Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

    l'euthanasie et suicide assisté

    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Mer 18 Déc 2013 - 13:37

    Bonjour, 

    L’euthanasie est un sujet d'actualité qui selon moi mérite que l'on en discute. Notre culture, contrairement à celle des anglo-saxons ont, semble être un frein à aborder ce qui se révèle être pour beaucoup encore un tabou que l'on ne peut bousculer sans heurter les consciences. L'assurance-vie malgré son succès actuel et pour cause, a mis pas mal de temps à s'installer dans les foyers français. Chez certains, parler de la mort, c'est pratiquement un blasphème ;  c'est l'inviter chez soi. Et il a fallu en faire une niche fiscale pour qu'elle connaisse l’engouement de nos contemporains, alors que testament et assurance-vie ont toujours accompagné les anglo-saxons dans leurs activités quotidienne. 
    La France, fille aînée de l'Eglise va devoir évoluer avec son temps et se faire violence, comme elle a dû le faire avec l'avortement, le sida, la loi Leonetti, le mariage pour tous et maintenant l'euthanasie voire le suicide assisté. 

    J'aimerai bien que les participants à "Des lettres et des news" (DLN) s'expriment sur cet important thème de société.

    A bientôt
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 13:58

    @ Flavius,

    Le sujet est délicat .
    En fait, une amie, épuisée par deux Takosubo successifs, m'a demandé de l'aider à partir. Son moral était très bas,
    mais sa décision ne relevait pas de l'instant puisqu'elle adhérait à l' association de Jean Luc Roméro.
    Or je n'avais rien pour donner suite...d'ailleurs j'y ai réfléchi longtemps en me demandant si je pesais toutes
    les implications de l'acte.
    Du coup, je n'ai rien fait.

    En ce qui me concerne, j'espère avoir l' énergie de louer une voiture et la lancer contre un pylône, ou par-dessus la rambarde d'un pont très haut, donnant sur le vide.

    De toutes façons, je risque de choquer pas mal de monde si je m'exprime.
    Ce sujet est trop délicat.
    Moiself
    Moiself

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Moiself le Mer 18 Déc 2013 - 15:15

    Flavius01 a écrit:
    Bonjour, 

    L’euthanasie est un sujet d'actualité qui selon moi mérite que l'on en discute. Notre culture, contrairement à celle des anglo-saxons ont, semble être un frein à aborder ce qui se révèle être pour beaucoup encore un tabou que l'on ne peut bousculer sans heurter les consciences. L'assurance-vie malgré son succès actuel et pour cause, a mis pas mal de temps à s'installer dans les foyers français. Chez certains, parler de la mort, c'est pratiquement un blasphème ;  c'est l'inviter chez soi. Et il a fallu en faire une niche fiscale pour qu'elle connaisse l’engouement de nos contemporains, alors que testament et assurance-vie ont toujours accompagné les anglo-saxons dans leurs activités quotidienne. 
    La France, fille aînée de l'Eglise va devoir évoluer avec son temps et se faire violence, comme elle a dû le faire avec l'avortement, le sida, la loi Leonetti, le mariage pour tous et maintenant l'euthanasie voire le suicide assisté. 

    J'aimerai bien que les participants à "Des lettres et des news" (DLN) s'expriment sur cet important thème de société.

