Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

-15%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
75.99 € 89.82 €
Voir le deal

    Sarkozy revient sur le devant de la scène

    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Dim 9 Nov 2014 - 18:40

    Flavius a écrit:


    Que voulez-vous qu'on en pense ? Tant que des juifs seront qualifiés ainsi en association avec leurs mérites ou leurs profession, je considérerai que le racisme n'est pas vaincu.
    Je connais un bon médecin juif ; c'est un artiste juif ; c'est un ministre juif ; c'est un président juif ; c'est une invention juive, c'est un Nobel juif, etc. Que les juifs se qualifient ainsi on peut le comprendre, bien que j'y sois opposé. Une minorité se défend comme elle peut, surtout quand elle est agressée en permanence. A mon sens, seuls les Israéliens devraient pouvoir se distinguer de la sorte.
    Mais le plus drôle, se sont les convertis à une religion autre que la leur, qui seront de toute façon qualifier de juif, parce que l'on est juif dans le regard des autres.
    Dit-on d'un médecin qu'il est catholique ou protestant ; d'un président qu'il est athée, d'une Nobel qu'il est chrétien, etc ? En fait le Juif tient à son appartenance à un peuple, une histoire, une culture...même s'il est athée.
    Mais comme la plupart des gens ne savent pas ce qu'est en réalité un juif...Ça met en exergue aussi l’imbécillité des antisémites.

    Absolument d'accord sur le contenu de votre post.

    Mais j'interprète la question d'Ara différemment. "Qu'en pensez-vous ?"  = "L'affirmation de Kouchner, selon laquelle Sarkozy a été détesté à cause de ses origines juives vous semble-t-elle fondée".

    Et, là, je suis très dubitatif.
    C'est en lisant, à l'instant, le post d'Ara que j'apprends que Sarkozy a des origines juives. Et je suis convaincu d'être, en cela, représentatif du citoyen lambda.
    On pourrait imaginer qu'étant un internaute assidu , j'aurais pu tomber, au moins par hasard, sur cette information. Même pas.

    Maintenant, il faudrait peut-être préciser de qui l'on parle. Des gens de la rue, comme moi, ou des politiques, des hommes d'état, etc... qui sont peut-être mieux informés ?
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Lun 10 Nov 2014 - 11:34

    LV426 a écrit:

    Absolument d'accord sur le contenu de votre post.

    Mais j'interprète la question d'Ara différemment. "Qu'en pensez-vous ?"  = "L'affirmation de Kouchner, selon laquelle Sarkozy a été détesté à cause de ses origines juives vous semble-t-elle fondée".

    Et, là, je suis très dubitatif.
    C'est en lisant, à l'instant, le post d'Ara que j'apprends que Sarkozy a des origines juives. Et je suis convaincu d'être, en cela, représentatif du citoyen lambda.
    On pourrait imaginer qu'étant un internaute assidu , j'aurais pu tomber, au moins par hasard, sur cette information. Même pas.

    Maintenant, il faudrait peut-être préciser de qui l'on parle. Des gens de la rue, comme moi, ou des politiques, des hommes d'état, etc... qui sont peut-être mieux informés ?

    Et bien pour les gens lambda comme vous dites, j'avancerai que la xénophobie l'emporterait sur l'antisémitisme.
    Mais je suis étonné sur votre ignorance sur les origines de Sarkozy. On en a beaucoup parlé en son temps. Lui ne s'en est pas caché, ni d'ailleurs son père. Saviez-vous par exemple que si Mendès-France a refusé de se présenter aux présidentielles, d'une part par crainte de porter préjudice à sa communauté, et d'autre part pour ne pas connaître à la l'Assemblée nationale, les insultes qu'avaient dû subir Léon Blum à la Chambre des députés ?


    Dernière édition par Flavius le Lun 10 Nov 2014 - 20:16, édité 1 fois
    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Lun 10 Nov 2014 - 12:52

    Flavius a écrit:

    Et bien pour les gens lambda comme vous dites, j'avancerai que la xénophobie l'emporterai sur l'antisémitisme.
    Mais je suis étonné sur votre ignorance sur les origines de Sarkozy. On en a beaucoup parlé en son temps. Lui ne s'en est pas caché, ni d'ailleurs son père. Saviez-vous par exemple que si Mendès-France a refusé de se présenter aux présidentielles, d'une part par crainte de porter préjudice à sa communauté, et d'autre part pour ne pas connaître à la l'Assemblée nationale, les insultes qu'avaient dû subir Léon Blum à la Chambre des députés ?  

    Je me rappelle avoir entendu parler de ses origines hongroises, ça oui.
    Mais, même cela, je pense que les gens s'en moquent dans la mesure ou il n'y a pas, à ma connaissance, de contentieux particulier entre la France et la Hongrie.
    De plus, il me semble que le contingent migratoire hongrois n'a jamais été suffisant pour engendrer une quelconque hostilité, comme ce peut être le cas pour d'autres pays.

