Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    Topic des questions qu' on se pose

    Partagez

    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Jeu 17 Mai 2018 - 22:23

    Eh bé, ça rigole pas, avec la chef.
    Oui, j'aime bien discutailler un peu.
    C'est répréhensible ?
    avatar
    cristaline



    Messages : 6703
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par cristaline le Jeu 17 Mai 2018 - 22:29

    Une emmerdeuse qui sème la discorde partout où elle passe 

    Au nom de quoi devrait-on se la coltiner à tout prix ?....
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Jeu 17 Mai 2018 - 22:29

    La discorde, allons bon !
    Un pour tous, tous pour un !
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Jeu 17 Mai 2018 - 22:32

    Tu devrais regarder Unforgotten, c'est pas mal du tout.
    Au fait, tu te rappelles que tu as dit que m'ignorer était un bon système ?
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Ven 18 Mai 2018 - 1:56

    Ymar a écrit:

    Bon je me base sur vos 600 kms de route, au bout de 100/150 vous sentez un tirage sur la route, paf un pneu à plat, hop le compresseur de secours ou la bombe,
    et plaf 20/30 après rebelotte, il y a bien un moment où il faut changer la roue et là " Super PA " sait faire malgré ses ongles courts mais soignés! rire
    Une fois ça m'est arrivé ici mais je ne sais pas pourquoi   deux automobilistes se sont arrêtés pour m'aider alors que j'avais déjà posé le cric
    et déboulonné la roue... benji
    Comme je l’ai indiqué, c’est en descendant de l’hôtel que je me suis aperçu que le pneu était dégonflé. J’explique la scène, quand le dépanneur arrive et change la roue pour la roue de secours.
    En fait, je m’aperçois que le terme « éclaté » ne convient pas. Le trou dans le pneu était suffisamment petit pour mettre la nuit à se dégonfler.

    Mais il est vrai que les gens ici sont très serviables.
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Ven 18 Mai 2018 - 3:07

    Nous sommes aujourd’hui pour 3 nuits à San-Diego.
    Nous avons parcouru près de 300 km depuis notre départ de Barstow. Une journée qui a bien commencée. Mme Flavius va une fois encore prépayer la gazoline. Au bout de 20’, m’impatientant de ne pas la voir, je gare la voiture et m’engage à l’intérieur de la station. Et là, je la vois toute  souriante, discuter avec la gérante, qui semble aussi l’apprécier ; sans se préoccuper, ni de moi qui l’attend, ni des gens qui commencent à s’accumuler à la caisse. M’apercevant, elle abrège, car ma mine en dit long sur mon état d’esprit.

    - Alors non seulement tu refuses de conduire, mais en plus tu prends ton temps ! 
    - Et alors, je n’ai pas le droit d’être amène avec les gens ?
    - amène, amène, oui. Et pourquoi étais-tu si amène avec cette personne que tu ne connais pas ?
    - Ben elle m’expliquait qu’elle adorait mes lunettes ; où je me les étais faites faire, etc. Enfin des histoires de femmes auxquelles tu ne comprends rien.
    - Elle peut les trouver belles au prix qu’elles m’ont coûté !
    - Et là, elle me sort en rigolant : Allez Flavius le radinus, reprend le volant et soit plus aimable.

    J’ai donc obtempéré ! Nous avons serpenté à travers les montagnes, les vallons, une végétation plus verte, des cactus, sous une chaleur écrasante. Nous avons pu aussi apercevoir des milliers têtes de bétail et des élevages de lamas. Nous avons vu bien des habitations à l’intérieur de parcs gardiennés. Des drapeaux américains en pagaille flanqués sur le devant des habitations, peu d’éoliennes, mais des panneaux solaires alignés dans les champs et le toits des ranchs. Que de 4X4, de  pickup, de ranchs, et puis depuis Barstow ! ça sent le Mexique. Les latinos sont bien implantés un peu partout aux USA, mais plus particulièrement en Californie, au point qu’ils existent des chaînes hispaniques à la télé. Beaucoup d’Américains se sont mis à l’espagnol. Bien des avenues, des quartiers, des commerces portent des noms espagnols. Pas mal d’hôtels et de commerces sont exploités par des latinos.
    Aujourd’hui, j’ai même vu un énorme camping-car, traîner un 4x4. Mais tous leurs propriétaires ne sont pas en vacance. Bien des ouvriers, saisonniers ou non, se déplacent là où se trouve le boulot. Il est donc plus pratique pour eux de vivre ainsi dans leur camping-car ou dans un mobile-home.

    Les américains sont décidément assez prudents lorsqu’ils prennent la route. Les vitesses sont limitées au maximum à 65 miles/h. Et ils laissent un grand écart avec les véhicules qui les précèdent. Pas comme en France où l’on a souvent un petit nerveux qui vous colle au cul, pour vous montrer que vous ne roulez pas assez vite. On peut dire qu’ils n’ont pas une conduite agressive.

    Ayant fait quelques séjours à New-York, je n’avais pas appréhendé l’Amérique dans son gigantisme. On trouve parfois les Américains exubérants. Mais il faut les voir à l’aune de leur espace naturel, qui est des plus variées et des plus gigantesques.
    Les distances sont affreusement grandes. Je sais ce sont des lieux communs. Mais comment les éviter ?
    Notre arrivée à l’hôtel s’est néanmoins faite sous les nuages. Pas grave. Ça me permet de vous donner de nos nouvelles. Nous commençons la visite de la ville demain.
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2085
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Arlequine le Ven 18 Mai 2018 - 10:29

    cristaline a écrit:Pour les administrateurs de ce forum : vous avez là une parfaite illustration de ce qui nous a fait hurler quand on l’a vue débarquer

    Une emmerdeuse à embrouilles qui adore se chamailler avec tout le monde

    Une bonne femme querelleuse qui ne cherche qu’à provoquer, discutailler, ferrailler...

