu écris la même chose mais mal, et le résultat est bon à jeter à la poubelle.
    En fait, on peut se poser la question du sens de l'oeuvre. La laideur doit faire sens sinon quel est l'intérêt à part provoquer ? Je pense à certains "artistes" qui utilisent de la matière fécale, ou à un autre qui utilise des légumes et qui appellent ça : tableaux évolutifs. On voit tout de suite pourquoi. 
    Où est l'émotion  dans un tableaux de patates en train de pourrir ? Ah, si, on pensent à ceux qui auraient apprécier de pouvoir les manger. 
    Pour les tableaux merdiques, je ne vois pas, à part si le spectateur souffre d'occlusion intestinale.

    Point de vue de musicien.
    Je pense qu'on aurait tort de faire comme si la beauté, ou son contraire, étaient les seules catégories susceptibles de provoquer un plaisir artistique.

    Je suis d'un inculture crasse en arts visuels donc je ferai référence à la musique.

    Or, la beauté n'est pas la seule source de plaisir pour l'auditeur.
    Par exemple, j'aime aussi que la musique soit ludique. J'aime la petite étincelle de complicité qui se produit quand je m'aperçois que le compositeur a voulu m'amuser et y est parvenu.
    Et quid du plaisir de la forme ? Je retrouve un motif déjà entendu précédemment, tel quel, ou varié. Et ça me déclenche un stimulus intellectuel, qui m'aide à m'approprier l'œuvre.
    Et puis....le rythme, quand même (la base de la musique) ! Le rythme peut-il être beau ou laid ? Ça n'a pas de sens. Pourtant, il est source de plaisirs...ou pas.

    Et puis, la beauté, c'est subjectif.
    "La beauté est dans l'œil de celui qui regarde" (proverbe anglais).

    Enfin, je cherche....je reviendrai peut-être. Je pense avoir un contact très immédiat avec les œuvres artistiques. Par exemple,  le fait que ce soit "fort" [que cela montre le talent du créateur] ou pas m'importe assez peu.


    _________________
    Stop bullying, be creative.                            



    beced



    Messages : 10838
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par beced le Lun 21 Avr - 16:41

    LV426 a écrit:

    Point de vue de musicien.
    Je pense qu'on aurait tort de faire comme si la beauté, ou son contraire, étaient les seules catégories susceptibles de provoquer un plaisir artistique.

    Je suis d'un inculture crasse en arts visuels donc je ferai référence à la musique.

    Or, la beauté n'est pas la seule source de plaisir pour l'auditeur.
    Par exemple, j'aime aussi que la musique soit ludique. J'aime la petite étincelle de complicité qui se produit quand je m'aperçois que le compositeur a voulu m'amuser et y est parvenu.
    Et quid du plaisir de la forme ? Je retrouve un motif déjà entendu précédemment, tel quel, ou varié. Et ça me déclenche un stimulus intellectuel, qui m'aide à m'approprier l'œuvre.
    Et puis....le rythme, quand même (la base de la musique) ! Le rythme peut-il être beau ou laid ? Ça n'a pas de sens. Pourtant, il est source de plaisirs...ou pas.

    Et puis, la beauté, c'est subjectif.
    "La beauté est dans l'œil de celui qui regarde" (proverbe anglais).

    Enfin, je cherche....je reviendrai peut-être. Je pense avoir un contact très immédiat avec les œuvres artistiques. Par exemple,  le fait que ce soit "fort" [que cela montre le talent du créateur] ou pas m'importe assez peu.
      
    On pense évidemment et  immédiatement à ceci :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    stirnersept7



    Messages : 916
    Date d'inscription : 16/01/2014

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par stirnersept7 le Lun 21 Avr - 18:07

    Azhalee a écrit:
    J'apporterai une légère nuance. Peindre la laideur n'est pas la laideur. La preuve, un portrait d'une personne laide peut-être magnifique.
    Quand on pose la question de la laideur dans l'art, il ne faut pas confondre le sujet et le support.
    Si je prend la littérature, tu peux écrire des horreurs mais de façon magistrale. Donc, l'oeuvre est belle. Tu écris la même chose mais mal, et le résultat est bon à jeter à la poubelle.
    En fait, on peut se poser la question du sens de l'oeuvre. La laideur doit faire sens sinon quel est l'intérêt à part provoquer ? Je pense à certains "artistes" qui utilisent de la matière fécale, ou à un autre qui utilise des légumes et qui appellent ça : tableaux évolutifs. On voit tout de suite pourquoi. 
    Où est l'émotion  dans un tableaux de patates en train de pourrir ? Ah, si, on pensent à ceux qui auraient apprécier de pouvoir les manger. 
    Pour les tableaux merdiques, je ne vois pas, à part si le spectateur souffre d'occlusion intestinale.