    Pour Mendès-France, je ne savais pas.
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Lun 10 Nov 2014 - 16:25

    Ara a écrit:Nicolas Sarkozy, détesté à cause de ses origines juives (Kouchner)

    L'ancien ministre a déclaré à la radio que la France était un pays "raciste"

    L’ancien ministre français ​des Affaires étrangères et européennes Bernard Kouchner, a déclaré que l’ancien président Nicolas Sarkozy a été largement détesté à cause de ses origines juives, lors de l’émission "Grand Oral des GG" diffusée sur l’antenne de RMC, mardi matin.

    Dans son livre intitulé Mémoires croisées, Bernard Kouchner écrit que Nicolas Sarkozy avait été détesté par une partie des médias et de la population parce qu'il était fils de hongrois et petit-fils de Juif.

    Alors que les journalistes Alain Marschall et Olivier Truchot lui ont demandé s'il était convaincu de cette affirmation, il a répondu: "oui, absolument, je pense que la France est raciste. Il a bien su se débrouiller, il a su surmonter ça, mais oui, à l’origine je pense qu’il y a eu cette affaire, bien sûr".

    La prétendue judéité de Nicolas Sarkozy a fait verser beaucoup d'encre, notamment lors de sa visite en Algérie pour la campagne présidentielle de 2007.

    Un ministre algérien avait déclaré dans la presse que l'ancien chef de l’Etat français devait son élection au "lobby juif" et avait insisté sur "les origines du président français et les parties qui l’ont amené au pouvoir".

    L'ancien président, qui a été baptisé, n'est pas juif selon la loi juive, contrairement à une partie de sa famille.

    Le grand-père maternel de Sarkozy était un Juif originaire de la communauté de Salonique, valant à l'ancien président un accueil chaleureux de la part de cette même communauté lors de son déplacement en Grèce en 2006. Il avait déclaré à cette occasion que "ses racines étaient à Salonique".

    Bernard Kouchner, médecin, fondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, a notamment été ministre dans le gouvernement de François Fillon, sous la présidence de Sarkozy.

    Dans ce livre Mémoires croisées, écrit en binôme avec Adam Michnik, grande figure intellectuelle de l'Europe de l'Est, il propose ses réflexions sur la société d’après-guerre, sur ses propres origines juives, le communisme, les guerres coloniales, Mai 1968, le conflit israélo-palestinien, la guerre d’Irak, les crises européennes et les récents événements ukrainiens.



    Et vous,  qu'en pensez-vous ?

    Que tel ou tel président soit juif ou non ce n'est pas le plus important à mes yeux, ce n'est pas cela qui me fera l'élire ou pas, l'apprécier ou pas

    """""La prétendue judéité de Nicolas Sarkozy avait fait la joie des adeptes de la théorie du complot juif pendant toute la campagne présidentielle de 2007. Il est vrai que ces gens-là sont loin d’avoir été les seuls à s’exciter sur ce fantasme.

    La mère de Sarkozy, Andrée, était la fille d’un médecin originaire de la communauté juive de Salonique, Aaron Benedict Mallah. Cette information, qui a largement circulé, est certainement à l’origine du ragot qui nous occupe. Cependant, l’épouse de Benedict Mallah, et donc la mère d’Andrée, Adèle Bouvier, n’était pas juive du tout. Et il me semble que Benedict s’était converti.
    Le père de Nicolas Sarkozy, Pal Sarközy de Nagy-Bocsa, est issu d’une famille hongroise « de souche ». Accessoirement, Nicolas Sarkozy a été baptisé et élevé dans la religion de ses deux parents, le catholicisme

    Selon le « Statut des Juifs » édicté par Pétain le 3 octobre 1940, était juif quiconque avait trois grands-parents « de race juive » (sic), ou deux si son conjoint était juif. Par conséquent, Nicolas Sarkozy, avec un seul grand-parent juif, n’aurait pas satisfait aux critères de Pétain. En outre, sa mère elle-même n’y aurait pas satisfait non plus

    Rappelons aussi que même pour les nazis, il fallait plus d’un grand-parent juif pour être considéré comme tel.
    Ainsi donc, que l’on raisonne en termes d’appartenance ethnique ou religieuse, voir en Sarkozy un Juif est également insensé. Mais selon toute apparence, nous avons aujourd’hui en France un certain nombre de détraqués qui voient des Juifs même là où les nazis et leurs auxiliaires les plus zélés n’en voyaient pas"""""

    Je trouve que cet article résume bien les choses, ne connaissant pas les critères exacts pour affirmer si une personne est ou n'est pas juive

