Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

-33%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
67 € 100 €
Voir le deal

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Flavius le Mar 21 Jan 2014 - 23:16


    Un avion de Tsahal liquide avec précision un dangereux terroriste sur sa moto dans l’une des rues de GAZA

    Le Porte-parole de l’armée israélienne affirme que des avions israéliens ont attaqué il y a peu de temps une moto dans le nord de Gaza, qui transportait un militant du Jihad islamique du nom de Ahmed Saad qui a participé ces derniers jours dans le tir de roquettes vers l’État d’Israël et prévoyait également d’effectuer d’autres attaques sur les civils israéliens. Selon haradashot 2, cet homme est un des commandants du djihad Islamique.

    L’armée a agi pour retirer une imminente menace contre les citoyens d’Israël. Ahmed Saad etait fortement actif ces dernières semaines au sein de l’organisation terroriste du Jihad islamique dans la bande de Gaza. Saad était personnellement responsable de tirs de roquettes vers Ashkelon, ce jeudi 16 janvier 2014. Dans le passé, il a participé à d’autres attaques sur le territoire d’Israël .

    Saad a également participé à une attaque planifiée en mars 2012. Ces derniers jours, il a planifié des attaques vers l’état d’Israël.
    avatar
    Invité
    Invité

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Invité le Mer 22 Jan 2014 - 4:10

    Flavius a écrit:
    Un avion de Tsahal liquide avec précision un dangereux terroriste sur sa moto dans l’une des rues de GAZA

    Le Porte-parole de l’armée israélienne affirme que des avions israéliens ont attaqué il y a peu de temps une moto dans le nord de Gaza, qui transportait un militant du Jihad islamique du nom de Ahmed Saad qui a participé ces derniers jours dans le tir de roquettes vers l’État d’Israël et prévoyait également d’effectuer d’autres attaques sur les civils israéliens. Selon haradashot 2, cet homme est un des commandants du djihad Islamique.

    L’armée a agi pour retirer une imminente menace contre les citoyens d’Israël. Ahmed Saad etait fortement actif ces dernières semaines au sein de l’organisation terroriste du Jihad islamique dans la bande de Gaza. Saad était personnellement responsable de tirs de roquettes vers Ashkelon, ce jeudi 16 janvier 2014. Dans le passé, il a participé à d’autres attaques sur le territoire d’Israël .

    Saad a également participé à une attaque planifiée en mars 2012. Ces derniers jours, il a planifié des attaques vers l’état d’Israël.

    Que veulent Obama et Kerry diminuer la capacité d'Israel a se défendre ? la parlotte c'est bien joli , mais ça ne suffit pas !
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Flavius le Mer 22 Jan 2014 - 11:02

    anita 12 a écrit:

    Que veulent  Obama et Kerry diminuer la capacité  d'Israel a se défendre ? la parlotte c'est bien joli , mais ça ne suffit pas !



    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Monimage1389699853-e2bf7



    Téhéran dément le démantèlement de son programme, annoncé, tambour battant, par la Maison Blanche, lundi.



    Qu’est-ce qui peut expliquer le “coup de Gueule” de Moshé « Booguy » Ya’alon, le mardi 14, au sujet de John Kerry et de ses efforts désespérés pour vendre ses propositions inapplicables, tant aux Israéliens qu’aux Palestiniens, en matière de sécurité ? Faut-il voir ces discussions dans un cadre plus large, où Israël est maintenu à l’écart d’évolutions diplomatiques déterminantes pour sa sécurité, sur le plan régional ?

    Lorsqu’il a rencontré le Premier Ministre Netanyahu, lundi soir 13 janvier, le Vice-Président américain Joe Biden a refusé de le mettre au courant des détails des accords que les Américains prétendent avoir été obtenus, entre les six puissances mondiales et l’Iran, lors de pourparlers sur l’instauration de la première phase de l’Accord de Genève. Ceci est confirmé, tant par les sources de Debkafile à Washington qu’à Jérusalem. Il s’agit de la première fois que le Président Barack Obama pose son veto personnel à une note d’information à l’intention d’Israël, sur le contenu exact des négociations nucléaires internationales qu’il a lui-même instiguées – nonobstant ses promesses privées et publiques de « pleine transparence » offertes à Netanyahu.

    Ce goût prononcé du secret a soulevé bien des inquiétudes et la défiance de Jérusalem dans deux domaines :

    1. Cela dénote un brusque déclin dans les relations stratégiques entre l’Administration Obama et le Gouvernement Netanyahu et laisse Israël dans l’obscurité, sur un sujet d’intérêt vital pour sa sécurité.

