Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

-20%
Le deal à ne pas rater :
20% de réduction sur IROBOT Aspirateur ROOMBA 606
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

    UMP : une alternative politique

    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    UMP : une alternative politique Empty UMP : une alternative politique

    Message par Flavius le Jeu 19 Déc 2013 - 19:06

    Mercredi dernier après un an d'armistice entre Jean-François Copé et François Fillon, les ténors de l'UMP se sont réunis lors d'un séminaire à Paris pour tenter d'élaborer les grandes lignes de ce que devra préluder un programme d'opposition pour les élections présidentielles de 2017. Reste à s'avoir si le candidat sorti des primaires se sentira lié par ce programme. La statue du Commandeur a pesé de tout son poids, bien que son inspirateur, Nicolas Sarkozy ait été absent des débats. Toutefois ces mesures sonnent quand même comme un inventaire du bilan du dernier quinquennat.
    Nous connaissons déjà les mesures d'urgences pour redresser la France qui d'ailleurs devraient être prises par ordonnances selon Copé :

    "La sortie définitive des 35 heures"

    - "la sortie définitive des 35 heures" : la durée du travail et le seuil de déclenchement des heures supplémentaires feraient l'objet de négociations dans le privé et le public. Il n'est plus question de la défiscalisation des heures supplémentaires, une mesure portant phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy. "L'État ne peut plus se payer ce luxe", dit-on à l'UMP ;

    - l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans en 2023. Nous verrons bien si les Français sont suffisamment matures pour accepter une telle mesure, pourtant nécessaire si l'on veut conserver le système en l'état. Après tout c'était l'âge de départ avant Mitterrand.

    - La baisse de la dépense publique

    -la dépense publique, qui serait ramenée à 50 % du PIB (56,4 % en 2012) en cinq ans

    Autre ligne de force de cette esquisse de programme est la baisse de la dépense publique. Sur les 130 milliards d'euros d'économies réalisées (50 % pour l'État, 50 % pour la Sécurité sociale et les collectivités locales), 65 milliards seraient affectés au remboursement de la dette, 65 milliards à la baisse des impôts. À l'heure où le gouvernement socialiste se divise sur un projet de réforme fiscale, l'UMP déclare vouloir "restaurer la confiance fiscale en assurant la non-rétroactivité et la stabilité dans le temps des mesures fiscales".

    - Dans un document de synthèse, l'équipe dirigeante précise qu'elle veut rétablir la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite dans le domaine régalien

    - Rétablissement de la journée de carence dans la fonction publique.

    - Baisse des charges sociales

    TVA anti-délocalisations

    -Incitations à l'épargne productive

    - Création d'un contrat de travail unique

    - Simplification du Code du travail

    - Dégressivité des allocations chômage pour "inciter à la reprise d'activité" l'UMP veut résorber le chômage en "libérant" les entreprises et en combattant l'assistanat.

    "Il y a un consensus sur la liberté, la simplification administrative, même s'il subsiste quelques divergences à la marge", a résumé un participant. Les mesures seront soumises au vote des cadres de l'UMP le 25 janvier lors d'un conseil national.

    Je soumets ces mesures à votre sagacité et bien sûr à vos commentaires. Je ne manquerai pas d'intervenir ultérieurement.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Jeu 19 Déc 2013 - 21:09

    L'UMP se penche (enfin) sur un programme alternatif qui attaque le PS là où ça peut faire mal. Soit. 
    Mais qu'elle peut être la portée sur l'électorat d'un tel programme quand un Fillon et un Coppé se snobent devant les caméras ?
    Il serait temps que les deux se prennent un coup de pompe.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Jeu 19 Déc 2013 - 22:00

    Flavius a écrit:Mercredi dernier après un an d'armistice entre Jean-François Copé et François Fillon, les ténors de l'UMP se sont réunis lors d'un séminaire à Paris pour tenter d'élaborer les grandes lignes de ce que devra préluder un programme d'opposition pour les élections présidentielles de 2017. Reste à s'avoir si le candidat sorti des primaires se sentira lié par ce programme. La statue du Commandeur a pesé de tout son poids, bien que son inspirateur, Nicolas Sarkozy ait été absent des débats. Toutefois ces mesures sonnent quand même comme un inventaire du bilan du dernier quinquennat.
    Nous connaissons déjà les mesures d'urgences pour redresser la France qui d'ailleurs devraient être prises par ordonnances selon  Copé :

