Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    L'Euthanasie

    Partagez

    regulus



    Messages : 322
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Re: L'Euthanasie

    Message par regulus le Dim 29 Juin 2014 - 16:55

    cristonne a écrit:



    En parlant de ce sujet récemment avec un groupe d'amis, j'ai appris que l'on pouvait rédiger ses volontés, en cas d'accident, qui laisse  comme ont dit, à l'état de légume ( je connais un cas, dramatique)...Refus de vivre entièrement assisté, refus de l'acharnement thérapeutique ; ce texte n'aurait besoin d'être rédigé et renouvelé que tous les trois ans...Ça me paraît presque trop simpliste, mais ça a le mérite d'exprimer son propre souhait...
      bien sur que c'est une idée, on le fait bien pour le don d'organes, alors pourquoi pas ? ça existe aux states si je ne m'abuse  
    avatar
    Ymar



    Messages : 4893
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 64
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Euthanasie

    Message par Ymar le Dim 29 Juin 2014 - 17:26

    cristonne a écrit:



    En parlant de ce sujet récemment avec un groupe d'amis, j'ai appris que l'on pouvait rédiger ses volontés, en cas d'accident, qui laisse  comme ont dit, à l'état de légume ( je connais un cas, dramatique)...Refus de vivre entièrement assisté, refus de l'acharnement thérapeutique ; ce texte n'aurait besoin d'être rédigé et renouvelé que tous les trois ans...Ça me paraît presque trop simpliste, mais ça a le mérite d'exprimer son propre souhait...

    Christone,

    Tes amis ont raison quand à la " validité " de 3 ans à la nuance près qu'il n'est pas nécessairement utile
    de le ré-rédiger, sauf si des stipulations ou abstractions sont à faire, à chaque période mais de simplement
    confirmer sa ou ses volontés, de dater et de signer.

    Donc prévoyez de la place car j'espère que vous tous allez poser maints autographes.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Ymar



    Messages : 4893
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 64
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Euthanasie

    Message par Ymar le Dim 29 Juin 2014 - 17:40

    Flavius a écrit:

    Bonjour Ymar
    Reste à décrire ce que l'on entend par état de légume ?
    Mais c'est pour cela que je pense que c'est uniquement en état de conscience que l'on peut émettre une volonté de continuer ou de s'arrêter. Une loi est nécessaire complétant la loi Léonetti.
    Maintenant on peut parfaitement considéré que la victime ayant abordé souvent ce problème avec les membres de sa famille, notamment son épouse par exemple, sa volonté reste intacte alors que le cas d'espèce se produit. C'est je crois le cas de M. Lambert.  
    Le mieux serait peut-être de laisser une trace écrite de sa volonté en ce domaine. Cette dernière pouvant bien sûr être remise en question par l'impétrant.

    Flavius,

    Ce terme est pour ma part assez mystérieux mais pour avoir assisté, car concerné, au Val de Grâce en 1973
    à des tentatives du neuro-chirurgien dont le pincement sous l'aisselle ( pas tendre ) qui fût le seul générateur
    de réponse musculaire, j'ai depuis une certaine idée de cet état mais après 4 décennies...

    Pour V.Lambert c'est un cas spécifique puisque les proches ne sont pas d'accord sur l'issue et je ne sais trop
    quoi en penser.

    C'est ce que je viens de confirmer à Christone, mais ce n'est que le premier pas, qui prime sur l'avis des
    proches, car seul le corps médical est porteur de la décision en tenant compte des vœux émis.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Flavius



    Messages : 5276
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Euthanasie

    Message par Flavius le Dim 29 Juin 2014 - 18:11

    Ymar a écrit:

    Flavius,

    Ce terme est pour ma part assez mystérieux mais pour avoir assisté, car concerné, au Val de Grâce en 1973
    à des tentatives du neuro-chirurgien dont le pincement sous l'aisselle ( pas tendre ) qui fût le seul générateur
    de réponse musculaire, j'ai depuis une certaine idée de cet état mais après 4 décennies...

