Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

-34%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 379.99 €
Voir le deal

    Du phénomène de l'idolatrie

    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Sam 9 Déc 2017 - 20:37

    Les 48 heures que la France vient de passer à l'occasion du décès d'un certain Halliday sont un phénomène qui devrait intéresser les psyschanalystes et autres psychothérapeutes. Il s'agit apparemment d'un phénomène d'idolâtrie à caractère contagieux que rien objectivement ne justifie, sauf peut-être la propagation d'une sous culture de masse.
    J'aimais bien ce que faisait Hallyday et, comme je l'ai déjà écrit, je trouvais qu'il se bonifiait comme le bon vin. Néanmoins qu'un chanteur puisse mobiliser la totalité des médias pendant 48h et jeter dans la rue des centaines de milliers de fans dépasse pour moi l'entendement.
    Dans mon panthéon des chanteurs et chanteuses disparus figurent (sans ordre de préférence) Brassens, Brel, Ferrat, Montand, Trenet, Becaud, Barbara, Piaf et pas mal d'autres qui ne me viennent pas immédiatement à l'esprit à l'esprit.
    Je suppose que le décès d'un rappeur français fera descendre dans la rue 1 million de  personnes.
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Sam 9 Déc 2017 - 20:51

    jacot3 a écrit:Les 48 heures que la France vient de passer à l'occasion du décès d'un certain Halliday sont un phénomène qui devrait intéresser les psyschanalystes et autres psychothérapeutes. Il s'agit apparemment d'un phénomène d'idolâtrie à caractère contagieux que rien objectivement ne justifie, sauf peut-être la propagation d'une sous culture de masse.
    J'aimais bien ce que faisait Hallyday et, comme je l'ai déjà écrit, je trouvais qu'il se bonifiait comme le bon vin. Néanmoins qu'un chanteur puisse mobiliser la totalité des médias pendant 48h et jeter dans la rue des centaines de milliers de fans dépasse pour moi l'entendement.
    Dans mon panthéon des chanteurs et chanteuses disparus figurent (sans ordre de préférence) Brassens, Brel, Ferrat, Montand, Trenet, Becaud, Barbara, Piaf et pas mal d'autres qui ne me viennent pas immédiatement à l'esprit à l'esprit.
    Je suppose que le décès d'un rappeur français fera descendre dans la rue 1 million de  personnes.
    Mon hypothèse c'est qu'avec la succession des attentats, les gens ont pris goût à ce genre de manifestations, limite spirituelles, où un maximum de personnes se réunissent pour communier. 
    Bizarrement, dans une société individualiste, le besoin de communier en groupe sur un sujet commun devient presque vital. Certains en ont sûrement besoin. Se sentir seul en des temps tourmentés est la pire des choses alors les gens communient en masse.
    Mais ce que j'en dis...
    Ymar
    Ymar

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 12527
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67
    Localisation : A l'Ouest

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Ymar le Sam 9 Déc 2017 - 21:26

    Azalee a écrit:
    Mon hypothèse c'est qu'avec la succession des attentats, les gens ont pris goût à ce genre de manifestations, limite spirituelles, où un maximum de personnes se réunissent pour communier. 
    Bizarrement, dans une société individualiste, le besoin de communier en groupe sur un sujet commun devient presque vital. Certains en ont sûrement besoin. Se sentir seul en des temps tourmentés est la pire des choses alors les gens communient en masse.
    Mais ce que j'en dis...

    Azalée,

    Théorie intéressante et le lien entre événements n'est à mon avis pas faux.
    On peut donc penser que la faiblesse individuelle se manifeste par la recherche 
    d'une aile ou d'une main ( x fois ) pour s'en débarrasser.
    Je vais réfléchir car j'hésite entre plusieurs mots pour qualifier l'attitude.
    The Rat Pack
    The Rat Pack

    Du phénomène de l'idolatrie Default5

    Messages : 151
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par The Rat Pack le Sam 9 Déc 2017 - 22:11


    Je vous trouve tout de même un peu durs... Ce genre de manifestations lors du décès, non pas d'une idole, mais d'un personnage emblématique a toujours existé... Sans faire de jugement de valeur, rappelons-nous les obsèques de Victor Hugo (pour les plus anciens...), de Piaf ou de Claude François....
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Sam 9 Déc 2017 - 22:51