    "La sortie définitive des 35 heures"

    - "la sortie définitive des 35 heures" : la durée du travail et le seuil de déclenchement des heures supplémentaires feraient l'objet de négociations dans le privé et le public. Il n'est plus question de la défiscalisation des heures supplémentaires, une mesure portant phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy. "L'État ne peut plus se payer ce luxe", dit-on à l'UMP ;

    - l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans en 2023. Nous verrons bien si les Français sont suffisamment matures pour accepter une telle mesure, pourtant nécessaire si l'on veut conserver le système en l'état. Après tout c'était l'âge de départ avant Mitterrand.

    - La baisse de la dépense publique

    -la dépense publique, qui serait ramenée à 50 % du PIB (56,4 % en 2012) en cinq ans

    Autre ligne de force de cette esquisse de programme est la baisse de la dépense publique. Sur les 130 milliards d'euros d'économies réalisées (50 % pour l'État, 50 % pour la Sécurité sociale et les collectivités locales), 65 milliards seraient affectés au remboursement de la dette, 65 milliards à la baisse des impôts. À l'heure où le gouvernement socialiste se divise sur un projet de réforme fiscale, l'UMP déclare vouloir "restaurer la confiance fiscale en assurant la non-rétroactivité et la stabilité dans le temps des mesures fiscales".

    - Dans un document de synthèse, l'équipe dirigeante précise qu'elle veut rétablir la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite dans le domaine régalien

    - Rétablissement de la journée de carence dans la fonction publique.

    - Baisse des charges sociales

    TVA anti-délocalisations

    -Incitations à l'épargne productive

    - Création d'un contrat de travail unique

    - Simplification du Code du travail

    - Dégressivité des allocations chômage pour "inciter à la reprise d'activité" l'UMP veut résorber le chômage en "libérant" les entreprises et en combattant l'assistanat.

    "Il y a un consensus sur la liberté, la simplification administrative, même s'il subsiste quelques divergences à la marge", a résumé un participant. Les mesures seront soumises au vote des cadres de l'UMP le 25 janvier lors d'un conseil national.

    Je soumets ces mesures à votre sagacité et bien sûr à vos commentaires. Je ne manquerai pas d'intervenir ultérieurement.
     santa quoi de neuf dans ce programme ? on prend les mêmes mesures et on recommence, la retraite à 65 ans, pour qui ? les travaux pénibles ils sont classée comment ? bientôt 5 millions de chômeurs qu'on stigmatise alors qu'ils n'ont pas forcément choisi d'être dans la galère ? j'ai un emploi, je peux donc en parler sereinement, je cotise depuis de très longues années à la caisse des assédics, il me semble que si demain pour une raison indépendante de ma volonté, je suis au chômage, je ne volerai pas cette aide légitime, j'ai connu le système du temps de Jospin, baisse des ressources tous les 4 mois, c'est pour cette raison que j'ai décidé de ne plus jamais voter pour la gauche, ils vont refaire la même erreur ? simplifier le code du travail, oui, et dans qu'elle mesure ?à l'avantage de qui, en substance, je pense qu'en temps de crise il n'est pas nécessaire de stigmatiser encore ceux qui bossent, par contre lutter contre l'assistanat, certes, mais dans qu'elle mesure ? obliger les r s a à bosser un peu pour les réinsérer, je suis pour, mais pas à 20 km de chez eux, cela va de soi, il faut avoir les moyens de se déplacer, il y a plein de choses qu'il faut combattre, et pour le coup, j'ai l'impression qu'ils tournent encore en rond sans rien apporter de concret, la baisse des dépenses publiques, tout le monde en parle, et quand ils sont en place, c'est touche pas à mes privilèges, pour l'instant, rien ne me convient, j'attends autre chose, donc à suivre, bien entendu, les portes sont ouvertes
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Flavius le Jeu 19 Déc 2013 - 22:55

    Hypatie a écrit:L'UMP se penche (enfin) sur un programme alternatif qui attaque le PS là où ça peut faire mal. Soit. 
    Mais qu'elle peut être la portée sur l'électorat d'un tel programme quand un Fillon et un Coppé se snobent devant les caméras ?
    Il serait temps que les deux se prennent un coup de pompe.


