Des lettres et des news

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Des lettres et des news

Forum sur l'actualité et la culture

-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -29%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
389 €

    ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Flavius le Dim 21 Déc 2014 - 12:28

    Ara a écrit:«Quand le ministre de l’Intérieur vient nous dire qu’il faut se mobiliser contre moi, qu’il faut manifester contre moi, vous vous rendez compte ? La prochaine fois, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Envoyer mes lecteurs en prison ? »
    Eric Zemmour

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 PHO3a6303b0-3340-11e4-a083-9b08d48d7bbe-805x453-770x433

    Réveillons-nous !! affraid


    Lénine reviens ! Ils sont devenus fous...
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Dim 21 Déc 2014 - 16:51

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 835088211214b
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Dim 21 Déc 2014 - 17:00

    Flavius a écrit:


    Lénine reviens ! Ils sont devenus fous...
    A quand l'interdiction du bouquin ?  affraid
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Dim 21 Déc 2014 - 17:09

     L’adieu à Zemmour  
    Par ADAF

    Et voilà…

    Conséquence des mensonges staliniens de Mélenchon au cours de ce débat, et conséquence d’avoir “osé” écrire ce livre si vendu :

    ZEMMOUR viré de i-télé. (Et sans doute de RTL et de Paris-Première dans les semaines à venir)

    C’est ce que je me tue à dire depuis 30 ans : le socialisme aboutit toujours au totalitarisme. Il ne peut en être autrement car il n’en est qu’un des deux chevaux de Troie présentable, l’ultra-libéralisme étant l’autre cheval de Troie. (regarde aux USA. choix de société différent, résultat identique. Où est passée la liberté de parler et de penser aux USA ? Aux chiottes depuis le 11 septembre 2001, qui l’ignore encore ?)

    Pour la pensée socialiste depuis toujours, un bon adversaire idéologique est un adversaire mort.
    De même d’ailleurs que pour l’ultra-libéralisme, un bon concurrent est un concurrent mort.

    Zemmour a affronté les deux à la fois. Une baffe à Mélenchon et à son marxisme ringard et rampant, et une baffe au système ultra-libéral, son allié objectif, en démontant tout les mécanismes vicieux mis en place pour tuer la France, le tout en moins de deux mois.

    C’est trop d’un coup. Résultat : le “chieur” du PAF va payer, et il va payer très cher.Pauvre Zemmour…

    Oui, pauvre Zemmour qui s’est cru légitime, parce que journaliste et non politique ? Donc “penseur”, et non “acteur” ? Raté : il paiera très cher. La bête déteste ceux qui pensent librement. Elle déteste d’ailleurs ceux qui “pensent” tout court. Donc elle adore les autres journalistes.

    Oui, pauvre Zemmour qui s’est cru pardonnable en rappelant régulièrement certaines origines marxistes d’une partie de sa pensée ? Raté : il paiera plus cher car la bête exècre ceux qui la trahissent.

    Oui, pauvre Zemmour
    qui s’est cru “tendance” et “cultivé” en rappelant en pimentant son discours ici de Colbertisme et là d’histoire, les deux étant liés évidemment ? Raté : il paiera encore plus cher car la bête exècre ceux qui ont de la mémoire et de la connaissance. Elle a besoin d’esclaves acculturés pour bien fonctionner. Les Spartacus ne sont jamais les bienvenus, sauf au cinéma, 2000 ans après leur mise en croix.

    Oui, pauvre Zemmour
    qui s’est cru d’avantage protégé que d’autres par une confession surreprésentée dans l’élite dirigeante ? (NDLR : cette affirmation est laissée à l’auteur car infondée en l’état actuel) Raté : puisqu’il ne la revendique jamais (et c’est tout à son honneur), il paiera donc plus cher encore car la bête élimine cruellement non seulement ceux qui suivent d’autres temples mais également ceux qui ne font pas allégeance à ses méthodes hypocrites et artifices habituels

    Oui, la bête ne pardonne rien à ceux qui l’empêchent de mettre en place son “grand oeuvre” : elle sort de ses loges nauséabondes comme un diable… et flingue sans vergogne.

    A l’aube ou au crépuscule le plus souvent, laissant sa victime saigner à mort en silence avant de l’achever discrètement.

    Mais parfois, elle sort aussi au grand jour quand il y a le feu. Et là, il y avait le feu, manifestement. Pas le temps de faire dans la finesse, l’incendiaire Zemmour sera promptement écartelé en place de grève. Bon peuple, accourt en silence pour te délecter de la mise à mort. Trompettes et hérauts, annoncez la nouvelle.

    Oui, Alain, mort est le pauvre Zemmour : blacklisté, jugé, déjà désigné à cette heure, condamné il sera. Et à mort. Car quelle différence entre la mort et la mort médiatique ? Aucune, la mort médiatique, c’est la version moderne de la mort. Comme les loups, les grands singes qui chassent le membre gênant de la horde. Seul, l’animal à l’instinct grégaire ne peut survivre, et meurt dans l’indifférence générale. Le groupe a la conscience tranquille : il ne l’a pas tué. Dans l’antiquité, et à fortiori à la préhistoire, en ces temps lointains où l’homme n’avait pas encore la prétention de se prendre pour autre chose qu’une bête très sophistiquée, on appelait cela le bannissement, cela revenait au même. Face au grand fauve, l’homo sapiens rebelle et isolé périssait rapidement, tandis que la horde à la pensée obscure poursuivait son destin, l’âme apaisée et oublieuse.

    Lire et relire Levy-Strauss, fin connaisseur des sociétés archaïques, lire et relire “Le Principe de Lucifer” d’Howard Bloom.

    Ou à défaut, lire et relire “Pourquoi j’ai mangé mon père” de Roy Lewis, plus court, plus drôle et donc plus facile à trouver…

    L’actualité nous en donne la plus brillante illustration. Qui pourra contester cette dérangeante vérité, à savoir la censure la plus pure et la plus dure à l’oeuvre (au grand oeuvre devrais-je dire ?) sous nos yeux ébahis et impuissants ? Certainement pas les hordes de braillards et scribouillards à la solde du pouvoir, évidemment : ils vont à la soupe tous les matins. Pauvres médias. Les meilleurs alliés des tyrans, de tout temps.

