Grâce à la participation improbable d’un réseau social, la famille de Yacub, 2 ans, a été mise en contact avec une association humanitaire israélienne avec l’aide d’un professeur d’anglais de Jalalabad et de ses connexions sur Facebook