Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    lectures diverses !

    Partagez

    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014

    Re: lectures diverses !

    Message par Azalee le Dim 2 Fév 2014 - 12:09

    cristonne a écrit:


    Tu aurais pu écrire "maire", tant qu'à faire, t'aurais plein de pouvoirs !!  rire 
    Ben tu vois, le pouvoir ne me tente pas du tout. (Tu as noté le progrès, je n'ai pas dit tante.)

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Dim 2 Fév 2014 - 14:20

    La lecture dès la naissance favorise l'apprentissage du langage.

     Mais si vous lui lisez le livre de Nabila votre enfant parlera comme Ribéry !




    avatar
    cristaline



    Messages : 4156
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: lectures diverses !

    Message par cristaline le Dim 2 Fév 2014 - 14:41

    Azhalee a écrit:
    Ben tu vois, le pouvoir ne me tente pas du tout. (Tu as noté le progrès, je n'ai pas dit tante.)


     en forme 

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Mer 5 Fév 2014 - 16:37

    "Sacrifier une reine" par Laurie R. King (une king qui sacrifie une reine... en forme  )
    Le titre en anglais est "The Beekeeper's Apprentice ".
    Le style m'a fait penser à un mélange de Conan Doyle et Agatha Christie: très réussi selon moi.  

    Ci-dessous un commentaire que j'ai piqué (j'ai la flemme) du WEB:
    Les aventures de Mary Russell et Sherlock Holmes: Mary Russell, jeune femme aux capacités d'observation et de logique impressionnantes découvrent qu'une de ses voisins n'est autre que M. Sherlock Holmes en personne. le détective, vieux désormais, va se lier d'amitié avec elle et la prendre pour "apprenti".
    Ensemble, ils vont résoudre des affaires plus ou moins complexes, dans lesquels Mary va s'affirmer peu à peu. Jusqu'à ce qu'un gros problème leur tombe dessus. Quelqu'un chercherait-il à les tuer ?
    Un roman qui joue avec le personnage de Sherlock Holmes vraiment sympa. On retrouve tous les codes des nouvelles de Conan Doyle, et on savoure les petits détails que l'auteure, holmésienne avisée, a ajouté de-ci delà.
    L'histoire est vraiment prenante, les personnages attachants.
    A découvrir


    ==
    Récompensée pour
    Edgar Award for Best First Novel
    John Creasey Memorial Award
    Nero Award
    Macavity Award
    Nominée pour Agatha Award, Orange Prize, et 2 Edgars
    =

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Jeu 6 Fév 2014 - 8:20

    Brrrrrrrrr.....  affraid 

    nb: "Comment savoir si votre chat complote votre assassinat?...."



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Jeu 6 Fév 2014 - 17:32

    L'excellence .
    Quoi qu'on en pense, cela se voit.

    [url=http://www.google.com/imgres?q=florence dupont rome la ville sans][/url]

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Lun 10 Fév 2014 - 23:32

    Ouf, je viens de terminer la lecture du dermier Michael Connolly : "Volte-Face" >>>
    Excellent (oeuf corse )     



    =

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Jeu 13 Fév 2014 - 16:37

    "Mark Rothko" par Annie Cohen-Solal, docteur ès lettres et professeur des universités, commissaire générale de "Magiciens de la terre 2014" et conseiller spécial du Président Seban au Centre Pompidou.


    Dans l'émission "Questions d'éthique" par Monique Canto-Sperber sur France-Culture (réécoutable, cf ci-dessous)
    L'animatrice-philosophe discute avec Annie Cohen-Solal sur "La création à la recherche du bien, le cas Rothko"  : passionnant.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    `
    `

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Sam 15 Fév 2014 - 12:16

    Michael Crichton & Richard Preston : "MICRO".

    Crichton (1942- 2008) avait entamé l'écriture de ce roman et après sa mort, il y a eu des contacts avec Preston qui l'a terminé.

    Roman encore plus effrayant que "La Proie" et que je n'ai pas pu terminé. Cela dit on y apprend pas mal de chose sur le micro monde de la nature et des micros technologies.