    Faudra t-il le répéter encore et encore ??? Dans ce cas, tu peux compter sur moi !!!
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2085
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Arlequine le Ven 18 Mai 2018 - 10:34

    Flavius a écrit:Nous sommes aujourd’hui pour 3 nuits à San-Diego.
    Nous avons parcouru près de 300 km depuis notre départ de Barstow. Une journée qui a bien commencée. Mme Flavius va une fois encore prépayer la gazoline. Au bout de 20’, m’impatientant de ne pas la voir, je gare la voiture et m’engage à l’intérieur de la station. Et là, je la vois toute  souriante, discuter avec la gérante, qui semble aussi l’apprécier ; sans se préoccuper, ni de moi qui l’attend, ni des gens qui commencent à s’accumuler à la caisse. M’apercevant, elle abrège, car ma mine en dit long sur mon état d’esprit.

    - Alors non seulement tu refuses de conduire, mais en plus tu prends ton temps ! 
    - Et alors, je n’ai pas le droit d’être amène avec les gens ?
    - amène, amène, oui. Et pourquoi étais-tu si amène avec cette personne que tu ne connais pas ?
    - Ben elle m’expliquait qu’elle adorait mes lunettes ; où je me les étais faites faire, etc. Enfin des histoires de femmes auxquelles tu ne comprends rien.
    - Elle peut les trouver belles au prix qu’elles m’ont coûté !
    - Et là, elle me sort en rigolant : Allez Flavius le radinus, reprend le volant et soit plus aimable.

    J’ai donc obtempéré ! Nous avons serpenté à travers les montagnes, les vallons, une végétation plus verte, des cactus, sous une chaleur écrasante. Nous avons pu aussi apercevoir des milliers têtes de bétail et des élevages de lamas. Nous avons vu bien des habitations à l’intérieur de parcs gardiennés. Des drapeaux américains en pagaille flanqués sur le devant des habitations, peu d’éoliennes, mais des panneaux solaires alignés dans les champs et le toits des ranchs. Que de 4X4, de  pickup, de ranchs, et puis depuis Barstow ! ça sent le Mexique. Les latinos sont bien implantés un peu partout aux USA, mais plus particulièrement en Californie, au point qu’ils existent des chaînes hispaniques à la télé. Beaucoup d’Américains se sont mis à l’espagnol. Bien des avenues, des quartiers, des commerces portent des noms espagnols. Pas mal d’hôtels et de commerces sont exploités par des latinos.
    Aujourd’hui, j’ai même vu un énorme camping-car, traîner un 4x4. Mais tous leurs propriétaires ne sont pas en vacance. Bien des ouvriers, saisonniers ou non, se déplacent là où se trouve le boulot. Il est donc plus pratique pour eux de vivre ainsi dans leur camping-car ou dans un mobile-home.

    Les américains sont décidément assez prudents lorsqu’ils prennent la route. Les vitesses sont limitées au maximum à 65 miles/h. Et ils laissent un grand écart avec les véhicules qui les précèdent. Pas comme en France où l’on a souvent un petit nerveux qui vous colle au cul, pour vous montrer que vous ne roulez pas assez vite. On peut dire qu’ils n’ont pas une conduite agressive.


    Ayant fait quelques séjours à New-York, je n’avais pas appréhendé l’Amérique dans son gigantisme. On trouve parfois les Américains exubérants. Mais il faut les voir à l’aune de leur espace naturel, qui est des plus variées et des plus gigantesques.
    Les distances sont affreusement grandes. Je sais ce sont des lieux communs. Mais comment les éviter ?
    Notre arrivée à l’hôtel s’est néanmoins faite sous les nuages. Pas grave. Ça me permet de vous donner de nos nouvelles. Nous commençons la visite de la ville demain.

    Mais c'est bien tout cela, Flavius, on apprend à vous connaitre, sous un jour un peu particulier !rire vous "radin" ??? Ah !!! bon !!!!
    On devrait prendre exemple sur eux pour la conduite, parce qu'ici, les fous au volant , on ne connait que trop hélas !!
    sympa comme toujours ce petit récit, surtout quand on entend parler de Mme Flavius
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Ven 18 Mai 2018 - 10:55



    En cherchant sur internet, j'ai appris qu'il existait, sûrement à une bien moindre échelle, des élevages de lamas en France.
    Le gigantisme, oui, c'est impressionnant, on pense à Pascal.
    avatar
    Moiself



    Messages : 12333
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 100

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Moiself le Ven 18 Mai 2018 - 13:36

    clymene3 a écrit:

    En cherchant sur internet, j'ai appris qu'il existait, sûrement à une bien moindre échelle, des élevages de lamas en France.
    Le gigantisme, oui, c'est impressionnant, on pense à Pascal.
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Ven 18 Mai 2018 - 13:51

    Je parlais de Blaise Pascal, bien sûr, et c'était un peu en réponse au post de Flavius qui se préoccupait de la déculturation de la France.
    Ça fiche quand même un peu la trouille que les gens vous disent que "vous faites ch.." avec les citations d'auteurs.
    Moi, tout m'intéresse, j'ai adoré le post sur le glaçage des viennoiseries en Moselle.
    Et je ne persifle pas.
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Ven 18 Mai 2018 - 17:23

