Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Humour et Politique

    Partagez

    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc - 18:03

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,


    Les PME voudraient travailler car elles portent un projet ; "on" ne cesse de les flatter en paroles. Que se passe-t-il ? 
    Elles mettent la clé sous la porte. 
    Pourtant c'est à travers elles que pouvait passer l"amélioration des panneaux solaires, de l'isolement de l'habitat...
    Elles et leurs clients vont prendre une hausse de la TVA comme cadeau de bienvenue en 2014. 

    Les PME sont un peu les classes moyennes des ménages. Quand on les matraque de taxes et d'impôts, leur marges se rétrécissent à un point où les entrepreneurs estiment que les risques qu'ils prennent et les responsabilités qu'ils ont, ne sont pas suffisamment rémunérées, certains gagnant moins que leurs propres salariés, finissent par décrocher. Plus de motivation, plus de création. C'est trop simple pour que nos énarques qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprises puissent le comprendre.
    Sans parler d'une crise des valeurs entrepreneuriales due uniquement à un discours de gauche surannée, qui fait que la réussite devienne suspecte, que les salariés soient exploités et que les partons soient des voyous en puissance. Il faut aussi ajouter l'instabilité fiscale qui fait que les patrons n'ont pas envient d'investir alors que le gouvernement est prêt à confectionner des lois rétroactives. Dans ces conditions, comment prévoir des investissements ?

    Curieux qui vous évoquiez les panneaux solaires. Dans un premier le gouvernement consent des avantages pour les particuliers qui se feront placer des panneaux solaires. EDF contractent avec ses particuliers, pendant que les entreprises mettent en formation leurs ouvriers.

    On s'aperçoit que les Chinois proposent des panneaux solaires moins chers que l'Europe refusent de taxer sur la pression des Allemands qui souhaitent conserver ses échanges avec la Chine. Résultat des courses, EDF trouve qu'elle rachète l’électricité ainsi fournie est trop chère et revient sur le prix d'achat ; l'Etat revient sur ses aides ; les entreprises qui se sont lancées dans l'aventure plongent grave et les ménages qui ont accepté des panneaux solaires, finissent pas les payer plein pot. Il n'est même pas sûr que dans 25 ans ils les auront amortis. Aujourd'hui, j'avoue que je ne sais plus ou en est cette histoire.
    Le système a dû changer puisque mes neveux qui sont dans la partie me disent que ça marche un peu mieux. Les aides de l'Etat ont dû se revoir à la hausse et EDF sommé de faire un effort pour que ce ne soit pas la bérézina. Mais on a frôlé la catastrophe. Ceci étant, nombre de PME ont dû mettre la clé sous la porte, j'en connais, et licencié.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Sam 28 Déc - 18:08

    Flavius a écrit:

    Les PME sont un peu les classes moyennes des ménages. Quand on les matraque de taxes et d'impôts, leur marges se rétrécissent à un point où les entrepreneurs estiment que les risques qu'ils prennent et les responsabilités qu'ils ont, ne sont pas suffisamment rémunérées, certains gagnant moins que leurs propres salariés, finissent par décrocher. Plus de motivation, plus de création. C'est trop simple pour que nos énarques qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprises puissent le comprendre.
    Sans parler d'une crise des valeurs entrepreneuriales due uniquement à un discours de gauche surannée, qui fait que la réussite devienne suspecte, que les salariés soient exploités et que les partons soient des voyous en puissance. Il faut aussi ajouter l'instabilité fiscale qui fait que les patrons n'ont pas envient d'investir alors que le gouvernement est prêt à confectionner des lois rétroactives. Dans ces conditions, comment prévoir des investissements ?
    Tout est dit !
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc - 18:22

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,

    Alors certes la relance nous ne pouvons pas la décréter tout seuls , encore moins la réaliser. 
    Notre société est en mutation, très bien. La légende du Frenchie qui refuse de quitter son clocher a du plomb dans l'aile, et c'est tant mieux car ce n'est qu'une légende. 
    Qui alimente ce conte pour veillée des chaumières que 'nous' refusons la mondialisation ? de qui parle-t-on quand on dit "nous " ? 
    La relance par la consommation intérieure : ok, Keynes n'aurait pas dit mieux, au XX° siècle. Si nos penseurs en économie trouvaient un autre modèle ? La consommation des ménages a ralenti à grande vitesse. Il faut être un génie pour augmenter la TVA et croire qu'une fois la manne trouvée, le ciel se dégagera pour les familles qui aimeraient consommer. Voire cesser de survivre. 
    Mais non, le plus grand centre commercial d' Europe accueille de plus en plus d'étrangers consommateurs : un espoir de maintien de ce côté ? Peut-être. 

    Vous allez peut-être vite en besogne. Je suis sûr que si vous faisiez un sondage, je ne suis pas sûr que le résultat aille en faveur de la mondialisation. Je pense que les Français ne sont pas encore acquis à cet phénomène. Ils y voient une perte du modèle social auquel ils sont attachés. Et les politiques ne savent plus comment faire pour leur expliquer que ce modèle il faut absolument l'adapter s'ils ne veulent pas le voir disparaître. Et puis je souhaite bien du courage à celui qui voudra se faire élire en plaçant cela dans son programme. Et pourtant...