    A bientôt

    Bonjour Flavius,
    Grave problème de conscience ...et de société.
    Il y a 20 ans j'ai perdu une amie, cancer total, 39 ans. Elle avait demandé, par une lettre très digne, à un médécin de l'aider à partir, en lui spécifiant qu'elle le dégageait de toute responsabilité. Ce médecin, jeune, n'a pas voulu le faire. Elle a trouvé un médecin âgé qui a accepté. Quand je suis allé la voir la veille, elle avait demandé à son amie de bien la maquiller pour me recevoir. Je savais que c'était le dernier jour que je la voyais. Un souvenir terrible qui m'a marqué.
    Elle devait vraiment souffrir pour faire cette demande. J'espère finir, si cela m'arrive, de partir comme mon amie Canta, sans trop de douleur, à part les séquelles de la chimio, épisodiques, juste le sentiment d'une immense fatigue, avec toujours un peu d'espoir, mais très lucide quand même. Elle s'est endormie dans un coma fatal.
    Mais comment décider d'une telle chose si la personne n'est plus consciente ? Je n'aimerais pas à devoir prendre une telle décision.
    Petite parenthèse: je souhaiterais avoir la fin de mon cher grand-père. Il a passé la soirée à rire devant un film de Laurel et Hardy. Ma mère est allé le voir à 11 heures. Il était dans son lit. Parti sans maladie ni souffrances.
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 15:41

    @lMaitre Moiself,

    Tiens, bien sûr que le décès sans douleur est la plus douce façon de partir.
    C'est de cette façon que s'est éteinte ma mère - éteindre est le mot juste, qu'un médecin avait employé.
    Comme si on soufflait une chandelle.
    Le problème est celui des personnes atteintes de maladies irréversibles et qui savent des années à l'avance que c'est l'issue fatale qui les attend.
    Mon cousin m'avait dit : "Je vais mourir" - A ce moment-là encore, il pouvait parler mais en langage simplifié.
    Il en souffrait déjà. Mais son cerveau ne répondait plus.
    Il a perdu la mobilité puis la parole, complètement, et enfin il ne pouvait plus bouger les yeux pour communiquer.
    C'est une crise cardiaque qui a mis fin à ses jours : depuis, on reste proches ma cousine et moi.

    D'autre part, tu as le cas curieux des personnes qui "savent" qu'elles n'arriveront pas au printemps suivant. Elles ne souffrent de rien en particulier sauf du grand âge, ce maitre assassin. Ce qui arriva à la mère de mon cousin : elle avait décidé' de ne pas survivre 10 ans au décès de son mari.
    Et c'est ainsi que cela s'est passé.
    En août, je lui dis " à l'an prochain" et très sérieusement, elle me répond " non, pas l'an prochain. Je n'y serai plus"
    Bah - ça coupe les jambes.

    Enfin, les grands malades. Le cancer, ce monstre qui a toujours le dessus, ou presque. Les médecins obéissent à une éthique : ils doivent sauver des vies. On peut comprendre leur dilemme. Si la loi les autorisait à pratiquer une euthanasie, ils ne seraient pas considérés comme des criminels.
    C'est ce qui arrive lorsqu'un proche se charge d'accomplir les dernières volontés : il se retrouve dans la catégorie des assassins, alors que.... Reste un cas de conscience.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Mer 18 Déc 2013 - 16:17

    maadim27 a écrit:@ Flavius,

    Le sujet est délicat .
    En fait, une amie, épuisée par deux Takosubo successifs, m'a demandé de l'aider à partir. Son moral était très bas,
    mais sa décision ne relevait pas de l'instant puisqu'elle adhérait à l' association de Jean Luc Roméro.
    Or je n'avais rien pour donner suite...d'ailleurs j'y ai réfléchi longtemps en me demandant si je pesais toutes
    les implications de l'acte.
    Du coup, je n'ai rien fait.

    En ce qui me concerne, j'espère avoir l' énergie de louer une voiture et la lancer contre un pylône, ou par-dessus la rambarde d'un pont très haut, donnant sur le vide.

    De toutes façons, je risque de choquer pas mal de monde si je m'exprime.
    Ce sujet est trop délicat.

    Content de vous lire
    J'espère que vous n'aurez pas à louer une voiture pour vous suicider. Une loi finira bien par encadrer cet acte lourd de conséquences. Mais au fait, faut-il une loi ?

