Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Humour et Politique

    Partagez

    Invité
    Invité

    Humour et Politique

    Message par Invité le Jeu 26 Déc 2013 - 15:29

    salut La politique est un terrain tendancieux dans lequel il est aisé de trouver des failles.
    Ainsi naissent en masse des blagues, ou bien encore des "bévues" sur la politique, les politiciens et tout ce qui touche à ce domaine

    La dernière en date (là je parlerai plutôt de "bourde", que je ne trouve pas très ""drôle"" (avis qui n'engage que moi, bien sur) et qui aurait pû avoir de lourdes conséquences diplomatiques, fut celle de lundi soir devant le Crif sur Manuel Valls, "rentré sain et sauf d'Algérie", dixit F.Hollande !!!!!!
    --------------------
    """""On ne badine pas avec le sujet de la sécurité en Algérie, ni avec la susceptibilité d'un pays qui a de longues années de relations compliquées avec la France. François Hollande vient de se le faire rappeler à ses dépens, ayant allumé une polémique avec l'Algérie à cause d'une petite blague dont le président français a le secret"""""
      
    ---------------------

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Jeu 26 Déc 2013 - 16:00

    Idea Il y a aussi ces petites phrases "assassines", que l'on retiendra !
    Le jury du prix Press club, humour et politique, qui récompense la phrase « la plus hilarante de l’année », a tranché et seront en lice pour cette 12e édition,

    - Henri Guaino :« Si Nicolas Sarkozy n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie en France, en Europe et dans le monde. ,
    - Alain Juppé : « En politique, on n’est jamais fini. Regardez-moi !
    - Arnaud Montebourg :« Je crois à un retour de Nicolas Sarkozy ; mais menotté. »
    - Nadine Morano :« On a une recrudescence de violence… Par exemple, le vol des portables à l’arraché. Ça n’existait pas avant que les portables existent. »
    - Valérie Pécresse pour son : « On a besoin d’une Angela Merkel en France et cela peut être un homme.

    Verdict en Juin prochain   
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Jeu 26 Déc 2013 - 17:09

    Magaly a écrit:salut La politique est un terrain tendancieux dans lequel il est aisé de trouver des failles.
    Ainsi naissent en masse des blagues, ou bien encore des "bévues" sur la politique, les politiciens et tout ce qui touche à ce domaine

    La dernière en date (là je parlerai plutôt de "bourde", que je ne trouve pas très ""drôle"" (avis qui n'engage que moi, bien sur) et qui aurait pû avoir de lourdes conséquences diplomatiques, fut celle de lundi soir devant le Crif sur Manuel Valls, "rentré sain et sauf d'Algérie", dixit F.Hollande !!!!!!
    --------------------
    """""On ne badine pas avec le sujet de la sécurité en Algérie, ni avec la susceptibilité d'un pays qui a de longues années de relations compliquées avec la France. François Hollande vient de se le faire rappeler à ses dépens, ayant allumé une polémique avec l'Algérie à cause d'une petite blague dont le président français a le secret"""""
      
    ---------------------

    Bonjour Magaly,

    J'avais abordé ce sujet dans la rubrique politique.

    Toutefois je me permets de vous adresser le commentaire que je faisais de ces bourdes.

    Après les clowneries de brasseries de notre président qui a raté semble-t-il sa vocation de comique troupier, les gaffes de son Premier Sinistre, voila que son Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dit aussi ministre du chômage, se distingue :

    - le 3 décembre dernier. Dans une lettre adressée au ministre du Travail, des inspecteurs l'accusent d'avoir tenu ces propos "inadmissibles" lors de la cérémonie de remise de leurs cartes professionnelles, selon ce document consulté lundi 16 décembre par l'AFP. Les inspecteurs de la promotion 2012 reprochent au ministre du Travail d'avoir fait rimer le nom à consonance étrangère d'un de leur collègue avec "racaille". Un poète qui s'ignorait en quelque sorte.

    Les collègues de la victime lui ont adressé une lettre par laquelle ils s'offusquent des propos du père Michel Sapin artificiel :

    - "Lors de la remise de la carte professionnelle de notre collègue (...), vous avez, après avoir pris connaissance de son nom et de son prénom sur sa carte, déclaré, nous vous citons : 'cela fait un peu racaille'", écrivent-ils. "Ces propos tenus le 3 décembre 2013 dans le cadre d'une cérémonie solennelle" sont "inadmissibles pour notre collègue et pour chacun d'entre nous", ajoutent-ils. 

    Heureusement il y a de bonnes nouvelles pour les Français...Enfin ceux qui ont la chance d'appartenir au département de la Corrèze sauf une Français. Une certaine Bernadette de 82 ans qui verra son canton disparaître d'un coup de baguette magique et avec lui son siège de conseillère. Pour les autres, c'est noël :

    - Après l'achat de la paix d'une paix sociale illusoire chez les  stroumpfs rouges de Bretagne, tenté de s'acheter la mairie de Marseille, "la Corrèze, le département présidé par François Hollande jusqu'à son arrivée à l'Elysée, serait celui qui a le plus bénéficié des subventions d’un fonds d’aide exceptionnel créé fin 2012.
    Fin 2012, ce fonds, doté de 170 M€, avait été mis en place pour aider les départements en difficulté. Le problème, selon plusieurs parlementaires de l'opposition, c'est que l'ex-fief du président aurait "empoché à lui seul 12,3 M€". Les élus s'interrogent sur les modalités d’attribution de ces millions d'euros "et plus spécifiquement sur la deuxième section de ce fonds (85 M€) distribuée sous forme de subventions", écrivent nos confrères.
    En fait il s'agit de rénové un cinéma et autres vestiges d'un département uniquement garni de fonctionnaires et placé un IRM.
    Rappelons que ce département figure parmi les plus endettés de France, suivi (hors Dom-Tom) du Tarn (PS, 9 M€), de la Nièvre (PS), des Ardennes (UMP), du Gers (PS) et du Lot-et-Garonne (PS, chacun 4 M€). Je savais bien que Hollande arrivait parmi les premiers, mais impossible de me souvenir où ?

