Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture


    LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Partagez

    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Sam 20 Déc - 22:16

    Et à propos de minorité :
    Est-ce le signal ?
    Nous ne tarderons pas à le savoir..
    SOS racistes , le CRAN et tous les zamis de l'UOIF vont-ils crier au meurtre raciste ?

    «Un homme a été tué ce samedi au commissariat de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire. Vers 14 heures, il se présente dans le bâtiment et semble particulièrement énervé. Trois policiers tentent de l'approcher pour le calmer. Sans s'expliquer, l'homme sort alors un couteau qu'il a caché dans son dos. Aussitôt, il s'attaque à une femme policière et la blesse au niveau de la joue et de l'oreille, sans toucher la carotide, tout en criant «Allah Akbar», («Dieu est le plus grand», en arabe). Il donne un autre coup de couteau aux deux autres agents en service. Un adjoint de sécurité sort alors son arme et tire à deux reprises sur l'homme, qui meurt sur le coup.»

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Moiself



    Messages : 9152
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 99

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Moiself le Sam 20 Déc - 22:32

    Ara a écrit:Et à propos de minorité :
    Est-ce le signal ?
    Nous ne tarderons pas à le savoir..
    SOS racistes , le CRAN et tous les zamis de l'UOIF vont-ils crier au meurtre raciste ?

    «Un homme a été tué ce samedi au commissariat de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire. Vers 14 heures, il se présente dans le bâtiment et semble particulièrement énervé. Trois policiers tentent de l'approcher pour le calmer. Sans s'expliquer, l'homme sort alors un couteau qu'il a caché dans son dos. Aussitôt, il s'attaque à une femme policière et la blesse au niveau de la joue et de l'oreille, sans toucher la carotide, tout en criant «Allah Akbar», («Dieu est le plus grand», en arabe). Il donne un autre coup de couteau aux deux autres agents en service. Un adjoint de sécurité sort alors son arme et tire à deux reprises sur l'homme, qui meurt sur le coup.»

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Mais quel est ce dieu qui prêche de tuer ses semblables Suspect  ?  Justice a été faite, bravo !
    avatar
    cristaline



    Messages : 4240
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 66

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par cristaline le Dim 21 Déc - 13:13

    Ce type , "prénommé Bertrand", précise le Monde.fr, est un français du Burundi ; pourquoi préciser ce prénom, alors qu'on ne le précise JAMAIS quand il s'agit d"un prémon étranger ? 

    Zemmour, expliquez-nous !!!
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Flavius le Dim 21 Déc - 17:57

    cristonne a écrit:Ce type , "prénommé Bertrand", précise le Monde.fr, est un français du Burundi ; pourquoi préciser ce prénom, alors qu'on ne le précise JAMAIS quand il s'agit d"un prémon étranger ? 

    Zemmour, expliquez-nous !!!

    Très pertinent !
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 4 Jan - 17:16

    Pourquoi les disciples d’Allah sont le nouveau cauchemar de l’humanité

    L’islam a réussi à transformer la psyché, à façonner la pensée et à moduler l’humanité de ses fidèles comme s’il était devenu lui-même une nouvelle entité bio-génétique conférant aux natifs de cette religion et à ceux qui choisissent de s’y soumettre un ADN spécifique.

    Etre musulman c’est appartenir ainsi à un peuple partageant le même patrimoine génétique. Faire partie d’une race qui ne ressemble en rien aux autres humains dont elle serait seigneur et maîtresse à cause de la pureté de son sang d’origine supra humaine fabriqué par Allah lui-même et dont il a irrigué le corps de ses fidèles conçus de surcroît par lui. Tous les musulmans sont par définition son bien, sa propriété de plein de droit. C’est lui qui les engendre, les vrais pères géniteurs ne sont pas des pères, ils ne font qu’accomplir sa volonté de déposer la semence dans le champ de labour que représente le corps de la femme.

    L’homme musulman est dépourvu de toute pensée critique adoptant un comportement identique à celui de ses coreligionnaires. S’habille pareil, accomplissant les mêmes faits et gestes quotidiens que tous ses semblables, ne vivant que par et pour l’islam, n’écoutant que les paroles d’Allah et de Mahomet. Prier, apprendre et réciter le Coran du matin au soir sans rien comprendre au sens des mots. Abêti et lobotomisé qui attend son heure, un signe d’Allah pour partir dans le sentier du djihad. Un musulman ne fait le choix de rien, c’est Allah qui l’inspire et guide ses pas et ses mains. Né pour servir la cause Allah et jamais la cause des hommes, dépourvu de tout sentiment humain au coeur rempli de rancoeur et de haine pour tous ceux que son livre satanique désigne comme ennemis de sa religion. Sans jamais se poser la question sur le simple fait que de ne pas partager les idées de Mahomet ne fait pas du juif, du chrétien des porcs, des singes, des êtres maléfiques à abattre et exterminer. Un homme unidimensionnel sans humanité, ni réflexion personnelle, incapable de raisonner et de pourvoir à ses propres besoins contrairement à celui d’Herbert Marcuse consumériste mais à même d’oeuvrer pour la satisfaction de ses besoins par la force de son travail.