    The Rat Pack a écrit:
    Je vous trouve tout de même un peu durs... Ce genre de manifestations lors du décès, non pas d'une idole, mais d'un personnage emblématique a toujours existé... Sans faire de jugement de valeur, rappelons-nous les obsèques de Victor Hugo (pour les plus anciens...), de Piaf ou de Claude François....
    Même le général de Gaulle n'a pas eu droit à cette forme "d'hystérie collective". J'ai entendu des commentaires hallucinants sur Halliday considéré comme un héros des temps modernes. Je suis certain que Joey Starr fera encore mieux quand il passera l'arme à gauche !
    Moiself
    Moiself

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Moiself le Sam 9 Déc 2017 - 23:12

    jacot3 a écrit:
    Même le général de Gaulle n'a pas eu droit à cette forme "d'hystérie collective". J'ai entendu des commentaires hallucinants sur Halliday considéré comme un héros des temps modernes. Je suis certain que Joey Starr fera encore mieux quand il passera l'arme à gauche !
    Vous ne seriez pas un tantinet de mauvaise foi là ?
    The Rat Pack
    The Rat Pack

    Du phénomène de l'idolatrie Default5

    Messages : 151
    Date d'inscription : 18/12/2013

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par The Rat Pack le Sam 9 Déc 2017 - 23:24

    jacot3 a écrit:
    Même le général de Gaulle n'a pas eu droit à cette forme "d'hystérie collective". J'ai entendu des commentaires hallucinants sur Halliday considéré comme un héros des temps modernes. Je suis certain que Joey Starr fera encore mieux quand il passera l'arme à gauche !

    Euh...? Z'êtes sûr, pour De Gaulle?
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    80.000 personnes à Paris, 50.000 à Colombey

    Oum Kalsoum: minimum 3.000.000 de personnes
    Victor Hugo: 2.000.000
    Sadi Carnot: 2.000.000
    Adolphe Thiers: 1.000.000
    Joffre: 1.000.000
    Ambroise Croizat: 1.000.000
    Piaf: 540.000
    Jean Gabin: impossible à chiffrer
    Sartre: 50.000
    Halliday: pas encore dénombrées, mais plusieurs centaines de milliers (entre 800.000 et 1.000.000 selon la préfecture)
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Sam 9 Déc 2017 - 23:33

    jacot3 a écrit:
    Même le général de Gaulle n'a pas eu droit à cette forme "d'hystérie collective". J'ai entendu des commentaires hallucinants sur Halliday considéré comme un héros des temps modernes. Je suis certain que Joey Starr fera encore mieux quand il passera l'arme à gauche !
    Là, j'ai comme un doute...
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 0:29

    jacot3 a écrit:Les 48 heures que la France vient de passer à l'occasion du décès d'un certain Halliday sont un phénomène qui devrait intéresser les psyschanalystes et autres psychothérapeutes. Il s'agit apparemment d'un phénomène d'idolâtrie à caractère contagieux que rien objectivement ne justifie, sauf peut-être la propagation d'une sous culture de masse.
    J'aimais bien ce que faisait Hallyday et, comme je l'ai déjà écrit, je trouvais qu'il se bonifiait comme le bon vin. Néanmoins qu'un chanteur puisse mobiliser la totalité des médias pendant 48h et jeter dans la rue des centaines de milliers de fans dépasse pour moi l'entendement.
    Dans mon panthéon des chanteurs et chanteuses disparus figurent (sans ordre de préférence) Brassens, Brel, Ferrat, Montand, Trenet, Becaud, Barbara, Piaf et pas mal d'autres qui ne me viennent pas immédiatement à l'esprit à l'esprit.
    Je suppose que le décès d'un rappeur français fera descendre dans la rue 1 million de  personnes.
    warpcoil  j aimais bien Johnny c était un bon chanteur, mais bon on est tous humain qu' on soit rock star où chômeur de toute façon on est tous mortel et on y passera tous. C est vrai que cette idolaterie me fait penser au image des nord coréen a la mort de leur dictateur toute ces foule de personne, même si la bas ils ont pas trop le choix il assiste un flingue sur la tampe alors que ici c est de bon coeur et par amour d une personne qui leur a apporter un peu de bonheurs dans leurs vie grâce à ses chanson.  Mais c est vrai qui a une forme ideolatrie qui me gene et que hé ne comprends pas   bounce


    Dernière édition par PandaCoinCoin le Dim 10 Déc 2017 - 0:36, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 0:35