    Pour V.Lambert c'est un cas spécifique puisque les proches ne sont pas d'accord sur l'issue et je ne sais trop
    quoi en penser.

    C'est ce que je viens de confirmer à Christone, mais ce n'est que le premier pas, qui prime sur l'avis des
    proches, car seul le corps médical est porteur de la décision en tenant compte des vœux émis.

    On pourrait partir du postulat : on doit être maître totalement de son corps et par là de la finitude de ce dernier.
    Est-ce que l'on pourrait déjà s'accorder là-dessus, ou considérer, pour des questions religions ou autres, que nous ne sommes pas maître de notre corps et que l'obligation de vie peut nous être imposée quel qu’en soient les circonstances et les conséquences pour l'intéressé ?
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Dim 29 Juin 2014 - 18:37

    Flavius a écrit:

    Non mais je pense qu'il nous faut faire l'économie ici d'une discussion métaphysique et se demander tout simplement, si demain  j'étais dans un état irréversible, que je sois rendu à l'état de légume, si je souffre et si la science m'assure que je vais continuer à souffrir durant des mois, sans possibilité de rémission totale, est-ce que je demanderai à être débranché ou devrai-je continuer à subir un acharnement, non thérapeutique, mais médical ? Dans un premier temps, pour s'en sortir, il faut rationaliser au maximum...au moins dans un premier temps.

    Si dans un état irréversible, vous étiez dans l' incapacité de vous exprimer pendant plus d' un an (durée connue après coup) ? 

    JL Roméro a une association de personnes qui demandent à ce que l' on mette un terme à d' inutiles souffrances afin de mourir dignement. 
    Leurs volontés ante mortem, à l' état lucide, seront-elles respectées ?  
    avatar
    Ymar



    Messages : 4893
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 64
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Euthanasie

    Message par Ymar le Dim 29 Juin 2014 - 18:39

    Flavius a écrit:

    On pourrait partir du postulat : on doit être maître totalement de son corps et par là de la finitude de ce dernier.
    Est-ce que l'on pourrait déjà s'accorder là-dessus, ou considérer, pour des questions religions ou autres, que nous ne sommes pas maître de notre corps et que l'obligation de vie peut nous être imposée quel qu’en soient les circonstances et les conséquences pour l'intéressé ?

    Flavius,

    Tout à fait d'accord sur le postulat car se serait simplement lier plus intimement le corps et l'esprit.

    Vous savez quelle est ma position concernant la religion et cet aspect du problème sera
    certainement un des éléments " perturbateurs " du débat et qui me fera sans nul doute ruer dans
    les brancards, pardonnez-moi l'expression.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Dim 29 Juin 2014 - 18:45

    cristonne a écrit:



    En parlant de ce sujet récemment avec un groupe d'amis, j'ai appris que l'on pouvait rédiger ses volontés, en cas d'accident, qui laisse  comme ont dit, à l'état de légume ( je connais un cas, dramatique)...Refus de vivre entièrement assisté, refus de l'acharnement thérapeutique ; ce texte n'aurait besoin d'être rédigé et renouvelé que tous les trois ans...Ça me paraît presque trop simpliste, mais ça a le mérite d'exprimer son propre souhait...

    Pas vraiment simpliste.
    On peut faire don de son anatomie à la recherche médicale. Un souhait comme un autre. 
    Le coût d' une concession est trop élevé.
    avatar
    cristaline



    Messages : 3178
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: L'Euthanasie

    Message par cristaline le Dim 29 Juin 2014 - 18:59

    maadim27 a écrit:

    Pas vraiment simpliste.
    On peut faire don de son anatomie à la recherche médicale. Un souhait comme un autre. 
    Le coût d' une concession est trop élevé.

    L'acte est tout sauf simpliste, mais c'est la procédure qui consiste à juste écrire un papier comme quoi, etc....
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Dim 29 Juin 2014 - 19:40

    Ymar a écrit:

    Azhalée,

    Je suis d'accord sur le fait qu'il faut l'avoir vécu et je le suppose par tiers interposé, je conçois aisément
    que l'on ne veuille pas infliger aux proches des souffrances morales sans la moindre lueur.