    Sources : Wikipedia, sur la famille Sarkozy

    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Lun 10 Nov 2014 - 16:37

    Il n'y a pas besoin de le supposer juif pour avoir de mauvaises raisons de détester le p'tit teigneux Sarkozy. Fou
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Lun 10 Nov 2014 - 16:43

    LV426 a écrit:Il n'y a pas besoin de le supposer juif pour avoir de mauvaises raisons de détester le p'tit teigneux Sarkozy. Fou
    C'est mon avis aussi. D'autant que ça n'a pas empêché son élection 1 fois.
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Lun 10 Nov 2014 - 16:49

    LV426 a écrit:Il n'y a pas besoin de le supposer juif pour avoir de mauvaises raisons de détester

    le p'tit teigneux Sarkozy. Fou
    hello LV

    Oui, en effet pour la première partie
    Non, pourquoi "teigneux" ????? Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 298134301 rire rire
    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Lun 10 Nov 2014 - 17:01

    Coccinelle 2 a écrit:
    hello LV

    Oui, en effet pour la première partie
    Non, pourquoi "teigneux" ?????    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 298134301 rire rire
    C'est l'illustration de ce qui précède, un exemple de mauvaise raison.
    Une mise en abyme, si tu veux, le télescopage de la forme et du fond, tout ça.... Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 470878652
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Lun 10 Nov 2014 - 17:10

    LV426 a écrit:
    C'est l'illustration de ce qui précède, un exemple de mauvaise raison.
    Une mise en abyme, si tu veux, le télescopage de la forme et du fond, tout ça.... Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 470878652

    ah ???!!! bon, ok
    je me suis permis d'aller voir la définition, ne connaissant pas cette expression, merci ca peut toujours resservir Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 298134301
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Lun 10 Nov 2014 - 20:14

    LV426 a écrit:Il n'y a pas besoin de le supposer juif pour avoir de mauvaises raisons de détester le p'tit teigneux Sarkozy. Fou


    Vous vous avez des comptes à régler... rire rire
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Lun 10 Nov 2014 - 20:21

    LV426 a écrit:

    Je me rappelle avoir entendu parler de ses origines hongroises, ça oui.
    Mais, même cela, je pense que les gens s'en moquent dans la mesure ou il n'y a pas, à ma connaissance, de contentieux particulier entre la France et la Hongrie.
    De plus, il me semble que le contingent migratoire hongrois n'a jamais été suffisant pour engendrer une quelconque hostilité, comme ce peut être le cas pour d'autres pays.

    Pour Mendès-France, je ne savais pas.

    Je pense que le poids culturel est important chez nous. Par exemple on n'est pas près d'élire un Africain comme président. Chez nous l'étranger est toujours suspect...d'où qu'il vienne.
    Mais qu'il ait été Juif est plus dérangeant. L'antisémitisme en France connaît des périodes plus actives que d'autres, je vous l'accorde, mais il est toujours latent. Et actuellement je peux vous dire qu'il est dans sa période active.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Lun 10 Nov 2014 - 20:29

    Azhalee a écrit:
    C'est mon avis aussi. D'autant que ça n'a pas empêché son élection 1 fois.

    C'est exact. Mais regardez : lorsqu'un juif est convaincu d'un quelconque délit, ce n'est pas un voleur, mais un "sale juif."
    Si vous préférez quand on en vient aux reproches, alors ce leitmotiv revient. Que n'a-t-on pas dit sur Madoff et surtout on s'est empressé de rappeler la communauté à laquelle il appartenait, généralisant à souhait...on l'a même constaté sur ONPC.
    Rassurez-vous, on ne critiquera pas un Nobel sur ses origines. Seuls les antisémites diront que ce prix il l'a obtenu grâce au lobby juif. Vous vous souvenez certainement sur ce qui s'est dit lors de l'entrée de A. Finkielkraut à l'académie française... Qui a évoqué ces médecins juifs qui soignent chaque jour des Palestiniens, accouchent des femmes, et sauvent des enfants ? Non croyez-moi l'antisémitisme est une réalité en France.
    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Lun 10 Nov 2014 - 20:48

    Flavius a écrit:


    Vous vous avez des comptes à régler... rire rire
    Avec lui personnellement, non.
    Mais avec des individus dotés d'un profil semblable, oui. Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Mar 11 Nov 2014 - 13:28

    Flavius a écrit:

    C'est exact. Mais regardez : lorsqu'un juif est convaincu d'un quelconque délit, ce n'est pas un voleur, mais un "sale juif."
    Si vous préférez quand on en vient aux reproches, alors ce leitmotiv revient. Que n'a-t-on pas dit sur Madoff et surtout on s'est empressé de rappeler la communauté à laquelle il appartenait, généralisant à souhait...on l'a même constaté sur ONPC.
    Rassurez-vous, on ne critiquera pas un Nobel sur ses origines. Seuls les antisémites diront que ce prix il l'a obtenu grâce au lobby juif. Vous vous souvenez certainement sur ce qui s'est dit lors de l'entrée de A. Finkielkraut à l'académie française... Qui a évoqué ces médecins juifs qui soignent chaque jour des Palestiniens, accouchent des femmes, et sauvent des enfants ? Non croyez-moi l'antisémitisme est une réalité en France.
    Je n'ai jamais douté de la réalité antisémite en France avec une recrudescence de l'antisémitisme musulman, soutenu par la gauche extrême. Je sais aussi que quand on tape le nom de quelqu'un dans un moteur de recherche, le premier mot qui se présente automatiquement  c'est "juif".
    Mais ce genre d'attitude ne concerne que les antisémites type la fleur, blackbourde, arquebuse, la baleine ....  et ça fait déjà beaucoup. Je ne pense pas que l'électeur lambda cherche à savoir ce genre de chose et que ça l'influence quand il sait.
    Je suis persuadée qu'il y a suffisamment de raison de détester Sarkozy et que si on demande les raisons au gens, le fait qu'il soit juif arrivera loin derrière d'autres.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Mar 11 Nov 2014 - 18:52

    Azhalee a écrit:
    Je n'ai jamais douté de la réalité antisémite en France avec une recrudescence de l'antisémitisme musulman, soutenu par la gauche extrême. Je sais aussi que quand on tape le nom de quelqu'un dans un moteur de recherche, le premier mot qui se présente automatiquement  c'est "juif".
    Mais ce genre d'attitude ne concerne que les antisémites type la fleur, blackbourde, arquebuse, la baleine ....  et ça fait déjà beaucoup. Je ne pense pas que l'électeur lambda cherche à savoir ce genre de chose et que ça l'influence quand il sait.
    Je suis persuadée qu'il y a suffisamment de raison de détester Sarkozy et que si on demande les raisons au gens, le fait qu'il soit juif arrivera loin derrière d'autres.

    Certes ce n'est pas la première raison qui vient à l'esprit de l'électeur moyen...Mais peut-être la deuxième, et c'est déjà pas mal !
    Moiself
    Moiself

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Moiself le Mar 11 Nov 2014 - 19:21

    LV426 a écrit:
    Avec lui personnellement, non.
    Mais avec des individus dotés d'un profil semblable, oui. Smile
    Et quel est ce profil ?
    LV426
    LV426

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 6508
    Date d'inscription : 29/12/2013
    Age : 18
    Localisation : Bayeux

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par LV426 le Mar 11 Nov 2014 - 20:56

    Moiself a écrit:
    Et quel est ce profil ?
    Ben, celui de p'tit teigneux, c'te blague !

    Spoiler:
    Je présente mes excuses à tous les p'tits teigneux que j'aurais pu blesser
    Moiself
    Moiself

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Moiself le Mar 11 Nov 2014 - 21:27

    LV426 a écrit:
    Ben, celui de p'tit teigneux, c'te blague !

    Spoiler:
    Je présente mes excuses à tous les p'tits teigneux que j'aurais pu blesser
    Ah d'accord c'est plus clair comme ça. Etant un grand teigneux, je ne suis pas concerné, ouf !
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Ven 28 Nov 2014 - 14:20


    Zemmour : UMP, apocalypse now !


    Voici le texte de la chronique d’Eric Zemmour ce matin sur RTL. S’appuyant sur le précédent duel Chirac-Balladur en 1995, il nous prédit un scénario catastrophe pour la droite avec l’affrontement Sarkozy-Juppé :

    Yves Calvi : La droite a déjà connu un duel présidentiel dans ses rangs et elle est bien partie pour en connaître un nouveau en 2017

    Eric Zemmour : Et oui, c’était il y a vingt ans. Jacques Chirac était candidat à la présidentielle et Edouard Balladur ne tarderait pas à le devenir. L’un avait été le ministre des finances de l’autre. On les appelait les « amis de trente ans » ! Chirac tenait l’appareil du RPR et avait le soutien des militants. Balladur était le candidat des médias et des élites. La gauche vivait la fin du second mandat de Mitterrand comme un calvaire et savait qu’elle n’avait aucune chance de gagner la présidentielle qui s’annonçait. Les élites de gauche ne cachaient pas alors leur tendresse pour le « modéré » Balladur. A l’époque, Nicolas Sarkozy avait choisi Edouard Balladur comme champion et vantait ses bons sondages. Alain Juppé était secrétaire général du RPR et garantissait Chirac de la fidélité du parti.