    La relance intérieure. Encore faut-il pour cela que les conditions soient réunies. Avec un pouvoir d'achat des ménages en diminution, comme c'est actuellement le cas, je ne pense pas pas que ce soit le bon plan. Et puis en période d'instabilité, les gens ont peur et épargnent. Il est évident que les 85 taxes qu'a créées le président Normal, ne vont pas dans ce sens.
    Ben si les étrangers veulent consommer chez nous, je ne pense pas que ce soit en les empêchant de consommer le dimanche que cela les encouragera à le faire.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc - 18:36

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,
    Mais Mr Dassault fils a fait son obstiné --
    et il a le soutien de l'état. Ce qui est stupide : quand personne ne veut d'un produit, il faut arrêter sa production immédiatement. Serait-ce un manque de courage politique ? Ou autre chose ? 



    Ce n'est pas si simple maadim. Nous construisons des armes pour amortir notre propre armement.
    Au départ, il était question de construire un avion en commun avec les Anglais, n'ayant pu nous mettre d'accord pour construire un avion européen. Ça ne s'est pas pour des raisons qui m'échappent.
    Dassault a donc construit le Rafale. Il se trouve que cet avion qui ne se vent pas est certainement l'un des meilleurs avions au monde. Trois problèmes toutefois : on n'a pas anticipé le type d'intervention que les pays seraient amenés à faire au 21 ème siècle.

    -C'est un peu comme si nous louions une Roll's pour aller acheter une baguette de pain. On n'a pas besoin d'un tel avion dans les théâtres d'intervention d'aujourd'hui ;

    - il est trop cher à l'achat et revient très cher à l'entretien ;

    - l’électronique embarquée contient des secrets de fabrication dont nous voulons garder la maîtrise.

    Nous verrons ce que donnera le contrat avec l'Inde. Mais arrêter le programme nous reviendrait encore plus cher, sans parler des licenciements chez les sous traitants.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc - 18:47

    maadim27 a écrit:

    Bonsoir Flavius,

    Et ainsi de suite : on prend toujours les mêmes en sorte qu'ils détiennent une sorte de monopole dans certains secteurs -- Ou est passé le libéralisme ? La liberté d' entreprendre et surtout, l'envie ? 
    Alors forcément, c'est le marasme économique. Alors oui, le chômage augmente. Et les ménages renoncent à consommer, les radins. 
    Quant à nos impôts, ils ne sont consentis que sur le papier. On voit l'argent voler par les fenêtres, et pas seulement à cause des fonctionnaires. Ce sont les seuls qui acceptent de se lever pour des salaires ridicules. Ces ingrats ne consomment plus "comme avant" !!! 

    Une croissance à 2 % !!! En quelle année ?


    Quoi dire ? Vous avez raison. Des grandes entreprises se sont installées dans des monopoles plus ou moins. Elles sont dirons nous incontournables.
    Tenez prenez l'Education Nationale. S'il y a besoin d'un ordinateur pour une classe, L'acheteur va  inéluctablement passer par le fournisseur public qui est plus cher, même si sur internet il accédera à un PC beaucoup moins cher.
    Alors que ce même acheteur, père de famille, discutera le prix s'il a besoin d'un ordinateur pour son fils. Les responsables ont à mon sens perdu de vue que l'argent qu'ils dépensent n'est pas celui de l'Etat, entité impalpable, mais celui du contribuable.
    Le libéralisme ? Ça n'existe pas. C'est trop vertueux.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Sam 28 Déc - 18:51

    Hypatie a écrit:
    Tout est dit !

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Sam 28 Déc - 21:26

    Flavius a écrit:



    Ce n'est pas si simple maadim. Nous construisons des armes pour amortir notre propre armement.
    Au départ, il était question de construire un avion en commun avec les Anglais, n'ayant pu nous mettre d'accord pour construire un avion européen. Ça ne s'est pas pour des raisons qui m'échappent.
    Dassault a donc construit le Rafale. Il se trouve que cet avion qui ne se vent pas est certainement l'un des meilleurs avions au monde. Trois problèmes toutefois : on n'a pas anticipé le type d'intervention que les pays seraient amenés à faire au 21 ème siècle.

    -C'est un peu comme si nous louions une Roll's pour aller acheter une baguette de pain. On n'a pas besoin d'un tel avion dans les théâtres d'intervention d'aujourd'hui ;

    - il est trop cher à l'achat et revient très cher à l'entretien ;

    - l’électronique embarquée contient des secrets de fabrication dont nous voulons garder la maîtrise.

    Nous verrons ce que donnera le contrat avec l'Inde. Mais arrêter le programme nous reviendrait encore plus cher, sans parler des licenciements chez les sous traitants.

    C'est là son gros-gros défaut. 
    Quand on sait, en tant que simple civil, j'allais écrire simple sardine,  que c'est depuis une base située à des milliers de kms qu'on ajuste une cible... et que les drones assurent la maintenance. 
    Le côté sombre de la médaille, ce sont les licenciements et une perte de savoir et de savoir-faire....sèche. 

    Ceci dit aurait-il été possible de rendre le Rafale moins gourmand en essence ? 