    Mais pour être sûr que la Corrèze serait arrosé correctement, Normal 1er nommait jeudi dernier, au palais de l’Elysée Bernard Combes, le maire PS de Tulle qui devient conseiller officieux aux affaires corréziennes (sic). Mais comme cette année le père Noël-contribuable est particulièrement généreux, la période s'y prête, l’entreprise d’accordéon Maugein, installée à Tulle et placée depuis quelques jours en redressement judiciaire. "Si tu as besoin, je suis là ", dit le président à son conseiller. Impossible pour le chef de l’Etat de laisser faire : outre la vingtaine d’emplois en jeu, c’est sur deux "Maugein" que le soir du 6 mai 2012 ses amis avaient joué " la Vie en rose "sous une pluie battante et sur le parvis de la cathédrale qui, elle-même, fait l’objet de toutes les attentions ces derniers mois un air vraiment prémonitoire…  Près de 3,8 M€ ont ainsi été débloqués par l’Etat pour la rénover, elle et son clocher.

    Pour les autres Français, ça ne sera pas la vie en rose, mais plutôt morose :

    -l'Insee révise à la hausse le taux de croissance du produit intérieur brut au deuxième trimestre 2013, à 0,6% au lieu de 0,5%. De quoi faire péter les bouchons de roteuses sur le Boul'mich.

    - Après deux trimestres consécutifs de hausse, le pouvoir d'achat a baissé de 0,1% au troisième trimestre selon l'Insee. 
    - Prélèvement des obligatoires sur les ménages de 10 milliards en 2014. C’est ce qu’on appelle la pause fiscale.


    Enfin, moi président...

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Jeu 26 Déc 2013 - 18:34

    Flavius a écrit:J'avais abordé ce sujet dans la rubrique politique.
    ...
    ok, alors il peut "rester" les blagues
    avatar
    jacot41



    Messages : 27
    Date d'inscription : 21/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par jacot41 le Jeu 26 Déc 2013 - 18:45

    Dans l'humour politique je viens d'entendre un sommet !
    monsieur Sapin, commentant les derniers chiffres du chomage nous démontre que "la courbe s'est inversée". Je ne suis pas un génie en maths (quoi que ?) mais je n'arrive pas à comprendre en quoi un ralentissement de la progression du chomage constitue une inversion de la courbe.
    Soit Mr Sapin a voulu produire un effet comique soit il prend les français pour des imbéciles.


    _________________
    Au royaume des aveugles le borgnes sont mal vus.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: Humour et Politique

    Message par maadim27 le Jeu 26 Déc 2013 - 18:49

    jacot41 a écrit:Dans l'humour politique je viens d'entendre un sommet !
    monsieur Sapin, commentant les derniers chiffres du chomage nous démontre que "la courbe s'est inversée". Je ne suis pas un génie en maths (quoi que ?) mais je n'arrive pas à comprendre en quoi un ralentissement de la progression du chomage constitue une inversion de la courbe.
    Soit Mr Sapin a voulu produire un effet comique soit il prend les français pour des imbéciles.

      
    On peut taper 2 sur la zapette ?
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Jeu 26 Déc 2013 - 19:15

    jacot41 a écrit:Dans l'humour politique je viens d'entendre un sommet !
    monsieur Sapin, commentant les derniers chiffres du chomage nous démontre que "la courbe s'est inversée". Je ne suis pas un génie en maths (quoi que ?) mais je n'arrive pas à comprendre en quoi un ralentissement de la progression du chomage constitue une inversion de la courbe.
    Soit Mr Sapin a voulu produire un effet comique soit il prend les français pour des imbéciles.

    Ben je pense qu'on marche vraiment sur la tête dans ce pays. On se trouve devant une véritable association de malfaiteurs, association constituée du Président, de son Premier Ministre et du ministre du travail d'une part, et d'autre part, des médias en général.

    Je voudrai que l'on m'explique en quoi la courbe du chômage s'inverse quand les seules embauches qui croissent, sont les emplois d'avenir ? Avenir qui n'est que de nom puisque seule la fonction publique et les associations se sont mis à recruter. On crée du fonctionnariat pour dégraisser les statistiques. Alors que tous les économistes savent que l'on ne peut parler de courbe inversée, que pour le secteur marchand. Or dans ce secteur a perdu en un an 94000 emplois, et ce n'est pas fini...et la dette de continuer de croître elle aussi. On nous prend vraiment pour des jambons.

    Ces emplois, ne donnent pas un métier et prennent fin dans trois ans. Et après ? L'administration compte les embaucher ? Nous sommes déjà à 5 millions de fonctionnaires ? Il arrivera bien un moment où le secteur privé ne pourra plus les payer...pas plus que l'emprunt effectué sur les marchés financiers.

    Alors me dira -t-on, tous les gouvernements ont eu recours à ce système. Certes ! Mais qui se pose la question de savoir si c'est aussi pour cela que nous en sommes là ? Ne faut-il pas mieux aider réellement les entreprises pour qu'elles investissent et créent ainsi de l'emploi productif ?

    Ce que je crains avec cet amortisseur social, c'est qu'il finisse par freiner la croissance. Qu'il devienne un moyen normal pour régler le problème statistique, sans s'attaquer réellement au phénomène de l'emploi.

    Maintenant, je veux bien reconnaître qu'il vaut mieux une personne au boulot qu'au chômage. Il faut c'est vrai resocialiser certains jeunes qui vivent sur une autre planète. Pour autant, ne prend-on pas le problème à l'envers ?