    Et la comparaison reste valable pour la suite des évènements.
    Car nous allons maintenant avoir droit à la suite des évènements, le mécanisme est rôdé :

    1 – (déjà fait) : un appel à la manifestation “populaire” (de quel peuple parle-t-on exactement ?) contre un citoyen français par le ministre de l’intérieur en personne : donc une désignation directe à la vindicte populaire, émanant du plus haut niveau de l’état. Rien que çà. Summum de l’irresponsabilité. Qu’avons-nous a envier aux talibans qui caillassent la soit-disant femme adultère ? Rien.

    Robespierre, Danton, Saint-Just (le bien mal nommé), et tous les autres bouchers de l’histoire sont ressuscités. Le caillou est médiatique, il n’en est que plus terriblement mortel.

    Mais qu’attendons-nous ? Allons-nous laisser faire ? CONTRE-REVOLUTION !

    2 – (déjà fait aussi) :
    une désignation directe par le premier ministre (le grand maître, donc) de ce qui est une pensée “acceptable” et de ce qui est une pensée “non acceptable” : en clair, la bonne parole de Môssieur le commissaire de la pensée. Mais qui es-tu, pauvre crétin, dérisoire marionnette qui nous enfonce chaque jour un peu plus dans la mélasse, pour me dire ce que, moi, je dois penser ? Moi, humble citoyen du pays qui cru inventer la liberté de penser, et qui nourris ta dilettante inaction par la force de mon travail ?

    Qui est-tu ? Imposteur… Oui, la FRANCE est MORTE, Alain, mais l’Allemagne NAZIE la plus immonde est en train de renaître sous nos yeux : les nouveaux s’appellent TAUBIRA, CAZENEUVE, VALLS (marrant d’ailleurs ce parallèle entre un peintre autrichien contrarié qui fédère des hordes allemands abrutis et ce musicien catalan raté qui fédère des hordes français tout aussi abrutis, non ? L’histoire est souvent têtue, comme les faits…) Et bientôt, on organisera en terre de France un autodafé, et les militants socialistes, alter-mondialistes, écolos-marxistes, femen, et autres agents de la propagande anti-France iront danser autour des flammes de la liberté en cendre. Et la démocratie s’éteindra pour de bon dans un grand feu de joie. Comme en 1934.

    Mais qu’attendons-nous ? Allons-nous laisser faire ? CONTRE-REVOLUTION !

    3 – (c’est pour demain) : la version moderne des grands procès staliniens, avec, en lieu et place des crapules immondes du NSDAP ou du PC soviétique (je rappelle : mêmes origines, mêmes méthodes) les nouveaux dictateurs du dogme : LICRA, MPRAP, SOS Racisme, Conseil du Culte Musulman (dont l’existence est la négation même de la loi de 1905), ces nouveaux Gauleiters et “commissaires du peuple” (bien lire ce nom historique), drapés dans leurs oripeaux de bien-pensance, tout ceux-là étant d’ailleurs financés de la même manière que les anciens : les impôts du peuple. Les miens, les tiens.

    Mais qu’attendons-nous ? Allons-nous laisser faire ? CONTRE-REVOLUTION !

    Le SOCIALISME c’est LE FASCISME. Il faut nous réveiller d’urgence et chasser ces abominations avant qu’ils ne nous enferment tous dans des camps de redressement de la pensée.

    Pour nos gosses, c’est déjà presque trop tard, ils ont droit à leur bourrage de crâne quotidien à l’école, au collège, au lycée. Et nous sommes complices car prisonniers de ce système inique.

    Quant à nos “vieux”, nos “vieux”, oui, (dont l’élite nous dirige, d’ailleurs) qu’ils se démerdent après tout, car cette catastrophe est la conséquence directe de leur bêtise incommensurable, de leurs choix égoïstes d’enfants pourris gâtés de la génération “babyboom” (pas de guerre, pas de chômage, pas de sida, pas d’angoisse; du pognon, de la consommation, de l’individualisme, le luxe d’une révolutionnette bourgeoise ratée, du plaisir instantané, cotisation mini, retraite maxi)

    Qu’ils en crèvent de leur système illusoire, dans leur gérontocratie conservatrice de leurs petits acquis minables : ils nous ont laissé un monde de merde, dont ils sont de moins en moins fiers, mais c’est à nous de redresser la barre.

    Je te dis, Alain : la France est MORTE, c’est le début de la TERREUR. Ca y’est, ça commence.
    Et je ne reconnais désormais plus que trois mots : Courage, Résistance, Patrie.

    libertaire JAMAIS, ultra-libéral JAMAIS, libre TOUJOURS !
    Ton fidèle ami, écoeuré.
    ADAF


    Magnifique texte ! s’il censure Zemmour ,RTL ,paris première ou autres,nous pouvons censurer ces radios en ne les écoutant plus et cela personne ne peut nous en empêcher !!!
    cristaline
    cristaline

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Default6

    Messages : 13481
    Date d'inscription : 18/12/2013
    Age : 69

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par cristaline le Dim 21 Déc 2014 - 17:50

    Flavius a écrit:

    Bonjour la République française  islamo-bobo !



    Hélas, je crois qu'on y est en plein ! affraid

    Et l'autre décérébrée d'endive du Nord qui compare la censure infligée à Zemmour à ce qui s'est passé avec Dieudonné ! Girl flag
    Ara
    Ara

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Default6

    Messages : 5966
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Ara le Dim 21 Déc 2014 - 20:37

    aurore06 a écrit:ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 835088211214b

    C'est tout à fait ça !

    Merci Aurore Smile , Je te le pique ...
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Lun 22 Déc 2014 - 14:10

    Ara a écrit:

    C'est tout à fait ça !

    Merci Aurore Smile , Je te le pique ...

    je t'en prie ! faites donc ! ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 3966895391
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Lun 22 Déc 2014 - 14:21

    Voici un article extrait du Bulletin hebdomadaire d’André Noël n°2404 paru le 22 décembre 2014 :

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 464018221214c

    Les tribunaux médiatiques et politiques auto-proclamés n’offrent pas les mêmes garanties que ceux de la République. Pas de droits pour la défense, pas de présomption d’innocence : quiconque est pris dans leurs filets est définitivement entravé. Il a beau protester, tous les media se liguent contre lui.