    Il me semblait que l' Inde avait déjà retourné le contrat sans le signer...?... parfois, je ne sais plus où en sont les choses.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Sam 28 Déc - 22:02

    Flavius a écrit:


    Quoi dire ? Vous avez raison. Des grandes entreprises se sont installées dans des monopoles plus ou moins. Elles sont dirons nous incontournables.
    Tenez prenez l'Education Nationale. S'il y a besoin d'un ordinateur pour une classe, L'acheteur va  inéluctablement passer par le fournisseur public qui est plus cher, même si sur internet il accédera à un PC beaucoup moins cher.
    Alors que ce même acheteur, père de famille, discutera le prix s'il a besoin d'un ordinateur pour son fils. Les responsables ont à mon sens perdu de vue que l'argent qu'ils dépensent n'est pas celui de l'Etat, entité impalpable, mais celui du contribuable.
    Le libéralisme ? Ça n'existe pas. C'est trop vertueux.

    A l' Educ.Nat ce sont des acheteurs qui choisissent à partir d'un catalogue et du boniment des vendeurs ; comme ce n'est pas leur argent, ils achètent ce qui leur ferait plaisir. Et pas seulement les ordinateurs. L'argent part vite et en masse. 
    Et puis le monopole de l' enseignement est fortement concurrencé par un privé coté en bourse. L'offre n' a pas la même qualité, toutefois comme Mr le ministre a jeté presque tout l'argent à tous vents, il y a fort à parier que le privé s'en sortira mieux que l'institution. 

    Le libéralisme n'existerait que sur le papier ? Eh! pourquoi pas.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Sam 28 Déc - 22:30

    Flavius a écrit:

    Les PME sont un peu les classes moyennes des ménages. Quand on les matraque de taxes et d'impôts, leur marges se rétrécissent à un point où les entrepreneurs estiment que les risques qu'ils prennent et les responsabilités qu'ils ont, ne sont pas suffisamment rémunérées, certains gagnant moins que leurs propres salariés, finissent par décrocher. Plus de motivation, plus de création. C'est trop simple pour que nos énarques qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprises puissent le comprendre.
    Sans parler d'une crise des valeurs entrepreneuriales due uniquement à un discours de gauche surannée, qui fait que la réussite devienne suspecte, que les salariés soient exploités et que les partons soient des voyous en puissance. Il faut aussi ajouter l'instabilité fiscale qui fait que les patrons n'ont pas envient d'investir alors que le gouvernement est prêt à confectionner des lois rétroactives. Dans ces conditions, comment prévoir des investissements ?

    Curieux qui vous évoquiez les panneaux solaires. Dans un premier le gouvernement consent des avantages pour les particuliers qui se feront placer des panneaux solaires. EDF contractent avec ses particuliers, pendant que les entreprises mettent en formation leurs ouvriers.

    On s'aperçoit que les Chinois proposent des panneaux solaires moins chers que l'Europe refusent de taxer sur la pression des Allemands qui souhaitent conserver ses échanges avec la Chine. Résultat des courses, EDF trouve qu'elle rachète l’électricité ainsi fournie est trop chère et revient sur le prix d'achat ; l'Etat revient sur ses aides ; les entreprises qui se sont lancées dans l'aventure plongent grave et les ménages qui ont accepté des panneaux solaires, finissent pas les payer plein pot. Il n'est même pas sûr que dans 25 ans ils les auront amortis. Aujourd'hui, j'avoue que je ne sais plus ou en est cette histoire.
    Le système a dû changer puisque mes neveux qui sont dans la partie me disent que ça marche un peu mieux. Les aides de l'Etat ont dû se revoir à la hausse et EDF sommé de faire un effort pour que ce ne soit pas la bérézina. Mais on a frôlé la catastrophe. Ceci étant, nombre de PME ont dû mettre la clé sous la porte, j'en connais, et licencié.

    Les panneaux solaires : j'ai pris un exemple emblématique. 

    Mais bon, on a pris du retard alors qu'on était en tête du peloton : un copain de l' X a fait son projet d'étude sur une pompe solaire (qui alimentait un système d'hydratation ) en Casamance - pour des raisons d'ensoleillement. C'était aux environs de 77 --- le rapport est allé dormir à l' OCDE. Ce copain travaillait à EDF - peut-être y est-il encore maintenant ? 
    Donc les panneaux chinois pouvaient être évités et l'investissement des ménages rentable. 
    Moui les énarques pensent, d'après l'épouse de l'un d'eux ils jouent au Rubikub : ils malaxent les mêmes concepts sans en ajouter ni en retrancher -- je crois qu'on dit aussi faire du neuf avec du vieux. 

    En plus d'un faible revenu, les patrons des PME reçoivent la visite des inspecteurs -- tandis que les grands groupes semblent ignorés par l'inspection du travail - 
    Le gouvernement a oublié le pouvoir régalien de l' Etat : poser des questions, vérifier, sanctionner. 
    C'est décourageant pour les entrepreneurs et les PME.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 11:58

    maadim27 a écrit:

    C'est là son gros-gros défaut. 
    Quand on sait, en tant que simple civil, j'allais écrire simple sardine,  que c'est depuis une base située à des milliers de kms qu'on ajuste une cible... et que les drones assurent la maintenance. 
    Le côté sombre de la médaille, ce sont les licenciements et une perte de savoir et de savoir-faire....sèche. 

    Ceci dit aurait-il été possible de rendre le Rafale moins gourmand en essence ? 

    Il me semblait que l' Inde avait déjà retourné le contrat sans le signer...?... parfois, je ne sais plus où en sont les choses.

    Je ne saurai vous dire si le rafale aurait pu être moins gourmand en énergie. Je ne suis pas ingénieur aéronautique. Pas plus que je n'ai suivi les suites données au contrat avec l'Inde.
    Simplement, ce t avio avait peu de chance de connaître une réussite commerciale dans la mesure où Eurofighter Typhoon voyait le jour.