    Sarkozy s’apprête à endosser la tunique de Chirac, celle de chef de parti qui tient l’appareil avec le soutien des militants. Alain Juppé a déjà pris le rôle de Balladur, candidat chéri des médias et des élites. Sarkozy dit ce que veulent entendre les militants, sur la menace de l’immigration ou l’abrogation de la loi Taubira. Juppé dit ce que veulent entendre les médias et la gauche, sur l’identité heureuse et l’adoption pour les couples homosexuels. Les deux hommes se connaissent depuis plus de trente ans. L’un a été le ministre des affaires étrangères de l’autre. Pour la gauche, la situation est pire encore qu’il y a vingt ans. Son candidat n’a même pas une chance sérieuse d’accéder au second tour de la présidentielle de 2017. Cette disparition de la gauche décidera les deux champions de la droite à aller jusqu’au bout. Le combat sera inexpiable, les coups tordus, légions, les révélations sur les affaires des uns et des autres fleuriront comme crocus au printemps.

    Yves Calvi :
    Oui, mais la primaire dans tout ça ?

    Eric Zemmour :
    La primaire aurait dû les départager et assurer une sélection loyale mais elle sera, au contraire, le prétexte de la rupture et légitimera leur affrontement au premier tour de l’élection présidentielle. Sarkozy acceptera le principe de la primaire, mais réservée aux adhérents de l’UMP. Juppé voudra l’ouvrir aux centristes de l’UDI, du Modem de Bayrou et même, sans le dire, aux électeurs de gauche. Ces derniers, n’ayant plus de candidats crédibles, voudront choisir celui de l’UMP et mettre Juppé à la place de Sarkozy. La présidentielle se jouerait alors entièrement au sein de l’UMP puisque le seul enjeu serait le choix du candidat sélectionné pour battre Marine Le Pen au second tour.

    Sarkozy n’acceptera pas cette défaite annoncée. Il débaptisera l’UMP pour montrer que le parti est désormais à lui. Juppé rappelera qu’il a fondé l’UMP pour qu’elle soit le parti de la droite et du centre. Sarkozy se parera des atours de l’homme du peuple contre l’homme des élites, l’homme des militants contre celui des sondages, l’homme à poigne contre celui du laxisme. Juppé jouera le modéré contre l’excité, l’homme d’Etat contre le chef d’un clan. Le gaullo-social contre le libéral. Sarkozy se voudra le candidat de la droite républicaine. Juppé, sera le candidat de toutes les gauches,  y compris la droite. Les deux donneront leurs corps pour servir de rempart contre le front national.

    L’histoire est déjà écrite. On a même titre : « vingt ans après ! »

    Excellente analyse … Et Juppé ira jusqu’au bout, prenant posture sur posture , flattant le centre gauche et la gauche du centre !
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Ven 28 Nov 2014 - 14:31

    Juppé/Bayrou : vous parlez d’une promesse d’avenir !!!!!!!!!!!!!

    La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017.

    Alain Juppé, « homme politique de l’année »: oui, vous avez bien lu ! La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017. La France aurait besoin d’autre chose, aujourd’hui, que de parler des élections futures, pourtant on ne parle que de cela.

    Pour faire mousser l’affaire, il fallait en fabriquer un, c’est fait, c’est Juppé qui l’emporte. Vous savez, l’homme providentiel qui ne propose rien, celui qui est d’accord sur tout ce qui se passe de peur de perdre une voix.

    Celui, enfin, qui offre aux Frères musulmans un terrain immense pour faire construire une des plus grandes mosquées de France à Bordeaux.

    En un mot, comme d’habitude en France, celui qui fait de la politique sans rien faire de concret est au sommet des sondages.

    Bien sûr, on nous dit qu’il y aura des primaires – arnaque de premier niveau, tant ces primaires ne sont que poudre aux yeux. L’élection d’un président de la République, c’est un homme (ou une femme), un projet seul devant les Français. Organiser des primaires, c’est vouloir tuer dans l’œuf cette possibilité de démocratie directe en faisant le coup de la carte forcée. On a vu ce que cela donnait en 2012 : une campagne socialiste qui a occupé les médias pendant un an avant la vraie campagne électorale. Un candidat sorti des urnes de primaires alors que même les socialistes n’en voulaient pas et une élection toute tournée « contre Sarkozy » et pas « pour un candidat ».

    Juppé, lui, c’est le type même de candidat de primaire qui emporte les suffrages : il ne dérange personne, il ratisse large, il ne réformera rien. À tout ce qu’a fait ou ce que fait Hollande, il adhère. L’avez-vous entendu critiquer une seule fois quelque chose ? Bien au contraire, il en rajoute. Les Mistral ? « Il ne faut pas les livrer. » Les djihadistes ? « Il ne faut pas les stigmatiser. » Le mariage pour tous ? « Il est parfait comme cela. » Les régions ? « Tout est très bien, Bordeaux ne change pas. »

    On voudrait nous faire croire qu’il a un projet mais il n’en parle pas : il paraît qu’il se réserve pour les primaires Fou  Son projet est pourtant tout dessiné : en quelques phrases, rassembler le plus possible dans une soupe UMPS, ne rien changer, tout va bien pour les élus, continuer à faire fonctionner tant bien que mal cette France des Juppé, Chirac, Mitterrand et suivants.

