Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Partagez

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Mer 17 Sep 2014 - 12:18

    La BBC résume le vote en Ecosse entre ceux qui sont satisfaits de la situation actuelle et ceux qui veulent être encore plus satisfaits.
    D'autre part si la Grande-Bretagne "perd'' l'Ecosse, il semble que cela pourrait mettre en dangerson siège permanent à l'ONU.
    =
    Ce qui m'étonne c'est la déclaration de José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne disant que "l'indépendance entraînerait automatiquement l'exclusion de l'Écosse et rendrait sa réintégration extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible ». Or il me semble que lorsque l'Angleterre a intégré l'UE, cette dernière a accepté "tous" ses habitants qui devenaient ainsi tous Européens: et donc les habitants de l'Ecosse inclus.
    En fait, logiquement, une Ecosse indépendante vis-à-vis de l'UE a pour choix, selon moi, de quitter l'Union ou non et pas de la réintégrer ou pas.



    avatar
    Azalee



    Messages : 7997
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Azalee le Mer 17 Sep 2014 - 14:00

    beced a écrit:La BBC résume le vote en Ecosse entre ceux qui sont satisfaits de la situation actuelle et ceux qui veulent être encore plus satisfaits.
    D'autre part si la Grande-Bretagne "perd'' l'Ecosse, il semble que cela pourrait mettre en dangerson siège permanent à l'ONU.
    =
    Ce qui m'étonne c'est la déclaration de José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne  disant que "l'indépendance entraînerait automatiquement l'exclusion de l'Écosse et rendrait sa réintégration extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible ». Or il me semble que lorsque l'Angleterre a intégré l'UE, cette dernière a accepté "tous" ses habitants qui devenaient ainsi tous Européens: et donc les habitants de l'Ecosse  inclus.
    En fait, logiquement, une Ecosse indépendante vis-à-vis de l'UE a pour choix, selon moi,  de quitter l'Union ou non et pas de la réintégrer ou pas.



    La déclaration de Barroso s'apparente à de l'intimidation. Si les écossais sont aussi anti européens que les anglais, ça ne risque pas de les impressionner. Par contre, que devient l'Ecosse dans le cadre du Commonwealth ?
    avatar
    Ymar



    Messages : 5619
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Ymar le Mer 17 Sep 2014 - 14:32

    Azhalee a écrit:
    La déclaration de Barroso s'apparente à de l'intimidation. Si les écossais sont aussi anti européens que les anglais, ça ne risque pas de les impressionner. Par contre, que devient l'Ecosse dans le cadre du Commonwealth ?

    Azhalée,

    Si seulement Barroso avait déjà compris quelque chose...

    Suis pas trop inquiet concernant leur appartenance au Commonwealth, statut peut être différent des autres
    membres mais pas de sortie à mon avis.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Ara le Mer 17 Sep 2014 - 14:41

    Azhalee a écrit:
    La déclaration de Barroso s'apparente à de l'intimidation. Si les écossais sont aussi anti européens que les anglais, ça ne risque pas de les impressionner. Par contre, que devient l'Ecosse dans le cadre du Commonwealth ?

    Je dirais même : c'est de l'intimidation ...et ce serait une honte si l’Écosse devait être sacquée, le cas échéant, de l'UE


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ymar



    Messages : 5619
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Ymar le Mer 17 Sep 2014 - 14:53

    Si la couverture de leurs " futurs " passeports est écossaise et qu'ils n'augmentent pas le tarif des Islay
    et du saumon, je veux bien me mettre au kilt siffle


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Mer 17 Sep 2014 - 15:44

    Ara a écrit:

    Je dirais même : c'est de l'intimidation ...et ce serait une honte si l’Écosse devait être sacquée, le cas échéant, de l'UE


    Si l'Ecosse devient indépendante, un film s'impose : "KILT BILL" (of rights).... en forme


    = Peureux

    =
    Spoiler:

    ps: le Bill of Rights qui définit les principes de la monarchie parlementaire en Angleterre >> Sorry .