    J'ai trouvé cet article de la tribune qui devrait vous intéresser :

    A chaque fois que l'Eurofighter a été en compétition face au Rafale, c'est ce dernier qui l'a devancé. Même si cela n'a jamais été un gage de réussite au final pour l'avion tricolore. L'Inde confirme la prédominance du Rafale face à l'Eurofighter.

    "Dassault devrait fournir 126 Rafale à l'Inde
    Vente du Rafale aux Suisses : Dassault ne s'avoue pas vaincu
    Rafale et Eurofighter au coude à coude en Inde
    L'Eurofighter défie le Rafale aux Emirats arabes unis

    Face au Rafale, l'Eurofighter (BAE Systems, EADS et Finmeccanica) n'y arrive décidément pas… Car, en dépit de ses quelques succès à l'exportation (Autriche, Arabie saoudite), cet avion de combat a toujours été devancé par l'avion tricolore fabriqué par Dassault Aviation dans les compétitions auxquelles ils ont tous les deux participé. Ce qui donne un éclairage à la victoire du Rafale e en Inde, sélectionné par New Delhi pour entrer en négociations exclusives.
    C'était déjà le cas aux Pays-Bas début 2002 quand l'armée de l'air néerlandaise a évalué les appareils en compétition (85 avions de combat). Le F-35 de Lockheed Martin devançait très légèrement le Rafale (6,97 contre 6,95). En revanche, l'Eurofighter Typhoon se traînait loin derrière avec une note de 5,83. La même année, l'appareil fabriqué par le consortium européen était éliminé en Corée du sud dès la phase de présélection (short list) dans le cadre de l'appel d'offre "KF-X" portant sur l'acquisition de 40 avions de combat. L'armée de l'air sud-coréenne classait le Rafale premier des trois appareils évalués (F-15E de Boeing, Eurofighter) à l'issue des évaluations techniques, financières et des offsets (compensations). Au final, c'est Boeing qui avait remporté la compétition sur des critères exclusivement politiques."
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 11:59

    maadim27 a écrit:

    Les panneaux solaires : j'ai pris un exemple emblématique. 

    Mais bon, on a pris du retard alors qu'on était en tête du peloton : un copain de l' X a fait son projet d'étude sur une pompe solaire (qui alimentait un système d'hydratation ) en Casamance - pour des raisons d'ensoleillement. C'était aux environs de 77 --- le rapport est allé dormir à l' OCDE. Ce copain travaillait à EDF - peut-être y est-il encore maintenant ? 
    Donc les panneaux chinois pouvaient être évités et l'investissement des ménages rentable. 
    Moui les énarques pensent, d'après l'épouse de l'un d'eux ils jouent au Rubikub : ils malaxent les mêmes concepts sans en ajouter ni en retrancher -- je crois qu'on dit aussi faire du neuf avec du vieux. 

    En plus d'un faible revenu, les patrons des PME reçoivent la visite des inspecteurs -- tandis que les grands groupes semblent ignorés par l'inspection du travail - 
    Le gouvernement a oublié le pouvoir régalien de l' Etat : poser des questions, vérifier, sanctionner. 
    C'est décourageant pour les entrepreneurs et les PME.

    Nous sommes d'accord.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 12:15

    maadim27 a écrit:

    A l' Educ.Nat ce sont des acheteurs qui choisissent à partir d'un catalogue et du boniment des vendeurs ; comme ce n'est pas leur argent, ils achètent ce qui leur ferait plaisir. Et pas seulement les ordinateurs. L'argent part vite et en masse. 
    Et puis le monopole de l' enseignement est fortement concurrencé par un privé coté en bourse. L'offre n' a pas la même qualité, toutefois comme Mr le ministre a jeté presque tout l'argent à tous vents, il y a fort à parier que le privé s'en sortira mieux que l'institution. 

    Le libéralisme n'existerait que sur le papier ? Eh! pourquoi pas.

    En effet jusqu'à présent on peut dire cela. Mais le libéralisme a de toute façon besoin d'un cadre social. Le cas échéant nous en viendrions à ce que même l'Ancien Testament refusait : la loi du plus fort. L'ennemi du libéralisme, n'est pas le peuple, mais l'Etat. Pour fonctionner, le libéralisme a besoin d'un "peuple heureux". Montesquieu que je relis, ne dirait pas autre chose. Le libéralisme a besoin aussi de règles...Les mêmes qui définissent la liberté individuelle, à savoir : il doit s'arrêter là où il commence à nuire à autrui. Autrui en l'occurrence étant le plus faible.

    S'agissant des grandes entreprises, elles font, pour la plupart leur chiffres d'affaires ailleurs, là où elles installent leur siège social pour échapper à un impôt confiscatoire. Il faut un droit international pour que les citoyens aient le sentiment qu'il existe un droit national. le cas échéant, on a le sentiment que les lois nationales ne sont pas appliquées.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Dim 29 Déc - 14:13

    Flavius a écrit:

    En effet jusqu'à présent on peut dire cela. Mais le libéralisme a de toute façon besoin d'un cadre social. Le cas échéant nous en viendrions à ce que même l'Ancien Testament refusait : la loi du plus fort. L'ennemi du libéralisme, n'est pas le peuple, mais l'Etat. Pour fonctionner, le libéralisme a besoin d'un "peuple heureux". Montesquieu que je relis, ne dirait pas autre chose. Le libéralisme a besoin aussi de règles...Les mêmes qui définissent la liberté individuelle, à savoir : il doit s'arrêter là où il commence à nuire à autrui. Autrui en l'occurrence étant le plus faible.