    Et puis il faut faire une distinction entre l'euthanasie et le suicide assisté.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Mer 18 Déc 2013 - 16:22

    maadim27 a écrit:@lMaitre Moiself,

    Tiens, bien sûr que le décès sans douleur est la plus douce façon de partir.
    C'est de cette façon que s'est éteinte ma mère - éteindre est le mot juste, qu'un médecin avait employé.
    Comme si on soufflait une chandelle.
    Le problème est celui des personnes atteintes de maladies irréversibles et qui savent des années à l'avance que c'est l'issue fatale qui les attend.
    Mon cousin m'avait dit : "Je vais mourir" - A ce moment-là encore, il pouvait parler mais en langage simplifié.
    Il en souffrait déjà. Mais son cerveau ne répondait plus.
    Il a perdu la mobilité puis la parole, complètement, et enfin il ne pouvait plus bouger les yeux pour communiquer.
    C'est une crise cardiaque qui a mis fin à ses jours : depuis, on reste proches ma cousine et moi.

    D'autre part, tu as le cas curieux des personnes qui "savent" qu'elles n'arriveront pas au printemps suivant. Elles ne souffrent de rien en particulier sauf du grand âge, ce maitre assassin. Ce qui arriva à la mère de mon cousin : elle avait décidé' de ne pas survivre 10 ans au décès de son mari.
    Et c'est ainsi que cela s'est passé.
    En août, je lui dis " à l'an prochain" et très sérieusement, elle me répond " non, pas l'an prochain. Je n'y serai plus"
    Bah - ça coupe les jambes.

    Enfin, les grands malades. Le cancer, ce monstre qui a toujours le dessus, ou presque. Les médecins obéissent à une éthique : ils doivent sauver des vies. On peut comprendre leur dilemme. Si la loi les autorisait à pratiquer une euthanasie, ils ne seraient pas considérés comme des criminels.
    C'est ce qui arrive lorsqu'un proche se charge d'accomplir les dernières volontés : il se retrouve dans la catégorie des assassins, alors que.... Reste un cas de conscience.

    Bonjour et heureux de vous lire ici,

    En fait c'est ce que je répondais à Maadim. Nous devons avant tout faire la distinction entre euthanasie et suicide assisté. Personnellement, je suis d'accord avec les deux démarches pour peu qu'elles soient encadrées de façon a éviter les abus. J'aimerai à cet effet que nos amis belges nous disent comment cela se passe chez eux.
    Moiself
    Moiself

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Moiself le Mer 18 Déc 2013 - 17:01

    maadim27 a écrit:@ Flavius,

    Le sujet est délicat .
    En fait, une amie, épuisée par deux Takosubo successifs, m'a demandé de l'aider à partir. Son moral était très bas,
    mais sa décision ne relevait pas de l'instant puisqu'elle adhérait à l' association de Jean Luc Roméro.
    Or je n'avais rien pour donner suite...d'ailleurs j'y ai réfléchi longtemps en me demandant si je pesais toutes
    les implications de l'acte.
    Du coup, je n'ai rien fait.

    En ce qui me concerne, j'espère avoir l' énergie de louer une voiture et la lancer contre un pylône, ou par-dessus la rambarde d'un pont très haut, donnant sur le vide.

    De toutes façons, je risque de choquer pas mal de monde si je m'exprime.
    Ce sujet est trop délicat.

    Tiens il m'est arrivé cette même réflexion. Jeune marié, je souffrais de la gorge. les médocs n'y faisaient rien.
    J'étais persuadé d'avoir un cancer de la gorge, étant fumeur. J'avais répéré un pont dans un virage sur l'autoroute.
    Mon idée (funeste) était de foncer à 200 km/h avec ma bm sur un des piliers du pont.
    Y aurait eu qu'à ramasser les morceaux.

    C'est joyeux les conversations ici !  Very Happy 
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 17:07

    Flavius01 a écrit:
    maadim27 a écrit:@ Flavius,


    Content de vous lire
    J'espère que vous n'aurez pas à louer une voiture pour vous suicider. Une loi finira bien par encadrer cet acte lourd de conséquences. Mais au fait, faut-il une loi ?