    Ainsi en va-t-il pour Zemmour, chassé d’I-télé et bientôt peut-être de RTL après que sa chronique quotidienne y est devenu bi-hebdomadaire, que des journalistes de gauche sont venus lui faire contrepoids et que la rubrique a été intitulé « On n’est pas forcément d’accord ». La Société des rédacteurs de RTL a en effet publié un communiqué où l’on peut lire : « Les prises de position d’Eric Zemmour, récurrentes à l’antenne et hors de l’antenne, ternissent les valeurs du vivre-ensemble qui ont toujours été défendues par RTL. »

    Le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) a appelé les media à cesser leur collaboration avec Eric Zemmour. Il leur demande de ne plus l’inviter et a l’intention de rencontrer les directions de I-Télé, de RTL et du Figaro « pour demander qu’il soit mis à l’écart ».

    La LICRA a porté plainte. La liberté d’expression ? D’accord mais uniquement pour ceux qui pensent comme nous ! Cela fait un moment qu’on cherche à coincer Zemmour, à l’exclure, l’interdire, le bannir com-me un vulgaire Dieudonné.

    Ce sera difficile ! Tout d’abord, parce qu’il est juif ! Il peut encore lire la Torah en hébreux, langue qu’il a apprise à la synagogue qu’il fréquentait avec son père, lequel, pied-noir, parle arabe avec ses voisins musulmans dans le XVIIIè arrondissement. Difficile d’en faire un antisémite suppôt d’Hitler voulant ressusciter la « bête immonde ». On n’a pas osé le faire

    même quand il a rappelé un fait reconnu par les historiens objectifs à savoir que, grâce à l’Etat français, 25% des juifs de France – oserait-on dire seule-ment ! – ont été déportés contre 100% en Hollande sous le régime d’un gau-leiter alors que le roi avait quitté le pays pour s’installer à Londres.

    On a seulement dit qu’il avait tort et que ce n’était pas bien !

    Autre difficulté : Zemmour n’est pas un « dissident » isolé qui ne serait soute-nu que par quelques milliers d’admirateurs, comme l’est Dieudonné. Il a déjà vendu 400.000 exemplaires de son ouvrage roboratif « Le suicide français ». Sur un tel sujet, plutôt austère, trouver pour ce pavé 400.000 acheteurs ce n’est plus un simple succès éditorial, c’est un phénomène de société et même po-litique. Ce qu’il dit, ce qu’il démontre, ce qu’il dénonce trouve un écho dans le pays profond. On n’a pas tort de mettre Zemmour en parallèle avec Marine Le Pen, non pas qu’ils soient forcément d’accord entre eux, mais le succès de l’un comme celui de l’autre témoignent de la prise de conscience de nos conci-toyens qui se rendent compte de la course à l’abîme vers lequel les conduit la classe politico-médiatique.

    On a trouvé enfin quelque chose, jugé énorme, pour faire taire Zemmour ! Par «On » nous voulons dire Mélenchon[/b] qui a extrait un bout d’interview accordée à Stefan Montefiori, journaliste au quotidien italien Corriere della Sera ,au cours de laquelle l’auteur du « Suicide français » aurait dit qu’il voulait procéder à la « déportation » des musulmans de France !

    Et les journalistes, les politiques, comme un seul homme, de se précipiter comme des chiens sur cet os
    , sans prendre le temps de vérifier si parole de Mélenchon est bien parole d’Evangile ?

    « Enfin on le tient avec cette infamie ! » ont murmuré ses adversaires avec des mines gourmandes. Sauf que ? Sauf que Zemmour n’a jamais parlé de déportation ! C’est le journaliste qui l’a interrogé qui a employé le mot, il l’a reconnu lui-même ! Ca ne fait rien ! Le procès en sorcellerie des nouveaux inquisiteurs est en marche et ce n’est pas la vérité qui l’arrêtera ! Il ne l’a pas dit ? Il aurait pu le dire, ça revient au même et de toute façon on le fera payer pour l’ensemble de son oeuvre ! « Il a dit la vérité, il doit être exécuté » chantait naguère Guy Béart.

    Les dirigeants des grand media sont bien embarrassés. Car, qui dit audience, dit publicité, et avec elle, revenus ; eux, ils ne voient pas plus loin que leur tiroir-caisse. C’est pourquoi ils attendent de voir ce que donnera l’exclusion de Zemmour d’I-Télé. Marine Le Pen appelle au boycott, Louis Alliot a annulé sa présence à une émission où il était invité. Selon que, financièrement, I-Télé perde ou non des recettes publicitaires, RTL et les autres media où il est invité sui-vront ou pas. Phénomène de société, le livre de Zemmour, comme l’auteur lui-même, sa mise au ban de la république par l’établissement politico-médiatique accentuera l’écoeurement et la révolte des citoyens contre lui.

    J’ajouterai pour conclure cette vidéo qui montre qu’Eric Zemmour se défend très bien lui-même au micro d’Yves Calvi sur RTL :

    Ara
    Ara

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Default6

    Messages : 5966
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Ara le Mer 31 Déc 2014 - 14:56

    Denis Tillinac : Zemmour, "l’opposition, c’est lui !"



    Vu de ma fenêtre. La gauche persécute Zemmour et la droite hésite à le défendre ? C’est qu’il a tout compris!

    Le ministre de l’Intérieur a commis un abus de pouvoir en orchestrant la curée zemmourophobe à coups d’amalgames qui rappellent les pratiques des staliniens d’antan. Ou des fascistes, comme on voudra. La plupart des journalistes et chroniqueurs l’ont relayé servilement, et pour cause : Zemmour leur fait de l’ombre. Sa culture historique, son talent de plume, sa dextérité verbale et surtout son indépendance d’esprit le désignent naturellement à la vindicte de la caste médiatique. Faute d’arguments plausibles, on le diabolise comme on s’y efforça avec Finkielkraut lorsqu’il publia son Identité malheureuse.

    Le plus choquant dans cette traque hystérique, c’est le silence apeuré de la mouvance UMP. À de rares exceptions près, aucun dignitaire de ce parti n’a défendu, non pas les thèses de Zemmour, mais simplement sa liberté d’expression dans l’espace public. L’UMP eût été dans son rôle, et accessoirement se serait refait la cerise, en initiant une grande manif pour sommer le pouvoir et sa domesticité de respecter cette liberté. Certes, Zemmour est plus gaulliste que libéral à l’anglo-saxonne, plus conservateur au sens churchillien du terme que bobo, et très moyennement convaincu des bienfaits de la machinerie bruxelloise. En quoi il séduit l’infanterie de l’UMP, tout en offusquant son état-major.

