Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    La Justice Française face au terrorisme

    Partagez

    Invité
    Invité

    La Justice Française face au terrorisme

    Message par Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 9:33

    Suite à l'attentat de Nice, nous avons appris que M.Coulibaly (qui a déclaré sa haine contre la France, les Juifs et la police) était connu, et même surveillé, par la DGSI : est-ce rassurant ou inquiétant ? Plutôt inquiétant, si l’on en croit les première déclarations de Bernard Cazeneuve.

    Le ministre de l’Intérieur a expliqué mardi que la France était confrontée « à un phénomène nouveau, le terrorisme libre-accès  Evil or Very Mad

    """""Ce personnage avait donné des signes de radicalisation, le renseignement territorial l’avait détecté, ses déplacements vers le Turquie avaient été suivis et nous avions demandé son retour en France. À son retour en France il a été auditionné par la DGSI mais il n’avait montré aucun signe de passage à l’acte. Cependant la surveillance de son environnement se poursuivait pour comprendre ce qu’il faisait à Nice, alors qu’il y était ici sans racines et sans contacts », a précisé le ministre de l’Intérieur"""

    Bravo la police en France, bravo pour le suivi des récidivistes, bravo Mme Taubira Shocked  Evil or Very Mad


    Dernière édition par Coccinelle 2 le Jeu 5 Fév 2015 - 10:43, édité 1 fois
    avatar
    cristaline



    Messages : 4128
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par cristaline le Jeu 5 Fév 2015 - 10:27

    Coccinelle 2 a écrit:Suite à l'attentat de Nice, nous avons appris que M.Coulibaly (qui a déclaré sa haine contre la France, les Juifs et la police) était connu, et même surveillé, par la DGSI : est-ce rassurant ou inquiétant ? Plutôt inquiétant, si l’on en croit les première déclarations de Bernard Cazeneuve.

    Le ministre de l’Intérieur a expliqué mardi que la France était confrontée « à un phénomène nouveau, le terrorisme libre-accès  Evil or Very Mad

    """""Ce personnage avait donné des signes de radicalisation, le renseignement territorial l’avait détecté, ses déplacements vers le Turquie avaient été suivis et nous avions demandé son retour en France. À son retour en France il a été auditionné par la DGSI mais il n’avait montré aucun signe de passage à l’acte. Cependant la surveillance de son environnement se poursuivait pour comprendre ce qu’il faisait à Nice, alors qu’il y était ici sans racines et sans contacts », a précisé le ministre de l’Intérieur"""

    Bravo la police en France, bravo pour le suivi des récidivistes, bravo Mme Taubira Shocked  Evil or Very Mad



    Et nos braves politiques s'étonnent encore de la montée de Marine le Pen ??????? Evil or Very Mad

    Ils semblent découvrir des phénomènes que tout le monde pressent depuis longtemps !

    Invité
    Invité

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 10:39

    cristonne a écrit:
    Et nos braves politiques s'étonnent encore de la montée de Marine le Pen ??????? Evil or Very Mad

    Ils semblent découvrir des phénomènes que tout le monde pressent depuis longtemps !

    L’exposition à la menace terroriste n’est malheureusement pas nouvelle en France mais la multiplication du départ de jeunes Français ou de jeunes étrangers vivant en France pour le djihad a considérablement modifié la donne car, pour la première fois, elle implique le retour en France d’un nombre considérable de jeunes combattants dont l’objectif est de détruire notre mode de vie. Evil or Very Mad  Evil or Very Mad

    Il faut bien reconnaitre que face à cette menace, les juges, policiers et militaires chargés de la utte anti-terroriste font le maximum pour protéger notre territoire, mais il ne faudrait pas que ce que certains font, d'autres le "détricotent" allègrement : je pense à la justice de Mme Taubira pour laquelle je suis loin d'être ok : quand on sait que certains récidivistes ont été relâchés au bout d'un très court temps malgré leur passé judiciaire  Evil or Very Mad

    Le projet de loi de B. Cazeuneuve envisage l’interdiction administrative de sortie du territoire, le blocage administratif des sites pro-terroristes, la pénalisation de l’apologie du terrorisme ou la répression du piratage en bande organisée.