    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Jeu 26 Déc 2013 - 21:00

    maadim27 a écrit:

    J'ai coupé, coupé, coupé -

    M'sieur, s'il vous plat, quelles entreprises ont créé de l'emploi après avoir reçu des aides publiques ?
    J'ai en tête la restauration parce que cette branche a été évoquée : en quoi la baisse de la TVA a-t-elle créé des emplois ? D'ailleurs, est-ce que le consommateur la voit cette baisse ? 
    La TVA a augmenté, merci François ! et ça continue le 1° janvier. 
    A présent, soyons sérieux : les aides publiques, les entreprises qui ferment ou qui délocalisent, elles les ont touchées. Arcelor-Mittal a reçu sa part et il ferme.
    Le groupe Sellière, expatrié fiscal, perçoit sa ration : à quel moment a-t-il investi ? Il doit de l'argent au fisc mais 'basé' à Bruxelles , il s'en fiche comme de l'an 40. 
    Les PME ? Elles voudraient se développer - mais elles rament. Elles veulent d'abord l'oseille - soyons honnêtes, si elles ne le sont pas. 
    Pour embaucher qui ? Des jeunes non-motivés qui accroissent la charge de travail ? Non merci. 
    Des demandeurs d'emploi ? Qui leur signale qu'il y a des postes offerts ? 
    Quant aux emplois aidés, ce sont encore des jeunes qui ne veulent travailler que devant la caméra. 
    Alors ? les entreprises préfèrent  charger la mule - mais un employé performant permet de confortables entrées sans être récompensé. 
    Le travail est dévalué - le profit, divinisé. 
    On marche à l'envers.


    Vous nous faites de l'anti entreprise primaire là ! Les entreprises ne font pas dans le social, mais dans le profit. Or ce profit doit bénéficier à tous.
    Vous savez je me considère plus comme un intellectuel, un universitaire, que comme le défenseur des entreprises. Mais ce qui m’intéresse, ce sont les affaires de la cité, au sens grec du terme. Pour que les citoyens de la cité puissent couvrir leurs besoins encore faut-il que les recettes de l'Etat entrent en caisse. Et pour que ces dernières permettent aux citoyens de se soigner, de rouler en sécurité sur des routes, que leurs enfants puissent s'éduquer, qu'une armée défendent leur territoire, que la police défende leur biens et leur personne, qu'une justice juge les coupables, etc, il faut que le secteur marchand et la consommation des ménages soient fleurissant.

    C'est à dire pour faire simple, il appartient à l'Etat de mettre en oeuvre les conditions optimales pour que ce secteur marchand puissent investir, exporter et recruter pour que les ménages puissent dépenser.
    Pour cela il faut aussi que les conditions nationales et internationales soient au rendez-vous. Comme elles ne le sont pas actuellement, c'est le moins qu'on puisse dire, il est urgent de faire les réformes structurelles nécessaires qui permettront de profiter de la relance. Ce n'est pas le cas non plus.

    S'agissant, de la restauration, le bilan n'est pas aussi négatif, même s'il était attendu plus. Certains établissements ont joué le jeux. D'autres non ! Mais rien n'empêchait l'Etat d'exercé des contrôles. Quand on consent une niche, il est tout à fait normal qu'on contrôle si cet argent à bien été là où il était destiné.

    Je reviendrai sur le reste. Mais pour l'heur la soupe est prête et mon épouse très impatiente.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Jeu 26 Déc 2013 - 21:19

    Flavius a écrit:


    Vous nous faites de l'anti entreprise primaire là ! Les entreprises ne font pas dans le social, mais dans le profit. Or ce profit doit bénéficier à tous.
    Vous savez je me considère plus comme un intellectuel, un universitaire, que comme le défenseur des entreprises. Mais ce qui m’intéresse, ce sont les affaires de la cité, au sens grec du terme. Pour que les citoyens de la cité puissent couvrir leurs besoins encore faut-il que les recettes de l'Etat entrent en caisse. Et pour que ces dernières permettent aux citoyens de se soigner, de rouler en sécurité sur des routes, que leurs enfants puissent s'éduquer, qu'une armée défendent leur territoire, que la police défende leur biens et leur personne, qu'une justice juge les coupables, etc, il faut que le secteur marchand et la consommation des ménages soient fleurissant.

    C'est à dire pour faire simple, il appartient à l'Etat de mettre en oeuvre les conditions optimales pour que ce secteur marchand puissent investir, exporter et recruter pour que les ménages puissent dépenser.
    Pour cela il faut aussi que les conditions nationales et internationales soient au rendez-vous. Comme elles ne le sont pas actuellement, c'est le moins qu'on puisse dire, il est urgent de faire les réformes structurelles nécessaires qui permettront de profiter de la relance. Ce n'est pas le cas non plus.

    S'agissant, de la restauration, le bilan n'est pas aussi négatif, même s'il était attendu plus. Certains établissements ont joué le jeux. D'autres non ! Mais rien n'empêchait l'Etat d'exercé des contrôles. Quand on consent une niche, il est tout à fait normal qu'on contrôle si cet argent à bien été là où il était destiné.

    Je reviendrai sur le reste. Mais pour l'heur la soupe est prête et mon épouse très impatiente.
    Tout à fait d'accord.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 566
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 83
    Localisation : Paris

    Re

    Message par Vieux singe le Jeu 26 Déc 2013 - 23:00

    jacot41 a écrit:Dans l'humour politique je viens d'entendre un sommet !
    monsieur Sapin, commentant les derniers chiffres du chomage nous démontre que "la courbe s'est inversée". Je ne suis pas un génie en maths (quoi que ?) mais je n'arrive pas à comprendre en quoi un ralentissement de la progression du chomage constitue une inversion de la courbe.
    Soit Mr Sapin a voulu produire un effet comique soit il prend les français pour des imbéciles.