    L’islam est bien passé ces dernières décennies du stade d’une manufacture artisanale qui fabrique quelques spécimen coomme Ben Laden, Omar Tourabi, Rached Ghannouchi, au stade d’une industrie lourde capable de produire des Mohamed Merah et des Nemmouche par millions.

    Cette transmutation de la personnalité n’est pas sans rappeler celle opérée par le nazisme et le fascisme.
    L’islamisme qui est à l’islam ce que l’hitlérisme est au nazisme qui se veut l’Islam authentique à juste raison, est une réactualisation de l’islam des origines, régissant de la manière la plus totalitaire et la plus rigoriste tous les aspects de la vie sociale, cultuelle, politique, personnelle de ses adeptes dans le moindre détail jusque dans les alcôves et leur vie intime, est en train aujourd’hui d’engendrer une nouvelle espèce humaine que j’ai appelée dans un de mes articles l’homo wahhabitus.

    Doté de sa propre personnalité, dépourvu de tout sentiment humain, frustré, primaire, agressif, asocial, velléitaire, bourru, mystique, immature, incapable de penser et de réfléchir par lui-même, idolâtre et iconoclaste. Il est tout et son contraire, mais à condition que les icônes passées aient un caractère musulman. C’est un vrai cas clinique qui présente un danger pour lui-même et surtout pour la société, sa pathologie incurable est de nature contagieuse.
    Seule la mise en quarantaine est la thérapie indiquée.

    Atteint de délires, dédoublement de personnalité, doublés d’angoisses existentielles et de pulsions mystificatrices, il s’invente un personnage qui le substitue au sien, vivant dans la peau d’un autre qu’il se veut lui-même, convaincu d’être investi de mission divine pour défendre, protéger la pureté originelle de la religion et établir la souveraineté d’Allah sur tous les hommes.
    Guidés par leur seule vision cosmique et impériale du monde : ré-islamiser, sous forme de wahhabisation et islamiser par la propagation de sa doctrine aux quatre coins du monde par tous les moyens y compris la purification ethnique et religieuse comme c’est le cas en Irak, au Nigéria et un degré moindre en Egypte.

    En tout état de cause, les mécanismes idéologiques de caractère prophétique et messianique, ne peuvent qu’impacter, conditionner outrageusement et influence leur état psychologique uniforme qui les fait distinguer du commun des mortels,

    Je n’ai pas la prétention d’analyser la psychologie des islamistes, mais chercher tout au moins à esquisser un portrait à partir des éléments d’observation tels que nous restituent leurs troubles de comportement, leurs excès de prosélytisme agressif et envahissant nos cités, piétinant notre espace laïc, leurs incohérences verbales, leurs onomatopées, leurs évocations récurrentes à Dieu, leur manichéisme outrancier, leurs convulsions pathogènes, leurs crises de démence dont certaines préfigurent du Grand Fracas Coranique, leur procession, leur aversion du genre humain, vomissant nos lois et brûlant nos codes et nos drapeaux, leur état pathologique de confusion mentale et leur absence de discernement.

    Il en résulte que les islamistes ne semblent pas avoir de caractère humain dans le sens humaniste du terme qui fait de l’homme acteur de sa vie et ce pour les raisons suivantes : ils sont psychopathes, schizophrènes, messianiques, fascistes, racistes, antisémites, ethnocentristes, mégalomanes, phallocrates, à la misogynie érigée en dogme, pervers, adeptes de la magie noire, gourous, affabulateurs, haineux, nocifs, pour l’écosystème humain, ultra-violents, ultra-réactionnaires, paranoïaques, illuminés sectaires, atteints du syndrome du borderline, idolâtres, profanateurs de mosquées, hérétiques, terroristes, bellicistes, impérialistes, génocidaires, rêvant de faire de la terre le royaume d’Allah purifié du genre humain tels que les athées, les démocrates, les laïcs, les infidèles qu’ils sont censés tuer tous un par un jusqu’au dernier, notre destin sera islamiste ou il ne le sera pas telle que le prévoit leur prophète.

    Déferlant sur les cités urbaines tels des meutes de loup, battant le pas comme s’ils rejouaient une scène martiale sur le modèle des escadrons des Waffen SS dans lesquels s’étaient enrôlés leurs aïeux. Ne laissant ainsi subsister aucun doute quant aux accointances idéologiques entre leur idéologie et le nazisme. Vouant comme eux un véritable culte a leur chef cette figure centrale et tutélaire, une sorte de guide suprême comme un duce, un Führer, un Ayatollah ou un Habib Allah à l’exemple de ce Gourou illuminé qui en train de mettre la Tunisie sous sa coupe réglée.

    Leurs ressentiments féroces et maladifs font d’eux des êtres voraces, charognards, archaïques, névrotiques, barbares, sanguinaires, assoiffés de sang humain avides de notre chair, faisant de la terreur leur foi et de leur loi canonique une arme de destruction massive, Hitler et Staline passeraient pour des humains à côté d’eux, leur bave est venimeuse. Ils sont pour notre humanité ce que furent les Banu Hilal et leurs alliés les Banu Souleiem pour la Tunisie.