    Arlequine a écrit:

    Mais c'est bien tout cela, Flavius, on apprend à vous connaitre, sous un jour un peu particulier !rire vous "radin" ??? Ah !!! bon !!!!
    On devrait prendre exemple sur eux pour la conduite, parce qu'ici, les fous au volant , on ne connait que trop hélas !!
    sympa comme toujours ce petit récit, surtout quand on entend parler de Mme Flavius
    Je comprends que ce qui dit de moi Mme flavius vous soit plaisant. Cependant, quand elle me traite de radin, vous n’estes pas forcée de la croire. Elle n’ a jamais fait la différence entre, être économe et radin, comme elle refuse de faire la différence entre le nécessaire et le superfaitatoire. Mais bon , pour vivre agréablement, il faut un peu des deux. 

    Oui, leur conduite est bien étonnante et bien éloignée à ce que l’on voit dans les films américains.


    Dernière édition par Flavius le Ven 18 Mai 2018 - 18:51, édité 2 fois
    avatar
    cristaline



    Messages : 6703
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par cristaline le Ven 18 Mai 2018 - 18:01

    A l'instant tombe l'info d'une nouvelle fusillade dans un lycée au Texas ; c'est quand même un vrai fléau, ce truc des armes, heureusement qu'on n'en est pas là en France ! 

    Girl flag
    avatar
    PandaCoinCoin



    Messages : 1109
    Date d'inscription : 08/08/2017

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par PandaCoinCoin le Ven 18 Mai 2018 - 21:57

    Flavius a écrit:Nous sommes aujourd’hui pour 3 nuits à San-Diego.
    Nous avons parcouru près de 300 km depuis notre départ de Barstow. Une journée qui a bien commencée. Mme Flavius va une fois encore prépayer la gazoline. Au bout de 20’, m’impatientant de ne pas la voir, je gare la voiture et m’engage à l’intérieur de la station. Et là, je la vois toute  souriante, discuter avec la gérante, qui semble aussi l’apprécier ; sans se préoccuper, ni de moi qui l’attend, ni des gens qui commencent à s’accumuler à la caisse. M’apercevant, elle abrège, car ma mine en dit long sur mon état d’esprit.

    - Alors non seulement tu refuses de conduire, mais en plus tu prends ton temps ! 
    - Et alors, je n’ai pas le droit d’être amène avec les gens ?
    - amène, amène, oui. Et pourquoi étais-tu si amène avec cette personne que tu ne connais pas ?
    - Ben elle m’expliquait qu’elle adorait mes lunettes ; où je me les étais faites faire, etc. Enfin des histoires de femmes auxquelles tu ne comprends rien.
    - Elle peut les trouver belles au prix qu’elles m’ont coûté !
    - Et là, elle me sort en rigolant : Allez Flavius le radinus, reprend le volant et soit plus aimable.

    J’ai donc obtempéré ! Nous avons serpenté à travers les montagnes, les vallons, une végétation plus verte, des cactus, sous une chaleur écrasante. Nous avons pu aussi apercevoir des milliers têtes de bétail et des élevages de lamas. Nous avons vu bien des habitations à l’intérieur de parcs gardiennés. Des drapeaux américains en pagaille flanqués sur le devant des habitations, peu d’éoliennes, mais des panneaux solaires alignés dans les champs et le toits des ranchs. Que de 4X4, de  pickup, de ranchs, et puis depuis Barstow ! ça sent le Mexique. Les latinos sont bien implantés un peu partout aux USA, mais plus particulièrement en Californie, au point qu’ils existent des chaînes hispaniques à la télé. Beaucoup d’Américains se sont mis à l’espagnol. Bien des avenues, des quartiers, des commerces portent des noms espagnols. Pas mal d’hôtels et de commerces sont exploités par des latinos.
    Aujourd’hui, j’ai même vu un énorme camping-car, traîner un 4x4. Mais tous leurs propriétaires ne sont pas en vacance. Bien des ouvriers, saisonniers ou non, se déplacent là où se trouve le boulot. Il est donc plus pratique pour eux de vivre ainsi dans leur camping-car ou dans un mobile-home.

    Les américains sont décidément assez prudents lorsqu’ils prennent la route. Les vitesses sont limitées au maximum à 65 miles/h. Et ils laissent un grand écart avec les véhicules qui les précèdent. Pas comme en France où l’on a souvent un petit nerveux qui vous colle au cul, pour vous montrer que vous ne roulez pas assez vite. On peut dire qu’ils n’ont pas une conduite agressive.

    Ayant fait quelques séjours à New-York, je n’avais pas appréhendé l’Amérique dans son gigantisme. On trouve parfois les Américains exubérants. Mais il faut les voir à l’aune de leur espace naturel, qui est des plus variées et des plus gigantesques.
    Les distances sont affreusement grandes. Je sais ce sont des lieux communs. Mais comment les éviter ?
    Notre arrivée à l’hôtel s’est néanmoins faite sous les nuages. Pas grave. Ça me permet de vous donner de nos nouvelles. Nous commençons la visite de la ville demain.
    warpcoil Y en a qui ont des camping car plus spacieux que beaucoup de maison. Sinon ta vu le sheriff desole
    avatar
    PandaCoinCoin



    Messages : 1109
    Date d'inscription : 08/08/2017

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par PandaCoinCoin le Ven 18 Mai 2018 - 22:10

    cristaline a écrit:A l'instant tombe l'info d'une nouvelle fusillade dans un lycée au Texas ; c'est quand même un vrai fléau, ce truc des armes, heureusement qu'on n'en est pas là en France ! 