    C'est le changement de signe de la dérivée seconde  
    Comme tout sapin de noel après les fêtes
    Ils osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait,     
    et qu'ils nous connaissent   
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: Humour et Politique

    Message par maadim27 le Ven 27 Déc 2013 - 1:07

    Flavius a écrit:


    Vous nous faites de l'anti entreprise primaire là ! Les entreprises ne font pas dans le social, mais dans le profit. Or ce profit doit bénéficier à tous.
    Vous savez je me considère plus comme un intellectuel, un universitaire, que comme le défenseur des entreprises. Mais ce qui m’intéresse, ce sont les affaires de la cité, au sens grec du terme. Pour que les citoyens de la cité puissent couvrir leurs besoins encore faut-il que les recettes de l'Etat entrent en caisse. Et pour que ces dernières permettent aux citoyens de se soigner, de rouler en sécurité sur des routes, que leurs enfants puissent s'éduquer, qu'une armée défendent leur territoire, que la police défende leur biens et leur personne, qu'une justice juge les coupables, etc, il faut que le secteur marchand et la consommation des ménages soient fleurissant.

    C'est à dire pour faire simple, il appartient à l'Etat de mettre en oeuvre les conditions optimales pour que ce secteur marchand puissent investir, exporter et recruter pour que les ménages puissent dépenser.
    Pour cela il faut aussi que les conditions nationales et internationales soient au rendez-vous. Comme elles ne le sont pas actuellement, c'est le moins qu'on puisse dire, il est urgent de faire les réformes structurelles nécessaires qui permettront de profiter de la relance. Ce n'est pas le cas non plus.

    S'agissant, de la restauration, le bilan n'est pas aussi négatif, même s'il était attendu plus. Certains établissements ont joué le jeux. D'autres non ! Mais rien n'empêchait l'Etat d'exercé des contrôles. Quand on consent une niche, il est tout à fait normal qu'on contrôle si cet argent à bien été là où il était destiné.

    Je reviendrai sur le reste. Mais pour l'heur la soupe est prête et mon épouse très impatiente.


    Le hic est que l' état est resté à la niche. 

    Je constate seulement le nombre de plans sociaux .... le secteur marchand est bancal. 
    Et je broie du noir.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: Humour et Politique

    Message par maadim27 le Ven 27 Déc 2013 - 1:12

    Hypatie a écrit:
    Tout à fait d'accord.

    Je constate que Mittal a fermé -
    je constate que Mr Seillière pense d'abord à lui -
    je constate que l' offre est frileuse. 
    je constate que la hausse de la TVA est prévue au 1er janvier 2014.
    avatar
    Pasta



    Messages : 881
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Pasta le Ven 27 Déc 2013 - 7:14

    Merci Mr Montebourg
    Il fait plus fort que les uns !!de partout ou il passe l'entreprise trépasse


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ps:je vais voir de lui faire avoir une invitation pour la SNCM !!!!!


    _________________
    Siamo talmente circondati dalla falsità che la sincerità viene recepita come un'offesa.
    avatar
    Borabora



    Messages : 13
    Date d'inscription : 25/12/2013
    Age : 71
    Localisation : Béarn

    Sapin

    Message par Borabora le Ven 27 Déc 2013 - 9:50

    Vieux singe a écrit:

    C'est le changement de signe de la dérivée seconde  
    Comme tout sapin de noel après les fêtes
    Ils osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait,     
    et qu'ils nous connaissent   


    ...Ou la mauvaise foi sur un air de pipeau....

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Ven 27 Déc 2013 - 15:05

    maadim27 a écrit:

    Je constate que Mittal a fermé -
    je constate que Mr Seillière pense d'abord à lui -
    je constate que l' offre est frileuse. 
    je constate que la hausse de la TVA est prévue au 1er janvier 2014.
    Tu cites de très grosses entreprises. 
    Le problème, ce sont les autres, celles qui mettent la clé sous la porte. Ce sont elles qui créent les emplois. 
    Pour reveinir aux restaurateurs, quand on dit qu'ils n'ont pas tenu leurs engagements, il faut quand même savoir que pour la plupart, la baisse de TVA à 5,5 leur à permis de se remettre à flot. Difficile d'investir et d'embaucher quand tu marges entre 7 et 10%.
    Les TPE et les PME en sont là. Pas les moyens d'investir, pas les moyens d'embaucher, ou pas envie car le code du travail n'est pas conçu pour elles.
    En 1 an, record battu de fermeture de TPE et PME, record battu pour le nombre de création qui n'a jamais été aussi faible. Et avec la hausse de TVA annoncé en 2014, ça ne va pas s'arranger.
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: Humour et Politique

    Message par maadim27 le Ven 27 Déc 2013 - 15:46

    Hypatie a écrit:
    Tu cites de très grosses entreprises. 
    Le problème, ce sont les autres, celles qui mettent la clé sous la porte. Ce sont elles qui créent les emplois. 
    Pour reveinir aux restaurateurs, quand on dit qu'ils n'ont pas tenu leurs engagements, il faut quand même savoir que pour la plupart, la baisse de TVA à 5,5 leur à permis de se remettre à flot. Difficile d'investir et d'embaucher quand tu marges entre 7 et 10%.
    Les TPE et les PME en sont là. Pas les moyens d'investir, pas les moyens d'embaucher, ou pas envie car le code du travail n'est pas conçu pour elles.
    En 1 an, record battu de fermeture de TPE et PME, record battu pour le nombre de création qui n'a jamais été aussi faible. Et avec la hausse de TVA annoncé en 2014, ça ne va pas s'arranger.