    Azalee a écrit:
    Mon hypothèse c'est qu'avec la succession des attentats, les gens ont pris goût à ce genre de manifestations, limite spirituelles, où un maximum de personnes se réunissent pour communier. 
    Bizarrement, dans une société individualiste, le besoin de communier en groupe sur un sujet commun devient presque vital. Certains en ont sûrement besoin. Se sentir seul en des temps tourmentés est la pire des choses alors les gens communient en masse.
    Mais ce que j'en dis...
    warpcoil  en faite en perdant la religion les gens ce trouve d autre religion. C est le foot , les star , l argent
    Dans le cas de l extrême gauche leur nouvelle religion c est les migrant ce sont leur dieu ceux de la droite leur dieu c est l argent et les milliardaire celui des baraki leur dieu c est la biere et l acool et les match de foot ils sont la hypnotiser a regarder des personne gagner 50 million par mois poyr courir deriere une balle alors que eux trime pour avoir 1000 euro par mois. Comme quoi une société sans religion et les gens sont perdu  Pfff
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 0:46

    PandaCoinCoin a écrit:
    warpcoil  en faite en perdant la religion les gens ce trouve d autre religion. C est le foot , les star , l argent
    Dans le cas de l extrême gauche leur nouvelle religion c est les migrant ce sont leur dieu ceux de la droite leur dieu c est l argent et les milliardaire celui des baraki leur dieu c est la biere et l acool et les match de foot ils sont la hypnotiser a regarder des personne gagner 50 million par mois poyr courir deriere une balle alors que eux trime pour avoir 1000 euro par mois. Comme quoi une société sans religion et les gens sont perdu  Pfff
    Plutôt d'accord avec la première phrase. 
    Le reste ne relève pas du même phénomène de communion.
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 1:15

    Azalee a écrit:
    Plutôt d'accord avec la première phrase. 
    Le reste ne relève pas du même phénomène de communion.
    warpcoil  je reviens des pays bas c est beau la mais à la tomber de la nuit ta des genre de sans papier on dirai qui sorte et quand ils entende des personne parler français ils sont la Hey mon frère,  tu veux de l herbe où autre chose, comme si j avais une tête à fumer de l herbe ca m énerve que fait la police desole , on peux même pas ce balader en paix sans être importuner. Moi je serai le maire de la ville je laisserai pas les personne être interpeller par des traficant de drogue.
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 1:32

    warpcoil ça me saoul moi c est pour ca que j aime bien trump au moins lui il sait ce qu' il veut ses position elles sont trancher ,  soit on fait comme au philippine où on zinc les traficant soit on dépénalise sous le contrôle de l état et comme ça ta plus tout ces petit traficant qui ennuie la population .
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 9:09

    Azalee a écrit:
    Plutôt d'accord avec la première phrase. 
    Le reste ne relève pas du même phénomène de communion.
    Mme Hidalgo réfléchit à donner le nom d'une rue au rocker !
    Pourquoi être "petit bras" ?
    Pourquoi ne pas changer avenue des Champs Elysées pour avenue Johnny Hallyday ?
    En tout cas pour les journalistes cela devient un "marronnier" !
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 9:58

    The Rat Pack a écrit:
    Je vous trouve tout de même un peu durs... Ce genre de manifestations lors du décès, non pas d'une idole, mais d'un personnage emblématique a toujours existé... Sans faire de jugement de valeur, rappelons-nous les obsèques de Victor Hugo (pour les plus anciens...), de Piaf ou de Claude François....
    Du phénomène de l'idolatrie 1635331732 Du phénomène de l'idolatrie 1635331732 Pas grand chose de plus à rajouter, je vous approuve tout à fait ; je partage votre point de vue, faisant partie de ses "idoles", moins jeune certes, mais enfin tout fout le camp, aussi acceptons cela , c'est la VIE.
    cristaline
    cristaline

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 13581
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par cristaline le Dim 10 Déc 2017 - 11:05

    jacot3 a écrit:
    Même le général de Gaulle n'a pas eu droit à cette forme "d'hystérie collective". J'ai entendu des commentaires hallucinants sur Halliday considéré comme un héros des temps modernes. Je suis certain que Joey Starr fera encore mieux quand il passera l'arme à gauche !