    Girl flag
    sleeping rompfff encore un anti arme 

    warpcoil interdire les arme c est la facilité alors que les problème c est les personne et nos société qui fabrique des individu fou qui feront du mal par d autre moyen 

    Est ce que tu entends un témoins de jehova à ouvert le feu sur où un mormon où un amish où un melonite. ... C est souvent le cas de marginaux. Maintenant je suis ok qu' on interdise les armes au personne louche et dans les école ca devrait être interdit au moins de 21 ans déjà mais est ce que les gens qui sont honete et qui sont 99.9 % doivent payer pour les 0.1 %  desole  y en a qui disse oui d autre non d autre comme moi qui disse non mais qui faut des règle de sécurité plus encadrer. Entre l Europe où c est extrême d un coter et les états unis extrême de l autre est ce qui a pas un juste milieux. En Europe on interdit au gens honnête d avoir des arme mais tout les bandit sont armée et peuvent tuer en presque toute impunité et au états unis on laisse des gosse avoir des arme mais si s en sert mal il fini toute sa vie en prison où ce chope la peine de mort.
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Sam 19 Mai 2018 - 3:01

    PandaCoinCoin a écrit:
    warpcoil Y en a qui ont des camping car plus spacieux que beaucoup de maison. Sinon ta vu le sheriff desole
    J’ai en effet vu des shériffs et même un car de Marshalls qui conduisaient des prisonniers à la prison centrale.
    Ces camping-cars sot de véritables monuments. Et comme je l’ai indiqué, ils traînent aussi leur 4x4 derrière.


    Dernière édition par Flavius le Sam 19 Mai 2018 - 16:53, édité 1 fois
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Sam 19 Mai 2018 - 3:36

    Nous avons donc visité aujourd’hui San-Diego. La ville est étendue. Quelques buldings côtoient des habitations basses. Cette ville donne le sentiment d’être à dimension humaine. Elle est très agréable et les quartiers très variés. Bien entendu la culture hispanique domine. Nous sommes très près du Mexique. Les quartiers italien, coréen, chinois et bien sûr mexicain dans la Old Town, offrent un panel de curiosités ma foi interessantes. C’est curieux comme cette ville, avec ses différents quartiers et quelques rues, sa baie et son pont haut de 61 m et de 3407 m de long, ressemble à San-Francisco.
    Des bâteaux de guerre y stationnent et on peut contempler ces mastodontes. La ville est belle et moderne. Il y a vie culturelle intense.

    Puis, nous nous sommes rendus dans la Old Town où l’on peut trouver restaurants, des musées montrant des événements qui se sont produits au temps des attaques de diligences, diligences qui sont exposées avec bien des objets de l’époque. Ce quartier est une vraie boîtes à touristes. Mais les gens sont si gentils ! que vous achetiez ou non, vous avez le même sourire, le même service. Les gens d’ici ont le sens du commerce. Souvent en France, vous rentrez dans un magasin, vous avez le sentiment de déranger. On vous fait la gueule, on ne sait pas pourquoi. Nos touristes sont très mal accueillis. Effectivement, on peut comprendre que les américains, habitués à ce genre de service, peuvent avoir du mal à digérer la façon dont on les reçoit. Idem pour les chinois qui voyagent de plus en plus. On a le sentiment que les Américains sont heureux d’avoir des touristes qui les visitent. 
    Deux exemples : 
    - Vous prenez une consommation dans un saloon comme ça c’est produit aujourd’hui. Le gérant et le serveur sont passés nous voir trois fois pour nous demander s’il nous manquait rien et si ce que nous consommions était à notre convenance.
    - Deuxième exemple : lorsque. Vous montez dans le bus, normalement vous devez avoir l’appoint. Bien entendu, nous le savions, mais avions oublié de faire le nécessaire. Le chauffeur, voyant que je n’avais que 5 dollars, m’a demandé d’aller m’asseoir et m’a offert le voyage. À l’arrivée, je lui demande où prendre mon bus off and up. Comme c’était son heure d déjeuner, il nous a, tout en mangeant accompagné jusqu’à l’endroit ou nous devions le prendre. Du coup, devant autant de gentillesse, je lui ai donné les 5 dollars que j’avais conservés. Il Les a refusés. Alors je les lui ai mis dans sa main restée disponible. Il faut dire que le gars continuait de manger avec l’autre.
    - Encore un exemple. Nous reprenons le bus pour rentrer à l’hôtel. Je demande au chauffeur, ils sont tous en short là-bas, s’il s’arrête à notre hôtel. Il me dit oui et me réclame deux dollars 25 c. Je lui donne deux dollars et commence à chercher les 25 c. Il me demande d’où l’on vient ? Je lui dis de France. Et me dit de laisser tomber les 25 c. En France une telle attitude est plutôt rare.