    Ci-dessus une critique d'un autre lecteur :Par Wiitoo, le 28 avril 2013
    Une belle aventure ! Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Dans le plus pur style de Crichton, Micro ne déçoit pas, bien au contraire.
    En fait peu importe, on en a pour son argent, continuez comme ça M. Crichton, même mort vous faites toujours beaucoup mieux qu'un paquet d'auteurs vivants :-)
    Dans la lignée de Jurassic Park ou Prisonnier du temps, nous voici à nouveau plongé dans une aventure originale qui reprend les même ingrédients avec beaucoup de réussite, a condition qu'on aime ce style d'aventures fantastiques.
    Un méchant (pour pas dire salopard) très riche et qui gère une entreprise de très haute technologie, capable de prouesses techniques, va permettre et contraindre nos 7 héros à participer, bien malgré eux à cette aventure dans le monde des insectes qui va se révéler être une randonnée mortelle doublée d'une course contre la montre.
    Histoire originale, ce livre se dévore très vite tant on est captivé par l'intrigue et les rebondissements qui se succèdent.
    avatar
    Azalee



    Messages : 8209
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: lectures diverses !

    Message par Azalee le Sam 15 Fév 2014 - 13:20

    beced a écrit:Ouf, je viens de terminer la lecture du dermier Michael Connolly : "Volte-Face" >>>
    Excellent (oeuf corse )     



    =
    Un nouveau Connelly ? Diantre ! Il va falloir y penser.

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Sam 15 Fév 2014 - 16:54

    Azhalee a écrit:
    Un nouveau Connelly ? Diantre ! Il va falloir y penser.


    Je profite honteusement que le nombre de caractères n'est pas limité dans ce forum :