    Imaginez un peu Juppé Président avec comme Premier ministre Bayrou et un gouvernement de mélange social-démocrate. C’est pourtant ce qui est en train de nous arriver, avec bien sûr l’aide de la presse toute vouée au culte de Juppé, seul sauveur possible des socialistes en perdition. Fou

    Une belle promesse d’avenir… Nous avons déjà eu 12 ans de Chirac, 5 ans de Hollande et les années Mitterrand : vive 2017 !
    Ymar
    Ymar

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Default6

    Messages : 12430
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67
    Localisation : A l'Ouest

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Ymar le Ven 28 Nov 2014 - 22:54

    Aurore,

    " Une belle promesse d’avenir… Nous avons déjà eu 12 ans de Chirac, 5 Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 2541696796 ans de Hollande et les années Mitterrand : vive 2017 ! "

    Ah mais il y a un trou là dedans, mais qui donc œuvrait de 2007 à 2012  Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 2541696796
    Si l'on suit bien nous sommes dans une parfaite continuité que je qualifie d'incompétence mais ils sont aimés
    car non contents d'avoir été floués on* les rappelle  Zinzin C'est t-y pas top tout ça!

    On* car le nous serait mentir ne voulant porter au pinacle aucun de ces incompétents.
    avatar
    Invité
    Invité

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Invité le Jeu 4 Déc 2014 - 13:08

    Que la gauche cogne sur Nicolas Sarkozy, c’est normal ! Que Bayrou, vilipende Nicolas Sarkozy, comme ce matin encore sur RTL, ça n’a absolument aucune importance ! Que la presse s’acharne sur Nicolas Sarkozy, c’est anormal, mais on est habitué !

    Mais que certains au sein même de l’UMP glissent déjà des bâtons dans les roues du président « élu » de l’UMP, c’est irresponsable et suicidaire  :

       Qu’ont fait Messieurs Juppé, Fillon et Raffarin, les fameux chapeaux à plumes, à la tête de l’UMP ?
       Ont-ils calmé les esprits ?
       Ont-ils remis de l’ordre dans la maison UMP ?
       Sous leur direction, l’opposition au gouvernement a-t-elle été audible ?
       Se sont-ils opposés efficacement, par exemple, au vote de la réforme carcérale scélérate de Christiane Taubira ?

    Et particulièrement, François Fillon …

       Qu’a fait François Fillon
    , que j’ai fait l’erreur monumentale de soutenir contre Jean-François Coppé ?
       Qu’a t-il fait, sinon faire fuiter des éléments de comptabilité qui ont débouché sur l’affaire Bygmalion et tué Jean-François Coppé ?
       Qu’a t-il fait, sinon déjeuner avec le secrétaire de l’Elysée ? Un déjeuner au cours duquel il est plus que probable qu’il ait demandé à ce que le pouvoir socialiste augmente ses pressions sur la Justice pour accélérer les procédures contre Nicolas Sarkozy ?

    Et vous, Alain Juppé …


       Vous, le fondateur de l’UMP, qu’avez-vous fait pour votre parti, en danger de disparition ?
       Qu’avez-vous fait, sinon, jouer « perso », uniquement préoccupé de votre avenir en 2017 ?
       Qu’avez-vous fait, mis à part faire la une des Inrocks, pour vous renier en approuvant l’adoption pour les homos ?

    Votre seul bilan aura été d’avoir organisé correctement l’élection du président de l’UMP !

    C’est vous les responsables du retour prématuré de Nicolas Sarkozy à l’UMP !
    C’est votre incapacité à remonter le parti qui l’a obligé à revenir faire votre job !

    Mais aujourd’hui, vous, François Fillon, et vous, Alain Juppé, vous vous comportez comme si les militants ne s’étaient pas clairement prononcés ! Car finalement, à vos yeux, Nicolas Sarkozy n’est pas vraiment légitime, car il n’était pas VOTRE candidat, il n’est que votre rival le plus dangereux !

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 155663041214b

    Nicolas Sarkozy vous a immédiatement tendu la main en vous proposant, en tant qu’anciens premiers ministres, de le conseiller dans la difficile tâche de réorganiser le parti !

       Vous avez refusé, François Fillon, en vidant votre fiel : « l’union n’est pas la soumission !«
       Quant à vous, Alain Juppé, vous ne voulez pas faire partie d’un « comité naphtaline » !

    Vous aviez pourtant accepté – au titre d’anciens premiers ministres – de co-diriger l’UMP pendant les derniers mois ! Aujourd’hui, vous refusez d’aider le président de l’UMP uniquement parce qu’il s’appelle Sarkozy !