    Bien sûr que je cite les très grosses entreprises à dessein ! 
    Elles retirent tous les bénéfices du Code du Travail, en le contournant au besoin - 
    Les PME et les TPE supportent un endettement de plus en plus inquiétant. C'est pourtant le secteur le plus dynamique et le plus créateur - d'emplois ou d' innovation.. Mais comment lutter avec des 'monstres' tels que Starbucks, Amazon, PriceMinister, etc ? Ils aspirent tout autour d'eux - 
    Justement cette hausse de la TVA : c'est le pire coup que pouvait faire le gouvernement ! Tout le monde trinque -
    c'est une réaction en chaine que je redoute. 
    Une partie de ma famille est dans une PME : c'est l'inquiétude chronique.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Ven 27 Déc 2013 - 16:06

    maadim27 a écrit:

    Bien sûr que je cite les très grosses entreprises à dessein ! 
    Elles retirent tous les bénéfices du Code du Travail, en le contournant au besoin - 
    Les PME et les TPE supportent un endettement de plus en plus inquiétant. C'est pourtant le secteur le plus dynamique et le plus créateur - d'emplois ou d' innovation.. Mais comment lutter avec des 'monstres' tels que Starbucks, Amazon, PriceMinister, etc ? Ils aspirent tout autour d'eux - 
    Justement cette hausse de la TVA : c'est le pire coup que pouvait faire le gouvernement ! Tout le monde trinque -
    c'est une réaction en chaine que je redoute. 
    Une partie de ma famille est dans une PME : c'est l'inquiétude chronique.
    Il est clair que face à Amazon qui peut avoir son siège social au Luxembourg, les libraires, disquaires... les PME ne font pas le poids. Et dès qu'elle gagne un peu d'argent, elles sont montrées du doigt et doivent cracher au bassinet. Si elles veulent s'agrandir, c'est le code  du travail qui est un frein énorme. Passer au delà des 49 salariés relève du parcours du combattant. Tout est fait pour dégoutter les gens d'entreprendre.  Sad

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Ven 27 Déc 2013 - 16:30

    Flavius a écrit: Enfin, moi président...

     Bjour Flavius

    Entre les blagues de mauvais gout dont il a le secret (encore une qui en fait partie), entre les promesses non tenues (dont il a toujours le secret), entre ce qu'il veut nous faire croire d'ici la fin de l'année concernant l'inversion de la courbe chomage qui a encore augmenté en novembre dernier (17 500 personnes), enfin il ne faut pas se leurrer ;
    en effet, son engagement initial, pris le 9 septembre 2012 sur le plateau de TF1, visait l'inversion de la courbe « d'ici un an », c'est-à-dire en septembre 2013     

    Cela me rappelle une chanson : "des paroles, des paroles, rien que des paroles" rire 
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Ven 27 Déc 2013 - 19:03

    maadim27 a écrit:


    Le hic est que l' état est resté à la niche. 

    Je constate seulement le nombre de plans sociaux .... le secteur marchand est bancal. 
    Et je broie du noir.

    Bonsoir maadim

    Je reviens vers vous comme promis.

    La relance ne se décrète pas. Chez nous, cette dernière, ne prend pas sa source dans l'hexagone, mais nous arrive de l'étranger, notamment de la zone pacifique. Là où les USA on compris qu'inéluctablement, le commerce de l'avenir se fera à cet endroit. Il faut bien que l'on comprenne que nous ne sommes pas moteur en ce domaine...et nous ne l'avons jamais été. Il est de tradition que tout homme politique qui a connu des taux de croissances généreux après une périodes de vaches maigres, s'appropriait ce succès. Or c'est bien sûr un mensonge politiquement bénéfique. Et Hollande, en attendant que la conjoncture soit plus favorable, ne trahit pas cette tradition.
    Nous, la relance nous ne la connaissons pratiquement et pour longtemps encore, que par la consommation intérieure. Mis à part quelques fleurons de plus en plus rares de notre économie que sont le nucléaire, les avions, les armes, et le luxe, de moins en moins d'ailleurs, notre relance est le plus souvent intérieure.
    Or quand on plombe les ménages et les PME de 85 nouvelles taxes et que l'on ajoute trois pages par jour à code du travail déjà bien enflé, c'est toute notre économie que l'on plombe. Et ça se traduit bien entendu par un chômage endémique.

    Le problème c'est que pour des raisons qui tiennent à l'idéologie et aussi à notre tradition étatique, nous refusons la mondialisation comme relevant de l'enfer. Or la mondialisation que l'on soit pour ou contre, c'est un fait ! Elle est là et pour longtemps. Et faute de s'y être préparé, on la subit au lieu d'en être un des acteurs.

    On sait parfaitement ce qu'il faut faire. Mais il y a un paradoxe d'importance : -  les Français sont attachés à un modèle social, et à ce titre refusent la mondialisation, alors qu'ils se plaignent dans le même temps des taxations confiscatoires. L'acceptation de l'impôt, et on l'a vu lors des diverses manifestions, n'est plus d'actualité. Les gens n'ont plus de visibilité sur la destination de leur impôt. Et ça c'est grave. L'impôt est un acte fondamental de la République. Je pense qu'on a trompé les Français en affirmant, médias à l'appui, que la mondialisation c'était l'enfer. C'est l'enfer pour ceux qui refusent de s'y préparer.