    Vous devez bien connaître cette fable de La Fontaine : Le Chat, la Belette et le petit lapin.
    Et bien le troisième homme fera le chat Raninagrobis.

    Je pense qu'il ne faudrait pas maintenant des élections anticipées, car l'UMP ne me semble pas une alternative crédible. Elle est encore en convalescence. La bataille d'ego à laquelle nous avons assisté n'est pas terminée.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Flavius le Jeu 19 Déc 2013 - 23:01

    regulus a écrit:
    Flavius a écrit:Mercredi dernier après un an d'armistice entre Jean-François Copé et François Fillon, les ténors de l'UMP se sont réunis lors d'un séminaire à Paris pour tenter d'élaborer les grandes lignes de ce que devra préluder un programme d'opposition pour les élections présidentielles de 2017. Reste à s'avoir si le candidat sorti des primaires se sentira lié par ce programme. La statue du Commandeur a pesé de tout son poids, bien que son inspirateur, Nicolas Sarkozy ait été absent des débats. Toutefois ces mesures sonnent quand même comme un inventaire du bilan du dernier quinquennat.
    Nous connaissons déjà les mesures d'urgences pour redresser la France qui d'ailleurs devraient être prises par ordonnances selon  Copé :

    "La sortie définitive des 35 heures"

    - "la sortie définitive des 35 heures" : la durée du travail et le seuil de déclenchement des heures supplémentaires feraient l'objet de négociations dans le privé et le public. Il n'est plus question de la défiscalisation des heures supplémentaires, une mesure portant phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy. "L'État ne peut plus se payer ce luxe", dit-on à l'UMP ;

    - l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans en 2023. Nous verrons bien si les Français sont suffisamment matures pour accepter une telle mesure, pourtant nécessaire si l'on veut conserver le système en l'état. Après tout c'était l'âge de départ avant Mitterrand.

    - La baisse de la dépense publique

    -la dépense publique, qui serait ramenée à 50 % du PIB (56,4 % en 2012) en cinq ans

    Autre ligne de force de cette esquisse de programme est la baisse de la dépense publique. Sur les 130 milliards d'euros d'économies réalisées (50 % pour l'État, 50 % pour la Sécurité sociale et les collectivités locales), 65 milliards seraient affectés au remboursement de la dette, 65 milliards à la baisse des impôts. À l'heure où le gouvernement socialiste se divise sur un projet de réforme fiscale, l'UMP déclare vouloir "restaurer la confiance fiscale en assurant la non-rétroactivité et la stabilité dans le temps des mesures fiscales".

    - Dans un document de synthèse, l'équipe dirigeante précise qu'elle veut rétablir la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite dans le domaine régalien

    - Rétablissement de la journée de carence dans la fonction publique.

    - Baisse des charges sociales

    TVA anti-délocalisations

    -Incitations à l'épargne productive

    - Création d'un contrat de travail unique

    - Simplification du Code du travail

    - Dégressivité des allocations chômage pour "inciter à la reprise d'activité" l'UMP veut résorber le chômage en "libérant" les entreprises et en combattant l'assistanat.

    "Il y a un consensus sur la liberté, la simplification administrative, même s'il subsiste quelques divergences à la marge", a résumé un participant. Les mesures seront soumises au vote des cadres de l'UMP le 25 janvier lors d'un conseil national.

    Je soumets ces mesures à votre sagacité et bien sûr à vos commentaires. Je ne manquerai pas d'intervenir ultérieurement.
     santa quoi de neuf dans ce programme ? on prend les mêmes mesures et on recommence, la retraite à 65 ans, pour qui ? les travaux pénibles ils sont classée comment ? bientôt 5 millions de chômeurs qu'on stigmatise alors qu'ils n'ont pas forcément choisi d'être dans la galère ? j'ai un emploi, je peux donc en parler sereinement, je cotise depuis de très longues années à la caisse des assédics, il me semble que si demain pour une raison indépendante de ma volonté, je suis au chômage, je ne volerai pas cette aide légitime, j'ai connu le système du temps de Jospin, baisse des ressources tous les 4 mois, c'est pour cette raison que j'ai décidé de ne plus jamais voter pour la gauche, ils vont refaire la même erreur ? simplifier le code du travail, oui, et dans qu'elle mesure ?à l'avantage de qui, en substance, je pense qu'en temps de crise il n'est pas nécessaire de stigmatiser encore ceux qui bossent, par contre lutter contre l'assistanat, certes, mais dans qu'elle mesure ? obliger les r s a à bosser un peu pour les réinsérer, je suis pour, mais pas à 20 km de chez eux, cela va de soi, il faut avoir les moyens de se déplacer, il y a plein de choses qu'il faut combattre, et pour le coup, j'ai l'impression qu'ils tournent encore en rond sans rien apporter de concret, la baisse des dépenses publiques, tout le monde en parle, et quand ils sont en place, c'est touche pas à mes privilèges, pour l'instant, rien ne me convient, j'attends autre chose, donc à suivre, bien entendu, les portes sont ouvertes