    Est ce que ce sera suffisant ???? Shocked Tous les français sont bien conscients de cela et se posent des question, faut pas croire
    avatar
    cristaline



    Messages : 4128
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par cristaline le Jeu 5 Fév 2015 - 11:40

    Ils me font marrer, en face, en disant que la loi Taubira n'était pas encore appliquée, dans le cas de coulibaly n° 1 ! le fait est qu'à situation exceptionnelle, ce n'est pas une taubira laxiste qu'il nous faut, mais des décisions musclées que l'on applique vraiment ; je serais pour l'interdiction de revenir en France pour tous les candidats au jihad ; ça les freait peut-être réfléchir à deux fois, avant d'aller faire leur crise d'ados dans les camps d'entraînement !
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par LV426 le Jeu 5 Fév 2015 - 12:17

    Coccinelle 2 a écrit:Suite à l'attentat de Nice, nous avons appris que M.Coulibaly (qui a déclaré sa haine contre la France, les Juifs et la police) était connu, et même surveillé, par la DGSI : est-ce rassurant ou inquiétant ? Plutôt inquiétant, si l’on en croit les première déclarations de Bernard Cazeneuve.

    Le ministre de l’Intérieur a expliqué mardi que la France était confrontée « à un phénomène nouveau, le terrorisme libre-accès  Evil or Very Mad

    """""Ce personnage avait donné des signes de radicalisation, le renseignement territorial l’avait détecté, ses déplacements vers le Turquie avaient été suivis et nous avions demandé son retour en France. À son retour en France il a été auditionné par la DGSI mais il n’avait montré aucun signe de passage à l’acte. Cependant la surveillance de son environnement se poursuivait pour comprendre ce qu’il faisait à Nice, alors qu’il y était ici sans racines et sans contacts », a précisé le ministre de l’Intérieur"""

    Bravo la police en France, bravo pour le suivi des récidivistes, bravo Mme Taubira Shocked  Evil or Very Mad

    C'est à la fois rassurant et inquiétant.
    Nous serions encore plus inquiets d'apprendre qu'il n'était pas surveillé du tout.
    Nous le sommes néanmoins d'apprendre que cette surveillance ne l'a pas empêché de commettre les actes qu'il a commis.

    La police fait ce qu'elle peut avec les moyens matériels et pénaux qu'elle a.

    La France n'est pas la seule à chercher des solutions.
    Apparemment, pour le moment, aucun pays européen ne dispose, dans son arsenal juridique, de dispositions permettant d'appréhender et d'incarcérer un individu retour de Syrie.
    Le "fait de jihad" en dehors des frontières nationales n'est pas un délit reconnu.
    A situation nouvelle, il faut inventer des solutions nouvelles.


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  


    avatar
    Azalee



    Messages : 8187
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Azalee le Jeu 5 Fév 2015 - 12:52

    LV426 a écrit:

    C'est à la fois rassurant et inquiétant.
    Nous serions encore plus inquiets d'apprendre qu'il n'était pas surveillé du tout.
    Nous le sommes néanmoins d'apprendre que cette surveillance ne l'a pas empêché de commettre les actes qu'il a commis.

    La police fait ce qu'elle peut avec les moyens matériels et pénaux qu'elle a.

    La France n'est pas la seule à chercher des solutions.
    Apparemment, pour le moment, aucun pays européen ne dispose, dans son arsenal juridique, de dispositions permettant d'appréhender et d'incarcérer un individu retour de Syrie.
    Le "fait de jihad" en dehors des frontières nationales n'est pas un délit reconnu.
    A situation nouvelle, il faut inventer des solutions nouvelles.
    Oui il était connu, oui, il était surveillé mais ça n'a pas empêché le passage à l'acte.
    Mais comment faire ? Tant que le crime ou le délit n'a pas était commis, que peuvent faire la police et la justice ?
    La France incarcère ceux qui rentrent de Syrie, c'est donc qu'elle ne a la possibilité. Peut-elle les juger pour avoir était complice de terroristes et d'assassinats sur un territoire étranger, je ne sais pas. Mais celui-là n'a pu y aller et la justice ne prévoit pas d'incarcérer ceux qui sont potentiellement dangereux.
    Il est évident que ceux qui veulent partir et ceux qui rentrent représentent le même danger mais, que peut-on faire à priori?