    La dernière fois que j'avais déjeuné au Water Grill, j'étais assis en face d'un client qui avait froidement abattu sa femme et son amant à coups de pistolet dans la figure, son crime étant prémédité. Il m'avait engagé non seulement pour que j'assure sa défense au procès, mais aussi pour que je l'exonère de son forfait et redore son blason aux yeux du public. Cette fois, j'étais en face de quelqu'un avec qui je devais me montrer encore plus prudent, l'homme avec qui je déjeunais n'étant autre que Gabriel Williams, le district attorney du comté de Los Angeles.
    Nous étions en plein hiver et l'air était vif en ce début d'après-midi. Williams s'était fait accompagner par son secrétaire général et conseiller politique Joe Ridell, en qui il avait toute confiance. Le repas avait été fixé à 13 h 30, soit au moment où, la plupart des avocats ayant regagné le bâtiment du tribunal pénal, le district attorney ne ferait pas étalage de son petit flirt avec un membre de la confrérie des ténèbres – à savoir moi, Mickey Haller, qui défends les damnés.
    Le Water Grill est un bon endroit où déjeuner en centre-ville. Les plats et l'atmosphère y sont agréables, les tables bien séparées pour les conversations en privé et la liste des vins difficile à battre. C'est le genre d'endroit où l'on n'enlève pas sa veste de costume et où le garçon vous glisse une serviette noire sur les genoux pour vous épargner la peine de le faire vous-même. L'équipe du district attorney s'était commandé des cocktails martini aux frais du contribuable, je m'en tenais à l'eau du robinet qu'offrait le restaurant. Il ne fallut à Williams qu'une olive et deux gorgées de sa boisson au gin pour qu'on en vienne à ce que nous cachions de manière aussi manifeste.
    — Mickey, me dit-il, j'ai une proposition à vous faire.
    Je hochai la tête. Ridell ne m'avait pas dit autre chose lorsqu'il m'avait appelé dans la matinée pour organiser ce déjeuner. J'avais accepté le rendez-vous, puis j'avais commencé à user de mon téléphone pour essayer d'avoir autant de renseignements que possible en interne sur ce dont il pouvait s'agir. Mais même mon ex – et c'était pourtant pour le district attorney qu'elle travaillait –, ignorait de quoi il était question.
    — Je suis tout ouïe, répondis-je. Ce n'est pas tous les jours que le district attorney tient à vous proposer des choses, et qui plus est, en personne. Je sais déjà que cela ne saurait avoir le moindre rapport avec l'un quelconque de mes clients… comme s'ils pouvaient mériter la moindre attention du mec tout en haut de l'échelle ! Sans compter que pour l'instant, je n'ai que peu d'affaires à défendre. Les temps sont durs.
    — Là-dessus, vous avez raison, me renvoya Williams. Cela n'a rien à voir avec aucun de vos clients. Mais j'ai une affaire dont j'aimerais que vous vous occupiez.
    Je hochai encore une fois la tête. Maintenant je comprenais. Tout le monde déteste l'avocat de la défense jusqu'au moment où on en a besoin. Je ne savais pas si Williams avait des enfants, mais un audit préalable lui aurait appris que je ne faisais pas dans la défense des délinquants juvéniles. Je me dis donc qu'il devait s'agir de son épouse. Une histoire de vol à l'étalage ou de conduite en état d'ivresse qu'on essayait de garder secrète.
    — Bon alors, qui s'est fait gauler ? demandai-je.
    Williams regarda Ridell et se fendit d'un petit sourire.
    — Non, non, dit-il, rien à voir avec ça. Ma proposition est la suivante : j'aimerais vous engager. Je voudrais que vous veniez travailler dans mon service.
    Bon nombre d'idées m'avaient traversé l'esprit depuis que j'avais pris l'appel de Ridell, mais qu'on veuille m'embaucher comme procureur n'en faisait pas partie. J'étais un membre attitré du conseil de l'ordre des avocats de la défense depuis plus de vingt ans et cela m'avait donné tout le temps de devenir l'objet des plus grands soupçons de la police et des procureurs – peut-être pas autant que les gangsters des Nickerson Gardens, mais assez pour qu'on m'interdise à jamais de rejoindre les forces du maintien de l'ordre. Ce qui, en langage clair, signifie qu'on n'aurait pas plus voulu de moi que moi d'elles. À l'exception de l'ex dont je viens de parler et d'un demi-frère qui travaille au LAPD, je ne me permettrais jamais de tourner le dos à ces gens-là. Surtout à Williams. Le district attorney Williams était d'abord un politicien, et cela le rendait encore plus dangereux. Au début de sa carrière, il avait brièvement servi comme procureur, puis il avait donné vingt ans de sa vie à défendre les droits civiques des citoyens avant de chercher à se faire élire au poste de district attorney comme candidat indépendant porté par un mouvement essentiellement antiflics et antiprocureurs. Le serveur me glissa une serviette sur les genoux – le repas était luxueux, dans l'instant je me montrai des plus méfiants à l'égard de Williams.
    — Moi, travailler pour vous ? m'exclamai-je. Et pour faire quoi, au juste ?
    — En qualité de procureur spécial. Une seule fois. J'aimerais que vous vous occupiez de l'affaire Jason Jessup.
    Je le regardai un bon moment. Au début, je crus que j'allais rire très fort. Il s'agissait sûrement d'une espèce de plaisanterie savamment orchestrée. Jusqu'au moment où je compris que ça ne pouvait pas être ça. On ne vous invite pas au Water Grill dans le seul but de vous faire une blague.
    — Vous voulez que je poursuive Jessup ? répétai-je. D'après ce qu'on m'a dit, il n'y a rien à poursuivre dans cette affaire. Un vrai canard sans ailes, ce truc. La seule chose qu'il reste à faire, c'est de le flinguer et de le bouffer.