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Jeu 19 Déc 2013 - 23:08

    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 0:24

    Hypatie a écrit:
    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.

    @ Hypatie 
    Salut Azha ! bah, un jour, je m'y ferai à ton nouveau pseudo...
    Ouais, le copinage --- on appelle ça la cooptation. Alors, dis-moi, comment on va nommer les P.U ?
    La cooptation est un moyen sur de nommer quelqu'un de compétent et d'intègre à un poste clé - 
    Hop-là ! Interdiction de sourire ! Y a rien à gagner à l 'Université parce que ce n'est pas si bien payé.

    Pour réformer le système de l' Etat, je suis d'accord mais sans a-priori. 
    On a besoin de strates nombreuses pour refonder la cohésion sociale, voire plus, la cohésion nationale.
    Alors, stp, pas de coup sombre parmi les petits fonctionnaires : ils assument une tâche de confiance sans pareille.
    Pas de patrons hyper-rémunérés pour assister à des CA ... ce ne sont pas des créateurs, dans aucun domaine.
    Ils n'ont même pas créé leur emploi ! 
    Supprimer des textes absurdes, d'accord. Quand on pense qu'en Angleterre, tu peux créer ta société en une demi-
    heure , on croit rêver. 
    Bref , le prochain gouvernement a tant de boulot que je ne suis pas sur qu'il y ait preneur. UMP : une alternative politique 4065262716  UMP : une alternative politique 4065262716
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 12:06

    Hypatie a écrit:
    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.

    Malheureusement, nous constatons que la droite, comme la gauche ne remettent jamais en question les privilèges accordés aux uns et aux autres. Regardez le sénat, tous d'accord pour dire "touche pas à mes cumuls"! Voter pour qui? Tiens, encore un autre exemple d'aujourd'hui; Jean Vincent Placé, le donneur de leçons s'il en est, doit 18000 Euros d'amendes à l'état. Lui a t-on bloqué ses comptes bancaires? NON! Je suis tellement écoeurée que je crois que ma carte d'électeurs va rester dans le porte feuille. UMP : une alternative politique 298134301 
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Flavius le Ven 20 Déc 2013 - 12:51

    PERPETUELLE1 a écrit:
    Hypatie a écrit:
    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.

    Malheureusement, nous constatons que la droite, comme la gauche ne remettent jamais en question les privilèges accordés aux uns et aux autres. Regardez le sénat, tous d'accord pour dire "touche pas à mes cumuls"! Voter pour qui? Tiens, encore un autre exemple d'aujourd'hui; Jean Vincent Placé, le donneur de leçons s'il en est, doit 18000 Euros d'amendes à l'état. Lui a t-on bloqué ses comptes bancaires? NON! Je suis tellement écoeurée que je crois que ma carte d'électeurs va rester dans le porte feuille. UMP : une alternative politique 298134301 

    Il est évident que ceux qui bénéficient de ces privilèges ne voteront pas leur disparition. Il a fallu une révolution pour cela.
    Le cumul des mandats par exemple empêche le renouvellement de la classe politique. les strates institutionnelles engendre des doublons là où elles étaient à l'origine, censées les dissoudre. Et tout cela nous coûte très cher.