    Après je crois que c'est à chacun de choisir comme le père de Me.Bernstein et une loi même revisitée
    me paraîtra toujours indigente.
    Bonjour Ymar

    Pas seulement par personne interposée, hélas. je n'en parlerai pas, c'est pas rigolo.

    J'ai vu aussi mon mari souffrir le martyre avant de se faire opérer de sa deuxième hernie discale. Ça duré 3 semaines et je peux te garantir qu'il a regretté de ne pas habiter au sommet d'un immeuble. Et toi, tu es à côté et tu ne peux rien faire.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Dim 29 Juin 2014 - 19:51

    Flavius a écrit:

    Bonjour Ymar
    Reste à décrire ce que l'on entend par état de légume ?
    Mais c'est pour cela que je pense que c'est uniquement en état de conscience que l'on peut émettre une volonté de continuer ou de s'arrêter. Une loi est nécessaire complétant la loi Léonetti.
    Maintenant on peut parfaitement considéré que la victime ayant abordé souvent ce problème avec les membres de sa famille, notamment son épouse par exemple, sa volonté reste intacte alors que le cas d'espèce se produit. C'est je crois le cas de M. Lambert.  
    Le mieux serait peut-être de laisser une trace écrite de sa volonté en ce domaine. Cette dernière pouvant bien sûr être remise en question par l'impétrant.
    Sauf que les juges peuvent penser que l'épouse a un intérêt à voir partir son mari.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Dim 29 Juin 2014 - 19:53

    Flavius a écrit:

    On pourrait partir du postulat : on doit être maître totalement de son corps et par là de la finitude de ce dernier.
    Est-ce que l'on pourrait déjà s'accorder là-dessus, ou considérer, pour des questions religions ou autres, que nous ne sommes pas maître de notre corps et que l'obligation de vie peut nous être imposée quel qu’en soient les circonstances et les conséquences pour l'intéressé ?
    Justement, on peut se demander si la religion n'est pas un frein inconscient à une loi sur le suicide assisté.
    avatar
    Ymar



    Messages : 4893
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 64
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Euthanasie

    Message par Ymar le Dim 29 Juin 2014 - 20:44

    Azhalee a écrit:
    Justement, on peut se demander si la religion n'est pas un frein inconscient à une loi sur le suicide assisté.

    Azhalée,

    Tout ceci est encore diffus mais si débat il y a je cois que nous aurons réponse à ta question.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.

    beced



    Messages : 10833
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Euthanasie

    Message par beced le Lun 30 Juin 2014 - 19:48

    Azhalee a écrit:
    Justement, on peut se demander si la religion n'est pas un frein inconscient à une loi sur le suicide assisté.

    En Irak c'est en tout cas un adjuvant pour un suicide étatique....  affraid 
    `
    `
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Lun 30 Juin 2014 - 21:57

    cristonne a écrit:

    L'acte est tout sauf simpliste, mais c'est la procédure qui consiste à juste écrire un papier comme quoi, etc....


    Oh! tu veux dire d' une extrême simplicité ? 
    Le testament holographe ressortit à cette catégorie d' actes simplissimes. Risqué car on peut falsifier l'acte mais reflet 
    exact de la volonté du futur défunt ( Ouf ! ça c'est curieux à écrire !)
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Lun 30 Juin 2014 - 22:00

    Azhalee a écrit:
    Bonjour Ymar

    Pas seulement par personne interposée, hélas. je n'en parlerai pas, c'est pas rigolo.

    J'ai vu aussi mon mari souffrir le martyre avant de se faire opérer de sa deuxième hernie discale. Ça duré 3 semaines et je peux te garantir qu'il a regretté de ne pas habiter au sommet d'un immeuble. Et toi, tu es à côté et tu ne peux rien faire.

    Oui mais. Quand tu vois un proche souffrir d' un cancer ( en train de mûrir ) pendant 2 semaines environ --- cancer qui va l'emporter dans quelques mois ????? On fait quoi ?
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Lun 30 Juin 2014 - 22:03

    Azhalee a écrit:
    Justement, on peut se demander si la religion n'est pas un frein inconscient à une loi sur le suicide assisté.