    Williams hocha la tête comme si, au lieu de vouloir me convaincre, il cherchait, lui, à se persuader de quelque chose.
    — Mardi prochain sera le jour anniversaire de ce meurtre, dit-il. Je vais annoncer que nous avons l'intention de rejuger l'affaire. Et j'aimerais que vous soyez à côté de moi à cette conférence de presse.
    Je me renversai sur ma chaise et les regardai, tous les deux. J'ai passé une bonne partie de mon existence dans des prétoires à essayer de lire dans les pensées des jurés, des juges, des témoins et des procureurs tout là-bas, à l'autre bout de la salle. Et je crois être devenu assez bon à cet exercice. Mais là, assis à cette table, je fus incapable de deviner ce que pensait Williams ou son acolyte alors qu'ils n'étaient qu'à un mètre de mon nez.
    Jessup était un assassin d'enfant qui avait fait presque vingt-quatre ans de prison jusqu'à ce que, un mois plus tôt, la Cour suprême de Californie casse sa condamnation et renvoie son affaire devant le tribunal du comté de Los Angeles pour qu'il y soit rejugé ou bénéficie d'un non-lieu. Cette cassation était survenue au terme d'une bagarre juridique que Jessup avait en gros lancée de sa cellule même. Si aucun des recours, pétitions, plaintes et autres récusations que cet avocat autoproclamé était parvenu à porter devant des tribunaux locaux ou fédéraux n'avait abouti, il avait néanmoins réussi à attirer l'attention d'un collectif d'avocats connu sous le nom de Genetic Justice Project1. Ces derniers avaient pris fait et cause pour lui et, s'emparant de son affaire, avaient fini par obtenir une ordonnance de test génétique du sperme retrouvé sur la robe de l'enfant qu'il avait étranglée.
    Jessup avait été condamné avant qu'on ait recours aux tests ADN dans les affaires criminelles. Effectué bien des années après le meurtre, ce test avait établi que ce n'était pas son sperme qu'on avait retrouvé sur la robe de la victime, mais celui d'un inconnu. Les tribunaux avaient certes systématiquement maintenu sa condamnation, mais cette nouvelle information avait fait pencher la balance en sa faveur. Au vu des résultats de cette analyse et de certaines contradictions dans l'énoncé des preuves et des minutes du procès, la Cour suprême avait alors cassé le verdict.
    Voilà, en gros, ce que je connaissais de l'affaire, et je le tenais pour l'essentiel des journaux que j'avais lus et des ragots que j'avais entendus au tribunal. Si je n'avais pas parcouru tout le texte de l'injonction de la Cour, j'en avais lu assez dans le Los Angeles Times pour savoir que, cinglante, elle reprenait nombre d'assertions d'innocence longtemps proférées par le condamné et mettait en lumière des fautes professionnelles graves dans la gestion de l'affaire par la police et l'accusation. L'avocat de la défense que j'étais ne peut pas dire qu'il n'aurait pas été ravi de voir le Bureau du district attorney se faire cramer les fesses par les médias suite à cette sentence. Appelez ça la mauvaise joie de l'opprimé, si vous voulez. Peu m'importait qu'il ne s'agisse pas d'un de mes dossiers ou que la pilule que devait maintenant avaler le Bureau du district attorney n'ait rien à voir avec l'affaire telle qu'elle avait été jugée en 1986. Les avocats de la défense connaissent si peu de victoires qu'ils éprouvent toujours comme une joie commune lorsqu'un de leurs collègues réussissant son coup, l'establishment est vaincu.
    La décision de la Cour suprême avait été annoncée la semaine précédente et avait ainsi ouvert une période de soixante jours durant laquelle le district attorney devrait ou rejuger Jessup, ou renoncer à le poursuivre. Tout donnait l'impression que pas une seule journée ne se passait sans que Jessup soit aux infos. Il accordait des interviews par téléphone, voire en personne, à la prison de San Quentin, et y déclarait son innocence avant de tirer au jugé sur les flics et les procureurs qui l'y avaient collé. Dans son épreuve, il avait obtenu le soutien de plusieurs athlètes professionnels et de quelques autres célébrités d'Hollywood, et avait déjà initié une plainte au civil contre la ville et le comté, plainte dans laquelle il exigeait plusieurs millions de dollars de dédommagements pour les longues années de prison qu'il avait dû effectuer à tort. En ces temps de cycles médiatiques non-stop, il avait droit à une manière de forum interminable et s'en servait pour se hisser au niveau de héros du peuple. Il serait lui aussi une célébrité lorsque, enfin, il sortirait de prison.
    Le peu que je connaissais des détails de l'affaire faisait que pour moi, Jessup était un innocent qu'on avait soumis à un quart de siècle de torture et qu'il méritait amplement tout ce qu'il pourrait en tirer. Cela dit, j'en savais assez pour comprendre qu'avec ce test ADN qui parlait en sa faveur, l'affaire était perdue d'avance et que si c'était Williams et Ridell qui avaient eu l'idée de rejuger Jessup, cela tenait du grand masochisme politique.
    À moins que…
    — Que savez-vous que j'ignorerais ? demandai-je. Et que le Los Angeles Times ne saurait pas lui non plus ?
    Williams y alla d'un petit sourire satisfait et se pencha au-dessus de la table pour me faire part de sa réponse.
    — Tout ce que Jessup a établi avec l'aide du GJP est que ce n'est pas son ADN qu'on a retrouvé sur la robe de la victime, dit-il. Et ce n'est pas au plaignant d'établir à qui appartient cet ADN.
    — Vous êtes donc allé voir dans les banques de données.
    Il acquiesça d'un signe de tête.
    — Oui, dit-il. Et nous avons trouvé une occurrence.
    Mais il n'alla pas plus loin.