    Bon trêve de louanges. Passons aux péripéties de Mme Flavius qui, si ça continue, va faire de l’ombre à Madonna et Céline Dion en signant des autographes. Nous rentrons dans une grande boutique de vêtements et de divers souvenirs pour gogos comme comme nous (en fait, j’exagère car les prix ne sont pas plus élevés qu’ailleurs). Et je vois mon épouse s’exalter devant tous les rayons, passant d’un étal à l’autre, avec l’agilité que seule une femme est capable quand elle voit des des chiffons multicolores. Et ça ne loupe pas, la voila en train de discutailler avec la patronne qui lui demande où elle a acheté sa veste de jean, parce qu’elle lui plaisait bien. Et la conversation n’en finit plus sur les franfeluches que l’on trouve en France et pas à San-Diego. Tiens me dit-elle, j’ai trouvé un super survêtement pour le sport. Il est vrai qu’il est d’une chouette couleur arc-en-ciel. Elle l’essaie. Qu’est-ce que tu en penses me demande-t-elle ? Je le trouve très bien. Et ma foi le prix est des plus raisonnable. Toute réjouie, elle me dit :-  Je le prends me dit-elle d’autorité. Bien, on se dirige donc vers la caisse où je me mets d’un coup à rigoler. Qu’as-tu me demande-t-elle ? Et je lui montre un porte-clé, représentant Trump assis, avec une mine bizarre. Bon pour deux dollars, je l’achète. Et ma femme de me dire : en effet, tu es au-dessus du superfaitatoire, comme tu l’as écrit sur le forum ! Elle ne me passe rien. À ce moment là récente copine de Mme Flavius retourne la miniature et se met aussi à rigoler. Plus de doute, M. Trump est en train de chier. Et nous éclatons de rire tous les trois.


    Sortis du magasin, ma femme m’embrasse. Pourquoi cet excès de tendresse tout à coup m’inquiétai-je ? Ben pour le cadeau ? Quel cadeau ? Et bien le survêtement qui te plaisait tant et que tu m’as offert. - Je n’en reviens pas. Mais à quoi te sers ta cagnotte ? - À me payer ce que tu me refuses. Et voila la mentalité de Mme Flavius. À  cette allure, nous serons ruinés d’ici à pas longtemps.
    Pour fêter cette entourloupe, nous nous offrons une glace, faite paraît-il, maison. Puis remontant jusqu’au bus, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai entrainé Flaviusette dans un bar, façon grand saloon et j’ai bu une bière, ce que je n’avais pas fait depuis plus de deux ans. Et vous savez quoi ? J’ai adoré l’endroit et ma bière...Mme Flavius aussi.
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Sam 19 Mai 2018 - 9:51

    Il faut plus qu'un survêt' et un porte-clefs avec Trump qui défèque pour se ruiner !
    avatar
    Ame lutine



    Messages : 3819
    Date d'inscription : 31/05/2017
    Age : 100
    Localisation : région des Gones !

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Ame lutine le Sam 19 Mai 2018 - 11:52

    Flavius a écrit:Nous avons donc visité aujourd’hui San-Diego. La ville est étendue. Quelques buldings côtoient des habitations basses. Cette ville donne le sentiment d’être à dimension humaine. Elle est très agréable et les quartiers très variés. Bien entendu la culture hispanique domine. Nous sommes très près du Mexique. Les quartiers italien, coréen, chinois et bien sûr mexicain dans la Old Town, offrent un panel de curiosités ma foi interessantes. C’est curieux comme cette ville, avec ses différents quartiers et quelques rues, sa baie et son pont haut de 61 m et de 3407 m de long, ressemble à San-Francisco.
    Des bâteaux de guerre y stationnent et on peut contempler ces mastodontes. La ville est belle et moderne. Il y a vie culturelle intense.

    Puis, nous nous sommes rendus dans la Old Town où l’on peut trouver restaurants, des musées montrant des événements qui se sont produits au temps des attaques de diligences, diligences qui sont exposées avec bien des objets de l’époque. Ce quartier est une vraie boîtes à touristes. Mais les gens sont si gentils ! que vous achetiez ou non, vous avez le même sourire, le même service. Les gens d’ici ont le sens du commerce. Souvent en France, vous rentrez dans un magasin, vous avez le sentiment de déranger. On vous fait la gueule, on ne sait pas pourquoi. Nos touristes sont très mal accueillis. Effectivement, on peut comprendre que les américains, habitués à ce genre de service, peuvent avoir du mal à digérer la façon dont on les reçoit. Idem pour les chinois qui voyagent de plus en plus. On a le sentiment que les Américains sont heureux d’avoir des touristes qui les visitent. 
    Deux exemples : 
    - Vous prenez une consommation dans un saloon comme ça c’est produit aujourd’hui. Le gérant et le serveur sont passés nous voir trois fois pour nous demander s’il nous manquait rien et si ce que nous consommions était à notre convenance.
    - Deuxième exemple : lorsque. Vous montez dans le bus, normalement vous devez avoir l’appoint. Bien entendu, nous le savions, mais avions oublié de faire le nécessaire. Le chauffeur, voyant que je n’avais que 5 dollars, m’a demandé d’aller m’asseoir et m’a offert le voyage. À l’arrivée, je lui demande où prendre mon bus off and up. Comme c’était son heure d déjeuner, il nous a, tout en mangeant accompagné jusqu’à l’endroit ou nous devions le prendre. Du coup, devant autant de gentillesse, je lui ai donné les 5 dollars que j’avais conservés. Il Les a refusés. Alors je les lui ai mis dans sa main restée disponible. Il faut dire que le gars continuait de manger avec l’autre.
    - Encore un exemple. Nous reprenons le bus pour rentrer à l’hôtel. Je demande au chauffeur, ils sont tous en short là-bas, s’il s’arrête à notre hôtel. Il me dit oui et me réclame deux dollars 25 c. Je lui donne deux dollars et commence à chercher les 25 c. Il me demande d’où l’on vient ? Je lui dis de France. Et me dit de laisser tomber les 25 c. En France une telle attitude est plutôt rare.