    Ils ne respectent ni Allah qui est pourtant leur maître-esclavagiste ni leurs coreligionnaires qui rêvent de vivre leur humanité qui sont souvent les premières victimes de leur déferlante tsunamienne et encore moins l’humanité non-musulmane. Ils sont des exterminators, Pol pot est plus humain qu’eux.

    Leur humanité est le produit de leur psyché un mélange de Dracula de Jack L’éventreur et de Frankenstein. Ils sont tout simplement des Islamistes. A coté d’eux, les hydres d’Hercule seraient moins effrayantes et épouvantables.

    Des figures cauchemardesques devenues le cauchemar éveillé de l’humanité, laissant apparaître les croque-mitaines comme des archanges. Sources d’angoisses et de peur, ils préfigurent le monde des ténèbres dans lequel ils veulent entraîner le commun des mortels. Incarnation vivante de cette vision apocalyptique du monde celle du Grand Effroi. Leurs évocations incantatoires sont autant d’exaltations du démon qui irrigue leurs artères et nourrit leur cerveau. Dépossédés de leur propre humanité, ils ne vivent que dans la haine destructrice de ceux qui vivent leur état d’humanité.


    Salem Ben Ammar


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)

    Invité
    Invité

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Invité le Mar 6 Jan - 14:38

    Le nouveau et redoutable visage du terrorisme islamique


    Voici un article extrait du Bulletin hebdomadaire d’André Noël n°2405 paru le 5 janvier 2015 :

    Apparemment, par ces arguments de mauvaise foi, il s’agissait de rassurer le bon peuple pendant les fêtes, même au mépris de l’évidence. Dormez, braves gens, réjouissez-vous, ne vous inquiétez pas pour quelques fous qui font n’importe quoi.

    Ce que l’on ne comprend pas, c’est que le même Valls avait déclaré un peu plus tôt :« Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger de terrorisme. »  Mais les terroristes, eux, où sont-ils donc ? Ni à Joué-Lès-Tours, ni à Dijon, foi de ministre de l’Intérieur ! Fou

    A moins, bien sûr, que le ministre de l’intérieur lui-même n’ait pas pris conscience de la mutation du terrorisme islamique, lequel évolue sans cesse. Ce serait extrêmement inquiétant pour la sécurité du pays.

    Le terrorisme d’Al-Qaïda, qui frappa en 2001, c’étaient de petites cellules infiltrées sur le territoire des « mécréants », prêtes à frapper quand l’ordre en serait donné. Puis, les difficultés pour se déplacer ont entraîné le choix d’autochtones, déjà sur place, mais toujours en lien avec la « centrale », assurant la formation tant militaire que doctrinale, soit dans un pays arabe, soit en France, à travers les réseaux islamistes ou plus simplement, si l’on ose dire, en prison. Mais cela aussi devient plus difficile désormais ; les communications sont interceptées, les suspects surveillés – pas tous, ils sont trop nombreux ! – et l’on s’efforce, dans les prisons, d’isoler les meneurs, ce qui n’est pas tache aisée.

    D’où ce que l’on appelle « l’auto radicalisation », grâce (à cause d’) à Internet. C’est là un nouvel élément de la stratégie des islamistes pour recruter. Leur organisation s’est dotée d’un service communication et propagande qui sait d’autant mieux ce qu’il faut dire et montrer aux occidentaux – et particulièrement aux Français qui forment le plus gros contingent de volontaires – pour les persuader de se rallier à la cause. Ils exhortent ceux qui le peuvent – qui n’ont pas attiré l’attention des services spécialisés – à venir en Syrie et demandent aux autres d’agir sur place.

    D’où le mot d’ordre lancé le 22 septembre, précisément contre les Français et les Américains : « Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le. » C’est ce qui s’est passé en France : voiture et couteau ont été utilisés. Il y a ce que l’on sait et il y aussi ce que l’on nous cache, des agressions islamistes qualifiées d’actes de violence banale. Au Canada, en octobre, un islamiste radical a tué un militaire en fonçant sur lui avec sa voiture. Ils nous ont prévenus, le programme se déroule sous nos yeux et le ministre de l’Intérieur n’y croit pas.

    Bien entendu, ceux qui cèdent ainsi aux sirènes islamistes via Internet, sont des personnalités faibles, influençables, « paumées », qui en veulent à la société à laquelle ils attribuent la responsabilité de leur malheur et de leur solitude ; ils trouvent dans l’islam une justification pour se venger de cette société-là en la frappant.

    Non seulement, les islamistes ne récusent pas les fous, les déséquilibrés, les marginaux, mais ils aspirent à les recruter, car ils sont inconscients et se moquent des risques encourus. D’ailleurs la plupart essaient de se donner la mort, leur forfait accompli. C’est une nouvelle phase du terrorisme islamique. C’est la plus redoutable.