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 7:56

      Bonne journée pour .... les spéculateurs.... mais pas pour toutes les bourses... Shocked

    EUR/GBP
    1 EUR = 0.7886
    0.7886    -0.13%
    =
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ``
    Le référendum écossais fait chuter la livre sterling .... (8sept2014 )
    :
    :


    Dernière édition par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 9:39, édité 2 fois

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 8:47

    J'ai écouté plusieurs radios ce matin : tous ont envoyé leurs meilleurs journalistes en Ecosse pour nous expliquer "en direct" ce qui s'y passe.
    Voici la synthèse : , hic,il semblerait , hic,qu'il y ait un vote , hic,là-bas et qu'il sera serré, hic, et qu'on en saura plus demain , hic,, hic,, hic,....
    Trinque
    avatar
    Ymar



    Messages : 5619
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Ymar le Jeu 18 Sep 2014 - 9:52

    beced a écrit:J'ai écouté plusieurs radios ce matin : tous ont envoyé leurs meilleurs journalistes en Ecosse pour nous expliquer "en direct" ce qui s'y passe.
    Voici la synthèse : , hic,il semblerait , hic,qu'il y ait un vote , hic,là-bas et qu'il sera serré, hic, et qu'on en saura plus demain , hic,, hic,, hic,....
    Trinque

    Beced,

    rire Excellent traitement pour tous ces journalistes, puisse ce savant breuvage nous éviter les sonneries
    habituelles des médias.


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.
    avatar
    Azalee



    Messages : 7997
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Azalee le Jeu 18 Sep 2014 - 12:16

    beced a écrit:J'ai écouté plusieurs radios ce matin : tous ont envoyé leurs meilleurs journalistes en Ecosse pour nous expliquer "en direct" ce qui s'y passe.
    Voici la synthèse : , hic,il semblerait , hic,qu'il y ait un vote , hic,là-bas et qu'il sera serré, hic, et qu'on en saura plus demain , hic,, hic,, hic,....
    Trinque
    Des envoyés très spéciaux. La crème de la crème.  rire rire rire

    Invité
    Invité

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 17:09

    beced a écrit:J'ai écouté plusieurs radios ce matin : tous ont envoyé leurs meilleurs journalistes en Ecosse pour nous expliquer "en direct" ce qui s'y passe.
    Voici la synthèse : , hic,il semblerait , hic,qu'il y ait un vote , hic,là-bas et qu'il sera serré, hic, et qu'on en saura plus demain , hic,, hic,, hic,....
    Trinque
    Peut-on m'expliquer en peu de mots quels en seraient les avantages et inconvénients, de l'indépendance de l'Ecosse ???
    Si cela se faisait, d'autres régions il me semble pourrait le souhaiter aussi , ex la Catalogne je crois ??????!!!!!

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 17:49

    Coccinelle 2 a écrit:
      Peut-on m'expliquer en peu de mots quels en seraient les avantages et inconvénients, de l'indépendance de l'Ecosse ???
    Si cela se faisait, d'autres régions il me semble pourrait le souhaiter aussi , ex la Catalogne je crois ??????!!!!!


    Selon moi c'est une question de sentiment d'une meilleure préservation identitaire et culturelle, et aussi de perception d'une meilleure démocratie.
    Cette mise en action vient en général si on pense qu'on a les ressources financières pour que cela devient viable.

    avatar
    Flavius



    Messages : 6052
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Flavius le Jeu 18 Sep 2014 - 17:59

    beced a écrit:


    Selon moi c'est une question de sentiment d'une meilleure préservation identitaire et culturelle, et aussi de perception d'une meilleure démocratie.
    Cette mise en action vient en général si on pense qu'on a les ressources financières pour que cela devient viable.


    Il y a aussi la maîtrise du pétrole.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6052
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Flavius le Jeu 18 Sep 2014 - 18:00

    beced a écrit:   Bonne journée pour .... les spéculateurs.... mais pas  pour toutes les bourses... Shocked

    EUR/GBP
    1 EUR = 0.7886
    0.7886    -0.13%
    =
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ``
    Le référendum écossais fait chuter la livre sterling .... (8sept2014 )
    :
    :

    Est-ce le manche va finir par lâcher ? rire

    Invité
    Invité

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 18:13

    beced a écrit:


    Selon moi c'est une question de sentiment d'une meilleure préservation identitaire et culturelle, et aussi de perception d'une meilleure démocratie.
    Cette mise en action vient en général si on pense qu'on a les ressources financières pour que cela devient viable.


    ok, merci pour ta réponse Beced.

