Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Suite.....

    Partagez

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Mar 6 Mar 2018 - 22:32


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 11 Mar 2018 - 9:09

    Bon dimanche les musicoologistes C'est pas moi


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 16 Mar 2018 - 16:57




     

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 16 Mar 2018 - 17:08

    Yelena Nikoghosyan devenue Elena Yerevan,  ( Yerevan est la ville d'Arménie où elle est née ).




    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 16 Mar 2018 - 17:12


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Mar 20 Mar 2018 - 22:33

    Probablement la meilleure version cinématographique...  



    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Mer 21 Mar 2018 - 12:21

    BOCCHERINI - Fandango (arr. for symphony orch.)


    La vidéo est en fait un extrait du ballet de Tchaikovsky "le Lac  des Cygnes": cf ci-dessous...


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Lun 26 Mar 2018 - 18:01




    Une bourré quelqu'un ??? en forme


    .

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 30 Mar 2018 - 8:08




    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Sam 31 Mar 2018 - 8:54

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    ..

    ..

    La musique à base d’intelligence artificielle débarque - AFP / Yoshikazu Tsuno

    La musique à base d’intelligence artificielle (IA), longtemps cantonnée aux laboratoires, débarque sur les plateformes de streaming, les jeux vidéo et bientôt au cinéma, emmenée par une poignée de visionnaires.
    Si dès les années 1970 le compositeur Pierre Boulez avait exploré cette idée avec les chercheurs de l’Ircam, l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique qu’il a fondé, c’est aujourd’hui que les premiers morceaux parviennent aux oreilles du grand public.

    La start-up luxembourgeoise Aiva a sorti ainsi en 2016 « Genesis », un premier album de musique symphonique fondé sur l’apprentissage profond (le deep learning).


    « On a un algorithme, qu’on a nourri de musique classique, Bach, Beethoven, Mozart. A partir de ces 20.000 partitions, Aiva va se faire une idée de ce qu’est la musique, va effectuer une modélisation mathématique de ce style. Et ensuite on lui demande d’écrire des oeuvres originales » avec des critères précis, durée, tonalité, style etc…, explique à Arnaud Decker, directeur marketing d’Aiva.

    Mais ce sont des musiciens bien humains qui valident les morceaux créés par des algorithmes, ou les rejettent.

    Aiva a aussi composé l’an dernier un morceau pour la fête nationale du Luxembourg. Cette commande du gouvernement a été interprétée par 150 musiciens et 80 choristes, une première pour un morceau généré par une intelligence artificielle, non sans créer quelques remous dans le Grand Duché.

    « Notre ambition n’est pas de remplacer les humains, on veut composer de la musique pour les domaines où les humains ne peuvent pas le faire », les jeux vidéos qui ont besoin de centaines d’heures de musique, le cinéma, des vidéos ou les publicités qui ont des délais de production très courts, explique Pierre Barreau, co-créateur de la start-up.

    Grand potentiel pour le jeu vidéo
    Et les commandes se multiplient pour la jeune pousse: Aiva a ainsi composé un morceau pour une conférence de Nvidia, géant américain des cartes graphiques, séduit par sa technologie. Et elle a produit la première bande son pour jeu vidéo composée par intelligence artificielle : le thème principal du jeu « Pixelfield – Battle Royale ».

    L’éditeur Ubisoft, bien conscient du potentiel de l’intelligence artificielle pour le jeu vidéo, a de son côté sélectionné Hexachords dans son écurie de start-ups incubées à Station F à Paris.

    Cette start-up travaille sur un logiciel, l’ »Orb Composer » destiné à aider les compositeurs de musique dans leur processus de création.

    C’est aussi une étroite collaboration entre artistes, comme Stromae ou Kiesza, et intelligence artificielle, qui était à la base de l’album « Hello World » sorti en janvier sur plusieurs plateformes dont Spotify.

    Cet album a été conçu comme une mise en pratique d’un projet de recherche scientifique baptisé « Flow Machines » initié par Sony.

    « On dit sur quel type de morceau on veut travailler: années 60, style capverdien etc, on nourrit la machine et dans une deuxième étape on demande à la machine de générer une partition », a expliqué François Pachet, ancien directeur du Computer science laboratory (CSL) de Sony, et qui a rejoint Spotify l’an dernier.

    « La machine suggère des choses et l’artiste est le curator ». Mais « pour faire un morceau vraiment intéressant il faut qu’il y ait une intention, y mettre de l’émotion. La machine sera pendant longtemps incapable de le faire », note-t-il.


    L’expérience a convaincu Stromae: « c’est le même passage qu’entre la musique organique et la musique électronique. C’est ouf, c’est sûr que demain on fera tous de la musique comme ça! », s’exclame-t-il dans une vidéo de présentation du projet.

    « Quelques artistes étaient réticents, mais ça s’est conclu par un enthousiasme. C’est un nouvel outil révolutionnaire pour la composition », confirme Benoît Carré, alias Skygge, membre de l’équipe qui a recruté les musiciens pour ce projet.

    La chanteuse folk canadienne Kyrie Kristmanson a, elle, été intriguée par sa collaboration avec la machine: « On sent que ce sont des morceaux qui n’ont pas été pensés par des cerveaux humains ». D’ailleurs certaines mélodies proposées dépassent les capacités vocales humaines, explique-t-elle.

    La production de musique à base d’IA devrait rapidement se démocratiser. Autres géants technologiques présents sur le créneau des « logiciels musiciens », outre Sony, Google Magenta ou Watson Beat d’IBM s’essaient aussi à la composition.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 1 Avr 2018 - 8:30




                  

        
        
                                               

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 1 Avr 2018 - 14:16

    - As-tu été voir "les Noces de Figaro"?  Smile
    - Non, mais je vais leur envoyer des fleurs. Timide

    ...