     Shocked  A cause de la volonté divine ? A cause que seul dieu a droit de vie et de mort sur sa créature ?

    Voui mais... en cas de condamnation à mort ... c'est un 'tit homme qui prend la place de la divinité. 

    Re-belote - On fait comment ?
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Lun 30 Juin 2014 - 22:10

    maadim27 a écrit:

    Oui mais. Quand tu vois un proche souffrir d' un cancer ( en train de mûrir ) pendant 2 semaines environ --- cancer qui va l'emporter dans quelques mois ????? On fait quoi ?
    S'il demande de l'aide, il faut pouvoir le faire. C'est à lui de décider.

    Pour retarder l'échéance, le cancérologue de ma belle mère voulait l’amputer d'un jambe. Sachant que ça ne lui ajouterait que quelques semaines parce qu'elle avait des métastases partout, elle a refuser. Elle demandait de l'aide en vain. Alors en désespoir de cause, elle a cessé de s'alimenter et de prendre son traitement contre le diabète. Elle n'avait plus que les doses de morphine tellement fortes que les infirmières ne comprenaient pas comment elle pouvait les supporter. Elle est morte quatre jours plus tard, toujours consciente.


    _________________
    Gaulois
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Lun 30 Juin 2014 - 22:16

    maadim27 a écrit:


     Shocked  A cause de la volonté divine ? A cause que seul dieu a droit de vie et de mort sur sa créature ?

    Voui mais... en cas de condamnation à mort ... c'est un 'tit homme qui prend la place de la divinité. 

    Re-belote - On fait comment ?
    Tu sais comme moi que les religions n'ont pas de problème avec la peine de mort.
    C'est le suicide qui est condamné. C'est le moyen qui avait été trouvé pour empêcher les chrétiens des premiers siècles de se dénoncer pour devenir martyrs. Et je pense que dans l'esprit de beaucoup de gens, le suicide est encore mal considéré. Et bien sûr, il y a l'idée qui veut que la douleur soit rédemptrice. Il y a encore des gens qui refusent la morphine pour cette unique raison.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Lun 30 Juin 2014 - 22:17

    Azhalee a écrit:
    S'il demande de l'aide, il faut pouvoir le faire. C'est à lui de décider.

    Pour retarder l'échéance, le cancérologue de ma belle mère voulait l’amputer d'un jambe. Sachant que ça ne lui ajouterait que quelques semaines parce qu'elle avait des métastases partout, elle a refuser. Elle demandait de l'aide en vain. Alors  en désespoir de cause, elle a cessé de s'alimenter et de prendre son traitement contre le diabète. Elle n'avait plus que les doses de morphine tellement fortes que les infirmières ne comprenaient pas comment elle pouvait les supporter. Elle est morte quatre jours plus tard, toujours consciente.

    Le chirurgien lui avait déjà coupé "un bout de barbaque", selon son expression - 
    mais les cris sont des appels à l'aide. 
    De plus, il y a les dernières dispositions testamentaires à prendre ::::::> il faut reculer l' échéance malgré tout.
    De plus c'est son épouse qui restait à ses côtés, du fait de la loi.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Mar 1 Juil 2014 - 12:09

    Un aperçu : Oui une simple suffit à faire connaitre sa volonté face à la mort.
    Après chacun fait avec sa sensibilité - la mienne sur ce point est égale à zéro. 

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le suicide est une façon de ne pas se plier à la divine volonté, aussi - Et ça c'est pas bien ! 
    Les stoïciens préconisaient le suicide plutôt qu' une mauvaise vie - 
    Et puis c'est vrai que souffrir est agréable aux religions - on acquiert un chouia de rédemption en ayant 'achement mal ante mortem- Pour moi, c'est une vision malade de la vie humaine , mais bon......
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Mar 1 Juil 2014 - 14:40

    maadim27 a écrit:Un aperçu : Oui une simple suffit à faire connaitre sa volonté face à la mort.
    Après chacun fait avec sa sensibilité - la mienne sur ce point est égale à zéro. 