    En vérité, le diagnostic qu’il porte dans son Suicide français sur le délabrement mental de notre pays embarrasse l’opposition “officielle”. Ses politiciens ne s’intéressent pas aux sujets dits improprement “sociétaux” pour en minorer le sens : la mémoire longue de la France, ses mythes fondateurs, sa psychologie collective, ses traditions, ses fractures, ses hantises. Ils s’en tiennent au sondage du moment, et au bruitage médiatique. Peu leur importe que la France sombre corps et âme s’ils croient avoir réussi leur singerie “chez” Apathie ou Bourdin.

    Leur opposition au socialisme ne passe jamais le cap des rengaines d’usage sur le matraquage fiscal, l’assistanat et l’insécurité. Rengaines d’autant plus usées qu’au fond, la droite au pouvoir n’a guère corrigé ces méfaits qu’à la marge. Et encore. Ignorant les ressorts de l’idéologie qu’ils prétendent combattre, les ténors de la droite s’interdisent d’enraciner une réforme économique dans un projet politique étayé par une réflexion sur le malaise d’un peuple las d’être dépossédé, et méprisé par surcroît.

    Grâce au ciel, de vrais opposants s’invitent en clandestins dans l’arène politique et osent dresser à voix haute un état des lieux pas très reluisant. Tel Zemmour, excommunié par la meute inquisitoriale mais plus populaire que Sarkozy, Juppé, Fillon, Le Maire et leur suite. D’autres contestataires, moins connus mais influents dans leur sphère, participent d’une rébellion polymorphe dont l’ampleur n’a pas eu d’équivalent depuis l’effervescence de Mai 68. Personne ne les soutient à l’UMP. Personne ne s’en inspire. Personne ne s’avise qu’aucune réforme ne tient la route si elle n’est, de prime abord, intellectuelle et morale.

    Les socialistes, eux, le savent. C’est pourquoi ils dénigrent Zemmour. On a le droit de désapprouver certaines de ses positions, il a tendance à systématiser et parfois succombe avec une gourmandise enfantine aux commodités de la polémique. Reste que ce bretteur intrépide et futé incarne désormais l’opposition à l’idéologie dominante depuis un demisiècle. Le vrai chef de la droite, en tout cas son inspirateur et son porte-étendard, c’est lui. Les politiciens de l’UMP constatent que leurs bavardages convenus derrière le petit écran ou devant le micro ont moins de prise sur l’opinion que le moindre solo de Zemmour. En quelque sorte, il les néantise : mauvais cas pour leur ego. Ils pourront peut-être se passer de lui pour battre un socialiste à la future présidentielle. Ils n’auront pas de quoi lui opposer une vision alternative tant soit peu cohérente et se borneront à bricoler des réformettes de technos. Elles seront comme d’habitude inopérantes, et ce coup-ci le peuple exaspéré pourrait bien montrer les dents. La politique, c’est d’abord un combat sur le champ des idées. Zemmour mène ce combat. Que la soi-disant droite UMP ne l’y rejoigne pas risque de la vouer à l’insignifiance.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Vieux singe
    Vieux singe

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Default6

    Messages : 1489
    Date d'inscription : 19/12/2013
    Age : 86
    Localisation : Paris

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Vieux singe le Mer 31 Déc 2014 - 15:10

    Pas mal du tout ce garçon, y a du grain à moudre la dedans
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Flavius le Mer 31 Déc 2014 - 18:00

    Ara a écrit:Denis Tillinac : Zemmour, "l’opposition, c’est lui !"



    Vu de ma fenêtre. La gauche persécute Zemmour et la droite hésite à le défendre ? C’est qu’il a tout compris!

    Le ministre de l’Intérieur a commis un abus de pouvoir en orchestrant la curée zemmourophobe à coups d’amalgames qui rappellent les pratiques des staliniens d’antan. Ou des fascistes, comme on voudra. La plupart des journalistes et chroniqueurs l’ont relayé servilement, et pour cause : Zemmour leur fait de l’ombre. Sa culture historique, son talent de plume, sa dextérité verbale et surtout son indépendance d’esprit le désignent naturellement à la vindicte de la caste médiatique. Faute d’arguments plausibles, on le diabolise comme on s’y efforça avec Finkielkraut lorsqu’il publia son Identité malheureuse.

    Le plus choquant dans cette traque hystérique, c’est le silence apeuré de la mouvance UMP. À de rares exceptions près, aucun dignitaire de ce parti n’a défendu, non pas les thèses de Zemmour, mais simplement sa liberté d’expression dans l’espace public. L’UMP eût été dans son rôle, et accessoirement se serait refait la cerise, en initiant une grande manif pour sommer le pouvoir et sa domesticité de respecter cette liberté. Certes, Zemmour est plus gaulliste que libéral à l’anglo-saxonne, plus conservateur au sens churchillien du terme que bobo, et très moyennement convaincu des bienfaits de la machinerie bruxelloise. En quoi il séduit l’infanterie de l’UMP, tout en offusquant son état-major.

    En vérité, le diagnostic qu’il porte dans son Suicide français sur le délabrement mental de notre pays embarrasse l’opposition “officielle”. Ses politiciens ne s’intéressent pas aux sujets dits improprement “sociétaux” pour en minorer le sens : la mémoire longue de la France, ses mythes fondateurs, sa psychologie collective, ses traditions, ses fractures, ses hantises. Ils s’en tiennent au sondage du moment, et au bruitage médiatique. Peu leur importe que la France sombre corps et âme s’ils croient avoir réussi leur singerie “chez” Apathie ou Bourdin.

    Leur opposition au socialisme ne passe jamais le cap des rengaines d’usage sur le matraquage fiscal, l’assistanat et l’insécurité. Rengaines d’autant plus usées qu’au fond, la droite au pouvoir n’a guère corrigé ces méfaits qu’à la marge. Et encore. Ignorant les ressorts de l’idéologie qu’ils prétendent combattre, les ténors de la droite s’interdisent d’enraciner une réforme économique dans un projet politique étayé par une réflexion sur le malaise d’un peuple las d’être dépossédé, et méprisé par surcroît.