    Je ne suis pas naïf et Nicolas Sarkozy avait peut-être une arrière-pensée en vous proposant ce conseil mais vous auriez pu mettre à l’épreuve sa bonne foi et, le cas échéant, démissionner de ce conseil avec fracas ! Cela aurait eu plus de panache ! Mais de panache, vous n’en avez point !

    Que faites-vous du respect des militants qui se sont prononcés, à hauteur de deux sur trois, pour Nicolas Sarkozy ? Vous voulez diriger la France, mais vous ne respectez même pas la démocratie dans votre parti !

       Vous, François Fillon, vous préférez vous rapprocher du cabinet noir de l’Elysée que de suivre la volonté des militants,
       Vous, Alain Juppé, vous manoeuvrez pour étouffer le futur vote des militants en les noyant dans une primaire ouverte à tous les vents, quitte à vous allier à François Bayrou, le traître à la droite !

    Tous les deux, à jouer personnel comme vous le faites,
    vous serez bientôt soumis au jugement sévère des militants.

    Alors, Nicolas, tu n’as plus qu’une chose à faire : tracer ta route en t’appuyant sur les militants. Pour chaque bâton que tu trouveras dans tes roues, prends les militants à témoin et marginalise tes opposants internes.

    Tu n’es sûr que d’une seule chose, les militants, eux, ne te trahiront pas !

    source net

    Je m’attends  à une volée de bois vert de la part des anti-sarkos ! Girl flag
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Jeu 4 Déc 2014 - 17:43

    Ymar a écrit:Aurore,

    " Une belle promesse d’avenir… Nous avons déjà eu 12 ans de Chirac, 5  Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 2541696796 ans de Hollande et les années Mitterrand : vive 2017 ! "

    Ah mais il y a un trou là dedans, mais qui donc œuvrait de 2007 à 2012  Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 2541696796
    Si l'on suit bien nous sommes dans une parfaite continuité que je qualifie d'incompétence mais ils sont aimés
    car non contents d'avoir été floués on* les rappelle  Zinzin C'est t-y pas top tout ça!

    On* car le nous serait mentir ne voulant porter au pinacle aucun de ces incompétents.

    Le renouvellement de la classe politique est en marche...
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Jeu 4 Déc 2014 - 17:44

    aurore06 a écrit:Juppé/Bayrou : vous parlez d’une promesse d’avenir !!!!!!!!!!!!!

    La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017.

    Alain Juppé, « homme politique de l’année »: oui, vous avez bien lu ! La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017. La France aurait besoin d’autre chose, aujourd’hui, que de parler des élections futures, pourtant on ne parle que de cela.

    Pour faire mousser l’affaire, il fallait en fabriquer un, c’est fait, c’est Juppé qui l’emporte. Vous savez, l’homme providentiel qui ne propose rien, celui qui est d’accord sur tout ce qui se passe de peur de perdre une voix.

    Celui, enfin, qui offre aux Frères musulmans un terrain immense pour faire construire une des plus grandes mosquées de France à Bordeaux.

    En un mot, comme d’habitude en France, celui qui fait de la politique sans rien faire de concret est au sommet des sondages.

    Bien sûr, on nous dit qu’il y aura des primaires – arnaque de premier niveau, tant ces primaires ne sont que poudre aux yeux. L’élection d’un président de la République, c’est un homme (ou une femme), un projet seul devant les Français. Organiser des primaires, c’est vouloir tuer dans l’œuf cette possibilité de démocratie directe en faisant le coup de la carte forcée. On a vu ce que cela donnait en 2012 : une campagne socialiste qui a occupé les médias pendant un an avant la vraie campagne électorale. Un candidat sorti des urnes de primaires alors que même les socialistes n’en voulaient pas et une élection toute tournée « contre Sarkozy » et pas « pour un candidat ».

    Juppé, lui, c’est le type même de candidat de primaire qui emporte les suffrages : il ne dérange personne, il ratisse large, il ne réformera rien. À tout ce qu’a fait ou ce que fait Hollande, il adhère. L’avez-vous entendu critiquer une seule fois quelque chose ? Bien au contraire, il en rajoute. Les Mistral ? « Il ne faut pas les livrer. » Les djihadistes ? « Il ne faut pas les stigmatiser. » Le mariage pour tous ? « Il est parfait comme cela. » Les régions ? « Tout est très bien, Bordeaux ne change pas. »

    On voudrait nous faire croire qu’il a un projet mais il n’en parle pas : il paraît qu’il se réserve pour les primaires Fou  Son projet est pourtant tout dessiné : en quelques phrases, rassembler le plus possible dans une soupe UMPS, ne rien changer, tout va bien pour les élus, continuer à faire fonctionner tant bien que mal cette France des Juppé, Chirac, Mitterrand et suivants.