    Certes, on dira que l’attentat contre les tours jumelles, en 2001, a fait beaucoup plus de victimes que n’en font, pour l’instant, des terroristes individuels. Mais, comme leur nom l’indique, le but des terroristes, c’est de semer la terreur. Mettre chacun en état d’insécurité. Personne ne peut prévoir ni où ni quand un « fou d’Allah » va frapper ; le plus souvent il l’ignore lui-même jusqu’à ce que lui vienne l’inspiration.

    Il peut se manifester sur un quelconque marché de Noël et, surtout, dans une ville modeste, comme Joué-Lès-Tours.  Sorry

    Que des militaires patrouillent à Paris, c’est bien. Mais ailleurs ? Pour frapper l’opinion ils s‘en prenaient auparavant aux grandes métropoles mais ce n’est plus le cas puisque, grâce aux media, le moindre crime dans une modeste bourgade a un retentissement national et met tout le monde dans un sentiment d’insécurité.

    Pour l’instant, le pouvoir n’a pas trouvé la parade. Ce n’est pas facile, certes, mais banaliser, nier le caractère terroriste des dernières exactions et les réduire à la divagation de quelques fous n’est certainement pas une bonne réponse.

    source net
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Mar 6 Jan - 17:37

    aurore06 a écrit:Le nouveau et redoutable visage du terrorisme islamique


    Voici un article extrait du Bulletin hebdomadaire d’André Noël n°2405 paru le 5 janvier 2015 :

    Apparemment, par ces arguments de mauvaise foi, il s’agissait de rassurer le bon peuple pendant les fêtes, même au mépris de l’évidence. Dormez, braves gens, réjouissez-vous, ne vous inquiétez pas pour quelques fous qui font n’importe quoi.

    Ce que l’on ne comprend pas, c’est que le même Valls avait déclaré un peu plus tôt :« Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger de terrorisme. »  Mais les terroristes, eux, où sont-ils donc ? Ni à Joué-Lès-Tours, ni à Dijon, foi de ministre de l’Intérieur ! Fou

    A moins, bien sûr, que le ministre de l’intérieur lui-même n’ait pas pris conscience de la mutation du terrorisme islamique, lequel évolue sans cesse. Ce serait extrêmement inquiétant pour la sécurité du pays.

    Le terrorisme d’Al-Qaïda, qui frappa en 2001, c’étaient de petites cellules infiltrées sur le territoire des « mécréants », prêtes à frapper quand l’ordre en serait donné. Puis, les difficultés pour se déplacer ont entraîné le choix d’autochtones, déjà sur place, mais toujours en lien avec la « centrale », assurant la formation tant militaire que doctrinale, soit dans un pays arabe, soit en France, à travers les réseaux islamistes ou plus simplement, si l’on ose dire, en prison. Mais cela aussi devient plus difficile désormais ; les communications sont interceptées, les suspects surveillés – pas tous, ils sont trop nombreux ! – et l’on s’efforce, dans les prisons, d’isoler les meneurs, ce qui n’est pas tache aisée.

    D’où ce que l’on appelle « l’auto radicalisation », grâce (à cause d’) à Internet. C’est là un nouvel élément de la stratégie des islamistes pour recruter. Leur organisation s’est dotée d’un service communication et propagande qui sait d’autant mieux ce qu’il faut dire et montrer aux occidentaux – et particulièrement aux Français qui forment le plus gros contingent de volontaires – pour les persuader de se rallier à la cause. Ils exhortent ceux qui le peuvent – qui n’ont pas attiré l’attention des services spécialisés – à venir en Syrie et demandent aux autres d’agir sur place.

    D’où le mot d’ordre lancé le 22 septembre, précisément contre les Français et les Américains : « Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le. » C’est ce qui s’est passé en France : voiture et couteau ont été utilisés. Il y a ce que l’on sait et il y aussi ce que l’on nous cache, des agressions islamistes qualifiées d’actes de violence banale. Au Canada, en octobre, un islamiste radical a tué un militaire en fonçant sur lui avec sa voiture. Ils nous ont prévenus, le programme se déroule sous nos yeux et le ministre de l’Intérieur n’y croit pas.

    Bien entendu, ceux qui cèdent ainsi aux sirènes islamistes via Internet, sont des personnalités faibles, influençables, « paumées », qui en veulent à la société à laquelle ils attribuent la responsabilité de leur malheur et de leur solitude ; ils trouvent dans l’islam une justification pour se venger de cette société-là en la frappant.

    Non seulement, les islamistes ne récusent pas les fous, les déséquilibrés, les marginaux, mais ils aspirent à les recruter, car ils sont inconscients et se moquent des risques encourus. D’ailleurs la plupart essaient de se donner la mort, leur forfait accompli. C’est une nouvelle phase du terrorisme islamique. C’est la plus redoutable.

    Certes, on dira que l’attentat contre les tours jumelles, en 2001, a fait beaucoup plus de victimes que n’en font, pour l’instant, des terroristes individuels. Mais, comme leur nom l’indique, le but des terroristes, c’est de semer la terreur. Mettre chacun en état d’insécurité. Personne ne peut prévoir ni où ni quand un « fou d’Allah » va frapper ; le plus souvent il l’ignore lui-même jusqu’à ce que lui vienne l’inspiration.