    D'accord avec ce que j'ai mis en gras.
    Je crois que ces interrogations ne reposent que SUR la notion et définition de ce qui est art.

    D'un coté il y en a ( "artistes " comme " acheteurs,enfin souvent des spéculateurs) "qui pensent que l'art exprime la vie, et donc que la laideur en en faisant partie doit aussi l'exprimer.
    Mais trop souvent ce n'est qu'en cassant le coté esthétique
    C'est surtout pratique pour tous ceux qui s’intitulent artistes car n'ayant aucune technicité, aucune notion ils peuvent s'exprimer dans le n'importe quoi. Piero Manzoni créera des boîtes de conserve contenant , selon son expression, de la m..de d'artiste. Il les numérota. C'est assez connu.
    Bref tous ces gens , pour moi, ne font pas de l'art. Ils veulent juste casser l'esthétisme et la beauté en se pensant original et créateur.

    L'art n'est pas de copier la nature, ni la vie,  mais de la sublimer en exprimant des émotions d'artistes , ces émotions qui au travers de l'oevre atteignent le cœur du spectateur .

    HEGEL
    Le contenu de l'art comprend tout le contenu de l'âme et de l'esprit
    Son but consiste à révéler à l'âme tout ce qu'elle recèle d'essentiel, de grand, de sublime, de respectable et de vrai.


    Conclusion,et c'est en ça que je te rejoins.
    si la laideur est esthétique.....
    Mais on ne me fera pas croire que des boîtes de conserves  d "artiste " et numérotées est de l'art.


    _________________
    Le Moi ne se laisse pas appréhender
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Lun 21 Avr - 18:47

    stirnersept7 a écrit:

    D'accord avec ce que j'ai mis en gras.
    Je crois que ces interrogations ne reposent que SUR la notion et définition de ce qui est art.

    D'un coté il y en a ( "artistes " comme " acheteurs,enfin souvent des spéculateurs) "qui pensent que l'art exprime la vie, et donc que la laideur en en  faisant partie doit aussi l'exprimer.
    Mais trop souvent ce n'est qu'en cassant le coté esthétique
    C'est surtout pratique pour tous ceux qui s’intitulent artistes car n'ayant aucune technicité, aucune notion ils peuvent s'exprimer dans le n'importe quoi. Piero Manzoni créera des boîtes de conserve contenant , selon son expression, de la m..de d'artiste. Il les numérota. C'est assez connu.
    Bref tous ces gens , pour moi, ne font pas de l'art. Ils veulent juste  casser l'esthétisme et la beauté en se pensant original et créateur.

    L'art n'est pas de copier la nature, ni la vie,  mais de la sublimer en exprimant des émotions d'artistes , ces émotions qui au travers de l'oevre atteignent le cœur du spectateur .

    HEGEL
    Le contenu de l'art comprend tout le contenu de l'âme et de l'esprit
    Son but consiste à révéler à l'âme tout ce qu'elle recèle d'essentiel, de grand, de sublime, de respectable et de vrai.


    Conclusion,et c'est en ça que je te rejoins.
    si la laideur est esthétique.....
    Mais on ne me fera pas croire que des boîtes de conserves  d "artiste " et numérotées est de l'art.
    Nous sommes sur la même ligne. 
    Une boîte de mierda d'un artiste ça reste de la mierda (même s'il a mangé du caviar) mais chère. Le but n'est pas l'oeuvre mais celui qui la produit et ça n'est que cela : un produit. 
    Avant, c'était la qualité de l'oeuvre qui faisait le talent de l'artiste, maintenant, c'est souvent la notoriété de l'artiste qui détermine la valeur (marchande) de l'oeuvre.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par maadim27 le Lun 21 Avr - 18:59

    LV426 a écrit:
    "A une charogne". Le poème de Baudelaire ?