    Imaginez un peu Juppé Président avec comme Premier ministre Bayrou et un gouvernement de mélange social-démocrate. C’est pourtant ce qui est en train de nous arriver, avec bien sûr l’aide de la presse toute vouée au culte de Juppé, seul sauveur possible des socialistes en perdition. Fou

    Une belle promesse d’avenir… Nous avons déjà eu 12 ans de Chirac, 5 ans de Hollande et les années Mitterrand : vive 2017 !

    Le retour des has been en quelque sorte...
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Flavius le Jeu 4 Déc 2014 - 17:47

    aurore06 a écrit:
    Zemmour : UMP, apocalypse now !


    Voici le texte de la chronique d’Eric Zemmour ce matin sur RTL. S’appuyant sur le précédent duel Chirac-Balladur en 1995, il nous prédit un scénario catastrophe pour la droite avec l’affrontement Sarkozy-Juppé :

    Yves Calvi : La droite a déjà connu un duel présidentiel dans ses rangs et elle est bien partie pour en connaître un nouveau en 2017

    Eric Zemmour : Et oui, c’était il y a vingt ans. Jacques Chirac était candidat à la présidentielle et Edouard Balladur ne tarderait pas à le devenir. L’un avait été le ministre des finances de l’autre. On les appelait les « amis de trente ans » ! Chirac tenait l’appareil du RPR et avait le soutien des militants. Balladur était le candidat des médias et des élites. La gauche vivait la fin du second mandat de Mitterrand comme un calvaire et savait qu’elle n’avait aucune chance de gagner la présidentielle qui s’annonçait. Les élites de gauche ne cachaient pas alors leur tendresse pour le « modéré » Balladur. A l’époque, Nicolas Sarkozy avait choisi Edouard Balladur comme champion et vantait ses bons sondages. Alain Juppé était secrétaire général du RPR et garantissait Chirac de la fidélité du parti.

    Sarkozy s’apprête à endosser la tunique de Chirac, celle de chef de parti qui tient l’appareil avec le soutien des militants. Alain Juppé a déjà pris le rôle de Balladur, candidat chéri des médias et des élites. Sarkozy dit ce que veulent entendre les militants, sur la menace de l’immigration ou l’abrogation de la loi Taubira. Juppé dit ce que veulent entendre les médias et la gauche, sur l’identité heureuse et l’adoption pour les couples homosexuels. Les deux hommes se connaissent depuis plus de trente ans. L’un a été le ministre des affaires étrangères de l’autre. Pour la gauche, la situation est pire encore qu’il y a vingt ans. Son candidat n’a même pas une chance sérieuse d’accéder au second tour de la présidentielle de 2017. Cette disparition de la gauche décidera les deux champions de la droite à aller jusqu’au bout. Le combat sera inexpiable, les coups tordus, légions, les révélations sur les affaires des uns et des autres fleuriront comme crocus au printemps.

    Yves Calvi :
    Oui, mais la primaire dans tout ça ?

    Eric Zemmour :
    La primaire aurait dû les départager et assurer une sélection loyale mais elle sera, au contraire, le prétexte de la rupture et légitimera leur affrontement au premier tour de l’élection présidentielle. Sarkozy acceptera le principe de la primaire, mais réservée aux adhérents de l’UMP. Juppé voudra l’ouvrir aux centristes de l’UDI, du Modem de Bayrou et même, sans le dire, aux électeurs de gauche. Ces derniers, n’ayant plus de candidats crédibles, voudront choisir celui de l’UMP et mettre Juppé à la place de Sarkozy. La présidentielle se jouerait alors entièrement au sein de l’UMP puisque le seul enjeu serait le choix du candidat sélectionné pour battre Marine Le Pen au second tour.

    Sarkozy n’acceptera pas cette défaite annoncée. Il débaptisera l’UMP pour montrer que le parti est désormais à lui. Juppé rappelera qu’il a fondé l’UMP pour qu’elle soit le parti de la droite et du centre. Sarkozy se parera des atours de l’homme du peuple contre l’homme des élites, l’homme des militants contre celui des sondages, l’homme à poigne contre celui du laxisme. Juppé jouera le modéré contre l’excité, l’homme d’Etat contre le chef d’un clan. Le gaullo-social contre le libéral. Sarkozy se voudra le candidat de la droite républicaine. Juppé, sera le candidat de toutes les gauches,  y compris la droite. Les deux donneront leurs corps pour servir de rempart contre le front national.

    L’histoire est déjà écrite. On a même titre : « vingt ans après ! »

    Excellente analyse … Et Juppé ira jusqu’au bout, prenant posture sur posture , flattant le centre gauche et la gauche du centre !

    Sarkozy a intérêt à ce que les primaires soient les plus ouvertes possible par qu'il est le seul, en tout cas le croît-il à disposer d'un noyau dur qui est le plus important.

    Contenu sponsorisé

    Sarkozy revient sur le devant de la scène - Page 4 Empty Re: Sarkozy revient sur le devant de la scène

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 4 Juil 2020 - 21:16