    Invité
    Invité

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 18:14

    Flavius a écrit:

    Il y a aussi la maîtrise du pétrole.

    et du whisky ??!!!!! rire rire
    avatar
    Azalee



    Messages : 7997
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Azalee le Jeu 18 Sep 2014 - 18:35

    Coccinelle 2 a écrit:
      Peut-on m'expliquer en peu de mots quels en seraient les avantages et inconvénients, de l'indépendance de l'Ecosse ???
    Si cela se faisait, d'autres régions il me semble pourrait le souhaiter aussi , ex la Catalogne je crois ??????!!!!!
    Si j'ai bien compris, c'est en Ecosse que se trouve les principales ressources pétrolières du Royaume Uni. Les écossais veulent donc récupérer l'exploitation de cette ressource et ne plus payer  de 3 milliards d'impôts aux anglais. ils veulent que cette manne leur profite à eux. Mais quand la ressource pétrolière aura disparu, que se passe-t-il ?

    En effet, si l'Ecosse obtient son indépendance, ça va faire boule de neige. Il y a un représentant des indépendantistes corses qui est parti la-bas.  Fou


    _________________
    Gaulois

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 18:44

    Flavius a écrit:

    Il y a aussi la maîtrise du pétrole.
    Effectivement: en fait cela fait partie (avec le whisky et la pêche et Sean Connery) de ce que j'appelais pudiquement "ressources financières"..
    Fou
    avatar
    Flavius



    Messages : 6052
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Flavius le Jeu 18 Sep 2014 - 19:39

    beced a écrit:
    Effectivement: en fait cela fait partie (avec le whisky et la pêche et Sean Connery) de ce que j'appelais pudiquement "ressources financières"..
    Fou

    Il se peut qu'il ait même plus de whisky que de pétrole. Mais il n'y a qu'un Sean Connery...
    avatar
    Flavius



    Messages : 6052
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Flavius le Jeu 18 Sep 2014 - 19:40

    Azhalee a écrit:
    Si j'ai bien compris, c'est en Ecosse que se trouve les principales ressources pétrolières du Royaume Uni. Les écossais veulent donc récupérer l'exploitation de cette ressource et ne plus payer  de 3 milliards d'impôts aux anglais. ils veulent que cette manne leur profite à eux. Mais quand la ressource pétrolière aura disparu, que se passe-t-il ?

    En effet, si l'Ecosse obtient son indépendance, ça va faire boule de neige. Il y a un représentant des indépendantistes corses qui est parti la-basFou

    Si seulement...
    avatar
    Azalee



    Messages : 7997
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Azalee le Jeu 18 Sep 2014 - 20:41

    Flavius a écrit:

    Si seulement...
    Mais il va revenir avec d'excellentes idées.  rire rire rire

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Jeu 18 Sep 2014 - 23:34

    Si le résultat du vote sera serré (comme par exemple 49/51 ) en faveur du "oui", est-ce assez démocratique pour que l'Ecosse se sépare de l'Angleterre? On aura  une situation +- semblable à l'Ukraine avant la "crise", non?
    Shocked

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Ven 19 Sep 2014 - 19:26

    =
    Ce que je retiens de "l'affaire écossaise" c'est la manière parfaitement civilisée dont tout cela s'est déroulée et terminée.
    Après la pub, retour au pub Trinque
    =
    avatar
    Flavius



    Messages : 6052
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Flavius le Ven 19 Sep 2014 - 19:29

    Azhalee a écrit:
    Mais il va revenir avec d'excellentes idées.  rire rire rire

    Ben s'il a pris une leçon de démocratie, on pourra dire que cela aura été bénéfique.

    beced



    Messages : 11710
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par beced le Mer 6 Jan 2016 - 16:18


    Quatre mois seulement après son élection sensationnelle à la tête du Labour ((et salué pour cela pas mes médias )), le leader radical a remanié une partie de sa garde rapprochée, accusée de manquer de discipline et même de "loyauté" à son égard (sous le silence de mes médias ))




    Royaume-Uni: Corbyn fait le ménage dans son parti, mais crée un nouveau désordre

    En mal d'autorité, Jeremy Corbyn a essayé mercredi de remettre de l'ordre dans la direction du parti travailliste britannique mais le résultat est plus que mitigé, après des débats interminables ayant entraîné de nouvelles divisions.