    Grâce au ciel, de vrais opposants s’invitent en clandestins dans l’arène politique et osent dresser à voix haute un état des lieux pas très reluisant. Tel Zemmour, excommunié par la meute inquisitoriale mais plus populaire que Sarkozy, Juppé, Fillon, Le Maire et leur suite. D’autres contestataires, moins connus mais influents dans leur sphère, participent d’une rébellion polymorphe dont l’ampleur n’a pas eu d’équivalent depuis l’effervescence de Mai 68. Personne ne les soutient à l’UMP. Personne ne s’en inspire. Personne ne s’avise qu’aucune réforme ne tient la route si elle n’est, de prime abord, intellectuelle et morale.

    Les socialistes, eux, le savent. C’est pourquoi ils dénigrent Zemmour. On a le droit de désapprouver certaines de ses positions, il a tendance à systématiser et parfois succombe avec une gourmandise enfantine aux commodités de la polémique. Reste que ce bretteur intrépide et futé incarne désormais l’opposition à l’idéologie dominante depuis un demisiècle. Le vrai chef de la droite, en tout cas son inspirateur et son porte-étendard, c’est lui. Les politiciens de l’UMP constatent que leurs bavardages convenus derrière le petit écran ou devant le micro ont moins de prise sur l’opinion que le moindre solo de Zemmour. En quelque sorte, il les néantise : mauvais cas pour leur ego. Ils pourront peut-être se passer de lui pour battre un socialiste à la future présidentielle. Ils n’auront pas de quoi lui opposer une vision alternative tant soit peu cohérente et se borneront à bricoler des réformettes de technos. Elles seront comme d’habitude inopérantes, et ce coup-ci le peuple exaspéré pourrait bien montrer les dents. La politique, c’est d’abord un combat sur le champ des idées. Zemmour mène ce combat. Que la soi-disant droite UMP ne l’y rejoigne pas risque de la vouer à l’insignifiance.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    En fait, la gauche a fini par tellement complexer la droite que cette dernière ne sait plus trop où elle habite. Une droite qui ne s'assumerait pas risque de sérieuses déconvenues face au FN. Et je crains que le centrisme de Juppé ne joue contre cette droite de plus en plus frileuse qui veut plaire à tout le monde y compris à une partie de la gauche.
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Jeu 1 Jan 2015 - 14:06

    ET C'EST REPARTI POUR UNE ANNEE !!! ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 2065525499

    Le retour de la gauche stalinienne !!!!!!!!! ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 478950966

    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,
    mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire »

    Peu importe que cette citation ait été imputée, à tort parait-il, à Voltaire. Il aurait pu s’en réclamer et bien d’autres que lui aurait pu la prononcer !

    Ce n’est pas, en tout cas, la devise de la gauche stalinienne qui n’ayant pas d’idées convaincantes à opposer aux déclarations d’Eric Zemmour, a demandé au CSA, par écrit, d’interdire le polémiste d’antenne, purement et simplement.

    On attend une demande d’ouverture d’un camp de travail et de ré-éducation pour reprendre en main tous ces néo-fachos (Eric Zemmour, Ivan Rioufol, Elisabeth Lévy, Alain Finkielkraut, etc …) qui ne devrait plus tarder.

    Voici quelques uns des signataires parmi les plus célèbres :

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 417371lagauchestalinienne
    (de bonnes têtes d'abrutis !!!!!!!!!!)

    Vous trouverez une copie de cette lettre sur le Huffingtsonpost  http://www.huffingtonpost.fr/dominique-sopo/polemique-eric-zemmour_b_6346320.html. Elle est proposée par Dominique Sopo, président de l’officine, annexe du PS, SOS-Racisme et signée par 59 personnalités, à l’évidence, marquées à gauche.

    Je vous laisse découvrir le contenu de la lettre en pointant juste ce passage :

       « ce même personnage, à l’occasion d’une interview donnée le 29 octobre de cette année au quotidien italien Le Corriere della Serra, a tenu des propos relayés dans les médias français, laissant très clairement penser qu’il était favorable à l’expulsion de plusieurs millions de personnes en raison de leur appartenance religieuse »

    [u]Vous savez tous ce qu’il en est de la réalité de cette accusation dont le journaliste italien a fait justice très clairement.[/u] Que vaut une lettre qui se réfère à un mensonge inventé par un trublion d’extrême gauche et repris sans vérification par une bonne partie de la presse ?

    Je vous laisse apprécier aussi l’expression « laissant très clairement penser« . Eric Zemmour n’est coupable que de laisser penser qu’il serait favorable à la déportation des musulmans !!!

    Mais selon ces bien-pensants, cela suffit pour l’interdire d’antenne !

    En attendant l’envoi au goulag ?
    Fou

    Et tout ce joli monde, ce monde de la culture subventionnée, ce monde médiatique qui a perdu tous sens de la déontologie nous donne des leçons de démocratie dans le domaine, notamment, du respect de la liberté d’expression.
    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 3936810008

    Une liberté d’expression limitée à celle exclusive des idées de gauche !

    L’article du huffington est déjà à vomir mais les commentaires !! Pouah ! Quant aux Balasko bougena benguigui et cie pas difficile boycottons les films téléfilms etc de ces ordures de bien penseurs !
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Jeu 1 Jan 2015 - 14:25

    aurore06 a écrit:

    Une liberté d’expression limitée à celle exclusive des idées de gauche !

    L’article du huffington est déjà à vomir mais les commentaires !! Pouah ! Quant aux Balasko bougena benguigui et cie pas difficile boycottons les films téléfilms etc de ces ordures de bien penseurs !
    Certes, mais la droite est bien silencieuse.
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Flavius le Jeu 1 Jan 2015 - 20:42

    Azhalee a écrit:
    Certes, mais la droite est bien silencieuse.

    Elle est toute aussi lâche. Et ces hommes ont la prétention de nous gouverner !
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Mar 6 Jan 2015 - 14:11

    Azhalee a écrit:
    Certes, mais la droite est bien silencieuse.

    Tout à fait d'accord avec toi ! manque de courage pffff
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Mer 14 Jan 2015 - 8:26


    Eric Zemmour décode la Marche républicaine



    Dimanche après midi, alors que la Marche républicaine touchait à sa fin et assommé par plusieurs heures de commentaires compassés de BFMTV, je décidai de passer sur CNN en me disant que l’information serait moins biaisée et moins franco-française-politiquement-correct. Et là, tenez-vous bien, je tombe sur une interview de … BHL qui n’a vu dans les événements passés que de l’antisémitisme.  Excédé, je décidai alors d’écrire un article que j’intitulai « Détournement de manifestation« . En gros, je pointais le décalage entre :

       Ce que je croyais être les messages des manifestants :

           La dénonciation du terrorisme,
           Le rejet de l’extrémisme religieux,
           Le rejet de l’atteinte à nos libertés,


       et ceux que me délivrait la télé :

           Pas d’amalgame,
           Promotion du vivre ensemble.