    Les entreprises ne demandent pas de subventions, bien au contraire, elle demande que l'on diminue leurs charges sociales, ne serait-ce que pour être compétitives.
    J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : nous ne connaîtrons plus jamais les taux de croissance que l'on a connus. Selon moi lorsque l'on atteindra les 2% de croissance, ça sera le nirvana. Cela signifie deux choses :

    - Non seulement nous connaissons une crise économique profonde, mais aussi une mutation de notre société avec des conséquences qui risquent d'être au moins égales à celles qui ont marqué le passage du secondaire au tertiaire ;

    - Nous aurons donc à nous adapter à des taux de production bien différents que ceux que l'on a connus. Et quand on sait que les Français ne réagissent que lorsqu'ils sont que sur le fil du rasoir, comme on l'a vu pour l'équipe de France...
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Ven 27 Déc 2013 - 19:06

    Magaly a écrit:

     Bjour Flavius

    Entre les blagues de mauvais gout dont il a le secret (encore une qui en fait partie), entre les promesses non tenues (dont il a toujours le secret), entre ce qu'il veut nous faire croire d'ici la fin de l'année concernant l'inversion de la courbe chomage qui a encore augmenté en novembre dernier (17 500 personnes), enfin il ne faut pas se leurrer ;
    en effet, son engagement initial, pris le 9 septembre 2012 sur le plateau de TF1, visait l'inversion de la courbe « d'ici un an », c'est-à-dire en septembre 2013     

    Cela me rappelle une chanson : "des paroles, des paroles, rien que des paroles" rire 

    Bonjour Magaly,

    Lorsque l'on est Président de la République et que l'on a un minimum de sens politique, on ne prend pas ce genre de pari. C'est idiot et sans envergure...Surtout lorsqu'on perd.
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Ven 27 Déc 2013 - 19:10

    maadim27 a écrit:

    Je constate que Mittal a fermé -
    je constate que Mr Seillière pense d'abord à lui -
    je constate que l' offre est frileuse. 
    je constate que la hausse de la TVA est prévue au 1er janvier 2014.


    Et pourtant Normal 1er avait affirmé haut et fort qu'il était contre la hausse de TVA à laquelle voulait procéder son prédécesseur.

    L'offre ne peut être que frileuse. Avec quoi les consommateurs paieraient-il des nouveaux produits, ayant déjà tout donné aux impôts ?
    avatar
    maadim27



    Messages : 2868
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Localisation : dans mes baskets

    Re: Humour et Politique

    Message par maadim27 le Ven 27 Déc 2013 - 20:03

    Flavius a écrit:

    Bonsoir maadim

    Je reviens vers vous comme promis.

    La relance ne se décrète pas. Chez nous, cette dernière, ne prend pas sa source dans l'hexagone, mais nous arrive de l'étranger, notamment de la zone pacifique. Là où les USA on compris qu'inéluctablement, le commerce de l'avenir se fera à cet endroit. Il faut bien que l'on comprenne que nous ne sommes pas moteur en ce domaine...et nous ne l'avons jamais été. Il est de tradition que tout homme politique qui a connu des taux de croissances généreux après une périodes de vaches maigres, s'appropriait ce succès. Or c'est bien sûr un mensonge politiquement bénéfique. Et Hollande, en attendant que la conjoncture soit plus favorable, ne trahit pas cette tradition.
    Nous, la relance nous ne la connaissons pratiquement et pour longtemps encore, que par la consommation intérieure. Mis à part quelques fleurons de plus en plus rares de notre économie que sont le nucléaire, les avions, les armes, et le luxe, de moins en moins d'ailleurs, notre relance est le plus souvent intérieure.
    Or quand on plombe les ménages et les PME de 85 nouvelles taxes et que l'on ajoute trois pages par jour à code du travail déjà bien enflé, c'est toute notre économie que l'on plombe. Et ça se traduit bien entendu par un chômage endémique.

    Le problème c'est que pour des raisons qui tiennent à l'idéologie et aussi à notre tradition étatique, nous refusons la mondialisation comme relevant de l'enfer. Or la mondialisation que l'on soit pour ou contre, c'est un fait ! Elle est là et pour longtemps. Et faute de s'y être préparé, on la subit au lieu d'en être un des acteurs.

    On sait parfaitement ce qu'il faut faire. Mais il y a un paradoxe d'importance : -  les Français sont attachés à un modèle social, et à ce titre refusent la mondialisation, alors qu'ils se plaignent dans le même temps des taxations confiscatoires. L'acceptation de l'impôt, et on l'a vu lors des diverses manifestions, n'est plus d'actualité. Les gens n'ont plus de visibilité sur la destination de leur impôt. Et ça c'est grave. L'impôt est un acte fondamental de la République. Je pense qu'on a trompé les Français en affirmant, médias à l'appui, que la mondialisation c'était l'enfer. C'est l'enfer pour ceux qui refusent de s'y préparer.

    Les entreprises ne demandent pas de subventions, bien au contraire, elle demande que l'on diminue leurs charges sociales, ne serait-ce que pour être compétitives.
    J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : nous ne connaîtrons plus jamais les taux de croissance que l'on a connus. Selon moi lorsque l'on atteindra les 2% de croissance, ça sera le nirvana. Cela signifie deux choses :

    - Non seulement nous connaissons une crise économique profonde, mais aussi une mutation de notre société avec des conséquences qui risquent d'être au moins égales à celles qui ont marqué le passage du secondaire au tertiaire ;

    - Nous aurons donc à nous adapter à des taux de production bien différents que ceux que l'on a connus. Et quand on sait que les Français ne réagissent que lorsqu'ils sont que sur le fil du rasoir, comme on l'a vu pour l'équipe de France...

    Bonsoir Flavius,

    Faisons le distinguo entre les entreprises à actionnaires et les PME/ TPE. 
    Les grosses boites sont attirées pour s'implanter dans un bassin d'emploi par ce qu'il y a de plus séduisant : l'argent.
    C'est je crois une des fonctions d'un Conseil régional -- être attractif. De même, les villes font assaut de charmes afin d'attirer le tournage de films. 
    Je me souviens du cas de HP qui a licencié sans préavis des créatifs alors que le site était rentable - les créatifs en avaient encore sous la pédale....et l'on a entendu s'élever des voix éplorées disant qu' HP devrait rembourser, n'a pas de conscience ( s'en fiche, HP, n'a pas d'attache en France ) etc... donc dans ce domaine l' état pourrait au moins assumer ses responsabilités -- ou se taire. 