    Oui - Oui - 
    C'est un poème qui serait hard s' il était transposé en visuel. 


    d' autres aussi mais pour d' autres raisons.
    avatar
    cristaline



    Messages : 3180
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par cristaline le Lun 21 Avr - 19:05

    beced a écrit:
      
    On pense évidemment et  immédiatement à ceci :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Oh comme j'aimerais avoir cette délicieuse petite fille si prometteuse comme élève ! Elle a tout ! Tenue, justesse, souplesse, rythme, et elle "ose" jouer, ça a du caractère !
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par maadim27 le Lun 21 Avr - 19:13

    Azhalee a écrit:
    J'apporterai une légère nuance. Peindre la laideur n'est pas la laideur. La preuve, un portrait d'une personne laide peut-être magnifique.
    Quand on pose la question de la laideur dans l'art, il ne faut pas confondre le sujet et le support.  1)

    Si je prend la littérature, tu peux écrire des horreurs mais de façon magistrale. Donc, l'oeuvre est belle. Tu écris la même chose mais mal, et le résultat est bon à jeter à la poubelle. 2)
    En fait, on peut se poser la question du sens de l'oeuvre. La laideur doit faire sens sinon quel est l'intérêt à part provoquer ? Je pense à certains "artistes" qui utilisent de la matière fécale, ou à un autre qui utilise des légumes et qui appellent ça : tableaux évolutifs. On voit tout de suite pourquoi. 
    Où est l'émotion  dans un tableaux de patates en train de pourrir ? Ah, si, on pensent à ceux qui auraient apprécier de pouvoir les manger. 3)
    Pour les tableaux merdiques, je ne vois pas, à part si le spectateur souffre d'occlusion intestinale.


    1) tu rejoins ce que j' écris - la laideur attire l 'oeil comme la beauté --- mais la beauté peut devenir froide et 
    repoussante. 
    Une oeuvre belle avec un sujet "tout moche" , c'est le cas de Ficin -- l' attrait de/pour la pourriture qui annonce la 
    décomposition des corps. Le message est peu évident. mea culpa X 3.

    2) en littérature, le fond et la forme sont liés - on dit qu 'une oeuvre fait sens. 
    Quand j'ai lu quelques lignes de Sade, le fond m'a écoeuré - et le style n' étant pas des plus aisés ... j' ai laissé le bouquin. 

    3) je suppose que les oeuvres dénoncent la société de consommation ??? L' absence de durée de tout ce qui est. Holà, attention, métaphysique ! 
    Y a pas d' émotion parce que nous avons perdu les émotions - LOL
    Pour la mouerde, ben, je ne vois pas ça dans mon salon non plus. 
    Le sens descendant de l' oeuvre est évident --- MDR. ::::> décadent ? 
    Tjrs plus, et voilà comment ça finit - le message est magistral --  ironie.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Lun 21 Avr - 19:17

    maadim27 a écrit:


    1) tu rejoins ce que j' écris - la laideur attire l 'oeil comme la beauté --- mais la beauté peut devenir froide et 
    repoussante. 
    Une oeuvre belle avec un sujet "tout moche" , c'est le cas de Ficin -- l' attrait de/pour la pourriture qui annonce la 
    décomposition des corps. Le message est peu évident. mea culpa X 3.

    2) en littérature, le fond et la forme sont liés - on dit qu 'une oeuvre fait sens. 
    Quand j'ai lu quelques lignes de Sade, le fond m'a écoeuré - et le style n' étant pas des plus aisés ... j' ai laissé le bouquin. 

    3) je suppose que les oeuvres dénoncent la société de consommation ??? L' absence de durée de tout ce qui est. Holà, attention, métaphysique ! 
    Y a pas d' émotion parce que nous avons perdu les émotions - LOL
    Pour la mouerde, ben, je ne vois pas ça dans mon salon non plus. 
    Le sens descendant de l' oeuvre est évident --- MDR. ::::> décadent ? 
    Tjrs plus, et voilà comment ça finit - le message est magistral --  ironie.
    1/2/ Oui

    3/Je croirais à ce genre de chose quand les auteurs ne feront pas fortune avec leur merde. Les pseudos anti système qui en vivent grassement, ça ne marche pas. 
    Je crois surtout qu'aujourd'hui l'art conceptuel est devenu l'art officiel et que certains ont bien compris qu'il y avait plus de fric à faire avec la pourriture qu'en ayant du talent.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par maadim27 le Lun 21 Avr - 19:28

    Azhalee a écrit:
    1/2/ Oui

    3/Je croirais à ce genre de chose quand les auteurs ne feront pas fortune avec leur merde. Les pseudos anti système qui en vivent grassement, ça ne marche pas. 
    Je crois surtout qu'aujourd'hui l'art conceptuel est devenu l'art officiel et que certains ont bien compris qu'il y avait plus de fric à faire avec la pourriture qu'en ayant du talent.