    La seule possibilité que je vois, mais qui relève du miracle, c'est qu'un homme habité par une vision de la France à long terme, se donne pour mission assainir les écuries d'Augias, pour que les français retrouvent de l'intérêt en leurs élus et leur accorde un quelconque crédit. L'outil idéal reste les ordonnances.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 20:43

    maadim27 a écrit:

    @ Hypatie 
    Salut Azha ! bah, un jour, je m'y ferai à ton nouveau pseudo...
    Ouais, le copinage --- on appelle ça la cooptation. Alors, dis-moi, comment on va nommer les P.U ?
    La cooptation est un moyen sur de nommer quelqu'un de compétent et d'intègre à un poste clé - 
    Hop-là ! Interdiction de sourire ! Y a rien à gagner à l 'Université parce que ce n'est pas si bien payé.

    Pour réformer le système de l' Etat, je suis d'accord mais sans a-priori. 
    On a besoin de strates nombreuses pour refonder la cohésion sociale, voire plus, la cohésion nationale.
    Alors, stp, pas de coup sombre parmi les petits fonctionnaires : ils assument une tâche de confiance sans pareille.
    Pas de patrons hyper-rémunérés pour assister à des CA ... ce ne sont pas des créateurs, dans aucun domaine.
    Ils n'ont même pas créé leur emploi ! 
    Supprimer des textes absurdes, d'accord. Quand on pense qu'en Angleterre, tu peux créer ta société en une demi-
    heure , on croit rêver. 
    Bref , le prochain gouvernement a tant de boulot que je ne suis pas sur qu'il y ait preneur. UMP : une alternative politique 4065262716  UMP : une alternative politique 4065262716
    En l'occurrence, je parle des élus qui créent des institution bidons et qui nomment des membres de leur famille à des postes rémunérés, pas des enseignants. Surtout pas !
    Tu regarde dans les administrations locale, c'est affligeant.
    Prenons les communautés de communes. Le but était de faire baisser les coûts. Objectif noble à la base. Le problème, c'est que de nombreux organismes ont été créés et qu'au bout compte, ça revient plus cher.
    Je ne parle pas non plus des petits fonctionnaires. Ceux-là, il faut les bichonner. Ce sont toujours eux qui qui font les frais de la réduction des dépenses. C'est lamentables.
    Le principe de la  République française c'est le métrite. Hélas, il est souvent bafoué.
    Une création d'entreprise en France, c'est long. Et à peine as-tu commencé, qu'il faut cracher au bassinet. Nos jeunes quittent le pays. C'est navrant.
    Il y aura toujours des gens qui voudront gouverner. Ce qui est à craindre, c'est la baisse de niveau parce que les meilleurs trouveront mieux à faire ou iront voir ailleurs.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 10:57

    Hypatie a écrit:
    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.



    Tout à fait, et je ne sais pas si un parti quel qu'il soit, aujourd'hui, aura le courage une fois en place de réformer tout ça.
    Pour l'UMP, je pense qu'actuellement ils ner sont pas capables de gouverner, il faudrait qu'ils se reprennent !!!!!
    De toute façon, je ne voterai jamais pour un parti, mais pour un homme ou une femme qui proposera des idées qui me plaisent.  UMP : une alternative politique 743671464 
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 11:02


    @ Hypatie 
    Salut Azha ! bah, un jour, je m'y ferai à ton nouveau pseudo...
    Ouais, le copinage --- on appelle ça la cooptation. Alors, dis-moi, comment on va nommer les P.U ?
    La cooptation est un moyen sur de nommer quelqu'un de compétent et d'intègre à un poste clé - 
    Hop-là ! Interdiction de sourire ! Y a rien à gagner à l 'Université parce que ce n'est pas si bien payé.

    Pour réformer le système de l' Etat, je suis d'accord mais sans a-priori. 
    On a besoin de strates nombreuses pour refonder la cohésion sociale, voire plus, la cohésion nationale.
    Alors, stp, pas de coup sombre parmi les petits fonctionnaires : ils assument une tâche de confiance sans pareille.
    Pas de patrons hyper-rémunérés pour assister à des CA ... ce ne sont pas des créateurs, dans aucun domaine.
    Ils n'ont même pas créé leur emploi ! 
    Supprimer des textes absurdes, d'accord. Quand on pense qu'en Angleterre, tu peux créer ta société en une demi-
    heure , on croit rêver. 
    Bref , le prochain gouvernement a tant de boulot que je ne suis pas sur qu'il y ait preneur. UMP : une alternative politique 4065262716  UMP : une alternative politique 4065262716