    1. Ou « Pour une justice génétique ». (Toutes les notes sont du traducteur.)
     Peureux 
    avatar
    jacot3



    Messages : 907
    Date d'inscription : 21/12/2013
    Age : 78

    Re: lectures diverses !

    Message par jacot3 le Jeu 20 Fév 2014 - 9:59

    Je relis en ce moment "La vie, mode d'emploi" de Perec.
    Ce livre a deux avantages essentiels :
    1) on peut le rouvrir à n'importe quel chapitre.
    2) l'écriture de Perec est tout simplement éblouissante.
    Perec est sans nul doute un des meilleurs, sinon le meilleur des écrivains français contemporains.

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Sam 22 Fév 2014 - 17:24

    palmier37 a écrit:

    Tu crois que maintenant il y aurait aussi quelque chose avec Angela ?  Salut 


    j'ai relu plusieurs Zola, mais pas les plus connus.
    Certes son écriture est lyrique, flamboyante, mais baste....que de longueurs parfois.... il veut tellemnt prouver qu'il se perd en bavardages inefficaces par endroit.

    Bon, là je serai un peu hors-sujet mais...
    Je suis une lectrice compulsive et orgiaque. Du coup s'est posé chez moi le problème du stockage.
    Aussi me suis-je décidée pour une liseuse électronique ( j'ai choisi la Kindle de base de chez Amazon parce que c'était la moins chère des Kindle et qu'il y avait des boutons. Mais la Paperwhite aurait peut être mieux convenu à mes yeux fatigués, sauf qu'il n'y avait pas les boutons pour tourner les pages virtuelles et comme je n'aime pas toucher les écrans....) Bref, c'est le super pied! Open-bar-bibliothèque à toute heure du jour et de la nuit, vous avez devant vous une lectrice comblée. Le bémol: l'avance de la lecture n'apparait pas en numéros de page mais en pourcentage. Autre bémol pour moi: difficile de commencer par la fin du roman (oui c'est relou mais moi je lis toujours le dénouement avant de commencer ma lecture. Si je commence par le début je vais sauter plein de pages pour arriver au dénouement de l'intrigue donc autant que j'apaise la fièvre d'emblée!!!) Maintenant je peux me repaître de lecture sans que se pose le problème du stockage. Et comme tous les classiques sont gratuits, je m'en donne à coeur joie pour relire certains classiques dont Zola.


    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Sam 22 Fév 2014 - 17:27

    jacot3 a écrit:Je relis en ce moment "La vie, mode d'emploi" de Perec.
    Ce livre a deux avantages essentiels :
    1) on peut le rouvrir à n'importe quel chapitre.
    2) l'écriture de Perec est tout simplement éblouissante.
    Perec est sans nul doute un des meilleurs, sinon le meilleur des écrivains français contemporains.


    Je n'ai jamais lu cet auteur. Vous me donnez envie de combler cette lacune.   

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Sam 22 Fév 2014 - 19:37

    Je peux vous recommander L'instant précis où les destins s'entremêlent
    de Angélique Barbérat

    Au-delà d'une histoire d'amour impossible, la grande force de ce roman est qu’il nous parle de la vie. Il aborde entre autre le sujet des femmes battues.



    Une tache rouge sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman, morte sous les coups de son mari. Voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans... Pour survivre, Kyle se jette à cœur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant. Vingt ans après, devenu leader d’un groupe de rock, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur.

    Coryn, elle, a grandi dans une banlieue sans charme. À dix-sept ans, elle tombe dans les bras de Jack Brannigan, qui fou amoureux l’épouse, mais, jaloux et violent, l’enferme dans une prison dorée, « Parce que tu m’appartiens... »

    Comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s’aimer ?
    Pourtant, à l’instant précis où les destins s’entremêlent, chacun d’eux sait que sa vie ne sera plus jamais la même.

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Dim 23 Fév 2014 - 19:49

    Pour Azhalée en particulier à qui le monde de l'entreprise semble familier ce livre vraiment appréciable:

    Derrière la façade de Michèle Abramoff


    Une année riche en bouleversements imprévus au sein d’une grande entreprise française, Urba-Immo.
    Dépeints au plus près de la vérité, la dizaine d’hommes et de femmes qui occupent l’étage directorial s’efforcent de trouver un équilibre entre leurs devoirs professionnels, leurs rivalités, et leur vie familiale et amoureuse.
    Mais c’est surtout l’histoire de Gilles Lapierre, directeur des Services généraux, et de sa mise au placard.