    Quatre mois seulement après son élection sensationnelle à la tête du Labour, le leader radical a remanié une partie de sa garde rapprochée, accusée de manquer de discipline et même de "loyauté" à son égard.

    Il aura fallu plus de trente heures de discussions acharnées pour redistribuer les rôles à la tête du parti d'opposition qui connaît un début de reconstruction particulièrement difficile après sa débâcle électorale en mai dernier.

    "C'est le plus long remaniement de l'histoire. On aurait eu le temps de regarder l'ensemble de la saga Star Wars et nous ne savons toujours pas qui a basculé du côté obscur. Je ne vois toujours pas non plus le moindre signe d'une alliance rebelle", a moqué dès mardi le Premier ministre conservateur David Cameron.

    Le verdict est finalement tombé peu avant une heure du matin mercredi. Deux membres du "cabinet fantôme" ont été brutalement démis de leurs fonctions: Pat McFadden, porte-parole pour l'Europe, et Michael Dugher, en charge de la culture.

    Maria Eagle, qui défend le renouvellement du programme nucléaire Trident à rebours du pacifiste Jeremy Corbyn, a, elle, été priée de troquer son poste de ministre fantôme de la Défense pour celui, moins exposé, de la Culture.

    Principale cible depuis son discours enflammé au Parlement en faveur des frappes militaires britanniques en Syrie, Hilary Benn, en charge des Affaires étrangères, a en revanche sauvé sa tête. Son départ aurait, selon plusieurs sources du parti, déclenché une "émeute" généralisée.

    Au final, la "purge" a été moins profonde que prévu. "Il n'a jamais été question d'une nuit des longs couteaux", a assuré John McDonnell, un proche de Corbyn. "Jeremy est l'Arsène Wenger de la politique. Il recrute, construit une équipe, en bon manager", a-t-il ajouté en référence au coach d'Arsenal, le club favori de Corbyn.


    Mais même mini, le remaniement a fait du bruit. Mercredi, trois membres du cabinet fantôme ont démissionné pour protester contre "un épisode qui ne compte pas parmi les plus glorieux de notre histoire", selon le député Stephen Kinnock.

    Plus que jamais, le remaniement "met en évidence les lignes de fractures qui minent le Labour, en particulier sur les questions de sécurité nationale", explique à l'AFP Nick Turnbull, analyste politique à l'université de Manchester.

    Le problème est le même depuis l'été dernier. Plébiscité par les militants, Jeremy Corbyn, éternel rebelle gauchiste et pacifiste, s'inscrit depuis son élection en porte-à-faux avec la plupart de ses députés.

    Cette incompatibilité entre le chef du parti et ses députés a donné lieu à de nombreux épisodes de cacophonie depuis le mois de septembre. Après les attentats sanglants à Paris, beaucoup auraient aimé une condamnation plus ferme du terrorisme par Corbyn, ancien président de l'association Stop the War. Les dissensions ont ensuite culminé lors du vote au Parlement sur une intervention britannique en Syrie.

    A cet égard, le remaniement ressemble à une "revanche contre le va-t-en guerre". Plusieurs députés travaillistes ont fustigé des "méthodes trotskistes" et déploré "le manque de leadership" voire "l'incompétence" de Jeremy Corbyn.

    "Le problème va se reposer encore et encore. Je ne vois pas de solution car Corbyn est un pacifiste qui ne dérogera pas à ses principes. C'est fou mais on continuera à avoir un leader du Labour qui dira des choses et la moitié de son parti qui va protester", souligne Nick Turnbull.

    Selon l'un des évincés, Michael Dugher, "la vraie victime du remaniement est la nouvelle manière de faire de la politique que Jeremy Corbyn nous a promis il y a quatre mois". Le député regrette que, au lieu d'encourager la diversité et de libérer la parole, la nouvelle direction fait tout pour la museler.

    "Viré par Jeremy Corbyn pour manque de langue de bois et positions politiques honnêtes", peut-on désormais lire sur son profil Twitter.

    Shocked

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Ecosse: to be or not to be (UE)?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 18:36