    Mais, une heure plus tard, je renonçai à terminer cet article en me disant que je ne devais pas gâcher ce moment si rare de communion des Français et qu’il serait bien temps, plus tard, à froid, de tirer les leçons de cette manifestation mémorable et de sa couverture médiatique.

    Et ce matin, en écoutant la chronique d’Eric Zemmour, je me suis dit avec beaucoup d’arrogance :

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 775971140115a

    Voici donc cette chronique d’Eric Zemmour, sur RTL, à laquelle – vous l’avez compris – j’adhère totalement :

    L’écran de télévision était coupé en deux : à droite, la foule, innombrable et anonyme, à gauche, les invités, célèbres et bavards. Les uns admiraient les autres. Les autres n’entendaient pas les uns. Les uns communiaient avec les autres, commentaient, analysaient, interprétaient, orientaient, récupéraient …

    La foule immense était française, c’est à dire composée de gens de toute race, de toute religion : chrétiens, juifs, musulmans, athées, mais noyée de tricolore. On acclamait les policiers et les gendarmes. La Marseillaise était entonnée à pleins poumons. Les CRS n’étaient plus des SS, mais des libérateurs. A vous dégoûter Charlie !

    Cette fois, guère de bannières algériennes ou marocaines ou palestiniennes portées par les jeunes de banlieue.
    On ne les voyait guère à l’écran ! Dans leurs écoles, dans leurs quartiers, sur les réseaux sociaux, beaucoup avaient fait savoir, narquois, qu’ils n’étaient pas « Charlie ». Et d’autres, plus francs et plus provocateurs, s’affichaient même, Kouachi ou Coulibaly. On découvrait des images de la synagogue de la rue de la Victoire, où le premier ministre israélien se faisait acclamer comme le protecteur des juifs, et ce, sous le regard noir de Hollande.

    De l’autre côté, on ne remarquait rien de tout cela. On n’en parlait pas. On ânonnait plutôt les mêmes couplets rassurants et mensongers. Les meurtriers sont nés en France de parents immigrés, mais cela n’a aucun rapport avec l’immigration. Après avoir liquidé Charlie Hebdo, les assassins ont crié « Allah Akbar », mais« on a vengé le prophète » mais cela n’a rien à voir avec l’islam ! Ils ont exécuté une sorte de sanction judiciaire, mais on continue à les qualifier de terroristes. « Pas d’amalgame ! Pas d’amalgame ! C’est la litanie ressassée comme un disque rayé

    On nous répète aussi que la France debout a défendu victorieusement la liberté d’expression,mais qui osera, désormais, dessiner des caricatures du prophète ?  Le délit de blasphème s’est invité dans notre droit. Après tout, n’est-ce pas ce que souhaitaient tous ceux, de Jacques Chirac à Alain Juppé, en passant par Daniel Cohn-Bendit, les associations anti-racistes et les défenseurs des musulmans, avaient, il y a trois ans, vilipendé ces mêmes « Charlie » qu’ils vouent désormais au pinacle des héros. La liberté d’expression, ce n’est bon que pour les morts !

    La fracture entre les deux côtés de l’écran semble irréductible, insurmontable ! Pourtant une même émotion les unissait, une même quête d’unité nationale, un même espoir de paix, de rassemblement. A droite comme à gauche de l’écran, rien que des sentimentaux. La France aime ces instants où nous tutoyons le sublime. Nous adorons les grandes effusions. Notre histoire regorge de ces moments magnifiques de communion où les arrière-pensées, le cynisme, les calculs sont dissimulés derrière le masque des grands élans et des grands sentiments. Notre modèle indépassable, notre scène fondatrice demeure cette fête de la fédération du 14 juillet 1790 lorsque le Roi et les révolutionnaires juraient le même serment à la nation unie.

    Mais trois ans après, c’était la terreur et on guillotinait le Roi.


    Non, le pire n’est jamais sûr. Il est seulement fréquent …

    Eric Zemmour au micro de RTL

    Voilà, c’est ce qui s’appelle « plomber l’ambiance » ! Et comme je n’en veux pas à Eric de m’avoir piqué le sujet de mon article, je vous propose maintenant la vidéo de sa chronique :

    https://www.dailymotion.com/video/x2em3am_marche-republicaine-dimanche-l-ecran-de-television-etait-coupe-en-deux-dit-eric-zemmour_news

    source net
    Flavius
    Flavius
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 15579
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 23
    Localisation : Hérault

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Flavius le Mer 14 Jan 2015 - 11:10

    aurore06 a écrit:
    Eric Zemmour décode la Marche républicaine



    Dimanche après midi, alors que la Marche républicaine touchait à sa fin et assommé par plusieurs heures de commentaires compassés de BFMTV, je décidai de passer sur CNN en me disant que l’information serait moins biaisée et moins franco-française-politiquement-correct. Et là, tenez-vous bien, je tombe sur une interview de … BHL qui n’a vu dans les événements passés que de l’antisémitisme.  Excédé, je décidai alors d’écrire un article que j’intitulai « Détournement de manifestation« . En gros, je pointais le décalage entre :

       Ce que je croyais être les messages des manifestants :

           La dénonciation du terrorisme,
           Le rejet de l’extrémisme religieux,
           Le rejet de l’atteinte à nos libertés,


       et ceux que me délivrait la télé :

           Pas d’amalgame,
           Promotion du vivre ensemble.


    Mais, une heure plus tard, je renonçai à terminer cet article en me disant que je ne devais pas gâcher ce moment si rare de communion des Français et qu’il serait bien temps, plus tard, à froid, de tirer les leçons de cette manifestation mémorable et de sa couverture médiatique.