    La mondialisation, un fait refusé ? Ah il me semble que vous aimez plaisanter. Les jeunes talents qui s'expatrient, à contre-coeur, je le reconnais bien volontiers, pour travailler dans d'autres pays ont accepté la mondialisation et la pratiquent. C'est une minorité en effet. Mais ce sont les Français de demain. 

    Les PME voudraient travailler car elles portent un projet ; "on" ne cesse de les flatter en paroles. Que se passe-t-il ? 
    Elles mettent la clé sous la porte. 
    Pourtant c'est à travers elles que pouvait passer l"amélioration des panneaux solaires, de l'isolement de l'habitat...
    Elles et leurs clients vont prendre une hausse de la TVA comme cadeau de bienvenue en 2014. 

    Alors certes la relance nous ne pouvons pas la décréter tout seuls , encore moins la réaliser. 
    Notre société est en mutation, très bien. La légende du Frenchie qui refuse de quitter son clocher a du plomb dans l'aile, et c'est tant mieux car ce n'est qu'une légende. 
    Qui alimente ce conte pour veillée des chaumières que 'nous' refusons la mondialisation ? de qui parle-t-on quand on dit "nous " ? 
    La relance par la consommation intérieure : ok, Keynes n'aurait pas dit mieux, au XX° siècle. Si nos penseurs en économie trouvaient un autre modèle ? La consommation des ménages a ralenti à grande vitesse. Il faut être un génie pour augmenter la TVA et croire qu'une fois la manne trouvée, le ciel se dégagera pour les familles qui aimeraient consommer. Voire cesser de survivre. 
    Mais non, le plus grand centre commercial d' Europe accueille de plus en plus d'étrangers consommateurs : un espoir de maintien de ce côté ? Peut-être. 

    Mais comme je ne m'intéresse quasiment pas aux sports je ne sais quelle équipe a eu un sursaut --- 
    et dans ce domaine, je n'attends rien. 
    Sauf que les sportifs fassent la pub pour les parfums et autres articles de luxe : nous avons encore des acheteurs -
    un peu moins en ce qui concerne les avions. Les Brésiliens ne sont pas des attardés pour acquérir un avion dépensier sans amélioration remarquable par rapport au modèle d'origine. Mais Mr Dassault fils a fait son obstiné --
    et il a le soutien de l'état. Ce qui est stupide : quand personne ne veut d'un produit, il faut arrêter sa production immédiatement. Serait-ce un manque de courage politique ? Ou autre chose ? 

    Ma foi, si les prochaines années sont aussi sombres, et elles le seront, je peux m'exporter à Abu Dhabi - On y a une succursale. Bien que les recettes soient maigrichonnes à la maison mère. Trop de frais --
    Quoi que notre ancien président a su trouver la faille pour que le propriétaire des lieux mette la main à la poche afin de mettre aux normes le grand escalier - Travaux effectués en temps record : 3 ans au lieu de 2 -- par Bouygues -
    Manque d'imagination une fois encore. 

    Et ainsi de suite : on prend toujours les mêmes en sorte qu'ils détiennent une sorte de monopole dans certains secteurs -- Ou est passé le libéralisme ? La liberté d' entreprendre et surtout, l'envie ? 
    Alors forcément, c'est le marasme économique. Alors oui, le chômage augmente. Et les ménages renoncent à consommer, les radins. 
    Quant à nos impôts, ils ne sont consentis que sur le papier. On voit l'argent voler par les fenêtres, et pas seulement à cause des fonctionnaires. Ce sont les seuls qui acceptent de se lever pour des salaires ridicules. Ces ingrats ne consomment plus "comme avant" !!! 

    Une croissance à 2 % !!! En quelle année ?
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc 2013 - 17:31

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,

    Faisons le distinguo entre les entreprises à actionnaires et les PME/ TPE. 
    Les grosses boites sont attirées pour s'implanter dans un bassin d'emploi par ce qu'il y a de plus séduisant : l'argent.
    C'est je crois une des fonctions d'un Conseil régional -- être attractif. De même, les villes font assaut de charmes afin d'attirer le tournage de films. 
    Je me souviens du cas de HP qui a licencié sans préavis des créatifs alors que le site était rentable - les créatifs en avaient encore sous la pédale....et l'on a entendu s'élever des voix éplorées disant qu' HP devrait rembourser, n'a pas de conscience ( s'en fiche, HP, n'a pas d'attache en France ) etc... donc dans ce domaine l' état pourrait au moins assumer ses responsabilités -- ou se taire. 

    Pour essayer de répondre à votre intéressant message, je me suis permis de le découper en tranche. J'espère que vous ne m'en voudriez pas...

    Il faut se rendre à l'évidence, les grandes entreprises doivent d'une part anticiper sur ce que seront les marchés de demain, et d'autre part investir constamment et pour cela avoir recours à des actionnaires qui ne placent leur argent qu'en fonction du rapport qu'ils peuvent en espérer. Alors on peut trouver cela cruel, inhumain, a-social, amoral, c'est certain. Pour autant, il faut aussi savoir que nos entreprises françaises, ne se comportent pas autrement lorsqu'elles œuvrent à l'étranger. Le marché n'est pas qu'un terme générique. Il a ses lois qui ne sont pas sociales elles, mais uniquement de rapport. Le problème est que nos entreprises françaises sont bien moins implantées à l'étranger que ne le sont ses concurrentes. En Allemagne par exemple, les PME sont bien plus importantes qu'en France, en nombre, mais aussi en terme de grandeur. Elles parsèment donc le monde car leurs moyens le leur permettent.