    Il peut se manifester sur un quelconque marché de Noël et, surtout, dans une ville modeste, comme Joué-Lès-Tours.  Sorry

    Que des militaires patrouillent à Paris, c’est bien. Mais ailleurs ? Pour frapper l’opinion ils s‘en prenaient auparavant aux grandes métropoles mais ce n’est plus le cas puisque, grâce aux media, le moindre crime dans une modeste bourgade a un retentissement national et met tout le monde dans un sentiment d’insécurité.

    Pour l’instant, le pouvoir n’a pas trouvé la parade. Ce n’est pas facile, certes, mais banaliser, nier le caractère terroriste des dernières exactions et les réduire à la divagation de quelques fous n’est certainement pas une bonne réponse.

    source net
    Toujours des articles aussi truculents que lucides, sur ce blog !
    Merci Aurore, de nous les faire partager.

    Et pendant que j'y suis, je te souhaite une excellente année 2015 !


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Mar 3 Fév - 14:10

    Oui, le coran ordonne de tuer.
    Qui peut le nier ?


    "Vous l’avez tous entendu 100 fois de la bouche des musulmans pleurnicheurs ou des islamo-collabos bien de chez nous : « L’islam n’autorise pas les musulmans à tuer qui que ce soit. » Eh bien, je vais vous prouver le contraire. J’ai pris le temps d’éplucher les 114 sourates et 3236 versets du Coran et j’ai relevé 21 versets où Allah ordonne à ses fidèles de tuer."



    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Lun 16 Fév - 13:16

    L'hisselame ? Ce sont les musulmans qui en parlent le mieux .

    Sur son blog de langue arabe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Saleh Hammâya a déjà publié plus de cent articles axés sur la critique de l’islam, du Coran, de la charia, de l’action des imâms, de l’influence néfaste et suicidaire des mosquées, de la psychopathologie des musulmans. Certains titres font même froid au dos, comme :

    « Pourquoi protège-t-on encore le virus de l’islam ? – Votre faiblesse renforce les islamistes – Détruisez l’État islamique dans vos esprits si vous voulez l’extirper de votre territoire – Daech incarne le véritable islam – Nous défendons une fausse religion – Plutôt les boîtes de nuit et les lupanars que les mosquées – Les musulmans, une nation sans raison – Les musulmans, une nation d’hypocrites – La décadence de nos mœurs musulmanes – L’islam ne se réforme que par sa destruction – Après sa destruction de l’Orient, l’islam est en passe de détruire l’Occident – L’islam est l’ennemi du monde entier, etc. »

    Foudroyé récemment par l’annonce que Daech a brûlé vif le pilote jordanien début janvier 2015, Saleh Himmâya lance aussitôt sur son blog, le 5.2.2015, un article, traduit ici en français, avec ce slogan choc:


    "« Nous, musulmans, sommes sauvages et le resterons. »

    « Les réactions des musulmans condamnant l’assassinat du pilote jordanien, Maaz al-Kassasbah, donnent d’emblée l’impression qu’une prise de conscience vient de secouer et d’envahir le monde musulman. On aurait cru qu’il s’agit d’un coup de semonce destiné à les délivrer d’une barbarie indicible dans laquelle ils sont enfoncés.

    « Or, leur condamnation d’un crime, commis par des musulmans comme eux, s’avère étrange et suspecte. C’est une initiative incompatible sémantiquement avec la réalité et ne s’appuie sur aucun critère moral. Si, néanmoins, elle se référait à une valeur humaine qui dénonce la violence en tant que violence, on aurait  pu dire que les musulmans ont changé, se sont enfin réveillés ou ont rattrapé le temps perdu.

    « Toutefois, leur attitude n’est rien que de la poudre jetée aux yeux, une simple défense de l’islam et de ses textes fondateurs, loin de toute compassion ou solidarité humaine. C’est d’ailleurs ce qui se manifeste de façon frappante dans le communiqué diffusé suite à ce crime par al-Azhar, cette prétendue « prestigieuse » haute autorité de l’islam sunnite au Caire en Égypte.

    « En condamnant ce crime et tout crime similaire, cette institution nous donne l’air d’avoir été enfin secouée par un soubresaut révélant son rejet de tout ce qui est criminel. Or, à l’observation de ce communiqué de près, on constate qu’il est foncièrement dépourvu de tout sens humain ou éthique.

    « Al-Azhar y réclame l’application de la charia, c’est-à dire la vengeance, en appelant à la flagellation, à la crucifixion des adeptes de Daech, ainsi qu’à l’amputation de leurs mains et de leurs pieds. Cette réaction dénote clairement qu’al-Azhar ne condamne pas le crime d’un point de vue humain. Et si c’était le cas, il aurait pu réclamer la dissuasion de Daech d’une manière qui respecte néanmoins les droits de l’homme, y compris ceux des criminels.