    S'agissant des grandes entreprises, elles font, pour la plupart leur chiffres d'affaires ailleurs, là où elles installent leur siège social pour échapper à un impôt confiscatoire. Il faut un droit international pour que les citoyens aient le sentiment qu'il existe un droit national. le cas échéant, on a le sentiment que les lois nationales ne sont pas appliquées.

    Dans "Léviathan", Hobbes - qui à mon avis devait connaitre l' Ancien Testament - parle de la "guerre de tous contre tous" --> il faut un Etat. Et l 'Etat ne doit pas agir de façon arbitraire ; autrement dit, il faut des règles pour tous. 
    Pour l' Etat et pour le peuple. 

    En fait les "intérêts particuliers" pourraient être soumis aux mêmes lois que celles qui définissent, et parfois garantissent, les libertés individuelles. Ex. Messieurs les Assassins qui n'en font qu' à leur tête tout en jouant la leur, dirait A. Allais - ou un autre. 
    C'est cet aspect de la mondialisation qui est redouté : les grandes entreprises échapperaient aux lois communes et le pauvre pékin compenserait le laisser-aller de(s) Etats. On a vu l'indignation quand Mr Dépardiou est parti pour Néchin puis la Mordovie, en pleine région des goulags.... il a été bien inspiré, lui aussi ! 

    Le sentiment que les lois nationales ne sont pas appliquées ressurgit quand une femme voilée ou en foulard se propose pour accompagner les jeunes enfants. Les ministres voulaient que la loi soit appliquée stricto sensu mais le Conseil des sages a tranché, donnant raison à cette dame- 
    Alors à quoi sert la loi se demande dans sa Ford intérieure tout citoyen qui s'intéresse à l'actualité ? 

    Je crois que Bouygues a acheté son lopin de sable à Doha pour y installer ses bureaux, lui se contente de Neuilly pour sa résidence principale. 
    Or à Doha, personne ne paie d'impôt ! le "paradis" sur terre -- bémol, le prince se réserve le droit de visite pour vérifier la conformité des locaux....au coran !!! Mais ce doit être négociable. 
    Si ce n'est Doha, c'est pas loin. C'est dans la région. 

    Les Lumières du XVIII° siècle insistent sur le bonheur des peuples.. Une aspiration difficile à réaliser.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Dim 29 Déc - 14:23

    Flavius a écrit:

    Je ne saurai vous dire si le rafale aurait pu être moins gourmand en énergie. Je ne suis pas ingénieur aéronautique. Pas plus que je n'ai suivi les suites données au contrat avec l'Inde.
    Simplement, ce t avio avait peu de chance de connaître une réussite commerciale dans la mesure où Eurofighter Typhoon voyait le jour.

    J'ai trouvé cet article de la tribune qui devrait vous intéresser :

    A chaque fois que l'Eurofighter a été en compétition face au Rafale, c'est ce dernier qui l'a devancé. Même si cela n'a jamais été un gage de réussite au final pour l'avion tricolore. L'Inde confirme la prédominance du Rafale face à l'Eurofighter.

    "Dassault devrait fournir 126 Rafale à l'Inde
    Vente du Rafale aux Suisses : Dassault ne s'avoue pas vaincu
    Rafale et Eurofighter au coude à coude en Inde
    L'Eurofighter défie le Rafale aux Emirats arabes unis

    Face au Rafale, l'Eurofighter (BAE Systems, EADS et Finmeccanica) n'y arrive décidément pas… Car, en dépit de ses quelques succès à l'exportation (Autriche, Arabie saoudite), cet avion de combat a toujours été devancé par l'avion tricolore fabriqué par Dassault Aviation dans les compétitions auxquelles ils ont tous les deux participé. Ce qui donne un éclairage à la victoire du Rafale e en Inde, sélectionné par New Delhi pour entrer en négociations exclusives.
    C'était déjà le cas aux Pays-Bas début 2002 quand l'armée de l'air néerlandaise a évalué les appareils en compétition (85 avions de combat). Le F-35 de Lockheed Martin devançait très légèrement le Rafale (6,97 contre 6,95). En revanche, l'Eurofighter Typhoon se traînait loin derrière avec une note de 5,83. La même année, l'appareil fabriqué par le consortium européen était éliminé en Corée du sud dès la phase de présélection (short list) dans le cadre de l'appel d'offre "KF-X" portant sur l'acquisition de 40 avions de combat. L'armée de l'air sud-coréenne classait le Rafale premier des trois appareils évalués (F-15E de Boeing, Eurofighter) à l'issue des évaluations techniques, financières et des offsets (compensations). Au final, c'est Boeing qui avait remporté la compétition sur des critères exclusivement politiques."

    Très très intéressant cet article, merci Flavius !

    Il me semblait que l'avion avait été allégé pour réduire sa consommation - et là s'arrête tout ce que je sais sur le Rafale, n'étant pas ingénieur, loin de là ! 