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Lun 2 Avr 2018 - 8:45




    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Lun 2 Avr 2018 - 17:54

    .....Toutes les cloches ne sont pas retournées à Rome  Very Happy 





    ...

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Jeu 5 Avr 2018 - 18:28

    De la bande son du film "Le Piano" ...









    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 13 Avr 2018 - 18:52



    Le Concerto de Varsovie une courte œuvre pour piano et orchestre de Richard Addinsell, écrite pour le film britannique de 1941 Dangerous Moonlight (en), traitant de la lutte des Polonais contre l'invasion nazie en 1939. ..... Il est devenu très populaire en Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale....Le concerto est écrit à l'imitation du style de Serge Rachmaninoff. (Wikipedia )




    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 13 Avr 2018 - 18:55


    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 15 Avr 2018 - 8:14

    Jean-Claude Malgoire, hautboïste et chef d’orchestre, est mort: il fut un pionnier de la musique ancienne.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Suite.....

    Message par clymene3 le Dim 15 Avr 2018 - 10:34

    R.I.P. sweat

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 15 Avr 2018 - 12:09

    clymene3 a écrit:R.I.P.  sweat

     D"autant plus que le monde qu'il laisse derrière lui est plutôt déconcertant.... Sorry
    .
    .

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 20 Avr 2018 - 11:31

    Clément Rosset articulait sa philosophie autour de deux idées : celle du tragique et celle du double.
    Il est mort le 28 mars, à Paris, à l'âge de 78 ans. (Wikipédia)

    Et il n'aimait pas Beethoven... Shocked




    Timide

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 22 Avr 2018 - 19:39

    Amazing Maze: 
    Elle sort son album de piano à 103 ans ! 

    Paris XVe, le 6 avril. Colette Maze, âgée de 103 ans, Colette Maze a commencé à enregistrer des disques en 1990. LP/Philippe Labrosse


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    ...



    Mère du réalisateur Fabrice Maze, Colette est l'interprète de deux CD audio de la série « Colette Maze joue Debussy », (cahiers 1 et cahier 2 des Préludes) édités par Seven Zik.

    Née en 1914, elle a débuté le piano à l'âge de 5 ans en reproduisant fidèlement sur le clavier les ritournelles que des enfants jouaient sur un piano situé dans l'appartement au-dessus de chez elle. Issue d'une famille de la haute bourgeoisie parisienne, son père était industriel et sa mère se consacrait davantage à ses animaux qu'à son éducation. « Seule ma grand-mère, Claire Saulnier, jouait du piano. J'ai donc été élevée par des nourrices et j'ai eu de très mauvais professeurs de piano. Je suis heureusement entrée à 15 ans à l'Ecole Normale et c'est Alfred Cortot qui m'a placé dans la classe de Jeanne Blancard. J'étais comblée par la qualité de ces pédagogues remarquables et prestigieux : Nadia Boulanger comme professeur pour l'histoire de la musique et Alfred Cortot pour les cours d'interprétation ! Il nous disait : "Il faut que la musique fasse jaillir du feu de l'esprit et pas seulement des étincelles du clavier."

    D'où vient cette passion pour Debussy ?
    Enfant, je jouais avec enchantement les Children's corner, cela correspondait à ma sensibilité profonde et j'ai interprété Debussy pendant toute ma vie. Debussy mêle la sensualité et la spiritualité et il transcende l'émotion vers la méditation. Il disait : « La musique n'est pas la reproduction exacte de la nature mais plutôt un mystérieux accord entre la nature et notre imagination. » Cortot insistait sur cette originalité, sur la recherche de la couleur et du timbre particulier à donner à chaque voix. Tout cela était inconnu dans l'art du piano avant Debussy. Les Préludes de Debussy, par exemple, ne peuvent se rapprocher d'une forme classique, ils ont tous un caractère d'improvisation. Je vais vous raconter une anecdote révélatrice de cet esprit. Alors que Debussy venait de mourir, Cortot devait interpréter en concert ses 24 préludes. Pour se rassurer, il décida de les jouer à la femme du compositeur. Après l'exécution, elle tomba en larmes dans les bras du pianiste, littéralement bouleversée, ne trouvant plus ses mots pour exprimer son émotion et sa reconnaissance. C'est alors que Cortot, pour sortir de cette situation qui l'embarrassait, se tourna vers Chouchou, la fille de Debussy, qui était encore une enfant, et lui demanda : « C'est ainsi que jouait votre papa ? » Après un moment de réflexion, Chouchou répliqua simplement : « Non, IL ECOUTAIT plus. » Alors voilà, disons que j'ai appris au fil des années à écouter plus...

    Le mot de la fin ?
    J'aime beaucoup cette pensée de Debussy : « N'écoutez les conseils de personne sinon du vent qui passe et nous raconte l'histoire du monde. »

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 27 Avr 2018 - 23:16





    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Ven 27 Avr 2018 - 23:27


    Une des musiques de film les plus fidèles à l'esprit du scénariste, selon moi...



    . Smile

    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Dim 6 Mai 2018 - 23:33




    beced



    Messages : 17557
    Date d'inscription : 31/12/2013

    Re: Suite.....

    Message par beced le Jeu 10 Mai 2018 - 23:43




    Cool
    PS. Je crois que I.T. n'a rien écrit sur le 13ème mois.


    .


    Dernière édition par beced le Sam 2 Juin 2018 - 12:00, édité 1 fois

    Contenu sponsorisé

    Re: Suite.....

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 4:08