    Bon trêve de louanges. Passons aux péripéties de Mme Flavius qui, si ça continue, va faire de l’ombre à Madonna et Céline Dion en signant des autographes. Nous rentrons dans une grande boutique de vêtements et de divers souvenirs pour gogos comme comme nous (en fait, j’exagère car les prix ne sont pas plus élevés qu’ailleurs). Et je vois mon épouse s’exalter devant tous les rayons, passant d’un étal à l’autre, avec l’agilité que seule une femme est capable quand elle voit des des chiffons multicolores. Et ça ne loupe pas, la voila en train de discutailler avec la patronne qui lui demande où elle a acheté sa veste de jean, parce qu’elle lui plaisait bien. Et la conversation n’en finit plus sur les franfeluches que l’on trouve en France et pas à San-Diego. Tiens me dit-elle, j’ai trouvé un super survêtement pour le sport. Il est vrai qu’il est d’une chouette couleur arc-en-ciel. Elle l’essaie. Qu’est-ce que tu en penses me demande-t-elle ? Je le trouve très bien. Et ma foi le prix est des plus raisonnable. Toute réjouie, elle me dit :-  Je le prends me dit-elle d’autorité. Bien, on se dirige donc vers la caisse où je me mets d’un coup à rigoler. Qu’as-tu me demande-t-elle ? Et je lui montre un porte-clé, représentant Trump assis, avec une mine bizarre. Bon pour deux dollars, je l’achète. Et ma femme de me dire : en effet, tu es au-dessus du superfaitatoire, comme tu l’as écrit sur le forum ! Elle ne me passe rien. À ce moment là récente copine de Mme Flavius retourne la miniature et se met aussi à rigoler. Plus de doute, M. Trump est en train de chier. Et nous éclatons de rire tous les trois.


    Sortis du magasin, ma femme m’embrasse. Pourquoi cet excès de tendresse tout à coup m’inquiétai-je ? Ben pour le cadeau ? Quel cadeau ? Et bien le survêtement qui te plaisait tant et que tu m’as offert. - Je n’en reviens pas. Mais à quoi te sers ta cagnotte ? - À me payer ce que tu me refuses. Et voila la mentalité de Mme Flavius. À  cette allure, nous serons ruinés d’ici à pas longtemps.
    Pour fêter cette entourloupe, nous nous offrons une glace, faite paraît-il, maison. Puis remontant jusqu’au bus, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai entrainé Flaviusette dans un bar, façon grand saloon et j’ai bu une bière, ce que je n’avais pas fait depuis plus de deux ans. Et vous savez quoi ? J’ai adoré l’endroit et ma bière...Mme Flavius aussi. * 
    salut
    Ah les sous les sous !    rire

    * " J'ai adoré l'endroit et ma bière, et Madame Flavius " ?  
    ou " J'ai adoré l'endroit et ma bière, Madame Flavius également ? " 
    ça change tout n'est-ce pas ?    rire


    J'ai de plus en plus de sympathie pour Dame Flaviusette !   tape-cinq
    avatar
    clymene3



    Messages : 2967
    Date d'inscription : 28/12/2017
    Age : 99

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par clymene3 le Sam 19 Mai 2018 - 13:23

    Fayotte !!!!
    Tiens, ça doit t'être contagieux, c't'affaire !
    Un vrai virus !
    avatar
    Arlequine



    Messages : 2085
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 65
    Localisation : Metz

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Arlequine le Sam 19 Mai 2018 - 14:48

    Flavius a écrit:Nous avons donc visité aujourd’hui San-Diego. La ville est étendue. Quelques buldings côtoient des habitations basses. Cette ville donne le sentiment d’être à dimension humaine. Elle est très agréable et les quartiers très variés. Bien entendu la culture hispanique domine. Nous sommes très près du Mexique. Les quartiers italien, coréen, chinois et bien sûr mexicain dans la Old Town, offrent un panel de curiosités ma foi interessantes. C’est curieux comme cette ville, avec ses différents quartiers et quelques rues, sa baie et son pont haut de 61 m et de 3407 m de long, ressemble à San-Francisco.
    Des bâteaux de guerre y stationnent et on peut contempler ces mastodontes. La ville est belle et moderne. Il y a vie culturelle intense.

    Puis, nous nous sommes rendus dans la Old Town où l’on peut trouver restaurants, des musées montrant des événements qui se sont produits au temps des attaques de diligences, diligences qui sont exposées avec bien des objets de l’époque. Ce quartier est une vraie boîtes à touristes. Mais les gens sont si gentils ! que vous achetiez ou non, vous avez le même sourire, le même service. Les gens d’ici ont le sens du commerce. Souvent en France, vous rentrez dans un magasin, vous avez le sentiment de déranger. On vous fait la gueule, on ne sait pas pourquoi. Nos touristes sont très mal accueillis. Effectivement, on peut comprendre que les américains, habitués à ce genre de service, peuvent avoir du mal à digérer la façon dont on les reçoit. Idem pour les chinois qui voyagent de plus en plus. On a le sentiment que les Américains sont heureux d’avoir des touristes qui les visitent. 
    Deux exemples : 
    - Vous prenez une consommation dans un saloon comme ça c’est produit aujourd’hui. Le gérant et le serveur sont passés nous voir trois fois pour nous demander s’il nous manquait rien et si ce que nous consommions était à notre convenance.
    - Deuxième exemple : lorsque. Vous montez dans le bus, normalement vous devez avoir l’appoint. Bien entendu, nous le savions, mais avions oublié de faire le nécessaire. Le chauffeur, voyant que je n’avais que 5 dollars, m’a demandé d’aller m’asseoir et m’a offert le voyage. À l’arrivée, je lui demande où prendre mon bus off and up. Comme c’était son heure d déjeuner, il nous a, tout en mangeant accompagné jusqu’à l’endroit ou nous devions le prendre. Du coup, devant autant de gentillesse, je lui ai donné les 5 dollars que j’avais conservés. Il Les a refusés. Alors je les lui ai mis dans sa main restée disponible. Il faut dire que le gars continuait de manger avec l’autre.
    - Encore un exemple. Nous reprenons le bus pour rentrer à l’hôtel. Je demande au chauffeur, ils sont tous en short là-bas, s’il s’arrête à notre hôtel. Il me dit oui et me réclame deux dollars 25 c. Je lui donne deux dollars et commence à chercher les 25 c. Il me demande d’où l’on vient ? Je lui dis de France. Et me dit de laisser tomber les 25 c. En France une telle attitude est plutôt rare.