    Preneur, il y a toujours, puisqu'ils sont certains ,tous, d'être plus forts que les autres et puis une fois devant la tâche à accomplir ils se rendent compte qu'en fait il y a un boulot terrible et ils pataugent!!!
    Je crois qu'il va falloir que l'on s'y mette, là ce sera parfait  UMP : une alternative politique 2768076984
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 15:16

    Regulus a dit:
     santa quoi de neuf dans ce programme ? on prend les mêmes mesures et on recommence, la retraite à 65 ans, pour qui ? les travaux pénibles ils sont classée comment ? bientôt 5 millions de chômeurs qu'on stigmatise alors qu'ils n'ont pas forcément choisi d'être dans la galère ? j'ai un emploi, je peux donc en parler sereinement, je cotise depuis de très longues années à la caisse des assédics, il me semble que si demain pour une raison indépendante de ma volonté, je suis au chômage, je ne volerai pas cette aide légitime, j'ai connu le système du temps de Jospin, baisse des ressources tous les 4 mois, c'est pour cette raison que j'ai décidé de ne plus jamais voter pour la gauche, ils vont refaire la même erreur ? simplifier le code du travail, oui, et dans qu'elle mesure ?à l'avantage de qui, en substance, je pense qu'en temps de crise il n'est pas nécessaire de stigmatiser encore ceux qui bossent, par contre lutter contre l'assistanat, certes, mais dans qu'elle mesure ? obliger les r s a à bosser un peu pour les réinsérer, je suis pour, mais pas à 20 km de chez eux, cela va de soi, il faut avoir les moyens de se déplacer, il y a plein de choses qu'il faut combattre, et pour le coup, j'ai l'impression qu'ils tournent encore en rond sans rien apporter de concret, la baisse des dépenses publiques, tout le monde en parle, et quand ils sont en place, c'est touche pas à mes privilèges, pour l'instant, rien ne me convient, j'attends autre chose, donc à suivre, bien entendu, les portes sont ouvertes

    Je partage votre avis. Hélas ce seront encore les mêmes qui vont souffrir!! C'est à dire nous, les petites gens.

    Je ne fais plus aucune confiance aux politiques. A JFC encore moins qu'aux autres Le moins pire actuellement me semble âtre Dupont-Aignan. Je ne comprends pas qu'il n'attire pas plus de monde. Je sais que mon vote ira vers lui. Ensuite, je ne me fais aucune illusion, une fois aux commandes (mais en ce moment il faudrait un miracle) il fera tout et son contraire, comme les autres. Le vrai problème vient plutôt pour la bonne marche de la France de ce qu'est actuellemnt l'Europe qui nous prive de notre liberté de décider.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15535
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Flavius le Sam 21 Déc 2013 - 19:07

    PERPETUELLE1 a écrit:
    Hypatie a écrit:
    Flavius a écrit:

    Ce ne sont que des têtes de chapitre. Après il faut voir dans les détails.
    La retraite à 65 ans nous n'y échapperons. Ils faut être lucide. Par contre il faudrait qu'ils prennent en compte la pénibilités de certains métiers.

    Et puis je ne voterai pas pour un parti, un homme qui n'aurait pas le courage de s'attaquer au mille-feuilles et à certains privilèges comme les régimes spéciaux par exemple, à commencer par celui des parlementaires.
    C'est clair. 
    Il faut réformer le fonctionnement de l'Etat, cesser le copinage et les nominations à des postes inutiles mais grassement rémunéré et supprimer les doublons.

    Malheureusement, nous constatons que la droite, comme la gauche ne remettent jamais en question les privilèges accordés aux uns et aux autres. Regardez le sénat, tous d'accord pour dire "touche pas à mes cumuls"! Voter pour qui? Tiens, encore un autre exemple d'aujourd'hui; Jean Vincent Placé, le donneur de leçons s'il en est, doit 18000 Euros d'amendes à l'état. Lui a t-on bloqué ses comptes bancaires? NON! Je suis tellement écoeurée que je crois que ma carte d'électeurs va rester dans le porte feuille. UMP : une alternative politique 298134301 

    Vous avez tout à fait raison. La politique est devenue un métier à un point tel, que personne ne veut laisser sa place.
    Ils ne se rendent même pas compte à quel point ils peuvent se rendre détestables avec leur sourire et poignée de main à deux balles.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 19:44