    2. On suspecte fortement qu’il n’y a pas du tout la moindre instauration d’accord et que le Président américain, le Secrétaire d’Etat John Kerry et le Ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov répètent la même performance qu’ils ont réalisée il y a trois mois à Genève. Là, ils avaient présenté un cadre très général et vague de clauses non-contraignantes , obtenues par les six puissances et l’Iran, en le faisant passer pour un authentique accord intérimaire à part entière, alors qu’en réalité, il omettait de présenter les détails sur la façon et le timing par lesquels l’Iran démantèlerait les aspects militaires de son programme nucléaire, et entre autres points déterminants, négligeait de traiter du problème crucial des missiles balistiques à capacité nucléaire de l’Iran.

    Téhéran lui-même a contredit ces assertions comme relevant d’une « tromperie », en faisant spécifiquement référence au communiqué de la Maison Blanche du 12 janvier, qui prétend qu’ : « A partir du 20 janvier, l’Iran commencera, pour la première fois, à éliminer ses stocks d’uranium enrichi au plus haut niveau et à démanteler certaines de ses infrastructures qui rendent cet enrichissement possible ».

    Deux jours plus tard, le mardi 14 janvier, le négociateur en chef iranien, le vice-Ministre des Affaires étrangères, Abbas Aragchi, est apparu à la télévision nationale avec un démenti à peine poli : « … Différentes interprétations peuvent être faites, à partir d’un seul et unique document et c’est bien naturel », a-t-il asséné. « Mais nous ferions mieux d’avoir des interprétations communes, et c’est pourquoi, lors des négociations, nous avons fait des pauses, de temps en temps et avons, ensuite, poursuivi par une participation aux plus hauts niveaux ».

    En se focalisant sur le terme de “démantèlement” employé par la Maison Blanche , Aragchi a contré : “Nous sommes bien conscients des problèmes de Mr Obama devant le Congrès , mais « démanteler » est un terme très abusif, si on s’en tient au récent accord passé ».

    A la lumière des versions contradictoires, en provenance de la Maison Blanche et de Téhéran – et du refus de Joe Biden de révéler à Netanyahu le contenu des derniers cycles des pourparlers sur le nucléaire – Israël est en droit de se demander ce qu’en fait, la diplomatie nucléaire internationale a bien pu accomplir, dans le but d’infléchir les progrès de l’Iran vers l’obtention de la bombe atomique – si jamais elle a accompli quoi que ce soit.

    Il semble bien, plutôt quie la politique du Président Obama ait ouvert toutes grandes les portes à une vaste offensive politique iranienne au Moyen-Orient, qui donne libre cours à Téhéran pour faire de l’ingérence en profondeur dans les affaires de l’Irak et du Liban, comme si sa mainmise en Syrie ne suffisait pas . . DEBKAfile Exclusive Reportage exclusif 14 Janvier 2014, 10:00 AM (IST)

    debka.com
    avatar
    Invité
    Invité

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Invité le Jeu 23 Jan 2014 - 2:50

    Flavius a écrit:



    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Monimage1389699853-e2bf7



    Téhéran dément le démantèlement de son programme, annoncé, tambour battant, par la Maison Blanche, lundi.



    Qu’est-ce qui peut expliquer le “coup de Gueule” de Moshé « Booguy » Ya’alon, le mardi 14, au sujet de John Kerry et de ses efforts désespérés pour vendre ses propositions inapplicables, tant aux Israéliens qu’aux Palestiniens, en matière de sécurité ? Faut-il voir ces discussions dans un cadre plus large, où Israël est maintenu à l’écart d’évolutions diplomatiques déterminantes pour sa sécurité, sur le plan régional ?

    Lorsqu’il a rencontré le Premier Ministre Netanyahu, lundi soir 13 janvier, le Vice-Président américain Joe Biden a refusé de le mettre au courant des détails des accords que les Américains prétendent avoir été obtenus, entre les six puissances mondiales et l’Iran, lors de pourparlers sur l’instauration de la première phase de l’Accord de Genève. Ceci est confirmé, tant par les sources de Debkafile à Washington qu’à Jérusalem. Il s’agit de la première fois que le Président Barack Obama pose son veto personnel à une note d’information à l’intention d’Israël, sur le contenu exact des négociations nucléaires internationales qu’il a lui-même instiguées – nonobstant ses promesses privées et publiques de « pleine transparence » offertes à Netanyahu.