    Forcément, au plan politique, Boeing est mieux positionné que ses concurrents ! Faire alliance avec les Américains 
    a du sens -- l' Europe doit faire ses preuves 
    bien que l'armée américaine trouve sa stratégie dans les interventions françaises, dit-on. 
    La Bataille d' Alger aurait inspiré les stratèges américains - et tout ça pour le panache . Faudrait que César réclame ce qui lui est dû !! Nan mais !
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 16:12

    maadim27 a écrit:

    Très très intéressant cet article, merci Flavius !

    Il me semblait que l'avion avait été allégé pour réduire sa consommation - et là s'arrête tout ce que je sais sur le Rafale, n'étant pas ingénieur, loin de là ! 

    Forcément, au plan politique, Boeing est mieux positionné que ses concurrents ! Faire alliance avec les Américains 
    a du sens -- l' Europe doit faire ses preuves 
    bien que l'armée américaine trouve sa stratégie dans les interventions françaises, dit-on. 
    La Bataille d' Alger aurait inspiré les stratèges américains - et tout ça pour le panache . Faudrait que César réclame ce qui lui est dû !! Nan mais !
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 16:14

    Flavius a écrit:

    reddite ergo quæ Cæsaris sunt Cæsari et quæ Dei sunt Deo 
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 16:17

    maadim27 a écrit:

    Dans "Léviathan", Hobbes - qui à mon avis devait connaitre l' Ancien Testament - parle de la "guerre de tous contre tous" --> il faut un Etat. Et l 'Etat ne doit pas agir de façon arbitraire ; autrement dit, il faut des règles pour tous. 
    Pour l' Etat et pour le peuple. 

    En fait les "intérêts particuliers" pourraient être soumis aux mêmes lois que celles qui définissent, et parfois garantissent, les libertés individuelles. Ex. Messieurs les Assassins qui n'en font qu' à leur tête tout en jouant la leur, dirait A. Allais - ou un autre. 
    C'est cet aspect de la mondialisation qui est redouté : les grandes entreprises échapperaient aux lois communes et le pauvre pékin compenserait le laisser-aller de(s) Etats. On a vu l'indignation quand Mr Dépardiou est parti pour Néchin puis la Mordovie, en pleine région des goulags.... il a été bien inspiré, lui aussi ! 

    Le sentiment que les lois nationales ne sont pas appliquées ressurgit quand une femme voilée ou en foulard se propose pour accompagner les jeunes enfants. Les ministres voulaient que la loi soit appliquée stricto sensu mais le Conseil des sages a tranché, donnant raison à cette dame- 
    Alors à quoi sert la loi se demande dans sa Ford intérieure tout citoyen qui s'intéresse à l'actualité ? 

    Je crois que Bouygues a acheté son lopin de sable à Doha pour y installer ses bureaux, lui se contente de Neuilly pour sa résidence principale. 
    Or à Doha, personne ne paie d'impôt ! le "paradis" sur terre -- bémol, le prince se réserve le droit de visite pour vérifier la conformité des locaux....au coran !!! Mais ce doit être négociable. 
    Si ce n'est Doha, c'est pas loin. C'est dans la région. 

    Les Lumières du XVIII° siècle insistent sur le bonheur des peuples.. Une aspiration difficile à réaliser.

    Tant que ce n'est pas un droit de cuissage...

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Dim 29 Déc - 16:37

    Flavius a écrit:


    reddite ergo quæ Cæsaris sunt Cæsari et quæ Dei sunt Deo 

      amen !!!!

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Dim 29 Déc - 18:29

    Flavius a écrit:


    Vous nous faites de l'anti entreprise primaire là ! Les entreprises ne font pas dans le social, mais dans le profit. Or ce profit doit bénéficier à tous.
    Vous savez je me considère plus comme un intellectuel, un universitaire, que comme le défenseur des entreprises. Mais ce qui m’intéresse, ce sont les affaires de la cité, au sens grec du terme. Pour que les citoyens de la cité puissent couvrir leurs besoins encore faut-il que les recettes de l'Etat entrent en caisse. Et pour que ces dernières permettent aux citoyens de se soigner, de rouler en sécurité sur des routes, que leurs enfants puissent s'éduquer, qu'une armée défendent leur territoire, que la police défende leur biens et leur personne, qu'une justice juge les coupables, etc, il faut que le secteur marchand et la consommation des ménages soient fleurissant.

    C'est à dire pour faire simple, il appartient à l'Etat de mettre en oeuvre les conditions optimales pour que ce secteur marchand puissent investir, exporter et recruter pour que les ménages puissent dépenser.
    Pour cela il faut aussi que les conditions nationales et internationales soient au rendez-vous. Comme elles ne le sont pas actuellement, c'est le moins qu'on puisse dire, il est urgent de faire les réformes structurelles nécessaires qui permettront de profiter de la relance. Ce n'est pas le cas non plus.

    S'agissant, de la restauration, le bilan n'est pas aussi négatif, même s'il était attendu plus. Certains établissements ont joué le jeux. D'autres non ! Mais rien n'empêchait l'Etat d'exercé des contrôles. Quand on consent une niche, il est tout à fait normal qu'on contrôle si cet argent à bien été là où il était destiné.

    Je reviendrai sur le reste. Mais pour l'heur la soupe est prête et mon épouse très impatiente.


    Effectivement, on attendait plus de la baisse de la TVA. Mais :
    certains restaurateurs ont augmenté les salaires plutôt que d'embaucher des nouveaux salariés,
    certains autres en ont profité pour mettre aux normes leur restaurant,
    les prix de certains plats à la carte ont quand même baissé, même sur certains menus,
    enfin, cela a aussi permis à des restaurateurs de ne pas licencier, c'est déjà pas mal.