    Regulus a dit:
     santa quoi de neuf dans ce programme ? on prend les mêmes mesures et on recommence, la retraite à 65 ans, pour qui ? les travaux pénibles ils sont classée comment ? bientôt 5 millions de chômeurs qu'on stigmatise alors qu'ils n'ont pas forcément choisi d'être dans la galère ? j'ai un emploi, je peux donc en parler sereinement, je cotise depuis de très longues années à la caisse des assédics, il me semble que si demain pour une raison indépendante de ma volonté, je suis au chômage, je ne volerai pas cette aide légitime, j'ai connu le système du temps de Jospin, baisse des ressources tous les 4 mois, c'est pour cette raison que j'ai décidé de ne plus jamais voter pour la gauche, ils vont refaire la même erreur ? simplifier le code du travail, oui, et dans qu'elle mesure ?à l'avantage de qui, en substance, je pense qu'en temps de crise il n'est pas nécessaire de stigmatiser encore ceux qui bossent, par contre lutter contre l'assistanat, certes, mais dans qu'elle mesure ? obliger les r s a à bosser un peu pour les réinsérer, je suis pour, mais pas à 20 km de chez eux, cela va de soi, il faut avoir les moyens de se déplacer, il y a plein de choses qu'il faut combattre, et pour le coup, j'ai l'impression qu'ils tournent encore en rond sans rien apporter de concret, la baisse des dépenses publiques, tout le monde en parle, et quand ils sont en place, c'est touche pas à mes privilèges, pour l'instant, rien ne me convient, j'attends autre chose, donc à suivre, bien entendu, les portes sont ouvertes

    Je partage votre avis. Hélas ce seront encore les mêmes qui vont souffrir!! C'est à dire nous, les petites gens.

    Je ne fais plus aucune confiance aux politiques. A JFC encore moins qu'aux autres Le moins pire actuellement me semble âtre Dupont-Aignan. Je ne comprends pas qu'il n'attire pas plus de monde. Je sais que mon vote ira vers lui. Ensuite, je ne me fais aucune illusion, une fois aux commandes (mais en ce moment il faudrait un miracle) il fera tout et son contraire, comme les autres. Le vrai problème vient plutôt pour la bonne marche de la France de ce qu'est actuellemnt l'Europe qui nous prive de notre liberté de décider.[/quote] UMP : une alternative politique 298134301 c'est vrai que Dupont Aignant a un discours qui nous conviendrait peut être, car il veut tenir tête à l'Europe, d'ailleurs, ils le disent tous, mais AVANT,une fois au pouvoir, malgré leurs grandes déclarations offusquées, ils se couchent tous devant celle ci, à mon avis, seul Sarko avait la personnalité pour les faire un peu plier, mais là, à part aller faire la guerre tout seul, notre président actuel il les contre quand ? dans les faits, jamais! pour revenir à D A,il faudrait qu'il soit plus représenté, et présent dans les médias, mais j'entends déjà les cris d’orfraie,""c'est un facho"! dit sur on n'est pas machin  Rolling Eyes de la 2 par AYMERIC hymself rire
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 19:48

    réponse à Regulus:
    en effet il faudrait que Dupont-Aignan soit plus représenté mais vous pensez bien que parmi les "gros" personne n'a intérêt à ce qu'il en soit ainsi.
    Comment s'étonner qu'il soit traité de facho par la gauche!! Tout ce qui suggère un retour à une certaine autorité , une certaine discipline est très mal vu. Pourtant en ce moment on en aurait bien besoin!
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 21:33

    sabbatha a écrit:réponse à Regulus:  
    en effet il faudrait que Dupont-Aignan soit plus représenté mais vous pensez bien que parmi les "gros" personne n'a intérêt à ce qu'il en soit ainsi.
    Comment s'étonner qu'il soit traité de facho par la gauche!! Tout ce qui suggère un retour à une certaine autorité , une certaine discipline est très mal vu. Pourtant en ce moment on en aurait bien besoin!

    tout à fait, mais il n'est toujours pas de bon ton de le dire, on ne s'en sort pas! si, ils reconnaissent enfin que quelques délinquants viennent de Roumanie, mais c'est timide, et c'est vrai que la gauche bien pensante n'aime pas l'autorité,ils faudrait qu'ils re pensent à leurs fondamentaux, mais il y a belle lurette que la "base" n'est plus son électorat! enfin, on verra, mais il nous faut trouver quelqu'un d'autre, sinon, ça va être dur, la marine est à la porte, et ça c'est pas drôle
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 9:57