    Et ce matin, en écoutant la chronique d’Eric Zemmour, je me suis dit avec beaucoup d’arrogance :

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 775971140115a

    Voici donc cette chronique d’Eric Zemmour, sur RTL, à laquelle – vous l’avez compris – j’adhère totalement :

    L’écran de télévision était coupé en deux : à droite, la foule, innombrable et anonyme, à gauche, les invités, célèbres et bavards. Les uns admiraient les autres. Les autres n’entendaient pas les uns. Les uns communiaient avec les autres, commentaient, analysaient, interprétaient, orientaient, récupéraient …

    La foule immense était française, c’est à dire composée de gens de toute race, de toute religion : chrétiens, juifs, musulmans, athées, mais noyée de tricolore. On acclamait les policiers et les gendarmes. La Marseillaise était entonnée à pleins poumons. Les CRS n’étaient plus des SS, mais des libérateurs. A vous dégoûter Charlie !

    Cette fois, guère de bannières algériennes ou marocaines ou palestiniennes portées par les jeunes de banlieue.
    On ne les voyait guère à l’écran ! Dans leurs écoles, dans leurs quartiers, sur les réseaux sociaux, beaucoup avaient fait savoir, narquois, qu’ils n’étaient pas « Charlie ». Et d’autres, plus francs et plus provocateurs, s’affichaient même, Kouachi ou Coulibaly. On découvrait des images de la synagogue de la rue de la Victoire, où le premier ministre israélien se faisait acclamer comme le protecteur des juifs, et ce, sous le regard noir de Hollande.

    De l’autre côté, on ne remarquait rien de tout cela. On n’en parlait pas. On ânonnait plutôt les mêmes couplets rassurants et mensongers. Les meurtriers sont nés en France de parents immigrés, mais cela n’a aucun rapport avec l’immigration. Après avoir liquidé Charlie Hebdo, les assassins ont crié « Allah Akbar », mais« on a vengé le prophète » mais cela n’a rien à voir avec l’islam ! Ils ont exécuté une sorte de sanction judiciaire, mais on continue à les qualifier de terroristes. « Pas d’amalgame ! Pas d’amalgame ! C’est la litanie ressassée comme un disque rayé

    On nous répète aussi que la France debout a défendu victorieusement la liberté d’expression,mais qui osera, désormais, dessiner des caricatures du prophète ?  Le délit de blasphème s’est invité dans notre droit. Après tout, n’est-ce pas ce que souhaitaient tous ceux, de Jacques Chirac à Alain Juppé, en passant par Daniel Cohn-Bendit, les associations anti-racistes et les défenseurs des musulmans, avaient, il y a trois ans, vilipendé ces mêmes « Charlie » qu’ils vouent désormais au pinacle des héros. La liberté d’expression, ce n’est bon que pour les morts !

    La fracture entre les deux côtés de l’écran semble irréductible, insurmontable ! Pourtant une même émotion les unissait, une même quête d’unité nationale, un même espoir de paix, de rassemblement. A droite comme à gauche de l’écran, rien que des sentimentaux. La France aime ces instants où nous tutoyons le sublime. Nous adorons les grandes effusions. Notre histoire regorge de ces moments magnifiques de communion où les arrière-pensées, le cynisme, les calculs sont dissimulés derrière le masque des grands élans et des grands sentiments. Notre modèle indépassable, notre scène fondatrice demeure cette fête de la fédération du 14 juillet 1790 lorsque le Roi et les révolutionnaires juraient le même serment à la nation unie.

    Mais trois ans après, c’était la terreur et on guillotinait le Roi.


    Non, le pire n’est jamais sûr. Il est seulement fréquent …

    Eric Zemmour au micro de RTL

    Voilà, c’est ce qui s’appelle « plomber l’ambiance » ! Et comme je n’en veux pas à Eric de m’avoir piqué le sujet de mon article, je vous propose maintenant la vidéo de sa chronique :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

    source net

    Belle lucidité.
    Ara
    Ara

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Default6

    Messages : 5966
    Date d'inscription : 17/12/2013
    Age : 20

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Ara le Mer 14 Jan 2015 - 12:42

    aurore06 a écrit:
    Eric Zemmour décode la Marche républicaine



    Dimanche après midi, alors que la Marche républicaine touchait à sa fin et assommé par plusieurs heures de commentaires compassés de BFMTV, je décidai de passer sur CNN en me disant que l’information serait moins biaisée et moins franco-française-politiquement-correct. Et là, tenez-vous bien, je tombe sur une interview de … BHL qui n’a vu dans les événements passés que de l’antisémitisme.  Excédé, je décidai alors d’écrire un article que j’intitulai « Détournement de manifestation« . En gros, je pointais le décalage entre :

       Ce que je croyais être les messages des manifestants :

           La dénonciation du terrorisme,
           Le rejet de l’extrémisme religieux,
           Le rejet de l’atteinte à nos libertés,


       et ceux que me délivrait la télé :

           Pas d’amalgame,
           Promotion du vivre ensemble.


    Mais, une heure plus tard, je renonçai à terminer cet article en me disant que je ne devais pas gâcher ce moment si rare de communion des Français et qu’il serait bien temps, plus tard, à froid, de tirer les leçons de cette manifestation mémorable et de sa couverture médiatique.

    Et ce matin, en écoutant la chronique d’Eric Zemmour, je me suis dit avec beaucoup d’arrogance :

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 775971140115a

    Voici donc cette chronique d’Eric Zemmour, sur RTL, à laquelle – vous l’avez compris – j’adhère totalement :

    L’écran de télévision était coupé en deux : à droite, la foule, innombrable et anonyme, à gauche, les invités, célèbres et bavards. Les uns admiraient les autres. Les autres n’entendaient pas les uns. Les uns communiaient avec les autres, commentaient, analysaient, interprétaient, orientaient, récupéraient …

    La foule immense était française, c’est à dire composée de gens de toute race, de toute religion : chrétiens, juifs, musulmans, athées, mais noyée de tricolore. On acclamait les policiers et les gendarmes. La Marseillaise était entonnée à pleins poumons. Les CRS n’étaient plus des SS, mais des libérateurs. A vous dégoûter Charlie !

    Cette fois, guère de bannières algériennes ou marocaines ou palestiniennes portées par les jeunes de banlieue.
    On ne les voyait guère à l’écran ! Dans leurs écoles, dans leurs quartiers, sur les réseaux sociaux, beaucoup avaient fait savoir, narquois, qu’ils n’étaient pas « Charlie ». Et d’autres, plus francs et plus provocateurs, s’affichaient même, Kouachi ou Coulibaly. On découvrait des images de la synagogue de la rue de la Victoire, où le premier ministre israélien se faisait acclamer comme le protecteur des juifs, et ce, sous le regard noir de Hollande.