    Maintenant, tout cela reste flou pour les consommateurs.
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Dim 29 Déc - 18:34

    Claire244 a écrit:


    Effectivement, on attendait plus de la baisse de la TVA. Mais :
    certains restaurateurs ont augmenté les salaires plutôt que d'embaucher des nouveaux salariés,
    certains autres en ont profité pour mettre aux normes leur restaurant,
    les prix de certains plats à la carte ont quand même baissé, même sur certains menus,
    enfin, cela a aussi permis à des restaurateurs de ne pas licencier, c'est déjà pas mal.

    Maintenant, tout cela reste flou pour les consommateurs.

    Parce qu'on n'explique pas la réalité aux gens. On veut faire synthétique pour aller vite. Mais les Français ont besoin qu'on leur dise la vérité, autrement que par des slogans ramassés et inaudibles.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 658
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 84
    Localisation : Paris

    Re: Humour et Politique

    Message par Vieux singe le Lun 30 Déc - 12:14

    Flavius a écrit:

    Parce qu'on n'explique pas la réalité aux gens. On veut faire synthétique pour aller vite. Mais les Français ont besoin qu'on leur dise la vérité, autrement que par des slogans ramassés et inaudibles.

    C'est vrai que en matière économique notamment, la pédagogie n'est pas "vendable"
    -Pour les politiques d'abord parce que la diversité des "oreilles" polluées d'idéologies traditionnelles encore inscrites dans les cortex, offre plus de risques que de retours positifs.
    -Pour les médias aussi qui vendent plus facilement ce que les publics veulent entendre, et qui en outre, ont souvent des intérêts conjugués avec le ou les pouvoirs.

    Pour parler de la TVA, son effet sur le prix est évidemment aléatoire par principe car la formation du prix dépend de bien d'autres facteurs, selon les circonstances de la demande et des différentes activités amonts, fournisseurs, emplois, zone de chalandise, ….Certes l'effet "hausse de la TVA" est plus facilement visible que la baisse mais ce serait un peu long d'expliquer ça ici. Dans un vieux pays comme le nôtre, les inerties socio-culturelles demeurent considérables et aveuglent toute vision d'une réalité rampante dont les effets sont maintenant du quotidien.
    Le gouvernement actuel se noie dans toutes ces contradictions ce qui est pire encore que le précédent qui finissait par jouer aux apprentis sorciers.
    Quand la pathologie générale atteint une telle ampleur, la chirurgie mérite d'être envisagée mais les risques opératoires son
    Effectivement, on attendait plus de la baisse de la TVA. Mais :
    certains restaurateurs ont augmenté les salaires plutôt que d'embaucher des nouveaux salariés,
    certains autres en ont profité pour mettre aux normes leur restaurant,
    les prix de certains plats à la carte ont quand même baissé, même sur certains menus,
    enfin, cela a aussi permis à des restaurateurs de ne pas licencier, c'est déjà pas mal.

    Maintenant, tout cela reste flou pour les consommateurs. [/quote]

    Parce qu'on n'explique pas la réalité aux gens. On veut faire synthétique pour aller vite. Mais les Français ont besoin qu'on leur dise la vérité, autrement que par des slogans ramassés et inaudibles.[/quote]

    C'est vrai que en matière économique notamment, la pédagogie n'est pas "vendable"
    -Pour les politiques d'abord parce que la diversité des "oreilles" polluées d'idéologies traditionnelles encore inscrites dans les cortex, offre plus de risques que de retours positifs.
    -Pour les médias aussi qui vendent plus facilement ce que les publics veulent entendre, et qui en outre, ont souvent des intérêts conjugués avec le ou les pouvoirs.

    Pour parler de la TVA, son effet sur le prix est évidemment aléatoire par principe car la formation du prix dépend de bien d'autres facteurs, selon les circonstances de la demande et des différentes activités amonts, fournisseurs, emplois, zone de chalandise, ….Certes l'effet "hausse de la TVA" est plus facilement visible que la baisse mais ce serait un peu long d'expliquer ça ici. Dans un vieux pays comme le nôtre, les inerties socio-culturelles demeurent considérables et aveuglent toute vision d'une réalité rampante dont les effets sont maintenant du quotidien.
    Le gouvernement actuel se noie dans toutes ces contradictions ce qui est pire encore que le précédent qui finissait par jouer aux apprentis sorciers.
    Quand la pathologie générale atteint une telle ampleur, la chirurgie mérite d'être envisagée mais les risques opératoires sont toujours très grands, et le premier chirurgien qui s'y risque est souvent la première victime. L'histoire l'enseigne ou le masque, c'est selon!!
    Je viens juste de rentrer dans un parti politique pour voir comment ça vit la dedans, après avoir "tangenté", alimenté, observé, .. ces gens de tous poils et tous pays. De l'intérieur, ça me parait plus virtuel que réel, plus personnel que collectif, plus joueur que stratège, parfois chaleureux parfois souterrain, Bizarrement, j'y vois des parentés comportementales avec le monde des artistes. Peut être le coté précaire ressenti par tous ceux qui visent haut, au delà d'une vision plus sereine d'un quotidien mieux arrimé sur plein d'autres bonheurs adjacents
    Je vous glisse tout ça à la place d'une boite de chocolats. Un peu acide mais à vous d'y trouver le sucre? Ou le fiel ?
    Bonne année à tous et toutes
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 658
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 84
    Localisation : Paris

    RE

    Message par Vieux singe le Lun 30 Déc - 12:42

    Bizarre mon texte ci dessus
    L'alchimie des jours de fête?