    « Il s’appuie, en revanche, sur une logique purement théologique, conforme à l’esprit de la charia islamique. Il rejette le crime en soi,  commis par le recours à l’immolation par le feu. Telle pratique contredit, selon lui, l’enseignement de l’islam, bien que maints doctes, prétendus éminents érudits de cette croyance, n’approuvent pas cette position.

    « Donc, lorsque les musulmans condamnent l’assassinat du pilote jordanien, ils ne le font pas par souci d’humanisme ni suite à une prise de conscience, mais parce que le crime, commis par immolation, ne correspond pas aux différentes procédures prévues dans les enseignements de l’islam en matière d’assassinat dit halal .

    « Il suffit alors de se rappeler que les musulmans n’ont jamais condamné les différents types d’assassinats pratiqués par Daech selon les normes islamiques, c’est-à-dire la charia, tels que la crucifixion, la lapidation, l’égorgement, l’esclavagisme. C’est dans cette posture que la vérité de la nature du musulman saute aux yeux : il ne condamne jamais un acte criminel en tant qu’être humain sensible et compassionnant, mais parce que cet acte lui semble incompatible avec sa croyance islamique.

    « Sa condamnation donc ne vise que la procédure sauvage utilisée par Daech, et ne concerne point la sauvagerie elle-même.

    « Dire alors que cette condamnation de la part des musulmans signifie une prise de conscience, c’est vain et puéril. Les musulmans sont un groupe de sauvages et le resteront. Ils ne changeront pas et ne rejoindront jamais le cortège de l’humanité ou de la civilisation que le jour où on entend al-Azhar en particulier et les musulmans en général clamer haut et fort : Il n’y a rien de sacré que l’homme. Alors, il sera possible d’évoquer le début d’un processus d’humanisation et de civilisation chez les musulmans. Dans la situation actuelle, tant que l’être humain demeure insignifiant dans les textes criminels et sacrés propres à l’islam et dans lesquels ses adeptes se nourrissent, il n’y a rien à espérer ni à attendre de la part de n’importe quel musulman se qualifiant d’humaniste, de civilisé ou de modéré.

    « Il appert donc que tout musulman demeure suspect et sauvage s’il ne croit pas à l’urgence de la séparation entre religion et Etat, s’il ne condamne pas tous les versets violents et inhumains dans son coran comme dans tout son patrimoine islamique, et s’il ne déclare pas caduques toutes les lois de la charia. »"


    Malek Sibali


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Lun 16 Fév - 15:44

    "J'accuse de complicité de crime contre l'Humanité tous les politicards de tous bords qui ne dénoncent pas l'islam et ne veulent surtout pas imputer le génocide irakien à la secte immonde. S'ils ne connaissent pas les horreurs coraniques, pourquoi ne demandent-ils pas l'avis de leurs conseillers, s'ils en ont qui ne soient pas dhimmisés, face à ces bains de sang à répétition que nous inflige l'islam depuis sa naissance.
    J'accuse tous les journaleux et plumitifs immondes, qui couvrent ce crime contre l'Humanité et dont la partialité criarde me donne la nausée. Ils ont réduit l'éthique journalistique en un vulgaire paquet de merde nauséabonde. Je n'en vois que deux à sortir du lot, ces hommes courageux sont bien entendu taxés de "racistes" car il paraît que l'islam est une race."




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 1 Mar - 12:23


    Vidéo: l’éducation d’un enfant arabe, tout en « douceur »


    "Certains parents jouent au foot avec leurs enfants, d’autres au Monopoly, regardez ce que ce père enseigne à son fils :



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Dans la culture arabe, certains aspects de l’éducation sont primordiaux. Les petits garçons sont très tôt éduqués pour la vie, la vraie.

    Le couteau sera la seconde nature de cet enfant, une fois adulte.

    Un islam des lumières, assurément. Quelle chance pour l’Europe."


    Alors, la rengaine qui nous serine que "toutes les cultures se valent", navrée mais c'est une intox dangereuse.


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 1 Mar - 12:27

    Avec les nazis, il y a eu des survivants. Avec les barbus, il n'y en aura pas.
    Et nous, Occident lâche et avachi, nous laissons faire , comme d'autres ont laissé faire avant ...



    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 1 Mar - 12:32

    Très juste, comme à chaque fois que Salem Ben Ammar s'exprime sur le sujet :

    Les musulmans ont l’indignation à géométrie variable


    "Qui peut nier que tous les candidats au djihad sont des jeunes musulmans ?