    En tout cas, contente de voir d'autres forumeurs partager notre avis sur le "too much", sur l'autre forum, en l'occurrence Humulus et Nangiam

    Régine Crespin en son temps, 2 secondes au JT ! ( c'est qui celle-là ? Fou )
    D'Ormesson, à peine une soirée........

    Bref....... Du phénomène de l'idolatrie 298134301
    Vieux singe
    Vieux singe

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 1503
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 86
    Localisation : Paris

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Vieux singe le Dim 10 Déc 2017 - 11:11

    Ymar a écrit:

    Azalée,

    Théorie intéressante et le lien entre événements n'est à mon avis pas faux.
    On peut donc penser que la faiblesse individuelle se manifeste par la recherche 
    d'une aile ou d'une main ( x fois ) pour s'en débarrasser.
    Je vais réfléchir car j'hésite entre plusieurs mots pour qualifier l'attitude.


    Azalée, Je repars de tes deux messages car j'y perçois les racines de ma pensée biblique,
    ce qui d'ailleurs me dérange puisque ne venant finalement que d'une pensée féminine.
    Mais la promesse d'une prochaine réflexion féminine mérite un accompagnement de haut niveau
    et je propose une nouvelle contribution à ce titre.(qu'on se le dise)

    Me semble qu'aujourd'hui, les idoles, et donc les dieux, sont construits par la télévision,
    disons plus largement par l'omniprésence des médias de tous poils, de toutes couleurs.
    Il s'agit bien de stratégies de marché, disons dans le cadre de leur marché d'audience qui se nourrit quotidiennement
    de la culture populaire toujours associée à la publicité de tous produits vendables, connexion avec le "philosophie du marché"

    Ce sont bien les médias qui ont organisé cette magnifique pièce montée qui vient d'asperger le bon peuple ,
    qui en effet y a retrouvé son dieu "vivant" circulant dans un cercueil au delà des abimes de nos imaginaires.
    Voilà un des derniers bêlement d'un petit mâle en fin de parcours qui voit monter avec panique,
    un rôle nouveau dans les l'avènement de la pensée féminine qui revendique abusivement
    un rôle nouveau dans les sociétés les plus avancées.
    Bien sur, d'aucuns prétendent que plus on avance plus on recule, mais on sait que la démographie en dépend,
    et au moins sur ce point, Jacot retrouvera des raisons d'accepter ces mouvements browniens
    qui ne remettent pas en cause sa vision historique de la bonne société.
    Et puisqu'on n'est pas là pour en rire, j'en profite pour faire une grosse bise à Azahlée pour un Noêl populaire
    La suite sera pour la réflexion azaléenne que j'attend avec inquiétude et confiance.
    La vie n'est qu'ambiguïté. Zinzin Zinzin Zinzin Zinzin Du phénomène de l'idolatrie 3610990283 Du phénomène de l'idolatrie 511002812

    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 11:37

    Vieux singe a écrit:


    Azalée, Je repars de tes deux messages car j'y perçois les racines de ma pensée biblique,
    ce qui d'ailleurs me dérange puisque ne venant finalement que d'une pensée féminine.
    Mais la promesse d'une prochaine réflexion féminine mérite un accompagnement de haut niveau
    et je propose une nouvelle contribution à ce titre.(qu'on se le dise)

    Me semble qu'aujourd'hui, les idoles, et donc les dieux, sont construits par la télévision,
    disons plus largement par l'omniprésence des médias de tous poils, de toutes couleurs.
    Il s'agit bien de stratégies de marché, disons dans le cadre de leur marché d'audience qui se nourrit quotidiennement
    de la culture populaire toujours associée à la publicité de tous produits vendables, connexion avec le "philosophie du marché"

    Ce sont bien  les médias qui ont organisé cette magnifique pièce montée qui vient d'asperger le bon peuple ,
    qui en effet y a retrouvé son dieu "vivant" circulant dans un cercueil au delà des abimes de nos imaginaires.
    Voilà un des derniers bêlement d'un petit mâle en fin de parcours qui voit monter avec panique,
    un rôle nouveau dans les l'avènement de la pensée féminine qui revendique abusivement
    un rôle nouveau dans les sociétés les plus avancées.
    Bien sur, d'aucuns prétendent que plus on avance plus on recule, mais on sait que la démographie en dépend,
    et au moins sur ce point, Jacot retrouvera des raisons d'accepter ces mouvements browniens
    qui ne remettent pas en cause sa vision historique de la bonne société.
    Et puisqu'on n'est pas là pour en rire, j'en profite pour faire une grosse bise à Azahlée pour un Noêl populaire
    La suite sera pour la réflexion azaléenne que j'attend avec inquiétude et confiance.
    La vie n'est qu'ambiguïté. Zinzin  Zinzin  Zinzin  Zinzin  Du phénomène de l'idolatrie 3610990283  Du phénomène de l'idolatrie 511002812