    Et puis il faut faire une distinction entre l'euthanasie et le suicide assisté.


    Et moi donc !

    Parfois la nuance est mince, vous avez raison.
    Il me semble que le sujet est conscient, il donne son accord pour mettre un terme à des souffrances atroces : c'est peut-être le cas du suicide assisté -
    Quant à l'euthanasie, le patient ne peut plus exprimer sa volonté.
    C'est sans doute dans cette situation qu'il faut garantir "le faiseur de l'acte" par une loi qui l'exempte des tribunaux.

    Si on prend une décision unilatérale, aucune loi ne saurait s'immiscer entre vous et votre conscience.
    Le débat peut être fort long -
    En fait, tout dépend aussi de la pathologie : une dépression sévère est capable d'inciter quelqu'un à une solution radicale. Ne voit-on pas des dépressifs se jeter sous le métro parce qu'ils ne voient pas d'issue à leur situation ?

    Un traitement épuisant a pour effet de rendre dépressif le patient qui appelle la fin de tous ses voeux.
    Qui doit statuer de l'opportunité de le délivrer ?  
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 17:10

    Moiself a écrit:Tiens il m'est arrivé cette même réflexion. Jeune marié, je souffrais de la gorge. les médocs n'y faisaient rien.
    J'étais persuadé d'avoir un cancer de la gorge, étant fumeur. J'avais répéré un pont dans un virage sur l'autoroute.
    Mon idée (funeste) était de foncer à 200 km/h avec ma bm sur un des piliers du pont.
    Y aurait eu qu'à ramasser les morceaux.

    C'est joyeux les conversations ici !  Very Happy 


    On approche du jour le plus court de l'année.
    Après on se tapera la cloche pendant une semaine !  king 
    C''est le cochon qui va être content.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Mer 18 Déc 2013 - 17:23

    Moiself a écrit:
    Tiens il m'est arrivé cette même réflexion. Jeune marié, je souffrais de la gorge. les médocs n'y faisaient rien.
    J'étais persuadé d'avoir un cancer de la gorge, étant fumeur. J'avais répéré un pont dans un virage sur l'autoroute.
    Mon idée (funeste) était de foncer à 200 km/h avec ma bm sur un des piliers du pont.
    Y aurait eu qu'à ramasser les morceaux.

    C'est joyeux les conversations ici !  Very Happy 

    En ouvrant un tel sujet, je savais qu'on n'allait pas rigoler. Mais là en effet, je me dis que j'aurai dû attendre que les fêtes se passent. Mais comme c'est d'actualité, j'ai voulu me rendre intéressant en vous montrant combien je suivais l'actualité.
    Moi aussi j'ai été un gros fumeur, il y a plus de trente ans de cela, et à chaque fois que j'avais une angine, ayant vu mourir pratiquement sous mes yeux un oncle atteint du cancer de la gorge, alors qu'il n'avait jamais fumé de sa vie, je pensais que j'avais un cancer. J'arrêtais de fumer trois jours et dès l'angine passée, je m'y remettais au grand dam de ma mère et mon épouse...sans parler des enfants qui s'y mettaient aussi. L'enfer !
    Moiself
    Moiself

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Moiself le Mer 18 Déc 2013 - 17:37

    Flavius01 a écrit:
    En ouvrant un tel sujet, je savais qu'on n'allait pas rigoler. Mais là en effet, je me dis que j'aurai dû attendre que les fêtes se passent. Mais comme c'est d'actualité, j'ai voulu me rendre intéressant en vous montrant combien je suivais l'actualité.
    Moi aussi j'ai été un gros fumeur, il y a plus de trente ans de cela, et à chaque fois que j'avais une angine, ayant vu mourir pratiquement sous mes yeux un oncle atteint du cancer de la gorge, alors qu'il n'avait jamais fumé de sa vie, je pensais que j'avais un cancer. J'arrêtais de fumer trois jours et dès l'angine passée, je m'y remettais au grand dam de ma mère et mon épouse...sans parler des enfants qui s'y mettaient aussi. L'enfer !