    Quand je disais dans l'un de mes posts ici que nous assistions à une mutation de notre activité économiques et des valeurs qui la caractérisent, j'entendais par là, que longtemps, on a considéré à raison que l'entreprise était le creuset d'une vis sociale. Or l'entreprise de demain qui est déjà celle d'aujourd'hui et que l'on refuse de voir, c'est que l'entreprise est mue par une chose, le PROFIT. Pas l'émotion, pas le social, pas par les motivations syndicales. Alors on peut toujours le regretter mais il en est ainsi.
    Comme vous le savez, nos petits enfants, même nos enfants, ne feront plus carrière, à de rares exceptions près, dans la même entreprise. Ça c'était avant pour parodier une publicité. Et c'est même valable pour l'administration où le constaterez, on reviendra sur le statut. Et les jeunes interrogés qui souhaitent en nombre rentrer dans l'administration pour ne pas avoir à connaître les affres qu'offre la précarité se font bien des illusions. Certes, tout cela peut paraître effrayant. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous refusons de passer au 21 ème siècle. Nous voulons conserver nos habitudes et notre modèle social qu'un Etat providence a toujours comblé. Mais comme on dit, la peur n'évite pas le danger. Il va falloir apprendre à se remettre sans cesse en question en renouvelant notre savoir pour ne pas être déclassé, voire complètement largué.
    Après tout pourquoi les médecins seraient les seuls à actualiser leur savoir pour être performant ? Et puis se remettre en question pendant toute une vie, est pratiquement le propre de l'homme et une belle aventure. Nous ne sommes pas fait, même si ça peut paraître confortable, pour nous laisser piéger comme les dinosaures le furent, dans une administration sécurisante, mais sclérosante.
    Qu'on me comprenne bien. Je ne juge pas du bien fondé de cette mutation. Je me contente de la constater en ayant toutefois en tête que c'est un courant irréversible que nos cris d'orfraies n'arrêteront pas. Alors autant accompagner comme on le fait au judo, le mouvement au lieu de tenter le contrer, ce qui serait contre productif.
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc 2013 - 17:41

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,

    La mondialisation, un fait refusé ? Ah il me semble que vous aimez plaisanter. Les jeunes talents qui s'expatrient, à contre-coeur, je le reconnais bien volontiers, pour travailler dans d'autres pays ont accepté la mondialisation et la pratiquent. C'est une minorité en effet. Mais ce sont les Français de demain. 


    Alors non je ne peux encore plaisanter sur le phénomène, tout simplement parce qu'ils n'est pas encore courant. Mais il est vrai que pas mal de jeunes diplômés s'expatrient, à contre coeur, je ne sais pas. Mais partir à l'étranger, acquérir des expériences nouvelles, ou le faire parce qu'en France, avant d'avoir commencé la moindre activité, les taxes pleuvent comme à Gravelotte, est une bonne choses pour eux. Je l'ai fait en mon temps et cela m'a beaucoup apporté.
    Mais je suis entièrement d'accord avec vous, les plus jeunes ont compris ce qu'était la mondialisation...Reste à le faire comprendre à nos dinosaures de d'extrême gauche et aux syndicats idéologiques, que cela peut aussi être une chance. L'hexagone aujourd'hui est trop exigu pour s'épanouir dans certains secteurs.
    Ces jeunes sont en effets les Français de demain.
    avatar
    Flavius



    Messages : 5148
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc 2013 - 18:03

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,


    Les PME voudraient travailler car elles portent un projet ; "on" ne cesse de les flatter en paroles. Que se passe-t-il ? 
    Elles mettent la clé sous la porte. 
    Pourtant c'est à travers elles que pouvait passer l"amélioration des panneaux solaires, de l'isolement de l'habitat...
    Elles et leurs clients vont prendre une hausse de la TVA comme cadeau de bienvenue en 2014. 

    Les PME sont un peu les classes moyennes des ménages. Quand on les matraque de taxes et d'impôts, leur marges se rétrécissent à un point où les entrepreneurs estiment que les risques qu'ils prennent et les responsabilités qu'ils ont, ne sont pas suffisamment rémunérées, certains gagnant moins que leurs propres salariés, finissent par décrocher. Plus de motivation, plus de création. C'est trop simple pour que nos énarques qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprises puissent le comprendre.
    Sans parler d'une crise des valeurs entrepreneuriales due uniquement à un discours de gauche surannée, qui fait que la réussite devienne suspecte, que les salariés soient exploités et que les partons soient des voyous en puissance. Il faut aussi ajouter l'instabilité fiscale qui fait que les patrons n'ont pas envient d'investir alors que le gouvernement est prêt à confectionner des lois rétroactives. Dans ces conditions, comment prévoir des investissements ?

    Curieux qui vous évoquiez les panneaux solaires. Dans un premier le gouvernement consent des avantages pour les particuliers qui se feront placer des panneaux solaires. EDF contractent avec ses particuliers, pendant que les entreprises mettent en formation leurs ouvriers.

    On s'aperçoit que les Chinois proposent des panneaux solaires moins chers que l'Europe refusent de taxer sur la pression des Allemands qui souhaitent conserver ses échanges avec la Chine. Résultat des courses, EDF trouve qu'elle rachète l’électricité ainsi fournie est trop chère et revient sur le prix d'achat ; l'Etat revient sur ses aides ; les entreprises qui se sont lancées dans l'aventure plongent grave et les ménages qui ont accepté des panneaux solaires, finissent pas les payer plein pot. Il n'est même pas sûr que dans 25 ans ils les auront amortis. Aujourd'hui, j'avoue que je ne sais plus ou en est cette histoire.
    Le système a dû changer puisque mes neveux qui sont dans la partie me disent que ça marche un peu mieux. Les aides de l'Etat ont dû se revoir à la hausse et EDF sommé de faire un effort pour que ce ne soit pas la bérézina. Mais on a frôlé la catastrophe. Ceci étant, nombre de PME ont dû mettre la clé sous la porte, j'en connais, et licencié.

    Contenu sponsorisé

    Re: Humour et Politique

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 10:41