    Bin, tiens - Effets de la société de consommation : ils ont trouvé un filon, ils vont pas tuer la poule aux oeufs d' or...
    en plus, c'est Pâques --  rire 
    Quand je vois les gros étrons de Koons, c'est ce que je me dis. 
    Et pourtant c' est du plastique. Non esthétique. Mais chacun ses goûts. 
    M' enfin, Koons dans ton jardin, tu aurais du succès.... L' art monumental nouveau est arrivé : il est chez Azhalée. 
    Bin ah oui - c'est de l' art officiel -
    mais l' art doit subvertir... il doit déranger ... Boudiù qué fatigue ! 
    S' il faut penser à tout ça avant de voir une oeuvre. Té, je me fais un 'tit verre de blanc. >>> un futur chef d' oeuvre . L' art et le fric, c'est un gros problème depuis longtemps.  Sorry

    beced



    Messages : 10838
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par beced le Lun 21 Avr - 19:29

    cristonne a écrit:


    Oh comme j'aimerais avoir cette délicieuse petite fille si prometteuse comme élève ! Elle a tout ! Tenue, justesse, souplesse, rythme, et elle "ose" jouer, ça a du caractère !


    D'une certaine manière, j'ai plus de plaisir à la regarder jouer ce morceau dans cette vidéo
    que la vidéo d'un virtuose..

    beced



    Messages : 10838
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par beced le Lun 21 Avr - 19:37

    beced a écrit:Vladimir Kush : né à Moscou, et résidant actuellement à Hawaï:



    Du même qui me fait penser à Magritte :


    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Lun 21 Avr - 19:57

    maadim27 a écrit:

    Bin, tiens - Effets de la société de consommation : ils ont trouvé un filon, ils vont pas tuer la poule aux oeufs d' or...
    en plus, c'est Pâques --  rire 
    Quand je vois les gros étrons de Koons, c'est ce que je me dis. 
    Et pourtant c' est du plastique. Non esthétique. Mais chacun ses goûts. 
    M' enfin, Koons dans ton jardin, tu aurais du succès.... L' art monumental nouveau est arrivé : il est chez Azhalée. 
    Bin ah oui - c'est de l' art officiel -
    mais l' art doit subvertir... il doit déranger ... Boudiù qué fatigue ! 
    S' il faut penser à tout ça avant de voir une oeuvre. Té, je me fais un 'tit verre de blanc. >>> un futur chef d' oeuvre . L' art et le fric, c'est un gros problème depuis longtemps.  Sorry
    L'art cesse d'être subversif quand il devient officiel, forcément. Mettre du Koons chez moi ? Même en faisant payer l'entrée, c'est niet !  Je suis plus subversive que lui.
    Et encore, chez Koons, il y a du boulot derrière quand même.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par maadim27 le Mar 22 Avr - 0:00

    Azhalee a écrit:
    L'art cesse d'être subversif quand il devient officiel, forcément. Mettre du Koons chez moi ? Même en faisant payer l'entrée, c'est niet !  Je suis plus subversive que lui.
    Et encore, chez Koons, il y a du boulot derrière quand même.

    Bin ça alors ! L' art n'est plus subversif quand il devient officiel : que font tous ces chefs d' oeuvres dans les institutions que sont les musées ? 
    D' un autre côté, l' art de rue - le graphe - est une rengaine qui ne subvertit plus rien. 

    Alors, Koons c' est du bas art ? 
    Si tu mettais un Mickey géant dans ton jardin, tu n'aurais pas à faire payer l' entrée ( plutôt la sortie ! ) -
    mais on verrait ta maison de loin.  rire 

    Oui, il y a du boulot - il fait bosser son équipe ! Tu me diras Klein faisait travailler ses invités. 