    Oh ce n'est surtout pas un reproche, que du contraire.
    Je me permets ici d'évoquer des problèmes perso, chose que je ne ferais jamais sur le forum Al Catraz (de Casa ?)

    Je faisais comme vous après une angine ou autre. drunken
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Mer 18 Déc 2013 - 18:01

    Moiself a écrit:
    Oh ce n'est surtout pas un reproche, que du contraire.
    Je me permets ici d'évoquer des problèmes perso, chose que je ne ferais jamais sur le forum Al Catraz (de Casa ?)

    Je faisais comme vous après une angine ou autre. drunken

    En tout cas, j'avoue que je serais soulagé s'il pouvait m'être accordé de mourir dans la dignité ou de choisir l'heure de ma mort.

    Deux cas :

    - être atteint d'une maladie qui ne vous laisse que quelques mois à vivre, mais qui vous fait souffrir de de façon inhumaine ;

    - être rendu, après un accident d'auto ou autre, à un état végétatif qui ne vous fait pas particulièrement souffrir, mais qui vous rend impotent jusqu'à la fin de votre vie.

    Dans le premier cas vous faites le choix de l'euthanasie ; dans l'autre dans le suicide assisté.

    Je comprends que cela pose des problèmes d’éthique, de conscience, de principe religieux, voire sociaux.

    En fait doit-on être libre de son corps, jusqu'à mettre fin volontairement à sa vie ? Je dis oui à certaines conditions.

    J'attends toujours l'avis de nos amis belges qui je crois pratiquent euthanasie. L'assistance au suicide est pratiqué en Hollande je crois.
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 18:07

    @ Moiself,
    c'est tout l'intérêt de ce forum.
    On peut trouver des exemples perso sans crainte de voir les mères Fouettard se gausser. 

    On en passe presque tous par là. 
    je fume modérément et quand j'ai la gorge en feu, je me fais des promesses ( de campagne électorales) -
    Au premier mieux, j'allume le calumet. Et c'est reparti. Pourtant maintenant, les cordes vocales trinquent un maximum.

    Et puis l'actualité n' a pas de délicatesse. 
    Elle te/vous balance des sujets à faire pénitence au lieu de bombance. 
    Les canards auront été gavés pour rien et nous aussi. 
    Malgré tout, en cette période, il y a des gens à l'hôpital dont les jours sont comptés. Et des familles dans la peine.

    Et puis, un jour ou l'autre, il faudra bien aborder ce thème, qui touche un tabou : la vie d'autrui.
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Jeu 19 Déc 2013 - 18:22

    maadim27 a écrit:@ Flavius,

    Le sujet est délicat .
    En fait, une amie, épuisée par deux Takosubo successifs, m'a demandé de l'aider à partir. Son moral était très bas,
    mais sa décision ne relevait pas de l'instant puisqu'elle adhérait à l' association de Jean Luc Roméro.
    Or je n'avais rien pour donner suite...d'ailleurs j'y ai réfléchi longtemps en me demandant si je pesais toutes
    les implications de l'acte.
    Du coup, je n'ai rien fait.

    En ce qui me concerne, j'espère avoir l' énergie de louer une voiture et la lancer contre un pylône, ou par-dessus la rambarde d'un pont très haut, donnant sur le vide.

    De toutes façons, je risque de choquer pas mal de monde si je m'exprime.
    Ce sujet est trop délicat.
    Bonsoir
    C'est un sujet en effet très très délicat et en toute franchise vous ne me choquez pas car moi j'ai fait la demande à mes proches d'aller en Belgique (qui je crois la pratique) si ......