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le suicide est une façon de ne pas se plier à la divine volonté, aussi - Et ça c'est pas bien ! 
    Les stoïciens préconisaient le suicide plutôt qu' une mauvaise vie - 
    Et puis c'est vrai que souffrir est agréable aux religions - on acquiert un chouia de rédemption en ayant 'achement mal ante mortem- Pour moi, c'est une vision malade de la vie humaine , mais bon......
    La religion, c'est un peu une maladie. Enfin c'est mon avis. Accepter la douleur en signe de rédemption, c'est montrer sa soumission et c'est forcément bien vu.  
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Jeu 3 Juil 2014 - 17:50

    Azhalee a écrit:
    La religion, c'est un peu une maladie. Enfin c'est mon avis. Accepter la douleur en signe de rédemption, c'est montrer sa soumission et c'est forcément bien vu.  


    Par qui c'est bien vu ? 
    Pas par moi, en tout cas. Souffrir pour rien, nan, suis pas d' accord. 

    Les médecins sont légèrement hypocrites : ils sont habitués à la mort dès le début de leurs études.
    Parfois, il est plus humain d' abréger d'inutiles souffrances quitte à laisser son tour avant d' entrer au Paradis. 
    Mais pour ça non plus, je ne piaffe pas d' impatience.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7360
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Euthanasie

    Message par Azalee le Jeu 3 Juil 2014 - 18:14

    maadim27 a écrit:


    Par qui c'est bien vu ? 

    Pas par moi, en tout cas. Souffrir pour rien, nan, suis pas d' accord. 

    Les médecins sont légèrement hypocrites : ils sont habitués à la mort dès le début de leurs études.
    Parfois, il est plus humain d' abréger d'inutiles souffrances quitte à laisser son tour avant d' entrer au Paradis. 
    Mais pour ça non plus, je ne piaffe pas d' impatience.
    Par Christine Boutin, tiens !  rire
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: L'Euthanasie

    Message par maadim27 le Jeu 3 Juil 2014 - 18:22

    Azhalee a écrit:
    Par Christine Boutin, tiens !  rire


    Le saint-Cierge ? 


     
    avatar
    sabbatha



    Messages : 915
    Date d'inscription : 20/12/2013
    Localisation : Pointe Bretagne

    Re: L'Euthanasie

    Message par sabbatha le Jeu 3 Juil 2014 - 22:25

    L'euthanasie!!! Vaste question qui à mon avis n'est pas sur le point d'être résolue, hélas pour ceux qui en paient le prix dans leur chair!!!

    Je vais en vrac distribuer mes propres pistes de réflexion sur le sujet, car je n'en suis qu'à ce stade( donc je tends à globaliser, peut-être à généraliser abusivement. Mais je ne doute pas que vous me le ferez remarquer) Ce sont donc des réflexions qui n'engagent que moi, j'y insiste. Je vous les livre   parce que j'ai confiance en vous.
    Si je prends toutes ces précautions oratoires c'est que je sais que même ici on peut se faire....comment dire.... rudoyer...., juste parce qu'on n'a peut-être pas, en apparence, la bonne couleur d'opinion par exemple.  
    Bref! Donc pas de plan, pas de démonstration argumentée, pas de dissertation classique en trois parties. Je numérote juste pour mon confort ( tant pis pour le vôtre!  Very Happy )