    Bon trêve de louanges. Passons aux péripéties de Mme Flavius qui, si ça continue, va faire de l’ombre à Madonna et Céline Dion en signant des autographes. Nous rentrons dans une grande boutique de vêtements et de divers souvenirs pour gogos comme comme nous (en fait, j’exagère car les prix ne sont pas plus élevés qu’ailleurs). Et je vois mon épouse s’exalter devant tous les rayons, passant d’un étal à l’autre, avec l’agilité que seule une femme est capable quand elle voit des des chiffons multicolores.

    Et ça ne loupe pas, la voila en train de discutailler avec la patronne qui lui demande où elle a acheté sa veste de jean, parce qu’elle lui plaisait bien. Et la conversation n’en finit plus sur les franfeluches que l’on trouve en France et pas à San-Diego. Tiens me dit-elle, j’ai trouvé un super survêtement pour le sport. Il est vrai qu’il est d’une chouette couleur arc-en-ciel. Elle l’essaie. Qu’est-ce que tu en penses me demande-t-elle ? Je le trouve très bien. Et ma foi le prix est des plus raisonnable. Toute réjouie, elle me dit :-  Je le prends me dit-elle d’autorité. Bien, on se dirige donc vers la caisse où je me mets d’un coup à rigoler. Qu’as-tu me demande-t-elle ? Et je lui montre un porte-clé, représentant Trump assis, avec une mine bizarre. Bon pour deux dollars, je l’achète. Et ma femme de me dire : en effet, tu es au-dessus du superfaitatoire, comme tu l’as écrit sur le forum ! Elle ne me passe rien. À ce moment là récente copine de Mme Flavius retourne la miniature et se met aussi à rigoler. Plus de doute, M. Trump est en train de chier. Et nous éclatons de rire tous les trois.

    Sortis du magasin, ma femme m’embrasse. Pourquoi cet excès de tendresse tout à coup m’inquiétai-je ? Ben pour le cadeau ? Quel cadeau ? Et bien le survêtement qui te plaisait tant et que tu m’as offert. - Je n’en reviens pas. Mais à quoi te sers ta cagnotte ? - À me payer ce que tu me refuses. Et voila la mentalité de Mme Flavius. À  cette allure, nous serons ruinés d’ici à pas longtemps.

    Pour fêter cette entourloupe, nous nous offrons une glace, faite paraît-il, maison. Puis remontant jusqu’au bus, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai entrainé Flaviusette dans un bar, façon grand saloon et j’ai bu une bière, ce que je n’avais pas fait depuis plus de deux ans. Et vous savez quoi ? J’ai adoré l’endroit et ma bière...Mme Flavius aussi.

    salut Flavius

    Tant de gentillesse et de compréhension, cela ne se voit PLUS en France, vous avez raison on peut le constater chaque jour.
    C'est super, votre femme n'arrête pas de se faire des copines, vous pourriez toujours y retourner un jour, elle ne sera pas "seule" rire il faut bien dire aussi qu'elle semble avoir de la répartie, n'est ce pas ??!!!

    SI, SI, laissez la venir sur le forum, cela peut s'avérer très intéressant, ma foi "why not" ???!!!

    Chaque jour nous apporte une de vos anecdotes à faire sourire, continuez à nous régaler et profitez
    avatar
    cristaline



    Messages : 6703
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par cristaline le Sam 19 Mai 2018 - 15:45

    Ce dernier épisode me réjouit au plus haut point ! Très drôle !! en forme 

    Concernant la gentillesse des Américains, c'est une chose qui m'avait frappée lors de mon premier voyage, en 74 ( après JC quand même ! ), quand nous sommes allées avec ma mère voir mon frère et sa famille qui habitaient au Nord de NY ; soit il pouvait nous accompagner, soit, nous étions toutes les deux à nous débrouiller ; c'était l'époque des robes en tissu indien, j'avais une robe dans les tons mauves, smockée, avec le bandana assorti dans les cheveux, et un collier en "haricots" assorti,  rire ; les gens m'arrêtaient dans la rue : French ? Ben oui, mais comment ils devinent ? J'ai vite compris que là-bas, la notion d'élégance était souvent absente, et que les femmes, comme dit précédemment, étaient assez obèses, du coup, on nous repérait très vite ; les femmes sortant avec les bigoudis sur la tête étaient assez fréquentes, ça ne les gênait pas !