    Comme vous le mentionnez, selon les convictions religieuses ou autres, chacun verra l'euthanasie à sa façon et on ne peut et ne doit surtout pas juger du comportement ou du ressenti des personnes
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Jeu 19 Déc 2013 - 20:51

    Magaly a écrit:Bonsoir
    C'est un sujet en effet très très délicat et en toute franchise vous ne me choquez pas car moi j'ai fait la demande à mes proches d'aller en Belgique (qui je crois la pratique) si ......

    Comme vous le mentionnez, selon les convictions religieuses ou autres, chacun verra l'euthanasie à sa façon et on ne peut et ne doit surtout pas juger du comportement ou du ressenti des personnes


    De toute façon, de reculade en reculade, le sujet sera à l'ordre du en 2015, après les deux mille rapports commandés sur le sujet.
    Ymar
    Ymar

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 12454
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67
    Localisation : A l'Ouest

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Ymar le Ven 20 Déc 2013 - 10:19

    Bonjour,

    Effectivement entre conscience et phénomène de société il est difficile de se déterminer si ce n'est pour soi
    et encore faut t'il être très déterminé, je pense à l'attitude à adopter avec les proches, discrétion ou requête Question 
    Quand au concernés médicaux je ne voudrais pas avoir leur place car 7 ans mini à appendre à sauver des vies
    et puis appliquer ceci doit être un vrai dilemme.

    Hymar ex...
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 12:30

    Magaly a écrit:Bonsoir
    C'est un sujet en effet très très délicat et en toute franchise vous ne me choquez pas car moi j'ai fait la demande à mes proches d'aller en Belgique (qui je crois la pratique) si ......

    Comme vous le mentionnez, selon les convictions religieuses ou autres, chacun verra l'euthanasie à sa façon et on ne peut et ne doit surtout pas juger du comportement ou du ressenti des personnes


    Bonjour Magaly,
    Dans ton ( on se tutoie ? ok) cas, tu es parfaitement consciente et il est possible de comprendre ta décision comme une de tes dernières volontés --- Brrrrr, ça rend un son lugubre. 

    Quand il existe un encadrement, l'acte est dépénalisé : c'est, je crois, ce qu'attendaient les personnes concernées à qui on a refilé la loi Léonetti en remplacement. 
    Là où cela posera problème au législateur c'est dans le cadre familial. Comment sera défini celui qui aura donné le comprimé fatal ???? 
    Comme il faut s'y attendre, les rues seront égayées de partisans de Touche pas à ma Life qui remettront sur le tapis les acquis en faveur du droit à disposer de son corps ( IVG en tête...) - 
    Pour moi, la suspension de jugement fait partie de mes principes directeurs . Je ne juge d'un comportement que lorsqu'il est outrancier - sur le plan moral, s'entend.
    cristaline
    cristaline

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 13480
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par cristaline le Ven 17 Jan 2014 - 19:03

    Je reviens sur ce sujet après la décision de maintenir en vie Vincent Lambert, contre son avis, celui de son épouse, mais en accord avec les parents : que c'est difficile de se prononcer, comme ça, ou même d'avoir un avis, sur cet exemple particulier...

    Le problème étant : à partir de quand et de quoi peut on estimer que la vie ne vaut plus d'être vécue, pour soi, ou pour les autres...Que sait-on exactement de ce que vit ce jeune homme, dans sa tête ?....

    J'ai eu un collègue, qui a eu un très grave accident de voiture, il était très brillant, il est devenu un légume sur fauteuil, depuis presque 20 ans...Sa compagne s'est énormément occupée de lui, tout en refaisant sa vie, mais le père est revenu chercher son fils, (il n'était pas marié), et je ne sais pas ce qu'il devient...



    Moiself
    Moiself

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Moiself le Ven 17 Jan 2014 - 19:16

    cristonne a écrit:Je reviens sur ce sujet après la décision de maintenir en vie Vincent Lambert, contre son avis, celui de son épouse, mais en accord avec les parents : que c'est difficile de se prononcer, comme ça, ou même d'avoir un avis, sur cet exemple particulier...