    Ma "vision historique de la bonne société" ?
    Vous vous laissez emporter par le verbe !
    J'ai déjà donné les noms des chanteurs-auteurs-compositeurs qui figurent dans mon panthéon et je ne pense pas que Ferré, Brel ou encore Ferrat soient représentatifs de la "bonne société".
    Quand à Jhonny il ne mérite ni cet excès d'honneurs ni tant d'indignité.
    cristaline
    cristaline

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 13581
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par cristaline le Dim 10 Déc 2017 - 12:21

    jacot3 a écrit:Les 48 heures que la France vient de passer à l'occasion du décès d'un certain Halliday sont un phénomène qui devrait intéresser les psyschanalystes et autres psychothérapeutes. Il s'agit apparemment d'un phénomène d'idolâtrie à caractère contagieux que rien objectivement ne justifie, sauf peut-être la propagation d'une sous culture de masse.
    J'aimais bien ce que faisait Hallyday et, comme je l'ai déjà écrit, je trouvais qu'il se bonifiait comme le bon vin. Néanmoins qu'un chanteur puisse mobiliser la totalité des médias pendant 48h et jeter dans la rue des centaines de milliers de fans dépasse pour moi l'entendement.
    Dans mon panthéon des chanteurs et chanteuses disparus figurent (sans ordre de préférence) Brassens, Brel, Ferrat, Montand, Trenet, Becaud, Barbara, Piaf et pas mal d'autres qui ne me viennent pas immédiatement à l'esprit à l'esprit.
    Je suppose que le décès d'un rappeur français fera descendre dans la rue 1 million de  personnes.


    Du phénomène de l'idolatrie 3966895391
    Vieux singe
    Vieux singe

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 1503
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 86
    Localisation : Paris

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Vieux singe le Dim 10 Déc 2017 - 13:16

    jacot3 a écrit:
    Ma "vision historique de la bonne société" ?
    Vous vous laissez emporter par le verbe !
    J'ai déjà donné les noms des chanteurs-auteurs-compositeurs qui figurent dans mon panthéon et je ne pense pas que Ferré, Brel ou encore Ferrat soient représentatifs de la "bonne société".
    Quand à Jhonny il ne mérite ni cet excès d'honneurs ni tant d'indignité.

    ça c'est bien vrai, mais comme autant en emporte le vent, restent les grands auteurs Du phénomène de l'idolatrie 1635331732
    Hier soir , notre chef d'orchestre a harmonisé deux morceaux, a jouer pour notre concert de Noël
    Dimanche prochain à l'Eglise Saint Roch (15h30 pour les parisiens), l'un pour Halliday, l'autre pour D'Ormesson.
    Personne n'y coupe.Même mois qui ai fait un plongeon sur le trottoir en sortant de la répétition.
    Parait que les vieux ça tombe souvent. J'ai rien dit à ma femme qui s'inquiète toujours.
    car rien de visible sauf qu'il restent des ponts d'impact malgré l'amortissement d'une grosse doudoune.Rotules,
    épaules, et aussi les cotes dont un copain toubib me signale qu'une fêlure de côte est probable.
    Ma femme aurait dit, comme Jacot et bien d'autres, que c'est la tête.
    Je lui évite donc une telle approche pour rester à l'abri des abus verbaux (j'ai pas dit verbeux)
    Le menton aussi est secoué mais pour le yaourt, ça gène pas.
    Pour la clarinette non plus, et pour le verbe, le clavier y pourvoit, hélas
    Jacot, t'as raison pour l'essentiel mais n'oublie pas les effets PERVERS du marché,
    l'un de tes dieux d'origine.
    Amitiés à toi de toute façons, surtout que je vire de plus en plus à droite, tout en devenant vraiment gauche
    Ah le verbe qui tue mais garde la vie salut

    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 13:33

    Vieux singe a écrit:

    ça c'est bien vrai, mais comme autant en emporte le vent, restent les grands auteurs Du phénomène de l'idolatrie 1635331732
    Hier soir , notre chef d'orchestre a harmonisé deux morceaux, a jouer pour notre concert de Noël
    Dimanche prochain à l'Eglise Saint Roch (15h30 pour les parisiens), l'un pour Halliday, l'autre pour D'Ormesson.
    Personne n'y coupe.Même mois qui ai fait un plongeon sur le trottoir en sortant de la répétition.
    Parait que les vieux ça tombe souvent. J'ai rien dit à ma femme qui s'inquiète toujours.
    car rien  de visible sauf qu'il restent des ponts d'impact malgré l'amortissement d'une grosse doudoune.Rotules,
    épaules, et aussi les cotes dont un copain toubib me signale qu'une fêlure de côte est probable.
    Ma femme aurait dit, comme Jacot et bien d'autres, que c'est la tête.
    Je lui évite donc une telle approche pour rester  à l'abri des abus verbaux (j'ai pas dit verbeux)
    Le menton aussi est secoué mais pour le yaourt, ça gène pas.
    Pour la clarinette non plus, et pour le verbe, le clavier y pourvoit, hélas
    Jacot, t'as raison pour l'essentiel mais n'oublie pas les effets PERVERS du marché,
    l'un de tes dieux d'origine.
    Amitiés à toi de toute façons, surtout que je vire de plus en plus à droite, tout en devenant vraiment gauche
    Ah le verbe qui tue mais garde la vie salut

    Vive Johnny d'Ormesson !!!!
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 13:44

    cristaline a écrit:


    En tout cas, contente de voir d'autres forumeurs partager notre avis sur le "too much", sur l'autre forum, en l'occurrence Humulus et Nangiam

    Régine Crespin en son temps, 2 secondes au JT ! ( c'est qui celle-là ? Fou )
    D'Ormesson, à peine une soirée........

    Bref....... Du phénomène de l'idolatrie 298134301
    Du phénomène de l'idolatrie 298134301 Puisque tu fais référence à "l'autre forum", que je lis et dont je ne m'en cache pas, je trouve un peu absurde les qualificatifs de Johnny/phile ou lâtre, comme le souligne aussi une autre personne, dont sont affublées tous ses "fans".

    Tiens je vais peut-être m'y inscrire pour donner mon point de vue également rire rire
    avatar
    Invité
    Invité

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Invité le Dim 10 Déc 2017 - 13:53

    Arlequine a écrit:
    Du phénomène de l'idolatrie 298134301 Puisque tu fais référence à "l'autre forum", que je lis et dont je ne m'en cache pas, je trouve un peu absurde les qualificatifs de Johnny/phile ou lâtre, comme le souligne aussi une autre personne, dont sont affublées tous ses "fans".

    Tiens je vais peut-être m'y inscrire pour donner mon point de vue également rire rire
    C'est quoi cet autre forum ?
    cristaline
    cristaline

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 13581
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par cristaline le Dim 10 Déc 2017 - 14:03

    Arlequine a écrit:
    Du phénomène de l'idolatrie 298134301 Puisque tu fais référence à "l'autre forum", que je lis et dont je ne m'en cache pas, je trouve un peu absurde les qualificatifs de Johnny/phile ou lâtre, comme le souligne aussi une autre personne, dont sont affublées tous ses "fans".

    Tiens je vais peut-être m'y inscrire pour donner mon point de vue également rire rire

    Tu y étais inscrite pourtant !
    Avant d’aller t’enfermer dans la tour d’ivoire de Label
    Idolâtre convient au contraire parfaitement concernant la ferveur des fans
    cristaline
    cristaline

    Du phénomène de l'idolatrie Default6

    Messages : 13581
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par cristaline le Dim 10 Déc 2017 - 14:10

    jacot3 a écrit:
    C'est quoi cet autre forum ?

    « L’arène des jeux télévisés », créé par edeninho lors de la fermeture des forums de FR2
    L’autre forum soi disant consensuel ayant été « créé » par Label qui en a verrouillé l’accès ! Beaucoup de gens en sont partis vu l’ambiance !! Fou en forme
    Cultiver l’entre soi et régimenter le monde : c'est le credo de label !! Du phénomène de l'idolatrie 711920304

    Contenu sponsorisé

    Du phénomène de l'idolatrie Empty Re: Du phénomène de l'idolatrie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 5 Aoû 2020 - 1:36