    1)L'être humain s'est autoproclamé "être supérieur" de la création. Il me semble que c'est à peu près le cas dans toutes les cultures de l'Histoire, dépendamment ou indépendamment des religions ou croyances. Je généralise en tous les cas. En gros, par ce biais, la vie humaine a été "sacralisée", je veux dire par là que la vie d'un humain on n'y touche pas. Tuer volontairement ou involontairement un être humain est au choix de l'éclairage: un sacrilège ou un crime.
    2)Or le mystère de la vie est exactement le même quand il s'agit de la vie animale. Je vous préviens, la vie animale est pour moi aussi sacrée que la vie humaine. Ça vous fait hurler? Profitez-en bien car ça va vous permettre de libérer des tensions, donc excellent pour votre santé!!!  Very Happy 
    Bien que le mystère de la vie soit le même en ce qui concerne autant l'humain que l'animal (et toute la création d'ailleurs), l'homme ne respecte pas ce mystère de la vie, qui pourtant le place au même niveau que l'animal du coup,et massacre à tout va la vie animale, au risque d'ailleurs, à force, de faire disparaître les espèces ( animales et végétales) de mettre sa propre survie en danger et de s'auto-euthanasier ( suicider en fait) Joli paradoxe!!!
    D'aucuns me rétorqueront que certaines civilisations, passées ou présentes ( d'Egypte, d'Inde, amérindienne....) ont sacralisé la vie animale. Oui, oui, oui, c'est vrai, mais juste de quelques animaux pas de la vie animale en soi. Et comme par hasard notez le superbe anthropomorphisme dans la représentation de ces animaux ( ou éléments naturels) "élus"  par l'Etre Suprême ( l'Homme)!!!
    Maintenant il y a des nuances, j'en suis consciente: dans certaines civilisations on sacrifie l'animal par nécessité et puisqu'on le respecte on lui demande pardon de devoir lui ôter la vie ( les Indiens par rapport au bison, par exemple). Mais grosso modo c'est tout de même l'Homme qui décide et ôte la vie, sauf bien sûr accident ( le taureau encorne le torero ....)  
    Et en ce qui concerne le passage à l'euthanasie , se pose-t-on toutes ces questions morales, philosophiques ou spirituelles quand celle-ci concerne un animal ? Allez donc faire une petite visite du côté des fourrières!!! Non!!! A part à titre individuel, à aucun moment!!! A ce propos, j'ai dû faire euthanasier ce lundi mon chat de presque 20 ans d'âge qui souffrait le martyr et tous les gens qui aiment les animaux savent à quel point c'est difficile de prendre la décision et combien longtemps cela nous torture moralement et affectivement (manque de la présence et culpabilité).

    Donc, selon moi, la première chose qui pourrait expliquer la problématique de l'euthanasie en ce qui concerne l'humain est ce phénomène de "sacralisation", de supériorité, justifiée ou pas de l'être humain.
    Attention, je le répète, ce n'est qu'une de MES pistes de réflexion, pas LA VERITE UNIVERSELLE qui sort toute nue de son puits!!! Donc s'il vous plait, pas mordre!!! Very Happy 

    Je continue dans un post suivant. Tant pis pour toi Cher Flavius Maximus, tu l'auras voulu!!! Faut pas poser ce genre de question!!! rire


    _________________
    Sabbatha



    Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme, W.Churchill
    avatar
    regulus



    Messages : 322
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : haute normandie

    Re: L'Euthanasie

    Message par regulus le Jeu 3 Juil 2014 - 22:46

    sabbatha a écrit:L'euthanasie!!! Vaste question qui à mon avis n'est pas sur le point d'être résolue, hélas pour ceux qui en paient le prix dans leur chair!!!

    Je vais en vrac distribuer mes propres pistes de réflexion sur le sujet, car je n'en suis qu'à ce stade( donc je tends à globaliser, peut-être à généraliser abusivement. Mais je ne doute pas que vous me le ferez remarquer) Ce sont donc des réflexions qui n'engagent que moi, j'y insiste. Je vous les livre   parce que j'ai confiance en vous.
    Si je prends toutes ces précautions oratoires c'est que je sais que même ici on peut se faire....comment dire.... rudoyer...., juste parce qu'on n'a peut-être pas, en apparence, la bonne couleur d'opinion par exemple.  
    Bref! Donc pas de plan, pas de démonstration argumentée, pas de dissertation classique en trois parties. Je numérote juste pour mon confort ( tant pis pour le vôtre!  Very Happy )