    EXTRAIT

    "Gilles pensait que la situation intenable qui était devenue la sienne chez Urba-Immo se dénouerait d’une façon ou d’une autre après les fêtes. Chaque jour, il s’attendait à une convocation dans le bureau du directeur administratif, à une engueulade pour une raison futile montée en épingle, un éclat qui ferait crever l’abcès. Ou bien à une lettre d’avertissement, sous un prétexte quelconque (par exemple, alors même qu’on s’ingénie à l’exclure de toute discussion, de toute décision, au motif qu’il manque les réunions, se désintéresse de son travail, ne prend plus d’initiative et ne dirige plus son adjoint…) – lettre suivie, réglementairement, d’une deuxième, encore plus comminatoire, et bientôt d’une troisième, pour aboutir finalement à une notification de licenciement pour fautes graves et répétées.

    Mais les quinze premiers jours de janvier s’étirent sans changement notable, laissant Gilles s’enliser dans une vase stagnante, une mare nauséeuse d’attente et d’ennui. Pendant ses longues heures de désoeuvrement, il reste le front collé contre la vitre de son bureau à contempler les profondeurs du puits de lumière, imaginant qu’il s’y précipite, le bruit sourd et intense de son corps percutant le sol bétonné en faisant vibrer les parois, et aussitôt, à tous les étages, ses collègues qui se pressent aux fenêtres pour le voir, pantin désarticulé gisant tout en bas sur la dalle. Et il songe tristement que c’est bien ce qu’il est, ce qu’ils sont tous au fond, rien de plus que des marionnettes qu’on anime, qu’on fait vivre un moment puis qu’on jette au rebut pour les remplacer par des neuves.

    Ou bien, quand il se sent moins déprimé et reprend un peu du poil de la bête, les désirs assassins qui – si l’on en croit Freud – sommeillent dans l’inconscient de tout être humain, se réveillent, parviennent au seuil de sa conscience, et c’est alors son tortionnaire qu’il voit précipité dans le vide la tête la première, et son grand corps à lui heurter le fond du puits avec un « bang !» à faire trembler les murs."


    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Mar 25 Fév 2014 - 17:54

    cristonne a écrit:Je viens de lire "Mort aux cons", une sorte de pamphlet à destination de toutes les sortes de cons, excessif et marrant ! De Carl Aderhold...J'ai pensé à beaucoup de gens d'à côté !     


    Dans le mm style "Lettre ouverte aux cons " d'Yvan Audouard .
    Une réussite .

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Mar 4 Mar 2014 - 10:31

    "L'hôte du Pape" (2004) de Vladimir Volkoff (Un des derniers livres de cet auteur érudit, mort en septembre 2005 )

    Extraits du site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
    Peu de romanciers peuvent se targuer, comme VladimiVolkoff, d'être traversés par de véritables traits de génie
    En prenant comme trame fictionnelle la concomitancentre la mort du pape Jean-Paul Ier et celle du métropolite de Léning... .

    La critique d'un lecteur :4.00/5 Par litolff, le 31 mars 2011
    Ce formidable thriller vous fera plonger au coeur de l'URSS et du KGB, de l'église orthodoxe martyre, de l'armée rouge, des intrigues romaines.
    Qui a tué Jean-Paul Ier, coupant court si vite à son pontificat ? Vladimir Volkoff propose une enquête autour de cette mort inattendue, qu'il suppose criminelle pour l'histoire.
    Le représentant des orthodoxes rencontre le pape, pour la 1er fois depuis le schisme en 1978. Une semaine plus tard, Jean Paul Ier meurt...
    A partir de ce fait avéré, Volkoff bâtit une intrigue où se mêlent argent, église orthodoxe, KGB, église romaine, une intrigue haletante et d'autant plus plausible que le pape Jean Paul Ier n'a été pape qu'un mois... Un des derniers livres de cet auteur érudit, mort en septembre 2005..
    Haletant et oeucuméniquement passionnant !
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: lectures diverses !