    Le problème étant : à partir de quand et de quoi peut on estimer que la vie ne vaut plus d'être vécue, pour soi, ou pour les autres...Que sait-on exactement de ce que vit ce jeune homme, dans sa tête ?....

    J'ai eu un collègue, qui a eu un très grave accident de voiture, il était très brillant, il est devenu un légume sur fauteuil, depuis presque 20 ans...Sa compagne s'est énormément occupée de lui, tout en refaisant sa vie, mais le père est revenu chercher son fils, (il n'était pas marié), et je ne sais pas ce qu'il devient...

    Ce qui me surprend et me choque, c'est que le médecin propose de ne plus l'alimenter, ni lui donner à boire, pour le faire mourir.
    C'est proprement répugnant de la part d'un médecin. Quelle barbarie, et quelle souffrance, qu'il ne pourra pas exprimer. S'il est en droit de mourir, qu'on le fasse avec dignité.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Ven 17 Jan 2014 - 19:18

    cristonne a écrit:Je reviens sur ce sujet après la décision de maintenir en vie Vincent Lambert, contre son avis, celui de son épouse, mais en accord avec les parents : que c'est difficile de se prononcer, comme ça, ou même d'avoir un avis, sur cet exemple particulier...

    Le problème étant : à partir de quand et de quoi peut on estimer que la vie ne vaut plus d'être vécue, pour soi, ou pour les autres...Que sait-on exactement de ce que vit ce jeune homme, dans sa tête ?....

    J'ai eu un collègue, qui a eu un très grave accident de voiture, il était très brillant, il est devenu un légume sur fauteuil, depuis presque 20 ans...Sa compagne s'est énormément occupée de lui, tout en refaisant sa vie, mais le père est revenu chercher son fils, (il n'était pas marié), et je ne sais pas ce qu'il devient...


    - Ma position est que chacun fait de son corps ce qu'il veut et que je ne peux me résoudre à ce que d'autres que moi puissent décider à ma place de l'heure à laquelle je mets fin à son activité ;

    - ma position est que la dignité et la souffrance doivent passer avant toute considération ;

    - ma position est que je récuse toute décision, fut-elle juridique, qui m'imposerait de vivre ou de mourir ;

    - j'accorderai la possibilité à un triumvirat de médecins assermentés de m’euthanasier s'ils considéraient que mon cas était incurable et désespéré ;

    - Pour éviter toute ambiguïté au regard des familles, je pense que chaque individu devrait établir un testament sanitaire dans lequel il listerait les cas où il préférerait mettre fin à sa vie, testament qui ne l'engagerait que dans la mesure où il perdrait sa maîtrise de décision. Bien entendu, il serait pour lui possible à tout moment de revenir sur sa décision.
    avatar
    beced

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 26807
    Date d'inscription : 31/12/2013

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par beced le Ven 17 Jan 2014 - 19:20

    cristonne a écrit:Je reviens sur ce sujet après la décision de maintenir en vie Vincent Lambert, contre son avis, celui de son épouse, mais en accord avec les parents : que c'est difficile de se prononcer, comme ça, ou même d'avoir un avis, sur cet exemple particulier...

    Le problème étant : à partir de quand et de quoi peut on estimer que la vie ne vaut plus d'être vécue, pour soi, ou pour les autres...Que sait-on exactement de ce que vit ce jeune homme, dans sa tête ?....

    J'ai eu un collègue, qui a eu un très grave accident de voiture, il était très brillant, il est devenu un légume sur fauteuil, depuis presque 20 ans...Sa compagne s'est énormément occupée de lui, tout en refaisant sa vie, mais le père est revenu chercher son fils, (il n'était pas marié), et je ne sais pas ce qu'il devient...

    Dans la mesure où la loi ne l'interdit pas, la volonté de Vincent Lambert aurait dû primer. S'il avait été dans l'impossibilité d'exprimer cette volonté, je pense que c'est aux médecins de décider (après consultations des proches s'ils pensent cela nécessaire ).
    L'épouse ou les parents ne devraient plus intervenir dans des situations semblables.