    _________________
    Gaulois
    avatar
    LV426



    Messages : 3808
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Localisation : Basse Normandie

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par LV426 le Jeu 5 Fév 2015 - 13:22

    Azalee a écrit:
    Oui il était connu, oui, il était surveillé mais ça n'a pas empêché le passage à l'acte.
    Mais comment faire ? Tant que le crime ou le délit n'a pas était commis, que peuvent faire la police et la justice ?
    La France incarcère ceux qui rentrent de Syrie, c'est donc qu'elle ne a la possibilité. Peut-elle les juger pour avoir était complice de terroristes et d'assassinats sur un territoire étranger, je ne sais pas. Mais celui-là n'a pu y aller et la justice ne prévoit pas d'incarcérer ceux qui sont potentiellement dangereux.
    Il est évident que ceux qui veulent partir et ceux qui rentrent représentent le même danger mais, que peut-on faire à priori?

    J'aurais bien une solution



    OK OK Je sors


    _________________
    Stop bullying, be creative.   
    Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre.(B. Spinoza)                  



    Invité
    Invité

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 14:54

    LV426 a écrit:

    C'est à la fois rassurant et inquiétant.
    Nous serions encore plus inquiets d'apprendre qu'il n'était pas surveillé du tout.
    Nous le sommes néanmoins d'apprendre que cette surveillance ne l'a pas empêché de commettre les actes qu'il a commis.

    La police fait ce qu'elle peut avec les moyens matériels et pénaux qu'elle a.

    La France n'est pas la seule à chercher des solutions.
    Apparemment, pour le moment, aucun pays européen ne dispose, dans son arsenal juridique, de dispositions permettant d'appréhender et d'incarcérer un individu retour de Syrie.
    Le "fait de jihad" en dehors des frontières nationales n'est pas un délit reconnu.
    A situation nouvelle, il faut inventer des solutions nouvelles.

      Un premier pas de fait : """Au 27 janvier 2015 : 161 procédures judiciaires sont ouvertes concernant 547 individus impliqués dans des filières djihadistes. Parmi eux, 154 ont été interpellés, 90 ont été mis en examen, et 75 ont été écroués. Les services de la police et de la justice travaillent, dans la lutte contre le terrorisme, dans une parfaite coordination, et animés d'une même volonté sans faille. De nouvelles interpellations ont eu lien à Lunel le 27 janvier et en régions lyonnaise et parisienne le 3 février"""

    mais encore une fois, il a fallu ce drame de janvier dernier Evil or Very Mad
    avatar
    Flavius



    Messages : 6505
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Flavius le Jeu 5 Fév 2015 - 17:13

    Coccinelle 2 a écrit:

      Un premier pas de fait : """Au 27 janvier 2015 : 161 procédures judiciaires sont ouvertes concernant 547 individus impliqués dans des filières djihadistes. Parmi eux, 154 ont été interpellés, 90 ont été mis en examen, et 75 ont été écroués. Les services de la police et de la justice travaillent, dans la lutte contre le terrorisme, dans une parfaite coordination, et animés d'une même volonté sans faille. De nouvelles interpellations ont eu lien à Lunel le 27 janvier et en régions lyonnaise et parisienne le 3 février"""