    Message par Ara le Mer 5 Mar 2014 - 13:42

    "Les guerres ne disparaîtront pas du jour au lendemain et pourtant, aujourd'hui, on ne veut plus mourir pour son pays ni pour ses idées. En Occident, le soldat est devenu un militant armé des droits de l'homme. C'est ce que pense Robert Redeker. Dans son nouveau livre, le célèbre philosophe propose une réflexion très originale sur la nouvelle condition de soldat et l'essence de la guerre."

    DEVENIR SOLDAT : MISSION IMPOSSIBLE ?

    Devenir soldat, tuer et mourir pour la France, porter l'uniforme, n'est plus un rêve d'adolescent ni un honneur pour leurs familles. L'image qu'en diffusent les médias en fait presque une honte,  une faute.
    Toute action guerrière se voit aujourd'hui rapprochée du nazisme. Ce fut le cas pour l'Amérique de Bush, c'est quotidiennement le cas pour Israël. Les CRS parisiens chargés de contenir les turbulents monômes de Mai 68 furent à leur tour bien abusivement assimilés à des SS : " CRS=SS " ! La rationalité qui pouvait encore défendre l'idée de guerre jusqu'en 1939, malgré le souvenir monstrueux de la guerre 1914-1918, est devenue inaudible. Or, malgré les apparences, le pacifisme  dominant d'aujourd'hui, se révèle lourd de dangers. Ce refoulement de la guerre, qui est allé en France jusqu'à la suppression du service militaire universel et obligatoire, prépare de sauvages retours de violence à l'occasion de la prochaine guerre. Celle-ci – dans la mesure où l'histoire surplombe le destin des empires et des nations, voués à la répétition – surviendra un jour ou l'autre. Elle surprendra l'Europe, comme un voleur dans la nuit. Les Européens y seront encore moins bien préparés – en particulier sur le plan de l'éthique des combats, de la maîtrise de ses pulsions, de son sadisme  - que ne l'étaient les Français de 1940. La combinaison de ce refoulement et de cette impréparation augure une explosion de sauvagerie sans précédent dont les masses européennes seront les coupables dès les premières escarmouches.



    Le soldat impossible de Robert Redeker est publié aux éditions Pierre-Guillaume de Roux (281 p.)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Mer 12 Mar 2014 - 18:48

    Les derniers évenements en Ukraine/Crimée/Russie/sources pétrolières... m'ont remis en mémoire une roman que j'ai lu il y a quelques mois :


    "La Théorie des dominos" de Alex Scarrow (2007 )

    Le 'pitch': en une semaine, toute l'économie mondiale s'effondre (suite à des attentats coordonnés dans les pays pétroliers), le chaos arrive vu l'interruption des sources d'approvisionnement exterieur et la violence s'installe.

    Très credible, hélas....
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: lectures diverses !

    Message par Ara le Dim 16 Mar 2014 - 12:54

    Très beau plaidoyer pour notre culture .



    Je suis née en Iran et j'ai connu le régime des ayatollahs, le statut dévalué de la femme et la privation de liberté. J'avais dix-huit ans lorsque je suis venue vivre en France. J'aime ce pays qui m'a tant donné avec une générosité jamais calculée, cette France petite par sa taille mais si grandiose par sa beauté. De quelque lieu que l'on se situe, il n'y a absolument rien à rejeter : le Mont St Michel, la Pointe du Raz, Strasbourg, Colmar, Poitiers, Limoges, Bordeaux, Montpellier, et bien sûr Paris, la plus belle ville du monde. Sans oublier ma région, ma ville, mes chères calanques... J'aime ce pays et son peuple qui a si souvent montré aux autres le chemin de la liberté mais l'expression de cet amour pour la patrie France est devenue une grossièreté, une insanité. Si j'insiste toutefois pour le rappeler, je deviens aussitôt suspecte, quand on ne me taxe pas carrément de fascisme ! Français, réveillez-vous ! Rappelez-vous ce que vous êtes, comment vous l'êtes devenus et par qui. Soyez fiers de ce que vous possédez, de ce que vos ancêtres vous ont légué, parfois jusqu'au sacrifice du sang, pour que vous bénéficiez de vos droits et libertés, celles-là même dont des gens malfaisants tentent aujourd'hui avec succès, en se jouant de votre naïve bonté, de vous déposséder. Soyez fiers encore de ce que vous avez su, mieux que quiconque, bâtir siècle après siècle. Et ne laissez plus personne prétendre que vous ne valez rien !