    1)L'être humain s'est autoproclamé "être supérieur" de la création. Il me semble que c'est à peu près le cas dans toutes les cultures de l'Histoire, dépendamment ou indépendamment des religions ou croyances. Je généralise en tous les cas. En gros, par ce biais, la vie humaine a été "sacralisée", je veux dire par là que la vie d'un humain on n'y touche pas. Tuer volontairement ou involontairement un être humain est au choix de l'éclairage: un sacrilège ou un crime.
    2)Or le mystère de la vie est exactement le même quand il s'agit de la vie animale. Je vous préviens, la vie animale est pour moi aussi sacrée que la vie humaine. Ça vous fait hurler? Profitez-en bien car ça va vous permettre de libérer des tensions, donc excellent pour votre santé!!!  Very Happy 
    Bien que le mystère de la vie soit le même en ce qui concerne autant l'humain que l'animal (et toute la création d'ailleurs), l'homme ne respecte pas ce mystère de la vie, qui pourtant le place au même niveau que l'animal du coup,et massacre à tout va la vie animale, au risque d'ailleurs, à force, de faire disparaître les espèces ( animales et végétales) de mettre sa propre survie en danger et de s'auto-euthanasier ( suicider en fait) Joli paradoxe!!!
    D'aucuns me rétorqueront que certaines civilisations, passées ou présentes ( d'Egypte, d'Inde, amérindienne....) ont sacralisé la vie animale. Oui, oui, oui, c'est vrai, mais juste de quelques animaux pas de la vie animale en soi. Et comme par hasard notez le superbe anthropomorphisme dans la représentation de ces animaux ( ou éléments naturels) "élus"  par l'Etre Suprême ( l'Homme)!!!
    Maintenant il y a des nuances, j'en suis consciente: dans certaines civilisations on sacrifie l'animal par nécessité et puisqu'on le respecte on lui demande pardon de devoir lui ôter la vie ( les Indiens par rapport au bison, par exemple). Mais grosso modo c'est tout de même l'Homme qui décide et ôte la vie, sauf bien sûr accident ( le taureau encorne le torero ....)  
    Et en ce qui concerne le passage à l'euthanasie , se pose-t-on toutes ces questions morales, philosophiques ou spirituelles quand celle-ci concerne un animal ? Allez donc faire une petite visite du côté des fourrières!!! Non!!! A part à titre individuel, à aucun moment!!! A ce propos, j'ai dû faire euthanasier ce lundi mon chat de presque 20 ans d'âge qui souffrait le martyr et tous les gens qui aiment les animaux savent à quel point c'est difficile de prendre la décision et combien longtemps cela nous torture moralement et affectivement (manque de la présence et culpabilité).  

    Donc, selon moi, la première chose qui pourrait expliquer la problématique de l'euthanasie en ce qui concerne l'humain est ce phénomène de "sacralisation", de supériorité, justifiée ou pas de l'être humain.
    Attention, je le répète, ce n'est qu'une de MES pistes de réflexion, pas LA VERITE UNIVERSELLE qui sort toute nue de son puits!!! Donc s'il vous plait, pas mordre!!! Very Happy 

    Je continue dans un post suivant. Tant pis pour toi Cher Flavius Maximus, tu l'auras voulu!!! Faut pas poser ce genre de question!!! rire
    hé bien écoute,elles n'engagent que toi, mais elle sont intéressantes tes pistes, mais je persiste à dire que c'est l'humain si tu veux à travers des dogmes religieux qui ont sacralisé l'humain. je vais prendre un parallèle osé, mais l'avortement est bien rejeté par une la religion, c'est bien celle ci qui démontre que l'être (même à l'état d’embryon) est un être à part entière, pour ce qui est des animaux, nous avons je pense tous connu le douloureux choix de l’euthanasie,et c'est vrai que nous avons pris la bonne décision pour le bien de l'animal, alors ma pensée sincère ? je suis pour abréger les souffrances, et je pense qu'avec les progrès de la médecine qui nous emmènent de plus en plus loin, nous ne pourrons pas faire autrement,à un moment ou à autre, ça se fera, ça commence déjà  mince, je n'ai pas mordu  


    _________________
     sunny 

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Euthanasie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 6:51