    De l’autre côté, on ne remarquait rien de tout cela. On n’en parlait pas. On ânonnait plutôt les mêmes couplets rassurants et mensongers. Les meurtriers sont nés en France de parents immigrés, mais cela n’a aucun rapport avec l’immigration. Après avoir liquidé Charlie Hebdo, les assassins ont crié « Allah Akbar », mais« on a vengé le prophète » mais cela n’a rien à voir avec l’islam ! Ils ont exécuté une sorte de sanction judiciaire, mais on continue à les qualifier de terroristes. « Pas d’amalgame ! Pas d’amalgame ! C’est la litanie ressassée comme un disque rayé

    On nous répète aussi que la France debout a défendu victorieusement la liberté d’expression,mais qui osera, désormais, dessiner des caricatures du prophète ?  Le délit de blasphème s’est invité dans notre droit. Après tout, n’est-ce pas ce que souhaitaient tous ceux, de Jacques Chirac à Alain Juppé, en passant par Daniel Cohn-Bendit, les associations anti-racistes et les défenseurs des musulmans, avaient, il y a trois ans, vilipendé ces mêmes « Charlie » qu’ils vouent désormais au pinacle des héros. La liberté d’expression, ce n’est bon que pour les morts !

    La fracture entre les deux côtés de l’écran semble irréductible, insurmontable ! Pourtant une même émotion les unissait, une même quête d’unité nationale, un même espoir de paix, de rassemblement. A droite comme à gauche de l’écran, rien que des sentimentaux. La France aime ces instants où nous tutoyons le sublime. Nous adorons les grandes effusions. Notre histoire regorge de ces moments magnifiques de communion où les arrière-pensées, le cynisme, les calculs sont dissimulés derrière le masque des grands élans et des grands sentiments. Notre modèle indépassable, notre scène fondatrice demeure cette fête de la fédération du 14 juillet 1790 lorsque le Roi et les révolutionnaires juraient le même serment à la nation unie.

    Mais trois ans après, c’était la terreur et on guillotinait le Roi.


    Non, le pire n’est jamais sûr. Il est seulement fréquent …

    Eric Zemmour au micro de RTL

    Voilà, c’est ce qui s’appelle « plomber l’ambiance » ! Et comme je n’en veux pas à Eric de m’avoir piqué le sujet de mon article, je vous propose maintenant la vidéo de sa chronique :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

    source net

    Aveuglant de lucidité .

    Merci Aurore !
    avatar
    Invité
    Invité

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Invité le Dim 18 Jan 2015 - 11:35

    « L’islamophobie puante » de Philippe Tesson

    N’y a-t-il pas une haine de bon aloi, en certaines circonstances ? N’y a-t-il pas une juste haine, comme il y a de « saintes colères » ?

    Thibaut d'Arcy
    Bibliothécaire et écrivain



    J’appelle aujourd’hui à la barre le journaliste Philippe Tesson. Monsieur Tesson est accusé d’avoir enfreint l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 en proférant ces mots sur l’antenne d’Europe 1 mardi dernier : « D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ?

    On le dit, ça ? Eh bien moi, je le dis ! Je rêve ou quoi ? C’est ça, notre problème actuellement, c’est les musulmans qui mettent en cause la laïcité ! C’est les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui ! »

    Au moment où j’écris ces lignes, il aurait été congédié par Le Point.

    Certes, on ne peut pas dire que monsieur Tesson soit un expert de la « langue de coton » ; on ne peut lui ôter un certain panache viril dans l’expression de ses idées – panache d’autant plus frappant que l’homme se dirige vers sa quatre-vingt-septième année. Sans doute aussi est-ce un âge où l’on ne craint plus guère de brûler ses vaisseaux – et de dire ce que l’on pense haut et fort quoi qu’il en coûte.

    Entendant ces mots, un auditeur

    – Charlie anonyme – a déposé plainte contre le journaliste pour incitation à la haine raciale.

    - Charlie Duflot, quant à elle, demande « une réaction plus forte » contre « les propos abjects et l’islamophobie puante de Philippe Tesson ».

    - Les Charlie de la presse – ceux-là mêmes qui pleuraient à chaudes larmes, il y a quelques jours, sur le cadavre de la liberté d’expression – ne savent plus quels mots ils doivent sortir de leur petit glossaire indigné pour couper le sifflet du malfaiteur. Stigmatisation ? Dérapage ? Propos pitoyables ? Consternants ? Ignobles ? Délire ? Appel au meurtre ?

    Tesson essaiera vainement d’expliquer qu’il ne visait pas tous les « musulmans de France », qu’il parlait de leur frange la plus revendicative – c’est-à-dire la plus « éveillée », pour reprendre l’idée de Sami Aldeeb.

    On ne s’embarrasse plus de nuances quand il s’agit de mettre un islamophobe au pilori. Quant à la haine, qu’on voit et qu’on dénonce partout – et qui déborde évidemment de tous ces appels à virer, à boycotter, à pénaliser –, on s’abstient très soigneusement de la distinguer de la simple méfiance, de la répugnance ou de la discrimination (au sens de distinction).

    Et puis, n’y a-t-il pas une haine de bon aloi, en certaines circonstances ? N’y a-t-il pas une juste haine, comme il y a de « saintes colères » ?

    Que serait aujourd’hui notre liberté si, tout au long de notre histoire, des hommes n’avaient pas haï les tyrans, les barbares et les oppresseurs de toutes leurs forces ?

    Quand un jeune, de son territoire perdu, déclare ou chante qu’il « a la haine » – contre les flics, Pôle emploi et la société –, quelqu’un lui met-il un Code pénal sous le nez ?

    Eh bien, si monsieur Tesson exprime sa « haine » de tout ce qui, dans le comportement de certains musulmans, lui semble menacer la paix civile, n’est-il pas dans le droit de sa conscience ?

    De quelle espèce de soumission et d’avachissement intellectuel relève cet amour vague et sans consistance qu’on lui oppose ?




    On aime pas entendre la vérité en France !! Alors merci M. Tesson pour votre éloquence!!!!

    Contenu sponsorisé

    ZEMMOUR et le Suicide Français... - Page 9 Empty Re: ZEMMOUR et le Suicide Français...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 8 Juil 2020 - 16:54