    J'aime bien Keith Haring : il a travaillé sur des supports incroyables. Dont une reproduction de la tête du David : visage rouge et chevelure verte. On a le droit de trouver le résultat  moche. ^^
    avatar
    Ara



    Messages : 3533
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Ara le Jeu 8 Mai - 23:41

    Exercice de maîtrise émotionnelle et coordination à regarder jusqu'au bout.
    Prenez-en de la graine !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3533
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    De l'art...et de l'arnaque

    Message par Ara le Ven 9 Mai - 12:32

    Un Picasso adjugé pour 22 millions d'euros à New York



    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    sabbatha



    Messages : 915
    Date d'inscription : 20/12/2013
    Localisation : Pointe Bretagne

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par sabbatha le Ven 11 Juil - 2:14

    Pour ma part je ne sais préciser ce que j'aime, que ce soit en littérature, en musique ou en peinture. En fait il faut juste que j'entende, voie ou lise par hasard et c'est comme une révélation, un coup de coeur. Il faut juste que ça me donne un frisson  !!! Et après je suis marquée à vie.

    Parfois d'un poème, je ne suis touchée que par un vers, mais celui là je le retiendrai, ce peut être juste une petite phrase musicale aussi dans un morceau. Je suis en quelque sorte une butineuse. Et c'est assez éclectique, je n'ai ni apriori ni avis arrêté. Je me promène , je visite.

    Cela dit, de façon un peu commune j'aime tout de même globalement l'impressionnisme, mais ne suis pas ennemie de l'académisme ( le rendu des tissus ou du cristal m'a toujours laissée baba) ou des productions de peintres du 20ème (siècle, pas arrondissement) mais au hasard des rencontres des oeuvres.
    De façon générale j'aime les portraits et les natures mortes mais sans animaux. J'aime aussi les simples dégradés de couleur .... les jeux d'ombre et de lumière (peintres hollandais et espagnols) ouais, on peut le dire, je suis une touriste qui va le nez au vent!!!

    Un de mes coups de foudre, mais vraiment quand je l'ai découvert , malheureusement en reproduction diapo,
    Le Porteur d'eau de Séville par Velázquez.



    " />

    Qui a été aussi ma grande déception quand au hasard de la visite je me suis trouvée d'un coup, brutalement nez à nez avec lui en vrai: quoi ? C'était quoi ce petit tableau minable tout terni tout poussiéreux qui ne dégageait ni lumière ni contraste, qui n'avait plus rien à voir avec ce qui m'avait entraînée dans sa bulle solennelle, dans cette suspension du temps au moment sacré de la messe de l'eau? Ça a été rude je vous assure, une sorte de déception amoureuse.
    Depuis je préfère garder la vision offerte par la diapo, ça fera hurler les puristes mais.... c"est comme ça!!


    Même cheminement concernant la musique. Du moment que l'émotion soit au rendez-vous, que la curiosité soit en éveil, ça me va, je plonge avec délice. Mon approche de l'art est presque totalement sensuelle, pas vraiment cérébrale. Et ça fait mon bonheur!!!


    _________________
    Sabbatha



    Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme, W.Churchill
    avatar
    Ara



    Messages : 3533
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Ara le Ven 19 Sep - 12:22


    Soulages et l'art contemporain : de l'humour au pompeux

    FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour Luc Ferry, l'apparition de l'art contemporain, au XXème siècle, s'est accompagnée d'une profonde dénaturation de l'art en général, la création et l'innovation ont laissé place au business et au snobisme.

    Je suis pleinement d'accord avec Ferry.

    La vraie question est de savoir comment ce qui relevait de la plaisanterie a pu, dans l'océan d'inculture où baigne le monde actuel, se faire passer pour œuvre d'art

    J'aime particulièrement l'expression de Normal en regardant ce tableau. rire





    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Azalee le Ven 19 Sep - 13:46

    Ara a écrit:
    Soulages et l'art contemporain : de l'humour au pompeux

    FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour Luc Ferry, l'apparition de l'art contemporain, au XXème siècle, s'est accompagnée d'une profonde dénaturation de l'art en général, la création et l'innovation ont laissé place au business et au snobisme.

    Je suis pleinement d'accord avec Ferry.

    La vraie question est de savoir comment ce qui relevait de la plaisanterie a pu, dans l'océan d'inculture où baigne le monde actuel, se faire passer pour œuvre d'art

    J'aime particulièrement l'expression de Normal en regardant ce tableau. rire





    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Je plussoie. L'art contemporain reste le plus souvent une vaste escroquerie intellectuelle.

    Contenu sponsorisé

    Re: DE L'ART ...OU DU COCHON ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 12:43