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Lun 30 Déc - 13:35

    En matière d'économie, si l'on veut être pédagogue il faut faire simple !
    Les français sont parmi les plus incultes d'Europe en la matière.
    J'écoutais ce matin sur BFMTV le n° 2 du FN nous parler du programme économique de son parti et je l'ai trouvé à ce point terrifiant de bêtise que je me demande si ce n'est pas pour produire un effet comique.
    avatar
    Vieux singe



    Messages : 658
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 84
    Localisation : Paris

    Re: Humour et Politique

    Message par Vieux singe le Lun 30 Déc - 13:57

    jacot41 a écrit:En matière d'économie, si l'on veut être pédagogue il faut faire simple !
    Les français sont parmi les plus incultes d'Europe en la matière.
    J'écoutais ce matin sur BFMTV le n° 2 du FN nous parler du programme économique de son parti et je l'ai trouvé à ce point terrifiant de bêtise que je me demande si ce n'est pas pour produire un effet comique.

    Hélas non, l'économie, qui traite de la vitalité d'un système complexe, c'est un peu comme la médecine, qui traite d'un bonhomme, au moins aussi complexe à tous égards.
    C'est vrai qu'on simplifie plus facilement quand on n'y connait rien. Le FN est encore plus malin. Il pique les simplifications "primaires" que lui offrent les autres, et il en fait son fromage de tête. ça se vent encore mieux.

    La bonne manière de simplifier est d'expliquer, d'expliquer jusque dans les détails qu'on ne maitrise pas, qu'on n'identifie pas.
    Méfiez vous de ceux qui prétendent tout comprendre.
    C'est toujours chez les grands patrons de la médecine que j'ai rencontré l'aveu du "je ne sais pas". Il s'agissait de mon fils qui s'en est sorti sans qu'on ait su pourquoi.

    Invité
    Invité

    Re: Humour et Politique

    Message par Invité le Lun 30 Déc - 14:36

    jacot41 a écrit:En matière d'économie, si l'on veut être pédagogue il faut faire simple !
    Les français sont parmi les plus incultes d'Europe en la matière.
    J'écoutais ce matin sur BFMTV le n° 2 du FN nous parler du programme économique de son parti et je l'ai trouvé à ce point terrifiant de bêtise que je me demande si ce n'est pas pour produire un effet comique.
    J'ai peur que non. Sad
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: Humour et Politique

    Message par Flavius le Lun 30 Déc - 16:45

    Vieux singe a écrit:

    C'est vrai que en matière économique notamment, la pédagogie n'est pas "vendable"
    -Pour les politiques d'abord parce que la diversité des "oreilles" polluées d'idéologies traditionnelles encore inscrites dans les cortex, offre plus de risques que de retours positifs.
    -Pour les médias aussi qui vendent plus facilement ce que les publics veulent entendre, et qui en outre, ont souvent des intérêts conjugués avec le ou les pouvoirs.

    Pour parler de la TVA, son effet sur le prix est évidemment aléatoire par principe car la formation du prix dépend de bien d'autres facteurs, selon les circonstances de la demande et des différentes activités amonts, fournisseurs, emplois,  zone de chalandise, ….Certes l'effet "hausse de la TVA" est plus facilement visible que la baisse mais ce serait un peu long d'expliquer ça ici. Dans un vieux pays comme le nôtre, les inerties socio-culturelles demeurent considérables et aveuglent toute vision d'une réalité rampante dont les effets sont maintenant du quotidien.
    Le gouvernement actuel se noie dans toutes ces contradictions ce qui est pire encore que le précédent qui finissait par jouer aux apprentis sorciers.
    Quand la pathologie générale atteint une telle ampleur, la chirurgie mérite d'être envisagée mais les risques opératoires son
    Effectivement, on attendait plus de la baisse de la TVA. Mais :
    certains restaurateurs ont augmenté les salaires plutôt que d'embaucher des nouveaux salariés,
    certains autres en ont profité pour mettre aux normes leur restaurant,
    les prix de certains plats à la carte ont quand même baissé, même sur certains menus,
    enfin, cela a aussi permis à des restaurateurs de ne pas licencier, c'est déjà pas mal.

    Maintenant, tout cela reste flou pour les consommateurs.


    C'est une expérience à faire. Vous y apprendrez selon moi beaucoup et parfois vous serez surpris de certains décalages, notamment entre le discours et les actes . Mais aussi des volontés bisées par les réalités. Pour autant, le constat parfois d'impuissance est frustrant. Les militants ont cette grâce qui les conduit inexorablement à la foi, à des certitudes. Foi qui recèle tous les dangers. Il faut pouvoir prendre le recul nécessaire pour être constructif et juger.
    Par contre, je n'ai jamais cru, et je parle d'expérience, qu'on pouvait plus facilement changer les choses de l'intérieur que de l'extérieur. C'est une douce illusion. Si les caciques sont des politiques expérimentés, alors ils se sont par avance organisés pour tout verrouiller. Et là on devient un Don Quichotte errant.

    Contenu sponsorisé

    Re: Humour et Politique

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 12:13