    Copé a clairement annoncé qu'en 2017, s'il est élu, il gouvernera par décret pendant les six premiers mois.
    Pourquoi ? parce que les réformes nécessaires sont par définition impopulaires et que notre caste politique, surtout préoccupée par son devenir, ne les laissera pas passer.
    La France est à la recherche d'un homme courageux qui mettra dans son programme electoral des meures impopulaires au lieu de promettre la prospérité pour tous sans effort s'il est élu. Pour se redresser durablement la France doit comme disait Churchill verser de la sueur, du sang et des larmes.
    Ymar
    Ymar

    UMP : une alternative politique Default6

    Messages : 12430
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67
    Localisation : A l'Ouest

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Ymar le Dim 22 Déc 2013 - 10:29

    Bonjour Jacot,

    Malgré toute ma réticence vis à vis de ce monsieur et la majorité de ses collèges de tous bords, je suis d'accord
    sur cette façon temporaire de gouverner afin d'arrêter la prise de gîte et puis je pense qu'un peu de rafraîchissement dans la dans la tête de nos représentants en les muselant leur fera peut être prendre conscience du véritable
    engagement dont ils sont dépositaires.

     UMP : une alternative politique 298134301 Hymar
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 10:43

    Mon post ne signifie pas que je sois un partisan de Copé.
    Il va falloir diminuer dramatiquement la dépense publique.
    Deux axes : chasse aux dépenses inutiles et lutte accentuée contre la fraude :
    fraude aux prestations sociales
    fraude aux niches fiscales
    degressivité des prestations chomage
    fraudes à l'assurance maladie (arrêts maladie de complaisance et délais de carence par exemple)
    une vraie réforme des retraites et pas ménager la chèvre et le chou
    etc, etc...
    Ymar
    Ymar

    UMP : une alternative politique Default6

    Messages : 12430
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 67
    Localisation : A l'Ouest

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Ymar le Dim 22 Déc 2013 - 10:51

    Jacot,

    Je l'avais bien compris comme tel, de toute manière je me fiche de celui qui émet et ne retiens que l'idée.

    Je relève dans votre liste ( non exhaustive ) le terme de diminuer dramatiquement, si vous me le permettez
    j'ajouterai lessiver pour assainir et là pas de soupline.

    Hymar ex...
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 15:55

    jacot41 a écrit:Copé a clairement annoncé qu'en 2017, s'il est élu, il gouvernera par décret pendant les six premiers mois.
    Pourquoi ? parce que les réformes nécessaires sont par définition impopulaires et que notre caste politique, surtout préoccupée par son devenir, ne les laissera pas passer.
    La France est à la recherche d'un homme courageux qui mettra dans son programme electoral des meures impopulaires au lieu de promettre la prospérité pour tous sans effort s'il est élu. Pour se redresser durablement la France doit comme disait Churchill verser de la sueur, du sang et des larmes.
    Je pense aussi qu'il faudra que certaines décisions drastiques soient prises par décret que ce soit par Coppé ou un autre.
    Je pense à la suppression des départements dont on a vu ce que le référendum a donné. On y arrivera pas comme ça.
    Il faut le faire, et c'est tout.
    C'est valable pour beaucoup de domaines de l'administration publique.
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 16:13

    Tout à fait d'accord !
    trop de départements,
    trop de communes,
    trop de régions,
    trop de députés (voir le budget incroyable de l'assemblée nationale)
    trop de sénateurs (idem l'assemblée nationale)
    trop de commissions, d'instituts, d'observatoires, de chercheurs qui ne trouvent jamais rien, d'organismes redondants ou inutiles, etc.....budget 50 milliards d'euros par an.
    L'argent des contribuables est géré d'une façon calamiteuse et là-dessus on peut renvoyer la droite et la gauche dos à dos !
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 16:20

    La politique, c'est l'art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d'appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes.

    - Groucho Marx
    avatar
    Invité
    Invité

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Invité le Dim 22 Déc 2013 - 16:22

    Im trying to keep this forum alive !
    where are you guys ?

     santa 

    Contenu sponsorisé

    UMP : une alternative politique Empty Re: UMP : une alternative politique

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 4 Juil 2020 - 21:42