    Mais ce qui nous a le plus surprises, c'est quand un homme d'affaires, avec son attaché-case, dans la rue, à Washington, nous a demandé où l'on voulait aller, et s'est détourné pour nous escorter ; avec un charmant sourire...

    Après, ma belle-soeur m'a dit que les relations se nouaient très facilement là-bas, et étaient simples, mais n'allaient jamais très loin après, ça restait superficiel
    Pour ma part, je n'ai jamais oublié leur voisin avocat, père d'une famille nombreuse, venant boire un verre, se déchaussant et posant ses pieds sur la table basse... Fou La simplicité, je vous dis !
    avatar
    Ymar



    Messages : 7822
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Ymar le Sam 19 Mai 2018 - 16:23

    Et oui Flavius l'Amérique du Nord n'est pas ce que partie des Français en pensent et qui devraient au passage ne pas se contenter des chiffres du tourisme annuel
    et déplorer le montant dépensé par les visiteurs mais plutôt axer sur le service et l'amabilité qui leur permettront de ne pas désavouer l'engouement qui existe.

    Ce ne sera pas pour cette année San Diego car nous n'avons prévu qu'une semaine sur Frisco à notre retour des îles en Août et Woody a déjà prévu 
    les escalades en ville, à pied!  rire
    Il me semble que San Diego est aussi un haut lieu de la voile... America's cup,...

      PA
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Sam 19 Mai 2018 - 16:25

    cristaline a écrit:Ce dernier épisode me réjouit au plus haut point ! Très drôle !! en forme 

    Concernant la gentillesse des Américains, c'est une chose qui m'avait frappée lors de mon premier voyage, en 74 ( après JC quand même ! ), quand nous sommes allées avec ma mère voir mon frère et sa famille qui habitaient au Nord de NY ; soit il pouvait nous accompagner, soit, nous étions toutes les deux à nous débrouiller ; c'était l'époque des robes en tissu indien, j'avais une robe dans les tons mauves, smockée, avec le bandana assorti dans les cheveux, et un collier en "haricots" assorti,  rire ; les gens m'arrêtaient dans la rue : French ? Ben oui, mais comment ils devinent ? J'ai vite compris que là-bas, la notion d'élégance était souvent absente, et que les femmes, comme dit précédemment, étaient assez obèses, du coup, on nous repérait très vite ; les femmes sortant avec les bigoudis sur la tête étaient assez fréquentes, ça ne les gênait pas !

    Mais ce qui nous a le plus surprises, c'est quand un homme d'affaires, avec son attaché-case, dans la rue, à Washington, nous a demandé où l'on voulait aller, et s'est détourné pour nous escorter ; avec un charmant sourire...

    Après, ma belle-soeur m'a dit que les relations se nouaient très facilement là-bas, et étaient simples, mais n'allaient jamais très loin après, ça restait superficiel
    Pour ma part, je n'ai jamais oublié leur voisin avocat, père d'une famille nombreuse, venant boire un verre, se déchaussant et posant ses pieds sur la table basse... Fou La simplicité, je vous dis !
    Vous décrivez très bien la réalité américaine que je constate aujourd’hui. A croire que de ce côté-là, rien a changé. Ils sont les mêmes. Curieusement, lors de mes séjours professionnels à Washington et New-York, même à Atlanta, je n’ai pas vu les choses de cette façon. Es circonstances étaient différentes. Mais j’ai toujours apprécié ces grands enfants, si responsables que sont nos alliés d’Outre-Atlantique.
    avatar
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 10981
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 21
    Localisation : Hérault

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Flavius le Sam 19 Mai 2018 - 16:35

    Ymar a écrit:Et oui Flavius l'Amérique du Nord n'est pas ce que partie des Français en pensent et qui devraient au passage ne pas se contenter des chiffres du tourisme annuel
    et déplorer le montant dépensé par les visiteurs mais plutôt axer sur le service et l'amabilité qui leur permettront de ne pas désavouer l'engouement qui existe.

    Ce ne sera pas pour cette année San Diego car nous n'avons prévu qu'une semaine sur Frisco à notre retour des îles en Août et Woody a déjà prévu 
    les escalades en ville, à pied!  rire
    Il me semble que San Diego est aussi un haut lieu de la voile... America's cup,...

      PA
    Là, question voile, je ne saurai dire. Par contre San -Diego est port militaire, c’est sûr.
    Question touristes, il paraîtrait que leur nombre a diminué depuis 2016. Pourtant nous croisons des cars entiers qui des déversent ici de touristes. Mais peut-être que la Californie attirent un peu plus. Nous entendons aussi pas mal de français discuter lors de nos visites et dans les halls d’hôtel.
    avatar
    Ymar



    Messages : 7822
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Ymar le Sam 19 Mai 2018 - 16:44

    Flavius a écrit:
    Là, question voile, je ne saurai dire. Par contre San -Diego est port militaire, c’est sûr.
    Question touristes, il paraîtrait que leur nombre a diminué depuis 2016. Pourtant nous croisons des cars entiers qui des déversent ici de touristes. Mais peut-être que la Californie attirent un peu plus. Nous entendons aussi pas mal de français discuter lors de nos visites et dans les halls d’hôtel.

    Oups, je me suis sans doute mal exprimée, je voulais dire que les Français devraient un peu s'inspirer de ces notions essentielles d'accueil que sont l'amabilité 
    et le service si ils veulent conserver leur rang au niveau tourisme.  Sorry

      PA

    Contenu sponsorisé

    Re: Topic des questions qu' on se pose

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018 - 9:41