    mais encore une fois, il a fallu ce drame de janvier dernier Evil or Very Mad




    Mouais...un premier pas comme vous dites



    Mi 2014, peu de temps après que la surveillance de Charlie Hebdo ait été allégée, deux individus sont remarqués dans le quartier car ils posent des questions sur le siège du journal. Didier Hassoux, un journaliste à l’agence de presse voisine, relève le numéro d’immatriculation de leur voiture et donne leur signalement au commissariat du 11ème. Selon lui, il s’agissait des frères Kouachi, fichés comme terroristes. Un procès-verbal est rédigé. On connait la suite… (source : Canard enchainé du 14 janvier (Hassoux travaille aussi au Canard), cité par Mediapart)
    Amar R, le complice probable d’Amedy Coulibaly, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Il était recherché pour trafic d’armes. Son téléphone a été repéré par une borne près de l’épicerie casher le jour de l’attentat. Il était suivi par les enquêteurs de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) depuis le lendemain de l’assassinat de la policière municipale de Montrouge par Amedy Coulibaly. Quelques heures avant la prise d’otages de l’Hyper Cacher, Amar R. est même repéré en compagnie de Coulibaly.Et il pénétrait sans aucun contrôle, après les attentats, dans le fort de Rosny-sous-Bois où se trouvent le Service central des réseaux et technologies avancées, le Service technique de recherches judiciaires et de documentation, et le Système des opérations et du renseignement.
    En 2014, deux jeunes gendarmes du même fort de Rosny ont été repérés comme islamistes radicaux. Ils avaient prévu de partir en Syrie. Ce sont les rares cas qui ont été décelés. Les renseignements ont un besoin naturel de personnel parlant et lisant l’arabe.
    Amedy Coulibaly était contrôlé par la police 8 jours avant l’attentat, puis relâché alors que les gendarmes découvrent qu’il est sur la liste des terroristes dangereux.
    Poursuivi dans une affaire d’importation de fausses Nike de Chine, Saïd Kouachi était surveillé par la DGSI depuis février 2014.
    Moussa Coulibaly a été contrôlé quelques heures avant de commettre son attentat contre les policiers de Nice, hier 3 février. Il était déjà repéré pour « prosélytisme agressif », et avait déclenché l’alerte lorsqu’il a voulu acheter un billet aller simple vers la Turquie.
    Hayat Boumeddiene, la petite amie de Coulibaly que la police veut interroger, est passée en Syrie librement parce que la France n’a pas demandé à la Turquie de la bloquer à l’aéroport.
    Mehdi Nemmouche ne doit son arrestation qu’au hasard d’un contrôle de routine à Marseille.
    Mohamed Merah avait dit aux services du renseignement qu’il faisait du tourisme en Afghanistan et au Pakistan. Et ils l’ont cru.
    Un jeune contrôlé récemment par la police avec une Kalashnikov dans sa voiture vient d’écoper de 4 mois de prison … avec sursis.
    Le principal djihadiste de la « cellule de Cannes » qui a commis l’attentat contre un magasin kasher à Sarcelles, qui avait été présenté par le procureur comme « le réseau terroriste le plus dangereux arrêté à ce jour », avait été remis en liberté au bout de six mois – il a violé son contrôle judiciaire en ne se présentant plus aux convocations. Il est dans la nature.
    Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

    Et pour terminer cette très provisoire folle liste, l’adjudante de la gendarmerie nationale qui travaille dans les services de renseignement anti-terroriste est la petite amie de l’islamiste proche d’Amédy Coulibaly qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Elle est sous-officier du renseignement au centre d’élite de la gendarmerie.

    Elle s’est convertie à l’islam il y a deux ans, et quand elle sort des salles de renseignement, elle retire son képi et met le voile.

    Une enquête a été déclenchée sur elle il y a quelques mois… et n’a établi « aucun signe de radicalisation religieuse ». Mais les enquêteurs n’ont pas vu ses liens amoureux avec le djihadiste recherché… A moins qu’ils l’aient vu…
    avatar
    Azalee



    Messages : 8187
    Date d'inscription : 09/01/2014
    Age : 101

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Azalee le Jeu 5 Fév 2015 - 17:43

    LV426 a écrit:

    J'aurais bien une solution



    OK OK Je sors
    Nous avons eu la même. Je te rejoins déyors !  Je sors


    _________________
    Gaulois

    Invité
    Invité

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 18:14

    Flavius a écrit:




    Mouais...un  premier pas comme vous dites



    Mi 2014, peu de temps après que la surveillance de Charlie Hebdo ait été allégée, deux individus sont remarqués dans le quartier car ils posent des questions sur le siège du journal. Didier Hassoux, un journaliste à l’agence de presse voisine, relève le numéro d’immatriculation de leur voiture et donne leur signalement au commissariat du 11ème. Selon lui, il s’agissait des frères Kouachi, fichés comme terroristes. Un procès-verbal est rédigé. On connait la suite… (source : Canard enchainé du 14 janvier (Hassoux travaille aussi au Canard), cité par Mediapart)
    Amar R, le complice probable d’Amedy Coulibaly, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Il était recherché pour trafic d’armes. Son téléphone a été repéré par une borne près de l’épicerie casher le jour de l’attentat. Il était suivi par les enquêteurs de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) depuis le lendemain de l’assassinat de la policière municipale de Montrouge par Amedy Coulibaly. Quelques heures avant la prise d’otages de l’Hyper Cacher, Amar R. est même repéré en compagnie de Coulibaly.Et il pénétrait sans aucun contrôle, après les attentats, dans le fort de Rosny-sous-Bois où se trouvent le Service central des réseaux et technologies avancées, le Service technique de recherches judiciaires et de documentation, et le Système des opérations et du renseignement.
    En 2014, deux jeunes gendarmes du même fort de Rosny ont été repérés comme islamistes radicaux. Ils avaient prévu de partir en Syrie. Ce sont les rares cas qui ont été décelés. Les renseignements ont un besoin naturel de personnel parlant et lisant l’arabe.
    Amedy Coulibaly était contrôlé par la police 8 jours avant l’attentat, puis relâché alors que les gendarmes découvrent qu’il est sur la liste des terroristes dangereux.
    Poursuivi dans une affaire d’importation de fausses Nike de Chine, Saïd Kouachi était surveillé par la DGSI depuis février 2014.
    Moussa Coulibaly a été contrôlé quelques heures avant de commettre son attentat contre les policiers de Nice, hier 3 février. Il était déjà repéré pour « prosélytisme agressif », et avait déclenché l’alerte lorsqu’il a voulu acheter un billet aller simple vers la Turquie.
    Hayat Boumeddiene, la petite amie de Coulibaly que la police veut interroger, est passée en Syrie librement parce que la France n’a pas demandé à la Turquie de la bloquer à l’aéroport.
    Mehdi Nemmouche ne doit son arrestation qu’au hasard d’un contrôle de routine à Marseille.
    Mohamed Merah avait dit aux services du renseignement qu’il faisait du tourisme en Afghanistan et au Pakistan. Et ils l’ont cru.
    Un jeune contrôlé récemment par la police avec une Kalashnikov dans sa voiture vient d’écoper de 4 mois de prison … avec sursis.
    Le principal djihadiste de la « cellule de Cannes » qui a commis l’attentat contre un magasin kasher à Sarcelles, qui avait été présenté par le procureur comme « le réseau terroriste le plus dangereux arrêté à ce jour », avait été remis en liberté au bout de six mois – il a violé son contrôle judiciaire en ne se présentant plus aux convocations. Il est dans la nature.
    Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

    Et pour terminer cette très provisoire folle liste, l’adjudante de la gendarmerie nationale qui travaille dans les services de renseignement anti-terroriste est la petite amie de l’islamiste proche d’Amédy Coulibaly qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Elle est sous-officier du renseignement au centre d’élite de la gendarmerie.

    Elle s’est convertie à l’islam il y a deux ans, et quand elle sort des salles de renseignement, elle retire son képi et met le voile.

    Une enquête a été déclenchée sur elle il y a quelques mois… et n’a établi « aucun signe de radicalisation religieuse ». Mais les enquêteurs n’ont pas vu ses liens amoureux avec le djihadiste recherché… A moins qu’ils l’aient vu…

    Effarant, pas d'autre mot Evil or Very Mad Evil or Very Mad
    avatar
    Flavius



    Messages : 6505
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Flavius le Jeu 5 Fév 2015 - 19:44

    Coccinelle 2 a écrit:

      Effarant, pas d'autre mot Evil or Very Mad Evil or Very Mad

    Isnt it ?

    Contenu sponsorisé

    Re: La Justice Française face au terrorisme

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 4:38