    Doit-on garder l’omerta sur ce climat de dégradation de l’état sécuritaire de la France qui est le fait de certains jeunes musulmans prêts à embraser le pays et jouer aux encenseurs de l’islam pour ne pas susciter le courroux des musulmans ?
    Nous devons pratiquer une sorte de takyia, le mensonge licite, à nos dépens, pour ne pas nous trouver mis au banc des accusés pour islamophobie, un néologisme d’un très mauvais genre. Ainsi, pour ne pas provoquer un séisme de magnitude 9, on doit cesser de dénoncer la montée inquiétante de la violence, de la criminalité et de la délinquance chez certains jeunes musulmans ?
    Il ne s’agit pas de livrer les jeunes musulmans, dont un grand nombre d’entre eux aspirent à vivre en harmonie avec leur environnement républicain, à la vindicte populaire et en faire la cause du mal qui ronge le corps républicain. Il n’en demeure pas moins que nous ne pouvons pas faire l’économie des questions qui interpellent tous les observateurs :

    *pourquoi les jeunes musulmans sont surreprésentés dans la rubrique judiciaire ?
    *pourquoi 100% des attentats terroristes sur le sol français au cours des deux dernières décennies sont commis par des jeunes musulmans ?
    *pourquoi l’islam fait office de caisse de résonance pour les pseudos frustrations de ces jeunes ? Ne dit-on pas que la religion apaise et détend les ressorts de la colère ?
    *pourquoi les musulmans ne condamnent jamais les crimes abominables des leurs ? Un sacrilège que de manifester son hostilité à l’égard de ce que le Coran ordonne.
    *pourquoi tous les crimes contre les juifs sont commis par des musulmans et seulement par des musulmans, alors que l’antisémitisme existe ailleurs ?"

    Personne ne stigmatise les musulmans, c’est leur comportement, dépourvu de compassion et d’humanité qui pose problème et crée l’amalgame entre les musulmans dits modérés et les islamistes. Les musulmans ne sont pas tous des terroristes mais tous les terroristes sont des musulmans.

    En islam on ne compatit pas pour les victimes non-musulmanes.

    Leur compassion est celle d’un crocodile pour sa proie."


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 1 Mar - 12:38

    Oui, vraiment, " nous sommes tous égaux" ... Sorry
    Mais où est donc SOS racisme ?

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Lun 2 Mar - 12:45

    "Woman in red", version hisselamiste.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Lun 2 Mar - 17:40

    Pendant que Plenel et son ami Ramadan nous assurent de l'amour et tolérance légendaires de l'hisse lame, dans les rues de Copenhague, la "minorité islamique" s'exprime pour les illustrer.

    Quel merveilleux vivrensemble ! J'en suis toute émue ...



    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Flavius le Lun 2 Mar - 20:27

    Ara a écrit:Très juste, comme à chaque fois que Salem Ben Ammar s'exprime sur le sujet :

    Les musulmans ont l’indignation à géométrie variable


    "Qui peut nier que tous les candidats au djihad sont des jeunes musulmans ?

    Doit-on garder l’omerta sur ce climat de dégradation de l’état sécuritaire de la France qui est le fait de certains jeunes musulmans prêts à embraser le pays et jouer aux encenseurs de l’islam pour ne pas susciter le courroux des musulmans ?
    Nous devons pratiquer une sorte de takyia, le mensonge licite, à nos dépens, pour ne pas nous trouver mis au banc des accusés pour islamophobie, un néologisme d’un très mauvais genre. Ainsi, pour ne pas provoquer un séisme de magnitude 9, on doit cesser de dénoncer la montée inquiétante de la violence, de la criminalité et de la délinquance chez certains jeunes musulmans ?
    Il ne s’agit pas de livrer les jeunes musulmans, dont un grand nombre d’entre eux aspirent à vivre en harmonie avec leur environnement républicain, à la vindicte populaire et en faire la cause du mal qui ronge le corps républicain. Il n’en demeure pas moins que nous ne pouvons pas faire l’économie des questions qui interpellent tous les observateurs :

    *pourquoi les jeunes musulmans sont surreprésentés dans la rubrique judiciaire ?
    *pourquoi 100% des attentats terroristes sur le sol français au cours des deux dernières décennies sont commis par des jeunes musulmans ?
    *pourquoi l’islam fait office de caisse de résonance pour les pseudos frustrations de ces jeunes ? Ne dit-on pas que la religion apaise et détend les ressorts de la colère ?
    *pourquoi les musulmans ne condamnent jamais les crimes abominables des leurs ? Un sacrilège que de manifester son hostilité à l’égard de ce que le Coran ordonne.
    *pourquoi tous les crimes contre les juifs sont commis par des musulmans et seulement par des musulmans, alors que l’antisémitisme existe ailleurs ?"

    Personne ne stigmatise les musulmans, c’est leur comportement, dépourvu de compassion et d’humanité qui pose problème et crée l’amalgame entre les musulmans dits modérés et les islamistes. Les musulmans ne sont pas tous des terroristes mais tous les terroristes sont des musulmans.

    En islam on ne compatit pas pour les victimes non-musulmanes.

    Leur compassion est celle d’un crocodile pour sa proie."


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Sans parler des convertis...
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Mar 3 Mar - 17:40

    L'abomination va crescendo, comme si elle ne devait jamais avoir de limites.
    Je me demande ce qu'il faut encore que ces nuisibles fassent pour convaincre nos gouvernants qu'il faut les arrêter à tout prix.