    Dernière édition par beced le Ven 17 Jan 2014 - 20:30, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Invité le Ven 17 Jan 2014 - 19:22

    cristonne a écrit:Je reviens sur ce sujet après la décision de maintenir en vie Vincent Lambert, contre son avis, celui de son épouse, mais en accord avec les parents : que c'est difficile de se prononcer, comme ça, ou même d'avoir un avis, sur cet exemple particulier...

    Le problème étant : à partir de quand et de quoi peut on estimer que la vie ne vaut plus d'être vécue, pour soi, ou pour les autres...Que sait-on exactement de ce que vit ce jeune homme, dans sa tête ?....

    J'ai eu un collègue, qui a eu un très grave accident de voiture, il était très brillant, il est devenu un légume sur fauteuil, depuis presque 20 ans...Sa compagne s'est énormément occupée de lui, tout en refaisant sa vie, mais le père est revenu chercher son fils, (il n'était pas marié), et je ne sais pas ce qu'il devient...




    En effet Cristonne, que ressent ce jeune homme ? A-t-il une conscience ? Quelquefois, nous faisons ce cauchemar....On voudrait se réveiller, parler...Et on ne peut peut pas...Jusqu'au moment miraculeux où nous nous réveillons...
    Qu'en est-il pour lui ?....
    Par ailleurs la loi Leonetti qui autorise les gens à partir en les déshydratant est une horreur......Je ne souhaite à personne de voir le mourant sucer désespérément un linge humide......Et pourtant....C'est ce qui se passe !......

    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Ven 17 Jan 2014 - 19:24

    Moiself a écrit:

    Ce qui me surprend et me choque, c'est que le médecin propose de ne plus l'alimenter, ni lui donner à boire, pour le faire mourir.
    C'est proprement répugnant de la part d'un médecin. Quelle barbarie, et quelle souffrance, qu'il ne pourra pas exprimer. S'il est en droit de mourir, qu'on le fasse avec dignité.


    Non, ça ne se passe jamais ainsi. A partir du moment où l'autorisation leur ai donné de débrancher, ils vont endormir le patient pour ne pas qu'il souffre, le plonger dans le comas et sur-doser la morphine, ce qui fera cesser les battements de son cœur.
    Dire que ne vont plus le nourrir, signifie qu'ils vont mettre fin à ses jours.
    Moiself
    Moiself

    l'euthanasie et suicide assisté Default6

    Messages : 22569
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 102

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Moiself le Ven 17 Jan 2014 - 19:25

    tbouboui a écrit:

    En effet Cristonne, que ressent ce jeune homme ? A-t-il une conscience ?   Quelquefois, nous faisons ce cauchemar....On voudrait se réveiller, parler...Et on ne peut peut pas...Jusqu'au moment miraculeux où nous nous réveillons...
    Qu'en est-il pour lui ?....
    Par ailleurs la loi Leonetti qui autorise les gens à partir en les déshydratant est une horreur......Je ne souhaite à personne de voir le mourant sucer désespérément un linge humide......Et pourtant....C'est ce qui se passe !......


    Absolument d'accord avec toi.  l'euthanasie et suicide assisté 3966895391
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Flavius le Ven 17 Jan 2014 - 19:26

    beced a écrit:

    Dans la mesure la loi ne l'interdit pas, la volonté de Vincent Lambert aurait dû primer. S'il avait été dans l'impossibilité d'exprimer cette volonté, je pense que c'est aux médecins de décider (après consultations des proches s'ils pensent cela nécessaire ).
    L'épouse ou les parents ne devraient plus intervenir dans des situations semblables.


    En l'occurrence, je crois surtout que l'on assiste à un règlement de compte familial mêlant la religion.

    Contenu sponsorisé

    l'euthanasie et suicide assisté Empty Re: l'euthanasie et suicide assisté

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 8 Juil 2020 - 13:43