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Dim 16 Mar 2014 - 16:15

    Faites-moi penser à vous parler des " VAGUES" de Virginia Woolf, un de ces quatre.

    et de sa subtile façon de déconstruire les personnages dont les monologues intérieurs se croisent avec une précision digne de la' art de la fugue.
    Six personnages et un absent qui cristallise le désir ou l'amour de certains. 

    C'est une méditation, c'est une présence à la vie, c'est une respiration que couvrent les vagues éternelles. 
    C'est un pied de nez à ceux qui croient qu'un bon sujet fait un bon roman : ici, il n' y a pas de sujet. Il y a une écriture.
    Mais c'est peut-être cela, la littérature ?
    avatar
    cristaline



    Messages : 4156
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: lectures diverses !

    Message par cristaline le Mar 18 Mar 2014 - 18:41

    maadim27 a écrit:Faites-moi penser à vous parler des " VAGUES" de Virginia Woolf, un de ces quatre.

    et de sa subtile façon de déconstruire les personnages dont les monologues intérieurs se croisent avec une précision digne de la' art de la fugue.
    Six personnages et un absent qui cristallise le désir ou l'amour de certains. 

    C'est une méditation, c'est une présence à la vie, c'est une respiration que couvrent les vagues éternelles. 
    C'est un pied de nez à ceux qui croient qu'un bon sujet fait un bon roman : ici, il n' y a pas de sujet. Il y a une écriture.
    Mais c'est peut-être cela, la littérature ?


    Ma soeur est complètement dingue de Virginia Woolf ; du coup, j'ai acheté certains de ses ouvrages, j'en ai offert à ma fille, mais je ne me suis pas encore plongée dedans...Je vais me rattraper un de ces quatre !

    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Mar 18 Mar 2014 - 23:06

    cristonne a écrit:


    Ma soeur est complètement dingue de Virginia Woolf ; du coup, j'ai acheté certains de ses ouvrages, j'en ai offert à ma fille, mais je ne me suis pas encore plongée dedans...Je vais me rattraper un de ces quatre !


    Un univers personnel - 
    Elle a été dépressive toute sa vie : ça peut "bloquer" à la lecture mais c'est envoutant. 
    En fait, je ne sens pas "une écriture de femme" dans son texte. Tant est grande sa puissance d'écriture. 
    Il y a des auteurs, comme ça, qui dépassent les étroites limites assignées. - 

    Yourcenar aussi fait partie de ces privilégié(e)s -
    J'ai tout simplement dévoré " Les yeux ouverts" - Sa réflexion sur l'amour a une dimension quasiment céleste. 
    Par honnêteté  : elle était plutôt végétarienne mais elle sait dire pourquoi. 
    C'était un être rare - 
    on n'en fait plus des comme ça.

    beced



    Messages : 12250
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: lectures diverses !

    Message par beced le Jeu 20 Mar 2014 - 7:40

    "...elle parlait de feux dentifrices et d'étoiles d'araignées.. . "


    Extrait d'un roman policier écrit par Nadine Monfils.





    Invité
    Invité

    Re: lectures diverses !

    Message par Invité le Sam 5 Avr 2014 - 23:35

    Les gens normaux .... 

    de Jeanette Winterson.

    J'ai oublié la suite du titre. So sorry.

    Suite ou remake de "Les oranges ne sont les seuls fruits..." 
    Une sorte d'autofiction - Jeanette est petite fille adoptée par un couple 'normal'  : seul détail , sa mère est très pieuse et se croit en guerre contre les forces du mal. Du mal sous toutes ses formes :
    "Ses ennemis étaient : le Diable ( sous ses nombreuses formes ), les Voisins d' A Côté, le Sexe ! sous ses nombreuses  formes), les Limaces. "

    Plein d'humour, des trouvailles, un style tonique autant que son auteur, le récit peut surprendre : il est dans l'air du temps présent. 
    Jeannette Winterson, partie sans atout, est un auteur reconnu. Les oranges ont été adaptées pour la BBC et ont rencontré un vif succès. 

    NB : ça se passe en Angleterre, rassurez-vous. Ce roman a obtenu en 1985 le prix Whitbread. Le récit se déroule donc à une époque reculée, proche du paléolithique.


    Dernière édition par maadim27 le Mer 9 Avr 2014 - 0:46, édité 1 fois (Raison : J' avais mis un -n de trop, m'sieur.)

    Contenu sponsorisé

    Re: lectures diverses !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 14:05