    On lui a apporté du thé, de la viande, du riz et de la soupe. Elle a pensé que ces hommes étaient plutôt accueillants. Une fois le repas terminé, on lui a dit en se moquant d'elle: «Vous venez de manger votre fils»

    Horreur absolue
    "Elle était déterminée à retrouver son fils", raconte Yasir Abdulla, 36 ans. "Elle a demandé de ses nouvelles aux membres de l'EI. Ils lui ont dit de s'asseoir après son long voyage et qu'elle recevrait de la nourriture. On lui a apporté du thé, de la viande, du riz et de la soupe. Elle a pensé que ces hommes étaient plutôt accueillants. Une fois le repas terminé, on lui a dit en se moquant d'elle: vous venez de manger votre fils."

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Flavius le Mar 3 Mar - 20:09

    Ara a écrit:L'abomination va crescendo, comme si elle ne devait jamais avoir de limites.
    Je me demande ce qu'il faut encore que ces nuisibles fassent pour convaincre nos gouvernants qu'il faut les arrêter à tout prix.

    On lui a apporté du thé, de la viande, du riz et de la soupe. Elle a pensé que ces hommes étaient plutôt accueillants. Une fois le repas terminé, on lui a dit en se moquant d'elle: «Vous venez de manger votre fils»



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ils pratiquent la stratégie qui gagnaient ses guerres par la terreur qu'il inspirait. Sa réputation le précédait et ses ennemis étaient déjà terrorisés par toutes les légendes volontiers entretenues par ses émissaires.
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Ven 1 Mai - 16:56



    Le recyclage intelligent .


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)

    Invité
    Invité

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Invité le Ven 1 Mai - 16:58


    Ara a écrit:

    Le recyclage intelligent .

      Si ce n'était HELAS pas la triste vérité, on pourrait en sourire, mais ce n'est pas le cas !!!
    Recyclage des années 2015 ........
    avatar
    Ara



    Messages : 3586
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 17

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ara le Dim 28 Mai - 19:48

    Où en sommes-nous, en Europe de la fameuse "minorité islamiste" ?
    Quelqu'un a-t-il des infos actuelles ?

    En France, on estime la population musulmane à 4/5 millions (inchangé depuis plus de 15 ans !), mais certains parlent de 15 , voire 20 millions de personnes.
    Parmi eux, le nombre de "radicalisés", en constante progression, serait d'environ 8250 (en février 2016), mais aux dernières nouvelles, on aurait en France plus de 15.000 fichés S.

    C'est à ne rien y comprendre !
    Cette interdiction de recenser par la religion est en train de nous étouffer , littéralement.

    Un beau jour, nous nous réveillerons morts...si je puis dire !


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    «La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.» (Spinoza)
    avatar
    sherekhan



    Messages : 170
    Date d'inscription : 30/04/2017

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par sherekhan le Lun 29 Mai - 9:05

    Ara a écrit:Où en sommes-nous, en Europe de la fameuse "minorité islamiste" ?
    Quelqu'un a-t-il des infos actuelles ?

    En France, on estime la population musulmane à 4/5 millions (inchangé depuis plus de 15 ans !), mais certains parlent de 15 , voire 20 millions de personnes.
    Parmi eux, le nombre de "radicalisés", en constante progression, serait d'environ 8250 (en février 2016), mais aux dernières nouvelles, on aurait en France plus de 15.000 fichés S.

    C'est à ne rien y comprendre !
    Cette interdiction de recenser par la religion est en train de nous étouffer , littéralement.

    Un beau jour, nous nous réveillerons morts...si je puis dire !


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ara


    Quand on sait à quelle vitesse ils se reprorduisent, il faut être naïf pour croire à ce chiffre sous estimé volontairement afin d'endormir le bon peuple français sur les dangers qui le guettent !




    avatar
    sherekhan



    Messages : 170
    Date d'inscription : 30/04/2017

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par sherekhan le Lun 29 Mai - 9:06

    [quote="sherekhan"]

    Ara


    Quand on sait à quelle vitesse ils se reprorduisent, il faut être naïf pour croire à ce chiffre sous estimé volontairement afin d'endormir le bon peuple français sur les dangers qui le guettent !






    avatar
    Flavius



    Messages : 6695
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20
    Localisation : Hérault

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Flavius le Lun 29 Mai - 12:22

    sherekhan a écrit:

    Ara


    Quand on sait à quelle vitesse ils se reprorduisent, il faut être naïf pour croire à ce chiffre sous estimé volontairement afin d'endormir le bon peuple français sur les dangers qui le guettent !




    Ben disons qu'eux au moins ont compris le sens de la formule "allocations familiales". Ils donnent du sens à ce terme. Et puis comptés comme Français, ça permet à nos édiles de se réjouir de  notre démographie.
    avatar
    Ymar



    Messages : 6243
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 65
    Localisation : Tout près de Winnie

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Ymar le Lun 29 Mai - 15:08

    sherekhan a écrit:

    Peut-être que la seule population de l'Île de France est prise en compte  Souris peur

     PA


    _________________
    Ymar.Athée  Sardo-Altiligérien.

    Contenu sponsorisé

    Re: LA "MINORITÉ" ISLAMISTE .

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 12:13