    Ce goût prononcé du secret a soulevé bien des inquiétudes et la défiance de Jérusalem dans deux domaines :

    1. Cela dénote un brusque déclin dans les relations stratégiques entre l’Administration Obama et le Gouvernement Netanyahu et laisse Israël dans l’obscurité, sur un sujet d’intérêt vital pour sa sécurité.

    2. On suspecte fortement qu’il n’y a pas du tout la moindre instauration d’accord et que le Président américain, le Secrétaire d’Etat John Kerry et le Ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov répètent la même performance qu’ils ont réalisée il y a trois mois à Genève. Là, ils avaient présenté un cadre très général et vague de clauses non-contraignantes , obtenues par les six puissances et l’Iran, en le faisant passer pour un authentique accord intérimaire à part entière, alors qu’en réalité, il omettait de présenter les détails sur la façon et le timing par lesquels l’Iran démantèlerait les aspects militaires de son programme nucléaire, et entre autres points déterminants, négligeait de traiter du problème crucial des missiles balistiques à capacité nucléaire de l’Iran.

    Téhéran lui-même a contredit ces assertions comme relevant d’une « tromperie », en faisant spécifiquement référence au communiqué de la Maison Blanche du 12 janvier, qui prétend qu’ : « A partir du 20 janvier, l’Iran commencera, pour la première fois, à éliminer ses stocks d’uranium enrichi au plus haut niveau et à démanteler certaines de ses infrastructures qui rendent cet enrichissement possible ».

    Deux jours plus tard, le mardi 14 janvier, le négociateur en chef iranien, le vice-Ministre des Affaires étrangères, Abbas Aragchi, est apparu à la télévision nationale avec un démenti à peine poli : « … Différentes interprétations peuvent être faites, à partir d’un seul et unique document et c’est bien naturel », a-t-il asséné. « Mais nous ferions mieux d’avoir des interprétations communes, et c’est pourquoi, lors des négociations, nous avons fait des pauses, de temps en temps et avons, ensuite, poursuivi par une participation aux plus hauts niveaux ».

    En se focalisant sur le terme de “démantèlement” employé par la Maison Blanche , Aragchi a contré : “Nous sommes bien conscients des problèmes de Mr Obama devant le Congrès , mais « démanteler » est un terme très abusif, si on s’en tient au récent accord passé ».

    A la lumière des versions contradictoires, en provenance de la Maison Blanche et de Téhéran – et du refus de Joe Biden de révéler à Netanyahu le contenu des derniers cycles des pourparlers sur le nucléaire – Israël est en droit de se demander ce qu’en fait, la diplomatie nucléaire internationale a bien pu accomplir, dans le but d’infléchir les progrès de l’Iran vers l’obtention de la bombe atomique – si jamais elle a accompli quoi que ce soit.

    Il semble bien, plutôt quie la politique du Président Obama ait ouvert toutes grandes les portes à une vaste offensive politique iranienne au Moyen-Orient, qui donne libre cours à Téhéran pour faire de l’ingérence en profondeur dans les affaires de l’Irak et du Liban, comme si sa mainmise en Syrie ne suffisait pas . . DEBKAfile Exclusive Reportage exclusif 14 Janvier 2014, 10:00 AM (IST)

    debka.com


    ce president est un traitre tant pour l'Amerique que pour Israel !
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Flavius le Jeu 23 Jan 2014 - 11:09




    ce president est un traitre tant pour l'Amerique que pour Israel ![/quote]


    A mon avis il n'a rien compris au Proche-Orient
    avatar
    Invité
    Invité

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Invité le Ven 24 Jan 2014 - 6:23

    Flavius a écrit:


    ce president est un traitre tant pour l'Amerique que pour Israel !


    A mon avis il n'a rien compris au Proche-Orient[/quote]


    je crois au contraire qu'il a des desseins particuliers et pas très francs !
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Flavius le Ven 24 Jan 2014 - 12:56

    anita 12 a écrit:


    A mon avis il n'a rien compris au Proche-Orient


    je crois au contraire qu'il a des desseins particuliers et pas très francs ! [/quote]


    Je ne le pense pas. La recomposition des rapports de forces au Proche-Orient, notamment en relançant les négociations avec l'Iran, est une question d'intérêts économiques. L'Amérique va devenir dans les prochaines années le premier producteur d'énergie avec son gaz de schiste. Donc l'Arabie Saoudite et les pays du Golfe sont beaucoup moins intéressants pour les USA. Par contre l'Iran est un potentiel clientèle important pour les débouchés américains.

    Contenu sponsorisé

    Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto Empty Re: Ahmad Saad, du Jihad Islamique, likeffié(h) sur sa moto

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 8 Juil 2020 - 13:51